La langue française

Méconium

Sommaire

  • Définitions du mot méconium
  • Étymologie de « méconium »
  • Phonétique de « méconium »
  • Citations contenant le mot « méconium »
  • Traductions du mot « méconium »

Définitions du mot « méconium »

Trésor de la Langue Française informatisé

MÉCONIUM, subst. masc.

A. − MÉD. Excréments visqueux brun verdâtre accumulés dans les intestins du foetus durant sa gestation et que rend le nouveau-né peu après sa naissance. C'est ainsi que l'état de flexion d'un membre peut devenir douloureuse pour l'enfant à une certaine époque, et provoquer des mouvements, aussi bien que la stimulation du méconium accumulé dans les intestins (Broussais, Phrénol., 1836, p.28).Pendant les deux premiers jours, il y a une baisse de poids de 100 à 150 grammes, par perte du méconium (Macaigne, Précis hyg., 1911, p.162).
B. − P. anal., entomol. Excréments liquides rejetés par les insectes peu après la mue imaginale (d'apr. Agric. 1977). Des gouttes de liquide (le méconium) sont expulsées par l'anus: ce sont les produits du métabolisme de la nymphe (Zool., t.2, 1963, p.564 [Encyclop. de la Pléiade]).
Prononc. et Orth.: [mekɔnjɔm]. Att. ds Ac. dep. 1762. Le mot est francisé (présence de l'accent aigu). Étymol. et Hist. 1. 1549 «suc de pavot» (É. Maignan, Commentaires très excellens de l'hystoire des plantes, [trad. d'un ouvrage lat. de L. Fuchs], chap.113, foQ 6 ro); 2. 1677 méd. (Mmede La Marche, Instruction familière et utile aux sages-femmes, p.134). Lat. meconium, gr. μ η κ ω ́ ν ι ο ν, att. aux sens 1-2.

Wiktionnaire

Nom commun

méconium \me.kɔ.njɔm\ masculin

  1. Suc exprimé des têtes et des feuilles de pavot mises sous presse.
  2. (Entomologie) Gouttelette rougeâtre que l’insecte évacue immédiatement après sa transformation.
  3. (Médecine) (Puériculture) Matières visqueuses que rend l’enfant peu de temps après la naissance et qui s’étaient accumulées dans son intestin durant la grossesse.
    • Ce pourquoi à tout, on préférait la merde du jeune homme sain —et parfois même celle, connue sous le nom de méconium, qui résultait de « la première déjection que font les enfants après leur naissance »— jusqu’à asservir un homme spécialement à cet office […] — (Dominique Laporte, Histoire de la merde, 1978, p. 90, ISBN 2267017016)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MÉCONIUM. (UM se prononce OME.) n. m.
T. de Médecine. Matières visqueuses que rend l'enfant peu de temps après la naissance et qui s'étaient accumulées dans son intestin durant la grossesse.

Littré (1872-1877)

MÉCONIUM (mé-ko-ni-om') s. m.
  • 1Suc exprimé des têtes et des feuilles de pavot mises sous presse.
  • 2 Terme de médecine. Matières visqueuses, verdâtres ou brunâtres, ainsi nommées à cause de leur ressemblance avec du suc de pavot, qui s'accumulent dans les intestins du fœtus durant la gestation, et que l'enfant rend presque immédiatement après sa naissance.
  • 3 Terme d'entomologie. Gouttelette rougeâtre que l'insecte évacue immédiatement après sa transformation.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « méconium »

Du latin meconium, lui-même du grec μηκώνιον, mêkônion, « pavot ». Le terme médical vient de ce que ces matières visqueuses, verdâtres ou brunâtres, ressemblent à du suc de pavot.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Μηϰώνιον, de μήϰων, pavot.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « méconium »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
méconium mekɔ̃jym

Citations contenant le mot « méconium »

  • Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont recruté 218 nouveau-nés, dont 212 dont le méconium a été collecté à la maternité. Les familles ont par ailleurs rempli un questionnaire sur les antécédents médicaux maternels, comprenant notamment des informations sur le diabète gestationnel, ou encore la consommation d’antibiotiques pendant la grossesse. www.pourquoidocteur.fr, Les bactéries des selles des nourrissons, marqueur du risque d’obésité
  • Au cours des trois premiers jours votre nouveau-né évacue du méconium sous forme de selles noires d’apparence collante et assez épaisse. Ensuite, si vous allaitez, les selles du nourrisson seront jaune d’or, parfois verdâtres, d’apparence grumeleuses, non moulées, plutôt liquides même. S’il est nourri au biberon, leur apparence dépend du lait consommé. Mais généralement, « elles seront plus pâteuses, plus épaisses, leur couleur plus marron, et leur odeur plus forte, que celles d’un bébé nourri au sein », indiquent les pédiatres du site mpedia.fr de l’Association française de Pédiatrie ambulatoire (AFPA). ladepeche.fr, Selles de bébé : quand consulter ? - ladepeche.fr
  • Bébé « n°1 », des symptômes de léthargie et de fièvre, une pneumonie : la patiente 1 a accouché à 40 semaines de grossesse par césarienne en raison d'un liquide amniotique maculé de méconium et d'une pneumonie COVID-19 confirmée. Le deuxième jour de sa vie, le nourrisson souffrait de léthargie et de fièvre et a été transféré à l'unité de soins intensifs néonatals (USIN). Une image radiographique thoracique montrait une pneumonie, mais d'autres tests de laboratoire ont donné des résultats normaux. Les prélèvements nasopharyngés et anaux étaient positifs pour le SRAS-CoV-2 aux jours 2 et 4 de la vie et négatifs au jour 6. santé log, COVID-19 et GROSSESSE : Première suspicion de transmission verticale | santé log
  • Le premier bébé testé positif est né à 40 semaines de grossesse. L'accouchement a été effectué par césarienne en raison d'un liquide amniotique plein de méconium (excrément accumulé dans les intestins du foetus) et d'une pneumonie maternelle due au Covid-19. Le lendemain, le nourrisson a souffert de léthargie (fatigue intense) et de fièvre et a été transféré à l'unité de soins intensifs néonatals. Le bébé souffrait d'une pneumonie : “Les prélèvements nasopharyngés et anaux étaient positifs pour le SRAS-CoV-2 aux jours 2 et 4 de la vie du bébé et négatifs au jour 6.”  www.pourquoidocteur.fr, Coronavirus : la mère peut-elle transmettre le virus à son bébé in utero?
  • Je suis rentrée chez moi à 7 heures du matin où j’ai dormi deux heures avant d’être réveillée par de fortes douleurs: le travail avait repris, la poche des eaux s’était fissurée, je perdais du sang et je vomissais. Finalement, après de longues heures d’attente, comme le travail ne se déclenchait toujours pas malgré les contractions, on m’a accouchée en urgence par césarienne d’un bébé qui avait avalé du méconium qu’il a fallu aspirer. Et je ne parle pas du chirurgien enjoignant à mes viscères de se remettre en place avant de me recoudre…En 2013, de nouveau enceinte, de jumeaux cette fois, j’ai dû m’aliter dès le quatrième mois de grossesse à cause de contractions. A 26 semaines de grossesse, convoquée à l’hôpital d’Aigle pour un contrôle, j’ai attendu deux heures assise sur une chaise en bois en salle d’attente. Comme j’étais alitée depuis deux mois, cette attente a fini par me provoquer des contractions et j’ai décidé, en colère, de prendre mes cliques et mes claques. Mais j’ai été arrêtée à la réception tellement j’étais mal et on m’a finalement admise en gynécologie. , «Si les hommes accouchaient, cela ne se passerait pas comme ça» | Illustré

Traductions du mot « méconium »

Langue Traduction
Anglais meconium
Espagnol meconio
Italien meconio
Allemand mekonium
Chinois 胎粪
Arabe العقي
Portugais mecônio
Russe меконий
Japonais 胎便
Basque meconium
Corse meconiu
Source : Google Translate API
Partager