La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « niellure »

Niellure

Variantes Singulier Pluriel
Féminin niellure niellures

Définitions de « niellure »

Trésor de la Langue Française informatisé

Niellure, subst. fém.,,Résultat de la maladie de la nielle sur les grains de céréales`` (Fén. 1970). [njεly:ʀ], [-e-]. Att. ds Ac. dep. 1878. 1reattest. 1558 niellure de bleds (G. Morel, Dict., s.v. robigo ds Gdf. Compl.); de nieller1*, suff. -ure1*.

Niellure, subst. fém.Art, travail du nielleur; résultat de ce travail. C'est un chevalier marqué, grand, svelte, souple et fort sous les fines niellures d'une superbe armure noire (Lorrain, Sens. et souv., 1895, p.316).P. métaph. Des eaux grises à peine bleues, ridées de niellures insensibles (Fromentin, Voy. Égypte, 1869, p.81). [njεly:ʀ], [-e-] 1resattest. a) ca 1150 neelüre «gravure incrustée d'émail noir dans un objet de métal précieux» (Floire et Blancheflor, éd. J.-L. Leclanche, 449), b) 1812 niellure «art de graver en nielle» (Mozin-Biber); de nieller2*; suff. -ure1*.

Wiktionnaire

Nom commun 2 - français

niellure \njɛ.lyʁ\ féminin

  1. (Désuet) Dégât causé au blé par la nielle.
    • Nous sommes à la merci du ciel inconstant qui fait pleuvoir sur le tendre épi, non seulement les eaux nourrissantes de la pluie, mais encore la rouille inhérente & consumante de la niellure. — (Jacques-Bénigne Bossuet, Élévations sur les mystères, in Œuvres de messire Jacques-Bénigne Bossuet, tome 2, A. Boudet, 1772 (posthume), page 94)

Nom commun 1 - français

niellure \njɛ.lyʁ\ féminin

  1. (Art) Art du nielleur, ancienne technique d'orfèvrerie utilisant un émail noir, le nielle ; résultat de ce travail.
    • Tout le monde sait que, dans la damasquinure, des ornements en or ou en argent sont inscrustés sur un métal ordinairement moins brillant qui leur sert de fond ; dans la niellure au contraire, après avoir gravé des dessins d’une finesse quelquefois prodigieuse sur un fond d’argent ou d’or, on faisait pénétrer un mélange de plomb, d’argent et de cuivre en fusion, dans les creux les plus déliés tracés par le burin. — (Toussaint-Bernard Émeric-David, Discours historique sur la gravure en taille-douce et sur la gravure en bois, H. Agasse, 1808, page 43)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

NIELLURE. n. f.
Action qu'exerce sur les grains la maladie appelée Nielle.

Littré (1872-1877)

NIELLURE (niè-lu-r') s. f.
  • Action funeste de la nielle sur les céréales. Nous sommes à la merci du ciel inconstant, qui fait pleuvoir sur le tendre épi, non-seulement les eaux nourrissantes de la pluie, mais encore la rouille inhérente et consumante de la niellure, Bossuet, Élév. sur myst. VI, 12.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « niellure »

Nieller 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Nom commun 1) De nieller (« orner d’une nielle ») avec le suffixe -ure, attesté vers 1150 sous la forme neelure.
(Nom commun 2) (1558) De nieller (« gâter par la nielle ») avec le suffixe -ure.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « niellure »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
niellure niɛlyr

Traductions du mot « niellure »

Langue Traduction
Anglais niellure
Espagnol niellure
Italien niellure
Allemand niellure
Chinois 尼尔
Arabe niellure
Portugais niellure
Russe niellure
Japonais niellure
Basque niellure
Corse niellure
Source : Google Translate API

Synonymes de « niellure »

Source : synonymes de niellure sur lebonsynonyme.fr

Niellure

Retour au sommaire ➦

Partager