La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « musaraigne musette »

Musaraigne musette

Définitions de « musaraigne musette »

Wiktionnaire

Locution nominale - français

musaraigne musette \Prononciation ?\ féminin

  1. (Zoologie) Espèce de musaraigne d'Europe et d'Afrique du Nord, à la tête fine, au museau pointu et au pelage roussâtre sur le dos.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « musaraigne musette »

De musaraigne et musette.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « musaraigne musette »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
musaraigne musette myzarɛɲ myzɛt

Évolution historique de l’usage du mot « musaraigne musette »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « musaraigne musette »

  • Du même ordre et beaucoup plus discrète, la musaraigne musette (Crocidura russula) a également été observée. Cette dernière est de très petite taille (entre 6 et 12 grammes), d’un gris clair uniforme sur le dos et le ventre avec un poil très ras et dense, une queue très courte avec de grands poils isolés. Les yeux et les oreilles sont bien cachés dans la fourrure. Les dents sont blanches avec des pointes acérées. Elle fait son nid sous les feuilles en bordure des troncs d’arbres au sol. La musaraigne consomme essentiellement des insectes, mais aussi des vers de terre et ne dédaigne pas les cadavres de proies plus grosses. Les chouettes effraies et d’autres rapaces la consomment en grande quantité. The Conversation, Écureuil, hérisson, fouine et musaraigne… à Paris, la biodiversité méconnue des petits mammifères
  • Menée par Amélie Vaniscotte, chargée de mission à la LPO (Ligue de protection des oiseaux) et Pascal Collin, une visite des clochers a été organisée dans les communes d’Aumont, Mesnay, Poligny, Arbois, Montholier et Grozon. Sur les six clochers visités, deux ne contenaient pas de pelotes d’effraie (Grozon et Arbois). Un total de 219 pelotes a été collecté sur les communes dont 26 hors clochers (dont Grange Grillard à Arbois). Les 219 pelotes ont été disséquées par les étudiants de Master de l’Université de Bourgogne Franche-Comté lors de leurs travaux pratiques, et validés par le CNRS. Dix espèces de micro-mammifères ont été détectées, dont principalement le campagnol des champs et la crocidure (musaraigne musette). Un minimum de 200 pelotes par commune étant nécessaire pour avoir un inventaire satisfaisant de la communauté de micro- mammifères, l’effort sera poursuivi en 2022 pour continuer la collecte de pelotes. La participation citoyenne sera encouragée. Un accompagnement pour l’installation de nichoirs est envisagé notamment sur les communes de Grozon et Montholier. , Jura. La chouette effraie toujours recherchée dans l’intercommunalité Cœur du Jura

Musaraigne musette

Retour au sommaire ➦

Partager