La langue française

Malverser

Sommaire

  • Définitions du mot malverser
  • Étymologie de « malverser »
  • Phonétique de « malverser »
  • Citations contenant le mot « malverser »
  • Traductions du mot « malverser »

Définitions du mot « malverser »

Trésor de la Langue Française informatisé

MALVERSER, verbe intrans.

Vieilli. Détourner des fonds dans l'exercice de ses fonctions. Il fit poursuivre ceux qui avaient malversé dans les charges depuis vingt années (Michelet, Hist. romaine,t. 2, 1831, p. 256).Largement payée et toujours magnifiquement habillée aux frais du châtelain (...) elle n'avait certes pas de prétexte pour malverser (Sand, Beaux MM. Bois-Doré,t. 1, 1857, p. 144).
REM.
Malversateur, subst. masc.,vieilli, rare et gén. au plur. Personne qui commet des détournements de fonds. Ce serait ne rien faire que de se borner à dénoncer les mandataires infidèles, les malversateurs, les prévaricateurs, si la nation ne se ménage pas un moyen également prompt et infaillible de les réprimer et de les punir (Marat, Pamphlets,Appel à la Nation, 1790, p. 154).
Prononc. et Orth. : [malvε ʀse], (il) malverse [malvε ʀs̥]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. [1387 le dér. malversation*] 1534, 16 oct.-1535, 27 mars (doc. ds E. Coyecque, L'Hôtel-Dieu de Paris au Moy.-Âge, t. 1, p. 350). Empr. au lat. médiév. maleversari « agir de manière malhonnête » (1348 ds Latham) comp. de l'adv. male « mal » et de versari « s'occuper de, se mêler de ».

Wiktionnaire

Verbe

malverser \mal.vɛʁ.se\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Vieilli) Commettre une ou plusieurs malversations.
    • Il est accusé d’avoir malversé dans sa gestion.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MALVERSER. v. intr.
Commettre une ou plusieurs malversations. Il est accusé d'avoir malversé dans sa gestion. Il vieillit.

Littré (1872-1877)

MALVERSER (mal-vèr-sé) v. n.
  • Commettre des malversations, s'approprier une portion des fonds dont on a le maniement. S'il a malversé dans le maniement des deniers du roi…, Vauban, Dîme, p. 88. Malborough fut accusé, comme Scipion, d'avoir malversé ; mais il se tira d'affaire à peu près de même, par sa gloire et par la retraite, Voltaire, Louis XIV, 23.

    Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

HISTORIQUE

XVIe s. Ils le chargèrent d'avoir mal versé et desrobbé en son offlce, Amyot, Arist. 10. Ils punissent ceulx qui malversent en leur charge, Montaigne, IV, 242.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « malverser »

 Composé de mal et de verser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. male, mal, et versari, se comporter, passif quant à la forme, mais moyen quant au sens, de versare, verser, retourner (voy. VERSER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « malverser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
malverser malvɛrse

Citations contenant le mot « malverser »

  • mais cest du non sense ca qlqun qui a voler malverser les compte d letat et es liberer d prison vous sorter comme ca pour lacceillir comme sil etait innocent, ca na pas de sens reflecg hissons bien nous burkinabe , Salia Sanou accueilli en héros à Bobo - leFaso.net

Traductions du mot « malverser »

Langue Traduction
Anglais wrong
Espagnol incorrecto
Italien sbagliato
Allemand falsch
Chinois 错误
Arabe خطأ
Portugais errado
Russe неправильно
Japonais 違う
Basque oker
Corse sbagliatu
Source : Google Translate API
Partager