La langue française

Mansionnaire

Définitions du mot « mansionnaire »

Wiktionnaire

Nom commun 1

mansionnaire \Prononciation ?\ masculin

  1. Résident.
    • chanoines mansionnaires ou résidents : ceux qui desservent en personne leur église, à la différence des chanoines forains.
    • Le dernier seigneur mansionnaire de Saint-Cyr est le chanoine de Pingon, de 1753 à 1790. — (Château de Saint-Cyr)

Nom commun 2

mansionnaire \Prononciation ?\ masculin

  1. Officier des rois de France de la deuxième race, chargé de faire préparer et meubler les appartements royaux ; c'était un maréchal du palais.
  2. Clerc préposé à la garde et à l'entretien d'une église.
    • Les basiliques avaient des mansionnaires ou gardiens chargés de les nettoyer et de les orner. — (Dict. de Poitevin)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

MANSIONNAIRE (man-si-o-nê-r') s. m.
  • Officier des rois de France de la deuxième race, chargé de faire préparer et meubler les appartements royaux ; c'était un maréchal du palais.

    Portier d'une église. Les basiliques avaient des mansionnaires ou gardiens chargés de les nettoyer et de les orner, Fleury, dans le Dict. de POITEVIN.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MANSIONNAIRE, s. m. (Hist. ecclés.) officier ecclésiastique dans les premiers siecles, sur la fonction duquel les critiques sont fort partagés.

Les Grecs les nommoient παραμοναριος : c’est sous ce nom qu’on les trouve distingués des économes & des défenseurs dans le deuxieme canon du concile de Chalcédoine. Denis le Petit, dans sa version des canons de ce concile, rend ce mot par celui de mansionarius, qu’on trouve aussi employé par saint Grégoire dans ses dialogues, liv. I. & III.

Quelques uns pensent que l’office de mansionnaire étoit le même que celui du portier, parce que saint Grégoire appelle abundius le mansionnaire, le gardien de l’église, custodem ecclesiæ ; mais le même pape dans un autre endroit remarque que la fonction du mansionnaire étoit d’avoir soin du luminaire & d’allumer les lampes & les cierges, ce qui reviendroit à-peu-près à l’office de nos acolytes d’aujourd’hui. Justel & Beveregius prétendent que ces mansionnaires étoient des laïcs & des fermiers qui faisoient valoir les biens des églises ; c’est aussi le sentiment de Cuias, de Godefroi, de Suicer & de Vossius. Bingham, orig. eccles. tom. II. lib. III. c. xiij. §. 1. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « mansionnaire »

(Siècle à préciser) Composé de mansion et -aire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Mansion.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « mansionnaire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mansionnaire mɑ̃sjɔnɛr

Traductions du mot « mansionnaire »

Langue Traduction
Anglais housekeeper
Espagnol ama de casa
Italien governante
Allemand haushälterin
Chinois 管家
Arabe مدبرة المنزل
Portugais governanta
Russe экономка
Japonais お手伝いさん
Basque agencia
Corse pulizzeru
Source : Google Translate API

Synonymes de « mansionnaire »

Source : synonymes de mansionnaire sur lebonsynonyme.fr

Mansionnaire

Retour au sommaire ➦

Partager