La langue française

Loutre

Sommaire

  • Définitions du mot loutre
  • Étymologie de « loutre »
  • Phonétique de « loutre »
  • Citations contenant le mot « loutre »
  • Images d'illustration du mot « loutre »
  • Traductions du mot « loutre »
  • Synonymes de « loutre »

Définitions du mot « loutre »

Trésor de la Langue Française informatisé

LOUTRE, subst. fém.

Mammifère quadrupède, amphibie et carnivore, de taille moyenne, à la fourrure épaisse, brune et lustrée, vivant près des lacs et des cours d'eau où il trouve sa nourriture, souvent considéré comme un animal nuisible. Nager comme une loutre; chasse aux loutres. Des loutres fuyaient, montrant au ras de l'eau leurs têtes moustachues, leurs yeux vifs et inquiets, laissant derrière elles un sillage d'argent (Moselly,Terres lorr.,1907, p. 175):
Tancogne, le fermier général de M. le Comte, avait fait grillager la fosse aux brochets, à cause des loutres. Quelle vermine aussi, les loutres, quelle sale graine de dévorants! Pire que les renards, en un sens; pire que les bracos à deux pattes! Genevoix, Raboliot,1925, p. 9.
ZOOL. Genre de Mammifère de l'ordre des Carnivores Fissipèdes, de la famille des Mustalidés, quadrupède, amphibie bien adapté à la nage, dont la queue est le principal organe de propulsion, dont les pattes sont terminées par cinq doigts munis d'une membrane interdigitale. Le genre loutre est caractérisé par des pieds courts, palmés, non velus en dessous et 36 dents (Coupin,Animaux de nos pays,1909, p. 36).
Loutre de mer, marine. Loutre vivant sur les côtes du Canada et de l'U.R.S.S., se nourrissant de poissons marins. Loutre d'Hudson. Au moment de mon départ, on ignorait encore en France les limites du climat qui convient à la multiplication des loutres de mer (Voy. La Pérouse,t. 4, 1797, p. 141).C'était une magnifique loutre de mer, (...) le seul quadrupède qui soit exclusivement marin (Verne,Vingt mille lieues,t. 1, 1870, p. 171).
P. méton. Fourrure de cet animal très recherchée pour sa beauté et son confort, dont on fait des pièces de vêtement. Casaque, jaquette, paletot en loutre; casquette de loutre. On porte cette année des robes tout en loutre. Mais qu'est-ce que tu dirais d'une robe de drap rouge (...) avec une veste en loutre (...) et une toque de loutre (A. France,Anneau améth.,1899, p. 310).Au début, le commerce se faisait par voie de troc; plus tard les peaux de loutre devinrent l'unité monétaire. Les couvertures jouèrent aussi ce rôle après la venue des Européens (Page,Dern. peuples primit.,1941, p. 111).Pour la ville l'astrakan est roi. Viennent ensuite le castor, le ragondin, (...) la loutre de mer et de rivière (Le Monde, 18 oct. 1951, p. 9, col. 2).
En appos. De la couleur de la loutre. Tout le monde ne peut pas acheter des robes bleu-rêve, chaos et infante, ni des tuniques loutre en pure laine du Tibet (Mallarmé,Dern. mode,1874, p. 783).Toilette de laine loutre extraordinairement simple, presque monacale, mais élégante de coupe (Gyp,Coeur Ariane,1895, p. 2).
REM. 1.
Loutrerie, subst. fém.Organisation de chasse aux loutres. (Dict. xxes.).
2.
Loutrier, subst. masc.Celui qui chasse la loutre. (Dict. xixeet xxes.).
Prononc. et Orth.: [lutʀ ̭]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Début xiies. [ms. xiiies.] uns lutres (Benedeit, St Brendan, éd. E. G. Waters, 1571); 2. a) 1174-77 la loirre (Renart, éd. E. Martin, V, 1084); b) 1260 [ms. E fin xiiie-début xives.] loirre «fourrure de loutre» (Etienne Boileau, Métiers, éd. G. B. Depping, p. 325); 3. ca 1290 [ms. xiiies.] leurre (Fauconn. Frédéric II, éd. G. Tilander p. 268). Du lat. lŭtra «loutre», d'où est régulièrement issu le type leurre; le maintien du -t- dans le type loutre s'explique prob. par l'infl. du mot a. b. frq. correspondant à l'a. h. all. otter (G. Paris ds Romania t. 10, 1881, p. 42), infl. que confirmerait le genre, masc. à l'origine, de ce type; le type loirre est issu de *lŭtria qui peut s'expliquer par un croisement entre lŭtra et le gr. ε ̓ ν υ δ ρ ι ́ ς, -ι ́ δ ο ς «loutre», l'infl. gr. s'étant fait jour à travers les dial. ital., cf. aussi l'a. prov. luria (1325 ds Pansier t. 3), FEW t. 5, p. 477a. Fréq. abs. littér.: 177. Bbg. Quem. DDL t. 16 (s.v. loutre d'Hudson).

