La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « manœuvre »

Manœuvre

Variantes Singulier Pluriel
Masculin et féminin manœuvre manœuvres

Définitions de « manœuvre »

Wiktionnaire

Nom commun 2 - français

manœuvre \ma.nœvʁ\ féminin

  1. Action par laquelle la main fait mouvoir un appareil.
    • Le débarquement d’une automobile à quai était une manœuvre peu familière aux employés de la petite station, et le train s'attardait, et Psyché devenait impatiente. — (Pierre Louÿs, Psyché, 1927, page 137)
    • La manœuvre du canon.
    • La manœuvre d’une pompe.
  2. (Marine) Action de gouverner, de conduire un vaisseau, de régler ses mouvements, de lui faire faire toutes les évolutions nécessaires, soit pour la route, soit pour le combat.
    • L’homme, qui était un garde-côte, comme le faisait voir sa cape d’uniforme, épiait toutes les manœuvres du trois-mâts et semblait en prendre note mentalement. — (Victor Hugo, Les travailleurs de la mer, partie 1 : Sieur Clubin, livre 5 : Le révolver, chapitre 8, édition de Librairie du Victor Hugo illustré, 1865, page 169)
    • La manœuvre du gouvernail, la manœuvre des ancres, etc.
  3. (Surtout au pluriel) Un des cordages destinés à manier les voiles et à faire les autres services du vaisseau.
    • M. de Coulombe écrivit à M. le Comté de Maurepas qu'il étoit content des manœuvres dormantes, mais que les manœuvres courantes avoient été commises trop peu, qu’elles s’étripoient, qu’au reste il avoit fait mettre ces manœuvres dans un Magasin, pour qu’on leur fît souffrir telle épreuve qu’on jugeroit convenable. — (Henri Louis Duhamel du Monceau, Traité de la Fabrique des Manœuvres pour les Vaisseaux, 1769, chapitre 12, page 406)
  4. (Militaire) Mouvement qu’on fait exécuter à des troupes en campagne.
    • Il fit une manœuvre qui déconcerta les ennemis.
    • Une manœuvre hardie.
    • Les savantes manœuvres de ce général ont décidé la victoire.
  5. (Par analogie) Ces mouvements exécutés en temps de paix pour exercer les troupes.
    • L'empereur se pencha vers Duroc, auquel il dit une phrase courte qui fit sourire le grand-maréchal. Les manœuvres commencèrent. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
  6. (Par extension) Ensemble de mouvements pour mouvoir ou déplacer.
    • La preuve en est dans le fait, constaté bien des fois, que par vent modéré, les pétrels faisaient imperturbablement leurs manœuvres sans aucun mouvement des ailes, […]. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Le train des voyageurs 812 (rapide) qui arrive à Perpignan à 10 heures 28 du soir a été pris en écharpe par une locomotive en manœuvre dans la gare de Cerbère. — (La Publicité (Perpignan) du 30 septembre 1882)
    • Le terme « contrôle dynamique » désigne l’exécution de toutes les fonctions opérationnelles et tactiques en temps réel nécessaires au déplacement du véhicule. Il s’agit notamment du contrôle du déplacement latéral et longitudinal du véhicule, de la surveillance de la route, des réactions aux événements survenant dans la circulation routière, ainsi que de la préparation et du signalement des manœuvres. — (Amendement à l’article premier et nouvel article 34 bis, Convention de 1968 sur la circulation routière, Genève, 21-25 septembre 2020)
  7. (Figuré) Moyen qu’on emploie pour arriver à ses fins.
    • […] ; d’autres encore affirmaient que son départ n’était qu'une manœuvre destinée à sauver le face, à faire croire à la population qu’il était le prisonnier de la France et à fomenter ainsi un mouvement francophobe. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, page 274)
    • Victime de l’hostilité d’Arago en France et de Humboldt en Allemagne, Paravey a la mentalité d’un persécuté. Il se plaint dès 1835 « de sourdes et odieuses manœuvres qui tendent sans cesse à se renouveler.» — (Jean-Claude Drouin, Un esprit original du XIXe siècle : le chevalier de Paravey (1787-1871), dans la Revue d’histoire de Bordeaux et du département de la Gironde, 1970, page 67)
    • Harland, qui a fort bien connu Vavilov, condamne sans réserves les théories mitchouriniennes, taxe Lyssenko de charlatan et dénonce les odieuses manœuvres qui ont abouti à la révocation des principales figures de la génétique soviétique. — (Joël Kotek et Dan Kotek, L’affaire Lyssenko, Éditions Complexe, 1986, page 196)
    • Las, dans le petit monde de l’Université, la probité candide ne mène à rien, et l’enthousiasme pèse peu face aux manœuvres misérables de ceux qui ne reculent devant rien pour faire carrière. — (Alexis Liebaert, On achève bien les profs, dans Marianne (magazine), n° 758, 29 octobre 2011, page 85)

