La langue française

Métalogique

Définitions du mot « métalogique »

Trésor de la Langue Française informatisé

MÉTALOGIQUE, adj. et subst. fém.

LOGIQUE
I. − Adj. Qui se rapporte aux principes de base, aux fondements de la logique. Est parfois considéré comme métalogique ce qui, dans un système formel, précède la formulation des axiomes (Thinès-Lemp.1975).
II. − Subst. fém. Étude qui a pour objet les propriétés des systèmes logiques déjà construits. Le métalangage formalisé n'est pas, épistémologiquement, dans la situation de la métalogique et de la métamathématique. Celles-ci, en effet, rendent compte d'un langage artificiel qui lui-même s'appuie sur le langage naturel, alors que le métalangage formalisé rend compte directement du langage naturel (J. Rey-Debove,Le Métalangage, Paris, Le Robert, 1978, p. 8).
Prononc.: [metalɔ ʒik]. Étymol. et Hist. A. Adj. 1882 vérité métalogique (J.-A. Cantacuzène, De la quadruple racine du principe de la raison suffisante, trad. de Schopenhauer, v. infra, p. 164). B. Subst. fém. 1910 (Lalande, Vocab. technique et critique de philosophie in Bull. de la Société fr. de philosophie ds Quem. DDL t. 12). Comp. de méta-* et de logique*, d'apr. l'all. metalogisch (1813, Schopenhauer, Über die vierfache Wurzel des Satzes vom zureichenden Grunde, chap. V, § 33).

Wiktionnaire

Adjectif

métalogique \me.ta.lɔ.ʒik\ masculin et féminin identiques

  1. Relatif à l’analyse de la logique.
    • Est parfois considéré comme métalogique ce qui, dans un système formel, précède la formulation des axiomes. — (Thinès-Lemp.1975)

Nom commun

métalogique \me.ta.lɔ.ʒik\ féminin

  1. Analyse de la logique, étude des propriétés des systèmes logiques déjà construits.
    • Le métalangage formalisé n'est pas, épistémologiquement, dans la situation de la métalogique et de la métamathématique. Celles-ci, en effet, rendent compte d'un langage artificiel qui lui-même s'appuie sur le langage naturel, alors que le métalangage formalisé rend compte directement du langage naturel. — (J. Rey-Debove, Le Métalangage, Paris, Le Robert, 1978)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

MÉTALOGIQUE (mé-ta-lo-ji-k') s. m.
  • Le Métalogique, titre d'un livre de Jean de Sarisbery (XIIe s.), destiné à défendre les belles connaissances contre une secte barbare de charlatans et de sophistes, que l'auteur appelle les cornificiens, du nom de Cornificius, leur chef réel ou supposé.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « métalogique »

(1882)[1] Composé de méta- et logique ; Métalogique lui est antérieur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Μετὰ, après, et λογιϰὴ, logique.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « métalogique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
métalogique metalɔʒik

Citations contenant le mot « métalogique »

  • Vous me direz que, dans un monde où Netflix déroule un tapis écarlate à un champion de l’immonde issu de la dieudosphère, il faut s’attendre au PIR, mais là, franchement… l’Agence s’étonnerait-elle qu’en terre de judaïsme, un candidat blanc bleu préfère miser sur une image de dur à cuire pour déloger du Beit Aghion un fils de Vladimir Jabotinsky ? Déplorerait-elle que l’éternel objet de la Shoah ne soit plus pacifiste ? On feint d’être surpris d’apprendre de la bouche d’un démagogue en chef que le nazisme fut et demeure une doctrine de gauche, — aujourd’hui, on dirait que le national-socialisme est un courant situé à l’extrême gauche de l’échiquier métalogique ou, pour coller davantage au nouvel ancien monde, un mouvement politique et d’extrême droite et d’extrême gauche, — les nostalgiques de la démocratie représentative auront pu apprécier la proximité réactive, j’allais dire réactionnaire, affichée par les deux principaux leaders hexagonaux de la Déferlante populiste mondiale alors qu’ils se livraient à la caricature des institutions de la Cinquième République lors de cette parodie de débat de premier tour des présidentielles que BFM accorda aux jaunistes dans l’espoir de dissoudre leur désir de dissolution. On fait bien de pointer le silence complice des médias de masse qui ont tendance à se focaliser sur les dérogations aux droits de l’homme dont bénéficient quelques pétromonarques au corps desquels est chevillée la charî’a pendant que les mêmes grands acteurs de l’économie mondialisée exterminent les chrétiens d’Orient sans que cela fasse bouger une oreille au Tout-Hollywood. On ferait mieux de se rappeler que le parachèvement de la Solution finale se poursuit à travers un conflit qui n’a jamais été israélo-palestinien dès lors que les peuples nomades que vitrifièrent les colonies de peuplement du processus de sédimentation plus connu sous le terme de « coranisation » — phénotype altermondialiste s’il en est — se sont vus assigner l’absurde mission d’ébranler toute tentative de résolution du conflit qu’ils attisent en renforçant la tête de pont d’une Troisième Guerre mondiale qui ne dit pas son nom. J’en arrive à penser que le Grand Israël binational du Faiseur de roi n’est pas moins pragmatique que ne le fut notre bien chère, et peut-être trop chère solution à deux États, atteinte d’une forme précoce de déclin cognitif. À condition, bien sûr, que l’on retranche de l’équation de la paix son binationalisme, à ne point confondre avec un principe de binationalité censé garantir la souveraineté des États respectifs de son ressortissant ; non, ce qui occupe notre esprit, ce serait plutôt le spectre du nationalisme au carré, vouant à la guerre civile les poursuiveurs d’un conte de fée tramé d’antagonisme. J’entends ce que je dis. J’invoque le droit d’instaurer une crypto-monarchie judaïque et parlementaire qui nous épargnerait l’étape de la restauration du royaume de Marcus Julius Agrippa et sa disgrâce programmatique. Je parle d’État démocratique, d’État de droit dont les sujets seraient par définition égaux en droit. Exquise angoisse que celle d’entrevoir la résolution d’un désir de complétude, irréaliste par essence ! La Règle du Jeu, Tancrède Hertzog, Antonello de Messine : le peintre qui sut faire le portrait de la Vierge et du Christ - La Règle du Jeu - Littérature, Philosophie, Politique, Arts

Traductions du mot « métalogique »

Langue Traduction
Anglais metalogical
Espagnol metalógico
Italien meta-logico
Allemand metallogisch
Chinois 形而上学
Arabe ميتالوجيكال
Portugais metalógico
Russe металогическая
Japonais メタロジカル
Basque metalogikoak
Corse metallogica
Source : Google Translate API

Métalogique

Retour au sommaire ➦

Partager