Wiktionnaire

Nom commun

loutre \lutʁ\ féminin

  1. (Zoologie) Une des espèces de mammifères carnivores de la famille des martres, grands à peu près comme un renard, mais plus bas de pattes, et à tête plate et obtuse, semi-aquatiques, qui vivent au bord des rivières.
  2. (Zoologie) Synonyme de loutre d’Europe (carnivore).
    • De là, une rareté inévitable dans le nombre des animaux à fourrures. La loutre a presque complètement disparu et ne se retrouve guère que près des îles du Pacifique nord. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
  3. Fourrure de cet animal.
    • […], et je vis, à cinquante pas devant moi, le colporteur Pinacle, avec sa grande hotte, son bonnet de loutre, ses gants de laine et son bâton à pointe de fer. — (Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813, J. Hetzel, 1864)
    • J’aime le voir ainsi… le col de loutre de sa pelisse noire négligemment ouvert, découvrant son faux col blanc, son bonnet de fourrure légèrement rejeté en arrière… — (Nathalie Sarraute, Enfance, Gallimard, 1983, collection Folio, page 51)
  4. (LGBT) Homme poilu et mince en comparaison d’un bear.
    • Un club d’aviron LGBT+ dont le nom de baptême, le « club d’aviron londonien des loutres », est un clin d’oeil à l’expression gay désignant un garçon mince et poilu. — ("Les « loutres » de Londres à l’assaut des Gay Games !", Têtu, 2018 → lire en ligne)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LOUTRE. n. f.
Quadrupède carnassier, de la famille des Martres, grand à peu près comme un renard, mais plus bas de jambes, et à tête plate et obtuse : il vit au bord des rivières. La loutre dépeuple les étangs. Bonnet de peau de loutre. Une casquette de loutre.

Littré (1872-1877)

LOUTRE (lou-tr')
  • 1 S. f. Petit quadrupède carnassier de la famille des martres. La loutre est un animal vorace, plus avide de poisson que de chair, qui ne quitte guère le bord des rivières ou des lacs et qui dépeuple quelquefois les étangs, Buffon, Loutre. La loutre, qui sait si bien faire la guerre aux poissons, ne se creuse point de domicile ; mais elle profite habilement des cavités qu'elle rencontre, Bonnet, Contempl. nat. XII, 30, note 1.
  • 2 S. m. Un loutre, chapeau, manchon, etc. fait avec le poil ou la peau de la loutre.

    Cet emploi n'est plus guère en usage aujourd'hui. On dit : casquette de loutre, fourrure de loutre.

HISTORIQUE

XIIIe s. Plus set d'engien que ne set loutres, Bibl. des chart. 4e série, t. V, p. 469.

XIVe s. Loutre est une beste qui merveilleusement destruict toutes eaues douces de poissons ; et qui bien le veut prendre à force de chiens, si le chace en mars ou en septembre, que les eaux sont basses et les herbes petites, Modus, f° XLI. Les espraintes [fiente] de la loutresse sont ung petit plus noires et plus cleres [que celle du mâle], ib. f° XLI, verso.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

LOUTRE. Ajoutez :
3Race loutre, race anglaise de moutons (voy. ANCON au Supplément).
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

LOUTRE, s. f. (Hist. nat. Zoolog.) lutea, animal quadrupede, qui a le corps presque aussi long que le blaireau, les jambes beaucoup plus courtes ; la tête plate, le museau, la mâchoire du dessous plus étroite, & moins longue que celle du dessus ; le cou court & gros, la queue grosse à son origine, & pointue à l’extrémité. La loutre a deux sortes de poils ; un duvet court, soyeux, & un poil plus long & plus ferme. Toutes les parties supérieures de cet animal sont de couleur brune, luisante ; les parties inférieures sont blanchâtres & luisantes ; les piés ont une couleur brune, roussâtre. Il y a cinq doigts dans chaque pié ; ils tiennent les uns aux autres par une forte membrane, qui est plus longue dans les piés de derriere que dans ceux du devant, parce que les doigts sont aussi plus longs. Ces membranes donnent à cet animal beaucoup de facilité pour nager ; il est plus avide de poisson que de chair ; il ne s’éloigne guere des rivieres & des lacs. Quelquefois il dépeuple les étangs. Lorsqu’il ne trouve ni poisson, ni écrevisse, ni grenouille, ni rat d’eau, il mange l’écorce des arbres aquatiques, ou l’herbe nouvelle au printems. La loutre devient en chaleur en hiver, & met bas au mois de Mars. La chair de cet animal se mange en maigre, & a un très-mauvais goût de poisson, ou plutôt de marais. On trouve des loutres en Europe, depuis la Suede jusqu’à Naples, & dans l’Amérique septentrionale. Les Grecs les connoissoient. Il y en a vraissemblablement dans tous les climats tempérés, sur-tout où il y a beaucoup d’eau. Voyez l’Hist. nat. génér. & part. tome VII.

