La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « méplat »

Méplat

Variantes Singulier Pluriel
Masculin méplat méplats
Féminin méplate méplates

Définitions de « méplat »

Trésor de la Langue Française informatisé

MÉPLAT, -PLATE, adj. et subst. masc.

I. − Adjectif
A. − TECHNOLOGIE
1. Dont la section est nettement plus large qu'épaisse. Bois, fer, planche méplat(e). On préfère habituellement des barres rondes aux barres carrées ou méplates parce que l'enrobage des barres carrées par le béton est plus complet (Bourde,Trav. publ.,1928, p.266).Les lingots carrés donnent les profilés, tandis que les lingots méplats sont destinés au laminage des tôles (Barnerias,Aciéries,1934, p. 227).
2. Dont la section est elliptique. Tube méplat. Une canule d'argent courbe et méplate (Bretonneau,Inflamm. tissu muqueux,1826, p. 309).
B. − BEAUX-ARTS
1. SCULPT. Qui présente un faible relief sans déformer les volumes représentés. Bas-relief méplat; sculpture méplate. On dirait [d'un tableau de F. Clouet] une de ces médailles méplates dont le faible relief n'empêche pas de distinguer les plans, et qui produisent l'illusion d'une ronde-bosse (Gautier,Guide Louvre,1872, p. 152).La riche décoration est en taille d'épargne et elle est suffisamment méplate pour ne pas donner prise aux heurts (Viaux,Meuble Fr.,1962, p. 37).
2. PEINT., DESSIN. (Ligne, surface) méplate. (Ligne, surface) qui établit le passage entre deux plans. Dans une représentation dessinée ou peinte la ligne méplate sert de charnière entre un plan et un autre (Bég.Dessin1978).
3. GRAV. Manière, tailles méplate(s). Système de tailles tranchées et sans adoucissement qui permet d'accentuer les contrastes entre les ombres et les lumières (d'apr. Chesn. t.1 1857, Bég. Estampe 1977, p. 493, s.v. taille).
II. − Subst. masc.
A. −
1. Petite surface plane (sur un objet, un volume de forme régulière). Méplat sur une roue. L'extrémité engagée des goujons est cylindrique, moins deux méplats dans le sens de l'entraînement (Armengaud,Moteurs à vapeur,t. 2, 1861, p.373).Il faut quelquefois faire à l'herminette un méplat sur le poteau pour mieux fixer la console (E. Leclerc, Nouv. manuel typogr.,1932, p. 304).
P. ext. Partie (relativement) plane d'un objet (par opposition aux parties en saillie). Des servantes (...) munies d'un chiffon de laine, caressent (...) toutes ses surfaces [de l'escalier], tous ses méplats, tous ses reliefs (Martin du G.,Notes Gide,1951, p. 1385).Là où la pierre émergeait du sable, elle soulevait un méplat poli (...). Elle s'y assit (Genevoix,Fatou Cissé,1954, p.101).
2. En partic. Partie relativement plane du corps humain. Méplat des joues, d'un muscle, du nez, des tempes. Un bout de nez très curieux comme morceau de chair accidenté de méplats, de turgescences, de ravines, enfin tuberculeux au possible (Goncourt,Journal,1883, p. 238):
. Comme elle connaissait bien, maintenant surtout que le visage était dénudé, tous ses reliefs, tous ses méplats, ses moindres signes! Le rasoir avait révélé cette légère concavité de la joue − cette défaillance des tissus, pour ainsi dire, − dont la douceur atténuait un peu la rudesse de la mâchoire. Martin du G.,Thib.,Belle sais., 1923, p. 1005.
B. − BEAUX-ARTS
1. Surface résultant de l'analyse d'un modelé en plans différents. Regardez-moi cette petite femme à coiffure de sphinx qui danse avec un postillon russe, c'est net, sec, arrêté, tout en méplats et en tons crus: de l'indigo sous les yeux, une plaque de cinabre à la joue, du bistre sur les tempes (Flaub.,Éduc. sent.,t.1, 1869, p.150).Les visages sont modelés par méplats (...) larges, et les plans délimitent des formes définies (...) franchement (Hourticq,Hist. art,Fr., 1914, p. 71).
2. Représentation d'une partie relativement plane d'un objet (en particulier du corps humain). Force est (...) de sous-entendre le modelé absent par une déformation du contour qui se gonfle pour exprimer un volume et qui se contracte pour signifier un méplat (Arts et litt.,t. 1, 1935, p. 30-10).
3. Rare. Caractère méplat (de quelque chose). Quand sur le bord d'un plan que vous avez bien établi vous avez un peu plus de clair qu'au centre, vous prononcez d'autant plus son méplat ou sa saillie (Delacroix,Journal,1863, p. 427).
Prononc. et Orth.: [mepla], fém. [-plat]. Att. ds Ac. dep. 1762; ds 1762, 1798 au masc. Étymol. et Hist. [1432 mesplat (dans une liste de rimes) (Baudet Herenc, Doctrinal de la seconde rhétorique, éd. E. Langlois, 161)] 1. adj. 1676 «qui a plus d'épaisseur d'un côté que de l'autre» (Félibien, p. 654); 1758 grav. manière méplate (Ch.-N. Cochin, Voyage pittoresque d'Italie, V, p. 8 ds Brunot t. 6, 1-2, p. 780); 1812 peint. lignes méplates (Mozin-Biber); 1858 bas-relief méplat (Gautier, Rom. momie, p. 25); 2. subst. 1691 «pièce de bois qui a plus d'épaisseur d'un côté que de l'autre» (Ozanam, p. 555); 1758 «partie relativement plane du corps, ou d'un objet» (Ch.-N. Cochin, loc. cit.); 1762 «chacun des plans dont la réunion forme la surface d'un corps» (Ac.). Dér. de plat*; préf. mé-*. Fréq. abs. littér.: 47.