Nom commun 1 - français

manœuvre \ma.nœvʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Travailleur sous les ordres d’un ouvrier qualifié.
    • Il restera manœuvre pendant 10 ans, avant de passer bouveleur, ouvrier qualifié donc. Le bouveleur, c'est un peu la cheville ouvrière de l'édifice minier: c'est lui qui creuse les galeries, les bouveaux. — (Jacques Cordier, Constant Malva : Mineur, écrivain, borain, éd. Plein Chant, 1969, page 24)
  2. (En particulier) (Art) (Péjoratif) Celui qui exécute un ouvrage grossièrement et par routine.
    • Dès lors, ce fut une vérité acquise : Denise avait un manœuvre pour amant, et cachait un enfant dans le quartier. — (Émile Zola, Au Bonheur des Dames, 1883)
    • Il savait que nous sommes des manœuvres et des chiens et que nous n’avons pour nous que la misère, dans un monde où la misère est maudite. Après le malheur vient encore le malheur et il n’y a qu’à baisser la tête en grondant. — (Charles-Louis Philippe, Bubu de Montparnasse, 1901, réédition Garnier-Flammarion, page 75)
    • La condition sociale s’est progressivement améliorée et le métier s’est francisé (pour partie en accordant la nationalité française à des immigrés). L’éboueur n’est plus véritablement un manœuvre de force, même si le métier reste difficile. — (Gérard Bertolini, Économie des déchets: des préoccupations croissantes, de nouvelles règles, de nouveaux marchés, Éditions TECHNIP, 2005, page 122)
  3. (En particulier) (Art, Littérature) Celui qui exécute un ouvrage qui n’exige que du temps et de la patience.
    • Travail, ouvrage de manœuvre
    • Compiler est un ouvrage de manœuvre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MANŒUVRE. n. f.
Action par laquelle la main fait mouvoir un appareil. La manœuvre du canon. La manœuvre d'une pompe. Il se dit spécialement, en termes de Marine, de l'Action de gouverner, de conduire un vaisseau, de régler ses mouvements, de lui faire faire toutes les évolutions nécessaires, soit pour la route, soit pour le combat. La manœuvre du gouvernail, la manœuvre des ancres, etc. Commander la manœuvre.

MANŒUVRES, au pluriel, se dit de Tous les cordages destinés à manier les voiles et à faire les autres services du vaisseau. On appelle Manœuvres courantes Les cordages mobiles qui servent à tout moment pour manœuvrer le vaisseau; et Manœuvres dormantes Les cordages fixes dont on ne fait usage que rarement. On dit, au singulier, Amarrer une manœuvre, etc. Il se dit, en termes de Stratégie, des Mouvements qu'on fait exécuter à des troupes en campagne. Il fit une manœuvre qui déconcerta les ennemis. Une manœuvre hardie. Les savantes manœuvres de ce général ont décidé la victoire. Par analogie, il se dit de ces Mouvements exécutés en temps de paix pour exercer les troupes. Les manœuvres se sont faites cette année dans la région de l'Est. Les grandes manœuvres. Le thème des manœuvres. La critique des manœuvres. Il se dit, figurément, des Moyens qu'on emploie pour arriver à ses fins; et alors il se prend le plus souvent en mauvaise part. Une habile, une fine, une prudente manœuvre. Une manœuvre coupable, déloyale. Il lui a fallu beaucoup d'adresse pour déjouer les manœuvres de son adversaire. C'est à force de manœuvres qu'il s'est rendu maître de cette affaire. Fausse manœuvre, Démarche maladroite. Manœuvres abortives. Voyez ABORTIF.

MANŒUVRE est aussi un nom masculin et se dit de l'Ouvrier qui travaille sous les ordres d'un maçon, d'un couvreur, etc. Il se dit, figurément et par mépris, de Celui qui exécute grossièrement et par routine un ouvrage d'art. Ce n'est qu'un manœuvre. Fig., Travail, ouvrage de manœuvre, se dit des Ouvrages d'art ou de littérature qui n'exigent que du temps et de la patience. Compiler est un ouvrage de manœuvre.

