La langue française

Métope

Sommaire

  • Définitions du mot métope
  • Étymologie de « métope »
  • Phonétique de « métope »
  • Citations contenant le mot « métope »
  • Traductions du mot « métope »

Définitions du mot métope

Trésor de la Langue Française informatisé

MÉTOPE, subst. fém.

ARCHIT. Intervalle carré, le plus souvent sculpté, qui, dans une frise dorique, sépare deux triglyphes. Les métopes du Parthénon. Les métopes d'Olympie nous racontent l'histoire de l'adolescent Hercule guidé de travail en travail par Minerve sa déesse gardienne (Mauriac, Journal 2,1937, p.193).
Prononc. et Orth.: [metɔp]. Att. ds Ac. dep 1762. Étymol. et Hist. 1526-37 metoppe (Diego de Sagredo, Raison d'architecture antique, 37 r ds Cah. Lexicol. t.19, p.98). Empr. au lat. metopa «métope», gr. μ ε τ ο ́ π η «id.», formé de μ ε ́ τ α, v. mét(a)- et ο ̓ π η ́ «ouverture». Fréq. abs. littér.: 17. Bbg. Quem. DDL t. 4.

Trésor de la Langue Française informatisé

MÉTOPE, subst. fém.

ARCHIT. Intervalle carré, le plus souvent sculpté, qui, dans une frise dorique, sépare deux triglyphes. Les métopes du Parthénon. Les métopes d'Olympie nous racontent l'histoire de l'adolescent Hercule guidé de travail en travail par Minerve sa déesse gardienne (Mauriac, Journal 2,1937, p.193).
Prononc. et Orth.: [metɔp]. Att. ds Ac. dep 1762. Étymol. et Hist. 1526-37 metoppe (Diego de Sagredo, Raison d'architecture antique, 37 r ds Cah. Lexicol. t.19, p.98). Empr. au lat. metopa «métope», gr. μ ε τ ο ́ π η «id.», formé de μ ε ́ τ α, v. mét(a)- et ο ̓ π η ́ «ouverture». Fréq. abs. littér.: 17. Bbg. Quem. DDL t. 4.

Wiktionnaire

Nom commun

métope \me.tɔp\ féminin

  1. (Architecture) Intervalle rectangulaire qui est entre les triglyphes de la frise dorique et dans lequel on met ordinairement des ornements.
    • Les métopes du Parthénon.
    • M. Fauvel a moulé deux cariatides du Pandroséum et quelques bas-reliefs du temple de Minerve ; une métope du même temple est entre les mains de M. de Choiseul. — (Chateaubriand, Itinéraire de Paris à Jérusalem, 1827)
    • Par l’harmonie et la fermeté de leur conception comme par l’impeccable exécution de chaque vers, ses poèmes ne sont comparables qu’à ces frises qui se déroulaient majestueusement aux métopes des temples attiques, mais dont chaque détail était aussi finement sculpté que les ornements d’un vase ou les bas-reliefs d’un autel. — (André de Guerne, Les Siècles morts, 1897)
    • L’identification des traits de Jupiter Amon sur la métope de la frise dorique, qui surmonte la porte d’entrée, nous a conduit à reconsidérer l’iconographie de l’ensemble des bas-reliefs qui la composent. — (Bruno Tollon, Le château de Bournazel, l’Antiquité retrouvée, Revue Anabases n°17, 2013.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MÉTOPE. n. f.
T. d'Architecture. Intervalle rectangulaire qui est entre les triglyphes de la frise dorique et dans lequel on met ordinairement des ornements. Les métopes du Parthénon. Demi-métope, Portion de métope qui termine une frise.

Littré (1872-1877)

MÉTOPE (mé-to-p') s. f.
  • Terme d'architecture. Intervalle carré qui est entre les triglyphes de la frise dorique, et dans lequel on met des ornements. La métope est l'intervalle entre deux opes. Métope barlongue, celle qui est plus large que haute. Les métopes du Parthénon ornées de sculptures par Phidias.