Wiktionnaire

Nom commun - français

méplat \me.pla\ masculin

  1. Petite partie plane sur un objet de forme irrégulière, courbe ou présentant des saillies.
    • Lorsqu’on peint une tête, il faut faire sentir les méplats, il faut, par les masses de clairs et d’ombres, faire sentir les plans dans lesquels sont disposés les os qui forment la charpente de la tête.
    • Oh ! Ces artistes, mon cher, je les exècre. Si tu savais, ces gens-là, à force de vivre avec des statues et des peintures, ils en arrivent à croire qu’il n’y a que cela au monde. Ils vous parlent toujours de forme, de ligne, de couleur, d’art grec, de Parthénon, de méplats, de mastoïdes. Ils regardent votre nez, votre bras, votre menton. — (Alphonse Daudet, Le petit Chose, 1868, réédition Le Livre de Poche, page 217)
    • Sa face, maigre et allongée, semblait creusée par le coup de pouce d’un sculpteur puissant ; le front montueux, les arcades sourcilières proéminentes, le nez en bec d’aigle, le menton fait d’un large méplat, les joues accusant les pommettes et coupées de plans fuyants, donnaient à la tête un relief d’une vigueur singulière. — (Émile Zola, La Fortune des Rougon, G. Charpentier, Paris, 1871, chapitre I  ; réédition 1879, page 11)
    • Ainsi, pour avoir vu d’autres hommes, des hommes
      Ont ces regards tachés de sang, ces yeux de loup,
      Ce fier entêtement, ces rires économes,
      Ces méplats basanés, rouilles comme des clous,
      Et ce muet dédain de la vie où nous sommes… — (Comtesse de Noailles (Anna de Noailles),
      Les Forces éternelles, Arthème Fayard & Cie, éditeurs, 1920 (éd. revue et corrigée), pages 50-52)
    • Ces inconnus n'ont pour eux que la poésie de noms flamands piqués çà et là de quelques noms français ; les énumérer me donne le sentiment de passer la main sur les méplats, les creux et les saillies d'une province qui changea souvent de maîtres, mais où la stabilité des groupes humains, au moins jusqu'au branle-bas des deux grandes guerres du siècle, stupéfie un observateur de 1977. — (Marguerite Yourcenar, Archives du Nord, Gallimard, 1977, page 39)
  2. (Foresterie) Défaut méplat.
    • Le méplat contrarie l’utilisation en déroulage et réduit le rendement. — (Emmanuelle Brunin, Christophe Heyninck et Delphine Arnal, Carnet d’assistance pour l’évaluation qualitative des bois sur pied et abattus, Forêt wallonne, 2012, ISBN 2-9600251-6-4)

Adjectif - français

méplat \me.pla\

  1. (Technique) Qui a plus de largeur que d’épaisseur.
    • Planche méplate.
  2. (Foresterie) Qualifie une grume de section elliptique.
    • [L]es arbres méplats ou à coeur excentré produisent également des bois hétérogènes se déformant lors du séchage, sauf s’ils sont débités en pièces de faible largeur […]. — (Thierry Sardin, Chênaies continentales, Office national des forêts, 2008, ISBN 978-2-84207-321-3 → lire en ligne)
  3. (Sculpture) Où l’épaisseur relative des premiers plans est atténuée.
    • De très délicates sculptures, assez méplates pour se fondre dans l’ensemble, , mais assez fines et variées pour retenir l’attention quand on s’y appliquait, décorèrent les clefs de voûte et les écoinçons. — (Jean de La Varende, Versailles, Paris, édition Henri Lefebvre, 1959, page 136)
    • Bas-reliefs méplats.
  4. (Peinture) Qui établit le passage d’un plan à un autre.
    • Lignes méplates.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MÉPLAT, ATE. adj.
T. d'Arts. Qui a plus de largeur que d'épaisseur. Planche méplate. En termes de Sculpture, Bas-reliefs méplats, Bas-reliefs où l'on atténue l'épaisseur relative des premiers plans. En termes de Peinture, Lignes méplates, Lignes qui établissent le passage d'un plan à un autre. Il s'emploie aussi comme nom masculin et désigne les Différents plans d'un objet. Lorsqu'on peint une tête, il faut faire sentir les méplats, Il faut, par les masses de clairs et d'ombres, faire sentir les plans dans lesquels sont disposés les os qui forment la charpente de la tête.

