La langue française

Lord

Sommaire

  • Définitions du mot lord
  • Étymologie de « lord »
  • Phonétique de « lord »
  • Traductions du mot « lord »
  • Synonymes de « lord »

Définitions du mot « lord »

Trésor de la Langue Française informatisé

LORD, subst. masc.

A. − Titre honorifique donné aux pairs britanniques et qui signifie Seigneur; celui qui porte ce titre. Jeune lord, vieux lord. Il y avait là des lords et des ladies de très haut rang (Vigny, Journ. poète,1839, p. 1052).Depuis quelques mois, par la mort de son père, il était devenu Lord Derby (Maurois, Disraëli,1927, p. 204):
1. Mais la peur que Bloch, apprenant un jour qu'on dit Venice et que Ruskin n'était pas lord, crût rétrospectivement que Robert l'avait trouvé ridicule, fit que ce dernier se sentit coupable comme s'il avait manqué de l'indulgence dont il débordait... Proust, J. filles en fleurs,1918, p. 740.
Rem. Selon Dupré 1972 Lord britannique serait un pléonasme alors que Lord anglais n'en constitue pas un, car il y a des lords écossais, gallois, spirituels. La terre ne demande qu'à produire. Malheureusement les lords irlandais ne résident point sur leurs terres, comme les lords anglais (Michelet, Chemins Europe, 1874, p. 93).
B. − Titre donné aux membres de la Chambre Haute ou Chambre des Lords (partie du parlement constitué par des Lords). Il faut deux styles très différents à la Chambre des Communes et à la Chambre des Lords (Maurois, Disraëli,1927p. 51).La Chambre des Pairs fut intentionnellement imitée de la Chambre des Lords. Ses membres étaient nommés par le Roi, soit à titre héréditaire, soit pour la durée de leur vie (Lidderdale, Parlement fr.,1954, p. 21):
2. Il y avait surtout la compétence de la plus haute juridiction anglaise, c'est-à-dire de la couronne et de la couronne en conseil privé qui n'est autre chose qu'une transformation de la Chambre des Lords qui pouvait voir interjeter appel des décisions souveraines de toutes les cours des dominions de l'empire. Scelle, Fédéralisme eur.,1952, p. 26.
C. − Titre attribué à certains ministres et à certains hauts fonctionnaires britanniques dans l'exercice de leurs fonctions.
Premier Lord de l'Amirauté. Titre donné en Grande-Bretagne au ministre de la marine jusqu'en 1964. On annonçait que M. Winston Churchill, Premier Lord de l'Amirauté au début de la guerre, cherchait à rentrer dans le gouvernement (Joffre, Mém., t. 2, 1931, p. 263).
Premier Lord de la mer. Chef d'état major de la marine britannique. (Ds Lar. Lang. fr.).
Lord avocat. Titre donné en Écosse au principal représentant de l'autorité judiciaire. (Ds Lar. 19e, Nouv. Lar. ill., Lar. encyclop.).
Lord-Lieutenant. Nom du gouverneur de l'Irlande. (Ds Lar. 19e, Nouv. Lar. ill., Lar. encyclop.). Voir Maurois, Disraëli, 1927, p. 102, supra.
Lord-lieutenance. Fonction de Lord-lieutenant. (Ds Dict. xixe-xxes.).
D. − P. ext. et plaisant. Seigneur dans le sens de maître absolu :
3. On leur disait maintenant que la réforme avait été insuffisante, qu'elle s'était bornée à remplacer les lords de la terre par les lords du coton et de la boutique... Maurois, Disraëli,1927, p. 139.
Prononc. et Orth. : [lɔ:ʀ], [lɔ ʀd]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. [1528 lord-chambellan d'apr. Mack. t. 1, p. 62] 1547 (Correspondance politique d'Odet de Selve, éd. Lefèvre-Pontalis, p. 141 : Le lord de Dan). Empr. à l'angl.lord « seigneur », titre des hommes de la noblesse d'Angleterre issu du vieil angl. désignant à l'orig. le maître de la maison. Fréq. abs. littér. : 2 212. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 7 061, b) 3 842; xxes. : a) 600, b) 961. Bbg. Ritter (E.). Les Quatre dict. fr. B. de l'Inst. nat. genevois. 1905, t. 36, p. 453.

Wiktionnaire

Nom commun

lord \lɔʁ\ ou \lɔʁd\ masculin (pour une femme on dit : lady)

  1. (Noblesse) Titre honorifique usité en Angleterre, qui signifie « seigneur », porté notamment par les membre de la haute chambre dite chambre des lords.
    • Un lord.
    • Lord Buckingham.
    • Lord Marlborough.
    • La chambre des lords.
    1. Lord de courtoisie: Titre de lord porté par les les fils aînés des ducs, marquis et comtes du Royaume-Uni.

Adjectif

lord \Prononciation ?\ masculin

  1. Variante de lourt.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LORD. n. m.
Titre d'honneur usité en Angleterre qui signifie Seigneur. Un lord. Lord Buckingham. Lord Marlborough. La chambre des lords. Lord-maire. Voyez MAIRE.

Littré (1872-1877)

LORD (lor ; le d ne se lie jamais : un lor anglais ; l's ne se lie pas : les lor anglais ; cependant quelques-uns la lient : les lor-z anglais) s. m.
  • Titre d'honneur usité en Angleterre et qui signifie seigneur.