Littré (1872-1877)

MANŒUVRE (ma-neu-vr') s. f.
  • 1Opération de la main.

    Terme de construction. Mouvement des ouvriers et des machines. Il faut laisser de la place pour la manœuvre.

  • 2 Terme de chirurgie et d'obstétrique. Action composée, ensemble des mouvements pour faire quelque opération. La manœuvre du forceps.
  • 3Il se dit des mouvements concertés des animaux. La manœuvre du chat pour prendre une souris. Un insecte inutile dont nos observateurs admirent les manœuvres, une herbe sans vertu dont nos botanistes observent les étamines, n'étaient pour eux [les anciens] qu'un insecte ou une herbe, Buffon, Hist. nat. 1er disc. t. I, p. 71.
  • 4 Terme de peinture. Manière dont les couleurs d'un tableau sont fondues et agencées. La manœuvre de ce tableau est bonne.
  • 5 Terme de marine. Mouvement, opération qui nécessite un changement d'allure ou de direction dans le cap ; tels sont l'action de gouverner, les virements de bord, l'appareillage et le mouillage. Vous voyez assez, monseigneur, par le compte que je vous rends de la manœuvre de chaque vaisseau, qu'ils ont fait tous parfaitement leur devoir, Rapport de Jean Bart, 1694, dans JAL. Personne ne conservait assez de présence d'esprit, ni pour ordonner les manœuvres, ni pour les faire, Fénelon, Tél. IV. L'art de la navigation consiste en deux parties : le pilotage qui regarde principalement l'usage de la boussole, et la manœuvre qui regarde la disposition des voiles, du gouvernail et du vaisseau par rapport à la route qu'on veut faire et aux avantages qu'on peut tirer du vent, Fontenelle, Renau. La manœuvre est principalement fondée sur les lois de la résistance des fluides, et ces lois n'étaient encore que peu connues, D'Alembert, Éloges, Bernoulli.

    Faire une fausse manœuvre, faire une manœuvre à contre-temps et mal à propos.

    Service des matelots et usage que l'on fait de tous les cordages. Il s'agit de payer mon passage : vous y aviez pourvu en me faisant apprendre la manœuvre, Rousseau, Ém. V.

    Manœuvre basse, celle que l'on peut faire de dessus le pont. Manœuvre haute, celle qui se fait de dessus les hunes, les vergues et les cordages.

    Grosse manœuvre, travail qu'on fait pour embarquer les câbles et les canons, et pour mettre les ancres à leur place.

  • 6Nom général signifiant les cordages qui servent à manœuvrer un navire, excepté les câbles. Amarrer une manœuvre.

    Manœuvre haute, toute manœuvre appliquée aux parties supérieures de la mâture, par opposition aux autres qu'on nomme manœuvres basses. Lors du départ, il [le contre-maître] verra lever l'ancre ; et, pendant le voyage, il visitera chaque jour toutes les manœuvres hautes et basses, Ord. août 1681.

    Manœuvre courante, toute manœuvre libre, courant dans une poulie, et servant à plier, déplier, étendre et diriger les voiles.

    Manœuvre dormante, toute manœuvre qui sert à l'établissement d'un mât et reste fixe à la place où on l'attache.

    Manœuvre de hune, cordage amarré au grand mât de hune.

    Manœuvres à queue de rat, celles qui vont en diminuant, et qui par conséquent sont moins garnies de cordons vers le bout que dans toute leur longueur.

    Manœuvres en bandes, celles qui, n'étant ni tenues ni amarrées, ne travaillent point.

    Manœuvres passées à contre, celles qui sont passées de l'arrière du vaisseau à l'avant, comme celles du mât d'artimon.

    Manœuvres passées à tours, celles qui sont passées de l'avant du vaisseau à l'arrière, comme les cordages du grand mât et ceux des mâts de beaupré et de misaine.