Littré (1872-1877)

MÉPLAT (mé-pla) s. m.
  • 1 Terme de peinture. Indication des différents plans d'un objet. Lorsqu'on dessine une tête, il faut faire sentir les méplats. Rendre chaudement et avec vérité les veines, les articulations, les reliefs et les méplats, Diderot, Salon de 1765, Œuv. t. XIII, p. 321, dans POUGENS.

    Terme de sculpture. Se dit des parties qui ne sont ni planes, ni creuses, ni en bosse, d'une manière tranchée.

    Par extension. Point de ces méplats, de ces rides ou de ces plis qui annoncent dans l'homme les progrès de l'âge, Bachaumont, Mém. secrets, t. XXX, p. 202.

    Adjectivement. Lignes méplates, lignes qui établissent le passage d'un plan à un autre.

    On dit de même : formes méplates, parties méplates. C'est le plus souvent [dans les bas reliefs] pour les ombres portées par les figures des premiers plans et détruisant l'effet des figures placées immédiatement derrière elles, que l'on a été amené à diminuer leur épaisseur relative, à les rapprocher, à exécuter, dans les sujets compliqués, des bas-reliefs méplats, Guillaume, Sur les princ. du bas-relief, dans Institut, août-sept. 1866, p. 65.

    Terme de gravure. Manière méplate, système de tailles tranchées et sans adoucissement.

  • 2 Terme de charpenterie. Il se dit d'une pièce de bois qui a plus d'épaisseur d'un côté que de l'autre.

    Adjectivement. Planche méplate. Bois méplat.

    Se dit aussi, en serrurerie, d'une barre de fer, du fer dit en bande.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

MÉPLAT. Ajoutez :
3 Terme militaire. Petite partie plane qui se trouve à la partie antérieure de certaines balles oblongues.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « méplat »

Wall. mesplat ; de mes, préfixe, et plat : qui n'est pas bien plat. Grandgagnage croit que me ou mes est pour mi, à demi plat ; mais il n'y a pas de raison pour changer le sens habituel du préfixe mes.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « méplat »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
méplat mepla

Fréquence d'apparition du mot « méplat » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « méplat »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « méplat »

  • Et c’est là tout le paradoxe avec la Peugeot e-208, dont la carrosserie passe-partout ne laisse pas deviner que l’on roule en électrique. En revanche, une fois à bord, on bascule dans un autre monde avec le fameux i-cockpit. Pour rappel, il se compose de trois éléments indissociables : un petit volant sport à méplat, un combiné d'instruments numériques à effets 3D derrière le volant, et un écran tactile capacitif dont la taille varie de 7 à 10,25 pouces (diagonale de 17,78 à 26,03 cm) selon la finition de l'e-208.
    Duel Renault Zoe vs Peugeot e-208 : le dilemme de l’électrique français - Les Numériques
  • À l'intérieur, le Gris Titane domine et la sellerie des sièges avant a aussi été rendue plus enveloppante. Mais seule le recours à l'option Pack Sport (600 €) permet d'exprimer la quintessence de cette version, avec pédalier en aluminium et volant à méplat partiellement garni d'Alcantara, ce daim synthétique recouvrant alors aussi la casquette de l'instrumentation.
    Le Tout Lyon — Fiat 500X Sport 150 ch : finition et agilité en hausse
  • L’habitacle du millésime 2021 du Durango SRT Hellcat accueille désormais le système d’infotainement UConnect 5 disposant d’un écran tactile de 10,1″ qui permet d’accéder, entre autres, à de plusieurs applications du modèle sportif. Le volant méplat en microfibres, des sièges chauffants, des sièges en cuir Nappa et différents modes de conduite sont également au programme.
    720 chevaux pour le Dodge Durango SRT Hellcat | Autoalgerie.com

Traductions du mot « méplat »

Langue Traduction
Anglais flat
Espagnol plano
Italien piatto
Allemand eben
Chinois 平面
Arabe مسطحة
Portugais plano
Russe квартира
Japonais 平らな
Basque laua
Corse pianu
Source : Google Translate API

Antonymes de « méplat »

Combien de points fait le mot méplat au Scrabble ?

Nombre de points du mot méplat au scrabble : 9 points

Méplat

Retour au sommaire ➦