Loutre, (Diete.) la chair de cet animal est dure & coriasse, quoique chargée de beaucoup de graisse ; elle est fade, gluante, & d’un goût désagréable de poisson. Elle est par conséquent dégoûtante & malsaine ; & elle doit être rejettée de la classe des alimens. (b)

Loutre, (Pelleterie.) Les peaux de loutres garnies de leur poil, font une partie du commerce de la Pelleterie.

On trouve en France & dans d’autres pays de l’Europe des loutres, mais qui ne sont comparables, ni pour la longueur, ni pour la couleur & la finesse de leur poil, à celles qu’on tire du Canada, & d’autres cantons de l’Amérique septentrionale.

M. Furetiere a avancé dans son dictionnaire que le poil de loutre entroit dans la composition des chapeaux. M. Savary prétend que c’est une erreur ; & les plus habiles chapeliers de Paris conviennent de bonne foi qu’ils ne s’en servent jamais, & que s’ils donnent quelquefois le nom de loutre à certains chapeaux, ce n’est que pour les déguiser, & les faire mieux valoir en les vendant au public, auquel on en impose par un nouveau nom.

Les Chapeliers appellent chapeaux de loutre, certains chapeaux dans lesquels ils supposent qu’il entre de la peau de loutre.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « loutre »

Du latin lŭtra.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Anc. wallon, loths ; Berry, leûre, loure ; provenç. luria, luiria, loiria ; esp. lutria ; port. et ital. lontra ; du lat. lutra. D'après Varron (L. Lat. V, § 79), lutra est pour lythra, et vient de λύω, parce qu'on dit que la loutre coupe les racines des arbres sur les rives ; mais ce mot ne se trouve pas en grec. Bien qu'on ne puisse s'empêcher de rapprocher les noms sanscrit udra et allemand Otter de cet animal, on ne voit pas comment l-utr a aurait pris un l prosthétique.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « loutre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
loutre lutʀ

Citations contenant le mot « loutre »

  • La femme se procure des fourrures aux dépens de divers animaux. La loutre, par exemple, le castor et le lapin (qui prend des pseudonymes). Mais principalement, l'homme. De Hervé Lauwick / Les femmes vues de près
  • Pour le moment, seul un spécimen adulte a pu être pris en photo le 31 août 2019, en pleine nuit, sur les berges de la Roya, au niveau de la commune de Breil. Depuis, des découvertes d’empreintes de pas mais aussi d’épreintes, les matières fécales de la loutre, ont permis de confirmer l’installation de l’animal. Mais des incertitudes demeurent. , Alpes-Maritimes: La loutre est-elle vraiment de retour dans le Mercantour ?
  • Saint-Germain-du-Seudre : espèce protégée depuis 1981, la loutre est un animal discret… que l’on peut rêver d’apercevoir dans des lieux tout aussi secrets. SudOuest.fr, Randonnée en Charente-Maritime : sur la piste des loutres
  • Réintroduire des loutres de mer au Canada. Ce n'était pas sans risques, mais ça a finalement porté ses fruits. Retour sur une restauration d'espèce réussie. Franceinfo, VIDEO. Au Canada, la restauration des loutres de mer est un succès
  • La loutre géante femelle Noura a, elle, accueilli un mâle, Pepper. Les deux se sont visiblement très bien acceptés et le parc espère des naissances à venir. Les loutres géantes sont originaires d’Amazonie. ladepeche.fr, Arreau. Les nouveaux arrivés du Parc animalier - ladepeche.fr
  • Lorsque Pip est arrivé dans sa famille, ses humains ont toujours su qu’il fallait absolument lui trouver un compagnon de vie car les loutres sont des animaux particulièrement sociables.  Wamiz, Ils adoptent un chat Bengal pour tenir compagnie à leur loutre : la 1ère rencontre est inoubliable ! - Insolite - Wamiz
  • Sur les traces de la loutre 2020-07-24 09:00:00 09:00:00 – 2020-07-24 12:00:00 12:00:00 Costerousse Aire de pique-nique Tence Haute-Loire Tence Unidivers, Sur les traces de la loutre Tence vendredi 24 juillet 2020

Images d'illustration du mot « loutre »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « loutre »

Langue Traduction
Anglais otter
Espagnol nutria
Italien lontra
Allemand otter
Chinois
Arabe قندس
Portugais lontra
Russe выдра
Japonais カワウソ
Basque igaraba
Corse nutria
Source : Google Translate API

Synonymes de « loutre »

Source : synonymes de loutre sur lebonsynonyme.fr
Partager