La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « microcèbe »

Microcèbe

[mikrɔsɛb]
Ecouter

Définitions de « microcèbe »

Microcèbe - Nom commun

  • Petit lémurien arboricole et nocturne de la famille des Cheirogaleidae, originaire des forêts de Madagascar.

    le microcèbe, le plus petit des lémuriens, fut dans un premier temps rattaché à la famille des rongeurs par le gouverneur Flacourt au XVIIe siècle.
    — Chantal Radimilahy et Narivelo Rajaonarimanana, Civilisations des mondes insulaires

Étymologie de « microcèbe »

Du grec ancien μικρός, mikrós (« petit ») et κῆβος, kêbos (« singe »).

Usage du mot « microcèbe »

Évolution historique de l’usage du mot « microcèbe » depuis 1800

Fréquence d'apparition du mot « microcèbe » dans le journal Le Monde depuis 1945

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Citations contenant le mot « microcèbe »

  • Minuscule lémurien aux grands yeux ronds, le microcèbe mignon vous fera craquer à coup sûr. Mais il présente l’avantage de partager avec nous certaines caractéristiques, ce qui en fait un animal convoité par les laboratoires. Or une association demande la fin de l’expérimentation animale menée sur cette espèce dans une antenne du Muséum national d’histoire naturelle (MNHN) située à Brunoy (Essonne).
    leparisien.fr — Faut-il sauver le microcèbe mignon, ce cobaye de laboratoire? - Le Parisien
  • Madagascar : le microcèbe de madame Berthe menacé de disparition
    Réunion la 1ère — Madagascar : le microcèbe de madame Berthe menacé de disparition - Réunion la 1ère
  • Bébé microcèbe mignon (Microcebus murinus).
    Espèces-menacées.fr — Le microcèbe de Mme Berthe, plus petit primate au mondeEspèces-menacées.fr
  • Car si, pendant l’été, le microcèbe partage le mode de vie de nombreux lémuriens – arboricole, omnivore, nocturne –, pendant l’hiver, il passe sa journée dissimulé au fond d’un trou d’arbre dans un état de torpeur profonde. « Ce n’est pas exactement de l’hibernation, puisque, chaque nuit, il revient dans son état normal, explique le chercheur Jérémy Terrien. Sa taille ne lui permettrait pas de constituer suffisamment de réserves pour enchaîner des semaines de torpeur. Mais, sinon, il adopte la même stratégie pour économiser ses ressources, l’hypométabolisme, et calque son rythme sur celui des saisons. »
    Le Monde.fr — Un petit lémurien s’offre en modèle de torpeur
  • Dans la grande famille des lémuriens, le microcèbe de madame Berthe est le plus petit. A l’âge adulte sa taille est de neuf centimètres et il pèse environ 30 grammes. Son appellation  zoologique est « microcebus Berthae », venant de la primatologue malgache qui l’a découvert il y a seulement 30 ans, Berthe Rakotosamimanana, décédée en 2005…dont les scientifiques ont préféré ne retenir que le prénom. On le désigne aussi sous le nom pas très flatteur de «lémurien-souris ». 
    Mayotte la 1ère — Madagascar : Un minuscule lémurien menacé de disparition - Mayotte la 1ère
  • D'après une étude menée à l'Université de Genève (Unige), la manière dont le sens de la vue est traité dans le cerveau des primates est très conservée au cours de l’évolution. Le cortex visuel primaire du plus petit primate connu, le microcèbe mignon, est quasiment identique, tant en volume absolu qu'en organisation, à celui des grands primates. Cette structure «irréductible», indispensable au traitement de l’information visuelle, reste quasiment la même que le primate pèse 60 grammes ou 60 kilogrammes!
    Du microcèbe mignon à l'humain, les primates partagent un cortex visuel étonnamment semblable - Heidi.news


Sources et ressources complémentaires

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.