La langue française

Marital

Sommaire

  • Définitions du mot marital
  • Étymologie de « marital »
  • Phonétique de « marital »
  • Citations contenant le mot « marital »
  • Traductions du mot « marital »
  • Synonymes de « marital »

Définitions du mot « marital »

Trésor de la Langue Française informatisé

MARITAL, -ALE, -AUX, adj.

A. − Qui concerne le mari, qui lui appartient. Pouvoir, autorisation marital(e); dignité, orgueil marital(e). Les époux ne peuvent déroger (...) aux droits résultant de la puissance maritale sur la personne de la femme et des enfans (Code civil, 1804, art. 1388, p. 252).Chez d'autres peuples (...) la femme (...) est reçue tantôt comme une esclave, tantôt comme un hôte sous le toit marital (Cournot,Fond. connaiss., 1851, p. 402).Je ne sus pas exiger de moi cet acte d'autorité maritale (...) qui sans doute eût retenu l'esprit d'Éveline sur la pente des égarements (Gide,Robert, 1930, p. 1326).V. fonctionnaire ex. 3:
1. À quoi avait pu céder Fannie? Ni au vertige des sens, certes, ni à un besoin d'évasion et de libération comme ce fut le cas pour beaucoup de femmes subitement délivrées d'une tutelle maritale trop pesante. Van der Meersch,Invas. 14, 1935, p. 41.
B. − Rare. Qui concerne le mariage. Synon. conjugal, matrimonial.Sacrement marital; union maritale. Les relations maritales de Philippe et d'Esther s'étaient considérablement refroidies (Aragon,Beaux quart., 1936, p. 48):
2. Il me semble endormi; l'uniformité de la vie qu'il mène, ses occupations, cette vie maritale, ses enfants, ce bonheur physique (...), tout cela ôte l'activité. Michelet,Journal, 1820, p. 88.
Prononc. et Orth.: [maʀital], plur. masc. [-o]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1531 [éd.] «conjugal» compaignie maritalle (J. de Vignay, Miroir hist. ds Delb. Notes mss) − 1606 d'apr. FEW t.6, p.348a; 2. 1580 «qui concerne le mari, qui lui est propre» froideur maritale (Montaigne, Essais, éd. Villey-Saulnier, I, XXIX, tome I, p.196); 3. 1587 [éd.] dr. puissance maritale (Cholieres, Apres disnees, fo81 vods Gdf. Compl.). Empr. au lat. d'époque impériale maritalis «id.». Fréq. abs. littér.: 44.
DÉR.
Maritalement, adv.Synon. de conjugalement.a) Dans sa/leur qualité d'époux/d'épouse/de couple marié. Une grande dame (...) qui voyageait maritalement, ennuyeusement, en Écosse, victime de quelques soupçons auxquels besoin était de sacrifier momentanément son bonheur (Balzac,E. Grandet, 1834, p. 52).Vers la mi-octobre (...) nous retrouvons M. et Madame de Maurescamp installés maritalement à la Vénerie, magnifique propriété située entre Creil et Compiègne (Feuillet,Paris., 1881, p. 224).Il est clair qu'Edwina était trop contente de pouvoir me liquider et se blottir maritalement dans le giron d'un homme riche (Aymé,Mouche, 1957, p. 224).b) Usuel. À la manière d'un époux/d'une épouse/d'un couple marié, mais hors des liens du mariage. Clémence, la femme de chambre (...) que son voisin Hippolyte, le maître d'hôtel, venait retrouver maritalement tous les soirs (Zola,Pot-Bouille, 1882, p. 104).En partic. Vivre maritalement. Eh bien, Monsieur l'Ambassadeur, dit le Roi avec une emphase bienveillante, que Mmela Duchesse de Berry aille à Palerme; (...) qu'elle y vive maritalement avec M. Lucchesi, à la vue de tout le monde, alors on pourra dire aux enfants que leur mère est mariée (Chateaubr.,Mém., t. 4, 1848, p. 226).Depuis plus de dix ans, Clémence et lui vivaient maritalement, sur des bases débattues, selon un contrat strictement observé de part et d'autre (Zola,Ventre Paris, 1873, p. 709).Il me parla à coeur ouvert. Il vivait maritalement auprès d'une femme dont il voulait épargner le contact à Luc. C'était dans l'intérêt du petit qu'il l'avait abandonné à sa grand'mère (Mauriac,Noeud vip., 1932, p. 143). [maʀitalmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. 1resattest. a) 1694 «en mari, comme doit faire un mari» (Ac.), b) 1832 «comme mari et femme» (Mém. de J. Casanova de Seingalt, t. 8, ch. 1, 34 ds Quem. DDL t. 20: nous vivions maritalement ensemble); de marital, suff. -ment2*. Fréq. abs. littér.: 27.

Wiktionnaire

Adjectif

marital \ma.ʁi.tal\

  1. (Droit) Qui a rapport au mari.
    • […] aussi s’est-on bien gardé de renverser les barrières économiques, juridiques, politiques et morales, qu’on avait dressées pour la cloîtrer dans la demeure maritale. — (Paul Lafargue, La Question de la femme, 1904)

Adjectif

marital \ˈmæɹ.ɪ.təl\ non comparable

  1. Conjugal.
    • Her marital relations are her own concern.
      Ses relations conjugales ne regardent qu’elle.
    • The couple settled down into marital bliss.
      Le couple s’est rangé dans la félicité conjugale.
  2. Marital.
    • What do the marital laws say?
      Que disent les lois maritales ?
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MARITAL, ALE. adj.
T. de Droit. Qui a rapport au mari. Puissance maritale. Autorisation maritale.

