Mécréance : définition de mécréance


Mécréance : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

Mécréance, subst. fém.Manque de foi; incrédulité en matière religieuse. J'ai vu passer, dans ma première jeunesse, quelques ingénieurs païens, ou du moins très-profanes, et j'étais fixé dans le préjugé d'une sorte de mécréance polytechnique (Bloy,Journal, 1906, p.293).La nier [la transmigration] est tomber dans l'absurde et la mécréance (Philos., Relig., 1957, p.52-10).La mécréance du charbonnier existe autant que sa foi (Arnoux,Zulma, 1960, p.56). [mekʀeɑ ̃:s]. Att. ds Ac. 1878. 1reattest. début xiies. «incrédulité, incroyance» (St Brendan, 1184 ds T.-L.); de mécréant, suff. -ance*.

Mécréance : définition du Wiktionnaire

Nom commun

mécréance \me.kʁe.ɑ̃s\ féminin

  1. Absence de croyance, incrédulité.
    • Il me dit : comment la foi et la mécréance, le vrai et le faux peuvent-ils être réunis dans un seul cœur ? — (A. Elamrani-Jamal, Logique aristotélicienne et grammaire arabe : étude et documents, 1983)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Mécréance : définition du Littré (1872-1877)

MÉCRÉANCE (mé-kré-an-s') s. f.
  • Refus de croire, incrédulité. Ici enclins à la superstition, ailleurs à la mécréance ; ici à la liberté, ici à la servitude, Montesquieu, dans le Dict. de BESCHERELLE.

HISTORIQUE

XIIe s. Ke l'un d'els n'ait verz l'altre dote [doute] ne mescreance, Rou, V. 5322.

XIIIe s. Mon lit estoit fait en mon paveillon en tel maniere que nul ne pooit entrer ens, que il ne me veist gesir en mon lit ; et ce fesoie-je pour oster toutes mescreances [mauvaises croyances] de femmes, Joinville, 267.

XVIe s. La mescreance et l'impieté de contemner les dieux, Amyot, Alex. 120.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « mécréance »

Étymologie de mécréance - Littré

Mécréant ; provenç. mescrezenza ; ital. miscredenza.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de mécréance - Wiktionnaire

(Date à préciser) De mécréant.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « mécréance »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mécréance mekreɑ̃s play_arrow

Citations contenant le mot « mécréance »

  • A propos de la demande du PDL d’excuses pour les « propos jugés comme une accusation de mécréance », Ghannouchi a estimé que ces propos ont été dénoncés en séance plénière. Espace Manager, ARP : Réaction de Rached Ghannouchi aux agissements de Abir Moussi
  • La fidélité à l’Etat islamique et sa guerre contre tous les infidèles structurent et irriguent tout l’enseignement. La voie du «califat» étant la seule valable pour les musulmans, toute opposition est mécréance. Car, comme le souligne le livre d’histoire,  «nous sommes toujours à l’ère des croisades». La géographie, est elle aussi est revue selon la vision du monde de l’Etat islamique. Au lieu des noms de pays actuels - Syrie, Liban, Jordanie… - on trouve les appellations anciennes de Najd, Hijaz ou pays de Cham. Une grande partie de la péninsule arabique est appelée «Péninsule du prophète Mohamad». La carte du «monde arabe» englobe l’Andalousie, ainsi que certaines parties du sud de la Turquie ou la région iranienne d’Al-Ahwaz, sur la rive est du golfe Persique, peuplée d’arabophones sunnites. Libération.fr, «Si tu as 42 balles pour tirer sur 7 mécréants, comment tu répartis tes tirs ?» - Libération
  • La scène est surréaliste. Une enseignante dans une école primaire de la ville de Sfax se fait invectiver par des parents d’élèves qui veulent la chasser de l’école. Ils l’accusent de « mécréance » et demandent son renvoi immédiat au prétexte qu’elle exercerait « une mauvaise influence » sur leurs enfants. JeuneAfrique.com, Tunisie : une enseignante humiliée par des parents d’élèves l’accusant de mécréance – Jeune Afrique
  • Le prédicateur Abdel-Hay Youssef a accusé de mécréance Wala' el Bouchi, la ministre de la Jeunesse et du Sport. Un collectif de sept avocats a décidé de prendre la défense de la ministre, tout comme son collègue ministre des Affaires religieuses. RFI, Soudan: une ministre saisit la justice contre un prédicateur extrémiste
  • S’il y a des mots qu’on est content de voir ressurgir dans la langue, il en est d’autres dont on se passerait volontiers. Ainsi de la «mécréance», sinistrement remise au goût du jour par la prose de Daech. Est mécréant, au sens littéral, celui qui croit mal, qui a une mauvaise croyance, bref, toute personne qui ne croit pas comme vous. On est toujours le mécréant de quelqu’un. Le (bon) croyant, au contraire, serait donc celui qui adhère totalement à votre foi, adore votre Dieu et obéit à vos interdits. C’est ainsi que le mot «mécréant», dans le vertige d’une subjectivité débridée, ne vaut qu’en fonction du locuteur : juif, musulman, chrétien, athée, le mécréant, c’est l’autre. Libération.fr, On est toujours le «mécréant» de quelqu’un - Libération
  • «Et s’ils veulent te trahir…, c’est qu’ils ont déjà trahi Allah [par mécréance] ; mais IL a donné prise sur eux (le jour de Badr). Et Allah est Omniscient et Sage» Informateur.info, Guillaume Soro à propos de la traitrise : «Que Dieu accorde sa pitié à nos offenseurs!» - Informateur.info

Images d'illustration du mot « mécréance »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « mécréance »

Langue Traduction
Corse incredulità
Basque urratu
Japonais 不信
Russe неверие
Portugais descrença
Arabe الكفر
Chinois 怀疑
Allemand unglaube
Italien incredulità
Espagnol incredulidad
Anglais disbelief
Source : Google Translate API

Antonymes de « mécréance »



mots du mois

Mots similaires