  • 7Mouvements qu'on fait faire à des troupes, soit sur le champ de revue, soit en campagne. L'exercice prussien s'était perfectionné pendant cinquante ans ; on avait voulu l'imiter en France… on avait même changé les manœuvres presque à chaque revue, de sorte que les officiers et les soldats, ayant mal appris des exercices nouveaux… n'avaient rien appris du tout, Voltaire, Comm. Œuvr. aut. Henr. Les manœuvres de guerre firent évanouir le fruit des manœuvres de politique, Voltaire, Louis XIV, 21. Il a voulu dire seulement que les Prussiens n'auraient pas eu tant de succès s'ils n'eussent été que braves, et s'ils n'eussent eu à leur tête un général aussi consommé dans les manœuvres militaires, devenues aujourd'hui plus nécessaires que jamais, D'Alembert, Lett. au roi de Prusse, 14 août 1772. Par le succès de cette première manœuvre, les deux corps français et italien n'avaient pas encore conquis le droit de continuer leur retraite, mais seulement la possibilité de la défendre, Ségur, Hist. de Nap. IX, 10.
  • 8Manière de conduire une assemblée délibérante. Ils ne connaissent point, tous tant qu'ils sont, la manœuvre des états [de la Bretagne], Sévigné, 21 août 1689.
  • 9 Fig. Moyens que l'on emploie pour gouverner certaines affaires. Ce n'est pas tout de briller par vos œuvres : Il faut encor des ressorts, des manœuvres, Rousseau J.-B. Épît. I, 5. S'il a fait quelque mauvaise manœuvre, vous avez la voie de la justice, Lesage, Turcaret, III, 5. Tant de précipitation nous nuirait peut-être et sentirait la manœuvre, Marivaux, Marianne, 10e part. Encore une fois, le soin que je prends de rendre Sémiramis moins indigne du public éclairé est ma meilleure réponse, est ma meilleure manœuvre, Voltaire, Lett. d'Argental, 11 oct. 1748. Seriez-vous mal reçu, monseigneur, à dire au roi qu'en dix jours de temps il y a eu cinq éditions de sa gloire [le poëme de Fontenoy] ? n'oubliez pas, je vous en prie, cette petite manœuvre de cour, Voltaire, Lett. d'Argenson, 29 mai 1745. Il fut témoin des manœuvres des principaux satrapes qui firent ce qu'ils purent pour faire battre leur chef, Voltaire, Babouc. Louis ignorait que le plus fort obstacle à ses desseins était la perfidie du cardinal Balue, qui trahissait sa confiance, et dont le hasard découvrit les manœuvres, Duclos, Louis XI, Œuvr. t. II, p. 369, dans POUGENS. Le célèbre Prior avait, par les plus sages moyens, préparé cette paix d'Utrecht, si désirée des peuples et si retardée par les manœuvres ou l'ineptie des politiques, D'Alembert, Éloges, Destouches. Je lui parlai des indignes manœuvres de Mme d'Épinay pour surprendre les lettres très innocentes que sa belle-sœur m'écrivait, Rousseau, Conf. IX.

    Faire une fausse, une mauvaise, une méchante manœuvre, se comporter d'une manière malhabile, faire une démarche qui gâte les affaires. M. de Saint-Malo est revenu ; il a été mal reçu aux états [de Bretagne] ; on l'accuse fort d'avoir fait une méchante manœuvre à Saint-Germain [où était la cour], et qu'il devait au moins demeurer, après avoir mandé ce malheur en Bretagne, pour tâcher de ménager quelque accommodement, Sévigné, 235.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et toutes les manœuvres [service de bras] que Robers d'Amiens y avoit chacun an, Du Cange, manopera.

XIVe s. Le dit bois coustivé [cultivé] par maneuvre d'homme, Du Cange, manopera.

XVIe s. Le principal pilotte du marquis connutau maneuvre des deux navires qui estoient avec Sainte-Souline, qu'ils ne vouloient point estre de la partie, D'Aubigné, Hist. II, 467. Les chevaux ne pouvant prendre pied, il fallut faire cette maneuvre avec les bras des hommes, D'Aubigné, ib. III, 404. Qu'ainsi ils se mesleroient avec les vrais païsans qui alloient à la maneuvre, D'Aubigné, ib. III, 417. Ceux qui ont prins bois à couppe et à layer sont tenus le coupper et abattre dedans le premier jour de may et vuider la maneuvre dedans le jour de la Magdeleine prochainement luisant, Coust. génér. t. I, p. 603. Maneuvre de bras en temps d'esté six deniers, en temps d'hiver quatre deniers, ib. t. II, p. 467.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

1. MANŒUVRE. Ajoutez :
10 Terme de fortification. Manœuvres d'eaux, mouvements et chasses qu'on peut produire à l'aide des eaux dans les fossés d'un ouvrage de fortification.
11 Terme d'artillerie. Manœuvres de force, ensemble des opérations nécessaires pour le mouvement des pièces et du matériel.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « manœuvre »

Picard, menœuvre ; provenç. manovra ; espagn. maniobra ; ital. manovra ; bas-lat. manuopera, de manus, main, et opera, œuvre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin manus (« main ») et opera (« activité »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « manœuvre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
manœuvre

