La langue française

Molasse

Définitions du mot « molasse »

Trésor de la Langue Française informatisé

MOLLASSE2, MOLASSE, subst. fém.

GÉOL., BÂT.
A. − Grès calcaire ou argileux, blanc, rouge ou verdâtre, durcissant à l'air, que l'on utilise comme pierre à bâtir. Les roches tertiaires forment d'excellentes pierres à bâtir. En Suisse, la plupart des villes sont bâties avec un grès tertiaire, facile à tailler au moment de son extraction, qui durcit ensuite et qu'on appelle molasse (Boule, Conf. géol., 1907, p.174).L'ensemble a la couleur de l'argile sèche. C'est une sorte de molasse roussâtre rongée par les pluies, travaillée par le vent, usée par les pieds des hommes (T'Serstevens, Itinér. esp., 1933, p.76).
B. − Veine terreuse qui constitue un défaut dans la pierre à bâtir. Certaines pierres (...) sont coupées de veines terreuses dites mollasses qui, en se dissolvant provoquent également l'éclatement de la pierre (Bourde, Trav. publ., 1928, p.92).
Prononc. et Orth.: [mɔlas]. Ac. 1935: mollasse; Rob., Lar. Lang. fr.: -ll- ou -l-. Étymol. et Hist. 1669 mollasse (Widerhold); 1671 pierre molasse (Pomey); 1779 mollasse et molasse (H. B. de Saussure, Voy. Alpes, t.1, p.XXII, p.39). Terme d'orig. franco-prov., att. en Suisse Romande dès le xves. (1410 en lat. médiév., av. 1630 pierres molasses ds Pierreh. 1926) et qui est prob. de même orig. que mollasse1* (FEW t.6, 3, p.51b) mais a été rapproché du franco-prov. mole correspondant au fr. meule* à cause de l'usage qu'on peut faire de ce type de pierre lorsqu'il s'agit d'une variété de grès (cf. Pierreh. 1926).
DÉR.
Mollassique, molassique, adj.Qui est fait de mollasse. Dépôt mollassique. C'est le lac qui lia tout naturellement les intérêts de la haute montagne à ceux du plateau mollassique (Brunhes, Géogr. hum., 1942, p.277). [mɔlasik]. 1reattest. 1874 (Lar. 19e); de mollasse2, molasse, suff. -ique*
STAT.Mollasse1 et 2. Fréq. abs. littér.: 35.
BBG.Gohin 1903, p.332.

Wiktionnaire

Nom commun

molasse \mɔlas\ féminin

  1. (Géologie) Grès calcaire ou argileux, blanc, rouge ou verdâtre, durcissant à l’air, que l’on utilise comme pierre à bâtir.
    • Les roches tertiaires forment d’excellentes pierres à bâtir. En Suisse, la plupart des villes sont bâties avec un grès tertiaire, facile à tailler au moment de son extraction, qui durcit ensuite et qu’on appelle molasse. — (Boule, Conf. géol., 1907, page 174)
    • L’ensemble a la couleur de l’argile sèche. C’est une sorte de molasse roussâtre rongée par les pluies, travaillée par le vent, usée par les pieds des hommes. — (T’Serstevens, Itinér. esp., 1933, page 76)
    • Il était devenu habituel que les terrassiers missent au jour de gros pavés esseulés au milieu de leur gangue de sable et de molasse. Quelquefois, les ouvriers devaient s'y mettre à quatre pour sortir les pierres, qui pesaient leur comptant. — (Jean-Paul Malaval, Quai des Chartrons, part. 1 : La fin des illusions, chap. 4, dans Histoires de familles, éditions Omnibus, 2013)
  2. Veine terreuse qui constitue un défaut dans la pierre à bâtir.
    • Certaines pierres […] sont coupées de veines terreuses dites mollasses qui, en se dissolvant provoquent également l’éclatement de la pierre. — (Bourde, Trav. publ., 1928, page 92)

Forme de verbe

molasse \Prononciation ?\

  1. Première personne du singulier de l’imparfait du subjonctif de moler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

MOLASSE (mo-la-s') s. f.
  • Terme de minéralogie. Sorte de sous-sol formé de pierre calcaire mêlée de sable et d'argile, complétement infertile et impénétrable aux racines des plantes.

    Molasse asphaltique ou bitumineuse, grès imprégné de bitume.