    Demi-métope, métope tronquée qui se trouve aux angles de la frise dorique.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MÉTOPE, s. m. terme d’Architecture, c’est l’intervalle ou quarré qu’on laisse entre les triglyphes de la frise de l’ordre dorique. Voyez aussi Triglyphe & Frise. Ce mot est originairement grec, & signifie dans cette langue la distance d’un trou à un autre, ou d’un triglyphe à un autre, parce que les triglyphes sont supposés être des solives ou poutrelles qui remplissent des trous, de μετα, inter, entre, & οπη, foramen, trou.

Les anciens ornoient autrefois les métopes d’ouvrages sculptés, comme de têtes de bœuf, & autres choses qui servoient aux sacrifices des payens ; c’est parce qu’il y a beaucoup de difficulté à bien disposer les métopes & les triglyphes dans la juste symmétrie que demande l’ordre dorique, que plusieurs architectes jugent à propos de ne se servir de cet ordre que pour des temples.

Demi-métope est l’espace un peu moindre que la moitié d’un métope, à l’encoignure de la frise dorique.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « métope »

Μετόπη, de μετὰ, entre, et ὀπὴ, ouverture, trou.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin metopa, du grec μετόπη, métopê, composé de μετά, metá (« entre ») et de ὀπή, opê (« trou »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « métope »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
métope metɔp

Citations contenant le mot « métope »

  • À l’occasion des célébrations du bicentenaire de son indépendance en 2021, la Grèce a demandé à la France de lui prêter un marbre du Parthénon, actuellement conservé au Louvre. Selon la déclaration d’un responsable grec à l’AFP, ce dernier serait destiné à être exposé au musée de l’Acropole. Selon l’agence de presse grecque ANA, ce prêt aurait été mentionné le jeudi 22 août lors de la rencontre parisienne entre le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis et le président Emmanuel Macron. Il se réaliserait dans le cadre d’un échange provisoire entre les ministères de la Culture des deux pays : le prêt du fragment contre celui d’une collection de bronzes anciens, encore indéfinie. On ne sait pour l’heure quelle pièce du Louvre est précisément concernée par cette demande, le musée conservant deux fragments provenant du monument : la dixième métope sud, illustrant une scène de centauromachie, et la plaque dite « des Ergastines », provenant de la frise est.  Tous deux datés du Ve siècle avant J.-C, ils ont été trouvés au pied du Parthénon par le diplomate français Louis François Fauvel qui les a acquis sous l’occupation ottomane en 1788. Pour le moment, aucune information n’a été communiquée concernant les fragments appartenant aux collections du British Museum à Londres. Ces morceaux détachés du monument et amenés en Angleterre par l’ambassadeur britannique Lord Elgin en 1801 sont réclamés par la Grèce depuis la fin de la guerre d’indépendance des années 1830. Le geste français risque bien de transformer la situation actuelle de statu quo en boîte de Pandore. Connaissance des Arts, La Grèce demande au Louvre un fragment du Parthénon | Connaissance des Arts
  • Jambe fracturée, bras arraché, corps calciné… Les victimes se succèdent lors de dix tableaux vivants mais lestés d’une inexorabilité digne des plus grandes adaptations contemporaines de tragédies grecques. En écho aux métopes ornant le Parthénon, cette frise qui décrit la puissance des Athéniens au combat, Roméo Castellucci fait surgir la chair et la douleur sous les yeux du public. , Romeo Castellucci, Le Metope del Partenone | Italieaparis.net
  • Le nouveau premier ministre Kyriakos Mitsotakis élu en juillet a fait une demande officielle de prêt de ces frises pour la commémoration du bicentenaire de l’indépendance grecque en 2021. La même demande a été faite à Paris pour deux autres morceaux de la frise conservés au musée national du Louvre: le dixième métope sud extrait de la centauromachie et la plaque dite des Ergastines. Le Figaro.fr, Pékin souhaite le retour à Athènes des frises du Parthénon exposée à Londres

Traductions du mot « métope »

Langue Traduction
Anglais metope
Espagnol metopa
Italien metopa
Allemand metope
Chinois 墙面
Arabe حقل المنحوتات
Portugais metope
Russe метоп
Japonais メトープ
Basque metope
Corse metope
Source : Google Translate API
Partager