Évolution historique de l’usage du mot « manœuvre »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « manœuvre »

  • J’ai fait un voyage sur le plus beau bateau qui ait jamais été construit ; particularité étrange, à bord de ce transatlantique, passagers et hommes d’équipage étaient à cheval !Le capitaine, cavalier émérite, montait un pur-sang de courses, il portait un costume de chasse et sonnait du cor pour diriger la manœuvre, quant à moi, ayant horreur de l’équitation, j’avais pu obtenir de passer mes journées sur le cheval de bois de la salle de gymnastique. Nous débarquâmes sur une terre nouvelle où les chevaux étaient inconnus ; les indigènes prirent pour un animal à deux têtes les passagers montés de notre navire, ils n’osèrent s’en approcher en proie à la terreur ; moi seul, reconnu semblable à ces êtres primitifs, je fus fait prisonnier par eux. C’est de la prison ou l’on m’enferma que j’écrivis les lignes qui vont suivre. Cette prison était une île absolument déserte le jour, mais la nuit, les habitants d’une grande ville continentale ou le mariage et l’union libre étaient également défendus, s’y donnaient rendez-vous pour faire d’amour, j’ai pù ainsi rapporter de mon exil la plus splendide collection de peignes de femmes qui soit au monde, depuis le triste celluloïd jusqu’à l’écaille la plus transparente, couverte de pierres précieuses. J’ai offert cette collection à l’un de mes oncles, conchyliologiste distingué, chez lequel elle fait pendant à une vitrine de coquillages indiens.
    Francis Picabia — Jésus-Christ Rastaquouère
  • Les hommes, si lassants à voir dans les manœuvres de l'ambition, combien sont-ils attrayants dans l'action pour une grande cause !
    Charles de Gaulle — Mémoires de guerre, l'Unité , Plon
  • Le 3 juillet a eu lieu, à Mialanette, commune du Malzieu-Forain, une manœuvre annuelle intercentre de secteur comprenant les centres de secours de Saint-Alban, Le Malzieu, Saint-Chély, Fournels et Serverette, sur le thème des feux de forêts. L’objectif étant une piqûre de rappel, sur la sécurité et le maintien des acquis sur les manœuvres feux de forêts. Cette dernière a commencé à 18 h, en salle, au Malzieu-Ville, par un exercice de replis et appel de détresse. Elle s’est poursuivie à 19 h 15, sur le terrain, à Mialanette, avec deux groupes.
    midilibre.fr — Manœuvre conjointe de secteur sur feux de forêts - midilibre.fr
  • « Les chiffres 2019 peuvent apparaître flatteurs mais ils viennent après un enchaînement de régressions parfois très brutales. Ce mandat raisonnable et raisonné a épuisé beaucoup de marges de manœuvre que l’on ne pourra pas retrouver », tacle André Laignel, le président du comité des finances locales (CFL) et vice-président de l’Association des maires de France après la réunion qui s’est tenue mardi 7 juillet. Selon une étude inédite de l’Observatoire des finances et de la gestion publique locales (OFGL) comparant les deux derniers mandats du bloc communal, la mandature 2014-2019 aura été bien plus contraignante que la précédente.
    La Gazette des Communes — 2014-2019 : un mandat qui "a épuisé beaucoup de marges de manœuvre"
  • Les Marines indienne et américaine ont effectué, lundi, des manœuvres militaires navales dans l’Océan indien avec la participation de huit navires de guerre des deux parties.
    Manœuvre militaire conjointe entre les Usa et l'Inde - LA DIPLOMATIQUE D'ABIDJAN
  • Ils sont plus enragés que Piram ! Haut les cœurs ! que j'exhorte Jules. Moi j'ai l'instinct du désespoir, la manœuvre qui sauve, tout l'héroïsme ! Haut les cœurs ! Roulotte vache !
    Louis-Ferdinand Céline — Maudits soupirs pour une autre fois

Traductions du mot « manœuvre »

Langue Traduction
Anglais maneuver
Espagnol maniobra
Italien manovra
Allemand manöver
Chinois 演习
Arabe مناورة
Portugais manobra
Russe маневр
Japonais 操縦
Basque maniobra
Corse manuvra
Source : Google Translate API

Antonymes de « manœuvre »

Combien de points fait le mot manœuvre au Scrabble ?

Nombre de points du mot manœuvre au scrabble : 12 points

Manœuvre

Retour au sommaire ➦