Littré (1872-1877)

MARITAL (ma-ri-tal, ta-l') adj.
  • Terme de palais. Qui appartient au mari. Puissance maritale. Droits maritaux.

HISTORIQUE

XVIe s. Je ne sçay quelle froideur maritale, Montaigne, I, 222.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MARITAL, adj. (Jurisprud.) se dit de quelque chose qui a rapport au mari, comme la puissance maritale. Voyez Puissance.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « marital »

(Siècle à préciser) Du latin maritalis.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

(Date à préciser) Du latin maritalis.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. maritalis, de maritus, mari.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « marital »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
marital marital

Citations contenant le mot « marital »

  • Epouse : mot tombé en désuétude. A remplacer impérativement par travailleuse maritale non rémunérée, survivante de l’incarcération domestique ou même prostituée légalisée. De André Santini
  • Luis, l'internaute qui veut retourner nos cerveaux, pointe des failles du scénario et estime que James Cameron est un réalisateur bien trop méticuleux pour laisser passer pareilles erreurs. Tout d'abord, le film est construit comme un immense flash-back. Rose, une femme âgée, raconte le naufrage du Titanic qu'elle a vécu étant jeune et qui a bouleversé sa vie à bien des égards. L'histoire est bien connue : la riche jeune femme, à l'avenir marital tout tracé, tombe amoureuse d'un jeune homme désargenté rencontré sur le paquebot. Leur amour socialement impossible se solde par un naufrage qui, attention spoiler, mène Jack à la noyade. Aussi, comment se fait-il que Rose puisse "raconter" a posteriori des scènes n'incluant que Jack, le flash-back étant raconté de son point de vue ? Pour Luis, la réponse est claire : le beau jeune homme ne serait que pur produit de l'imagination de Rose. Jack n'aurait donc jamais existé. Les Inrockuptibles, “Titanic” : et si Jack n'avait jamais existé ?
  • Est-ce automatique ?Non. Il faut la demander. Les caisses de retraite ne connaissent pas le statut marital de leurs affiliés. Une fois reçu le certificat de décès de l’assuré, ces dernières envoient un formulaire de demande de réversion au conjoint survivant. Il est néanmoins préférable que ce dernier formule directement une demande auprès de la ou des caisses d’affiliation concernées. , Pension de réversion : comment y avoir accès
  • Contrairement à une idée répandue, le nom marital ne fait donc absolument pas disparaître le nom patronymique, qui reste le seul inscrit sur les registres d'état civil. En revanche, en cas de divorce, il faudra obtenir l’autorisation écrite de l’ex-conjoint pour conserver l’usage de son nom, sans quoi il faudra y renoncer. , Patronymique, marital ou d’usage, quelles sont les possibilités pour son nom de famille ?
  • La question du nom d’usage reste d’actualité en cas de divorce. Selon la loi, chacun des époux est tenu de conserver son nom à moins que l’un d’eux n’ait un intérêt particulier à porter le nom marital. Explications. DemarchesAdministratives.fr, L’usage du nom marital ne donne aucun droit à l’ex-épouse
  • L'ex-conjoint autorise souvent la mère de ses enfants à continuer à porter son nom marital, ne serait ce que pour que le nom de famille des enfants mineurs soit le même que celui de leur maman. S’il y a un désaccord sur ce point, c’est le juge qui arbitre. L'ancienne épouse doit alors justifier d'un intérêt particulier.   Europe 1, Après un divorce, peut-on légalement garder le nom de son ex-mari ?
  • La vie maritale, aussi appelée concubinage ou union libre, ne donne aucune obligation aux concubins, ne prévoit pas de protection de l'un par l'autre, aucune solidarité pour les dépenses de la vie courante.­­ lamanchelibre.fr, Les différents statuts de la vie maritale
  • « À l’aide sociale, l’application de la notion de vie maritale est synonyme d’atteinte à l’autonomie des personnes, dénonce Emmanuelle Chaloux, représentante du FCPASQ. Dès que les personnes sont déclarées en situation de vie maritale, leurs revenus sont sévèrement amputés. Dans le cas de deux personnes assistées sociales recevant chacune 690 $, elles recevront 1049 $ pour les deux si elles sont déclarées en vie maritale; une perte de 24 % par rapport au montant auquel elles auraient droit normalement ». CDÉACF, Aide sociale et vie maritale – Une personne = un chèque | CDÉACF

Traductions du mot « marital »

Langue Traduction
Anglais marital
Espagnol marital
Italien coniugale
Allemand ehelich
Chinois 婚姻
Arabe الزوجية
Portugais conjugal
Russe супружеский
Japonais 夫婦
Basque zibilaren
Corse maritale
Source : Google Translate API

Synonymes de « marital »

Source : synonymes de marital sur lebonsynonyme.fr
Partager