La langue française

Mollah

Sommaire

  • Définitions du mot mollah
  • Étymologie de « mollah »
  • Phonétique de « mollah »
  • Citations contenant le mot « mollah »
  • Images d'illustration du mot « mollah »
  • Traductions du mot « mollah »

Définitions du mot « mollah »

Trésor de la Langue Française informatisé

MOLLAH, subst. masc.

[Dans certains pays musulmans (Égypte, Iran, Turquie, Pakistan, nord de l'Inde)] Docteur en droit musulman exerçant de hautes fonctions juridiques, religieuses ou pédagogiques. Il [le Mogol] avait fait arrêter la veille un mollah, qui (...) disait hautement que l'empereur des Indes était infidèle, parce que, contre la loi de Mahomet, il buvait du vin (Bern. de St-P., Chaum. ind., 1791, p. 120).
Prononc. et Orth.: [mɔl(l)a]. Att. ds Ac. dep. 1835. Littré: mollah; Rob.: mollah, mullah; Lar. Lang. fr.: mollah ou mulla, mullah. Plur. des mollahs. Prop. Catach-Golf. Orth. Lexicogr. 1971, p. 206: un molla, plur. des mollas. Étymol. et Hist. 1605 meulane (Le Loyer, Spectres, t. I, p. 9 ds Hug.: alfacquins, muphtes, meulanes, sophis); 1624 Mola Cadi (Des Hayes, Voyage de Levant, p. 80 ds Nasser, p.488); 1653 mullat (La Boullaye Le Gouz, Voyages et observations, p.532: Mullat est un Docteur en Turq); 1655 molla (A. de Wicquefort, trad.: O. Olearius, Relation du voy. de Moscovie, Tartarie et de Perse, p.260, Clouzier ds Quem. DDL t. 7 et t. 13); 1670 mollah (Briot, Hist. de l'état présent de l'empire ottoman, p. 199); 1742 mullah (Bibl. britannique t.XX, p. 164 ds Fonds Barbier: le Mullah Baschi, ou le chef des ministres de la Religion [en Perse]. Empr. à l'ar. maulan, maulā «maître, seigneur» (dér. de waliya «administrer, gouverner, régir»), mot également passé en turc (molla), et en persan (mullā ). Bbg. Boulan 1934, p. 188.

Wiktionnaire

Nom commun

mollah \mɔl.la\ masculin

  1. Titre donné aux prêtres musulmans et à toute personne exerçant des fonctions juridiques et religieuses dans le monde musulman.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MOLLAH. (On fait sentir les deux L.) n. m.
Titre donné aux prêtres musulmans et à toute personne exerçant des fonctions juridiques et religieuses dans le monde musulman.

Littré (1872-1877)

MOLLAH (mol-lâ) s. m.
  • Prêtre musulman qui appelle, à certaines heures, du haut de la mosquée, les fidèles à la prière. Les voix perçantes des mollahs, qui annonçaient du haut des airs les heures de la nuit, Bernardin de Saint-Pierre, Chaum. ind.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « mollah »

De l'arabe مولى, mawlā, via le persan ملا, mollā. À noter qu'il ne devrait pas y avoir de « h » dans la transcription française "mollah". Cette apparition non étymologique s'explique très logiquement par l'attraction de nombreux mots faisant référence à Allah, comme ayatollah (« signe de Dieu »), Hezbollah (« parti de Dieu »), hamdoullah (« louange à Dieu »), bismillah (« au nom de Dieu ») ou encore wallah (« par Dieu »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Arabe, moula ( a long), seigneur, maître, titre d'honneur accordé, chez les Arabes et les Turcs, aux cheiks, aux jurisconsultes, et en général a tout homme recommandable par son savoir ou sa piété. " On a tort, dit Pihan, d'écrire mollah ; la lettre h ne peut que nuire à l'exactitude de la transcription française, déjà défigurée par le redoublement de la consonne l.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « mollah »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mollah mɔlla

Citations contenant le mot « mollah »

  • Après avoir ainsi perdu la face, la priorité pour le régime des mollahs pourrait être dans les prochains jours moins de concocter de nouvelles représailles à hauts risques contre Washington que d'empêcher une résurgence de la contestation, qui avait secoué tout le pays pendant deux mois à l'automne dernier avant d'être réprimée (entre 300 et 1.500 morts) en décembre. Donald Trump a mis en garde dimanche le régime contre de nouvelles répressions sanglantes ; « le monde regarde ». La taekwondiste Kimia Alizadeh, seule femme médaillée olympique d'Iran, a annoncé samedi avoir quitté définitivement son pays, n'en pouvant plus de « l'hypocrisie » d'un système qui, selon elle, utilise ses sportives à des fins politiques et ne fait que les « humilier ». Les Echos, Le régime des mollahs confronté à l'indignation des Iraniens | Les Echos
  • Assadi est un responsable de premier plan du ministère du Renseignement (le Vevak) et était le chef de l’antenne du ministère du Renseignement des mollahs en Autriche. Il agissait sous le couvert de troisième consul. C’est en personne qu’il a remis le 28 juin 2018 une bombe de forte puissance composée d’explosif TATP au Luxembourg à Amir Saadouni et Nasimeh Naami pour la faire exploser à Villepinte. Ce complot terroriste de grande ampleur qui aurait pu faire des centaines de victimes, a été découvert et neutralisé dans sa dernière étape. Amir Saadouni et Nasimeh Naami ont été arrêtés en Belgique alors qu’ils transportaient la bombe à destination de Villepinte. Mehrdad Arefani a été arrêté à Villepinte et Assadollah Assadi le lendemain en Allemagne et livré ensuite à la justice belge. NCR Iran, Ouverture du procès d’un diplomate du régime iranien et de ses trois complices - NCR Iran
  • Les discussions ont commencé entre les talibans et les autorités de Kaboul en vue de la libération des prisonniers, première étape des pourparlers de paix. Le négociateur en chef des insurgés, le mollah Abdul Ghani Baradar joue un rôle central La Croix, Abdul Ghani Baradar, le mollah qui négocie au nom des talibans
  • Les mollahs sont confrontés de manière concomitante à une révolte intérieure contre la corruption du régime et la baisse du niveau de vie, et à un soulèvement contre les gouvernements libanais et irakien dont il tire les ficelles. Une série de revers sans précédent pour Téhéran, qui ne semble pas vouloir renoncer pour autant à sa stratégie d'hégémonie régionale et de répression. Jusqu'à quand ? Les Echos, L'Iran: la fuite en avant du régime des mollahs | Les Echos
  • En septembre 2010, Linda Norgrove, humanitaire de 36 ans œuvrant pour une organisation non gouvernementale américaine, a été kidnappée par un groupe de talibans sous le commandement du mollah Abdoul Bassir dans la campagne de Kunar, dans l’est de l’Afghanistan. Le 8 octobre, les Forces spéciales américaines firent irruption dans la cachette où était retenue l’otage… mais, dans la confusion, la jeune femme fut mortellement Le Figaro.fr, La fragile retraite du mollah Bassir, commandant taliban «repenti»

Images d'illustration du mot « mollah »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « mollah »

Langue Traduction
Anglais mullah
Espagnol mullah
Italien mullah
Allemand mullah
Chinois 毛拉
Arabe الملا
Portugais mulá
Russe мулла
Japonais ムラ
Basque mullah
Corse mullah
Source : Google Translate API
Partager