    Dans le canton de Vaud, on appelle molasse un grès très fin, blanc ou gris blanc, relié par un ciment marneux et souvent ferrugineux et qui se décompose facilement à l'air. La base de la colline est un grès tendre qui porte dans le pays le nom de molasse, Saussure, Voy. Alpes, t. I, p. 51, dans POUGENS.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « molasse »

(Siècle à préciser) Probablement le même mot que mollasse (et le sens de « pierre tendre, pas dure ») mais rapprochée du latin mola (« meule ») à cause de l’usage qu’on peut faire de ce type de pierre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Est-ce l'adjectif mollasse détourné de son sens ?

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « molasse »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
molasse mɔlas

Citations contenant le mot « molasse »

  • Fribourg » Non, Christo n’a pas emballé le Parlement fribourgeois comme jadis le Reichstag allemand. Si, depuis quelques mois, l’Hôtel cantonal se cache sous un fin voile translucide, c’est qu’il subit une profonde transformation devant durer en principe jusqu’à la fin de l’année prochaine. Tout doit y passer, de la salle accueillant le Grand Conseil aux sous-sols suspendus au-dessus de la Sarine en passant par la vénérable façade de molasse faisant face aux Préalpes. , Cure de jouvence pour le parlement - La Liberté
  • Avec sa butte de molasse et la confluence de l’Herbasse et de l’Isère, le site de Clérieux est occupé très tôt par l’homme et devient au Moyen Âge le fief d’une puissante famille. L'Impartial de la Drôme, VISITE GUIDÉE : LE VILLAGE DE CLÉRIEUX | L'Impartial de la Drôme
  • «En arrivant dans la plaine, l’Arnon a creusé un vallon. Il y a moins d’agriculture, donc moins de pression humaine, moins d’usage de pesticides.» On retrouve ainsi dans l’Arnon des populations reliques de plusieurs espèces d’amphibiens, comme le sonneur à ventre jaune ou le triton palmé. «Dans les années 1980, quand je suis arrivé dans le Nord vaudois, j’avais même réussi à apercevoir des salamandres sur les rives en molasse près de Giez, précise notre guide. Malheureusement, depuis, je n’en ai plus vu.» Le Temps, L'Arnon, c'est tout un poème - Le Temps
  • la buse elle a eu du mal à répondre aux questions des députés, c'est une pleurnicheuse, molasse elle se voyait à la mairie de paris dans les dorures et les larbins pour la servir avec son mari qui était rentré au service de Macron elle a de grosses joues son visage au dirait un gros fessier en plus hypocrite et fausse Closermag.fr, Agnès Buzyn : sa justification pour avoir quitté le ministère de la Santé (VIDEO) - Closer
  • Pour l’auteur, il s’agit de s’arracher à une version « molasse et mélasse», comme il le dit lui-même, pour accéder à un style plus ciselé, plus épanoui. La langue, en effet, évolue, vers ce lyrisme claudélien si singulier et musical. L’intrigue elle-même est nourrie d’épisodes plus puissants, elle s’éloigne un peu plus du réalisme pour aller vers le surnaturel. En 1942, la pièce est reprise par Louis Jouvet au début de sa tournée au service de Vichy en Amérique du Sud, puis il la présente en 1946 à Paris, au Théâtre de l’Athénée. Jean-Louis Barrault s’en empare ensuite, enfin la Comédie-Française en donne une version à grand succès en février 1955, quelques jours avant la mort de l’auteur. Toujours elle attirera les metteurs en scène les plus sensibles, comme Pierre Franck, Philippe Adrien ou Christian Schiaretti. Sans oublier le film réalisé en 1991 par Alain Cuny, dont la voix de sépulcre était si claudélienne. L'écharpe rouge, Le grand théâtre de l’épidémie, épisode 4 / La jeune fille Violaine et L’Annonce faite à Marie, ou la lèpre comme « et en même temps » | L'écharpe rouge

Traductions du mot « molasse »

Langue Traduction
Anglais molasse
Espagnol molasa
Italien molasse
Allemand molasse
Chinois 糖蜜
Arabe دبس السكر
Portugais melaço
Russe мелассы
Japonais 糖蜜
Basque molasse
Corse molasse
Source : Google Translate API

Synonymes de « molasse »

Source : synonymes de molasse sur lebonsynonyme.fr

Molasse

Retour au sommaire ➦

Partager