    Le féminin est lady (prononcé lédi).

    Lord maire, gouverneur civil de Londres, jouissant de grandes prérogatives.

    La chambre des lords, la chambre aristocratique du parlement.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

LORD, s. m. (Hist. mod.) titre d’honneur qu’on donne en Angleterre à ceux qui sont nobles ou de naissance, ou de création, & qui sont de plus revêtus de la dignité de baron. Voyez Noblesse & Baron.

Ce mot tire son origine de l’anglo-saxon, & il signifioit anciennement un homme qui donne du pain à d’autres, pour faire allusion à la charité & à l’hospitalité des anciens nobles. Il s’est formé selon Camden, de hlaxond qu’on a écrit depuis lofendet qui est composé de hlax, pain, & xond, fournir. Dans ce sens lord veut dire la même chose que pair du royaume, lord du parlement. Voyez Pair & Parlement.

On donne aussi par politesse en Angleterre, le titre de lord à tous les fils de ducs ou de marquis, & aux fils aînés des comtes.

Lord se donne aussi aux personnes distinguées par leurs grands emplois, comme le lord chef de la justice, le lord chancelier, le lord du trésor, de l’amirauté, &c. Voyez Justice, Chancellier, Trésor, Amirauté.

Ce titre se donne encore à des personnes d’un rang inférieur, qui ont des terres seigneuriales, & à qui des personnes qui en relevent doivent hommage à leur manoir. Voyez Fief & Manoir.

Car ses vassaux l’appellent lord, & en quelques endroits lord de terre, pour le distinguer des autres. C’est dans cette derniere signification que les livres anglois de droit prennent le plus souvent le mot lord. Ils en distinguent de deux especes : lord paramount, ou seigneur suzerain, & lord mesne, ou seigneur direct. Lord ou seigneur direct ; c’est celui qui rend foi & hommage à un autre seigneur, & qui en vertu de cela a des vassaux qui relevent de lui en fief, & par acte enregistré à la chambre des comptes, quoiqu’il releve lui-même d’un autre seigneur supérieur, qui s’appelle suzerain. Voyez Suzerain. On trouve aussi dans les livres de droit franc lord, ou franc seigneur, & franc vassal. Voyez Franc. Franc lord ou seigneur est celui qui est seigneur immédiat de son vassal ; & franc vassal est celui qui releve immédiatement de son lord ou seigneur ; de sorte que lorsqu’il y a seigneur suzerain, seigneur direct & vassaux, le seigneur suzerain n’est pas franc seigneur des vassaux.

Lord, haut amiral d’Angleterre, est un des grands officiers de la couronne, dont l’autorité & les honneurs sont si considérables, qu’on en a rarement créé qui ne fussent des fils cadets du roi, ou ses proches parens ou alliés. Voyez Amiral. C’est lui à qui le roi remet le maniement & la direction de toutes les affaires maritimes, soit de jurisdiction, soit de protection, le commandement de la marine, & le pouvoir de décider toutes les différentes causes, tant civiles que criminelles, entre les sujets de sa majesté, soit sur les côtes, soit delà les mers. C’est aussi à lui qu’appartiennent les débris des naufrages, & les prises qu’on appelle lagonjetson & flotson, c’est-à-dire les marchandises qui sont restées flotantes sur la mer, ou tombées sur les côtes, excepté dans les royaumes où elles appartiennent au lord ou seigneur de terre, & avec tous les grands poissons nommés poissons royaux, excepté les baleines & les esturgeons, une part considérable des prises en tems de guerre, & les biens des pirates ou félons condamnés. Voyez Flotson, &c.

Le lord haut-amiral a sous lui plusieurs officiers de plus & de moins haut rang, les uns de mer, & les autres de terre ; les uns militaires, d’autres de plume ; les uns dans la judicature, d’autres dans le ministere, ou ecclésiastiques ; dans sa cour qu’on appelle cour de l’amirauté, tous les procès se jugent en son nom, & non pas en celui du roi, comme c’est la coutume dans les autres cours ; en sorte que le domaine & la jurisdiction de la mer peuvent être à juste titre considérés en Angleterre, comme une autre république ou un royaume à part ; & le lord, haut-amiral comme le viceroi de cette espece de royaume maritime ; il a sous lui un lieutenant qui est juge de l’amirauté ; c’est ordinairement un docteur en droit, d’autant que dans cette cour tous les procès en matiere civile se jugent suivant le droit civil ; mais quant aux matieres criminelles, on y procede par une commission particuliere de la secrétairerie, suivant les lois d’Angleterre. Voyez Amirauté.

Le lord, grand-maître de la maison du roi, est le principal officier pour le gouvernement civil des domestiques du roi dans le bas, & non dans la chambre, ou passé l’escalier, & il a jurisdiction sur les officiers de la maison. Voyez Grand-Maitre & Maison. On l’investit de sa charge en lui délivrant le bâton blanc qu’on regarde comme la marque de son office ; & sans autre commission il juge de toutes les fautes commises dans la cour & dans la barre ou jurisdiction de la cour, & y rend des jugemens ou sentences, selon que le cas le requiert. A la mort du roi il porte son bâton sur le tombeau où le corps du roi est déposé, & il congédie par-là tous les officiers qui servoient sous lui.

Lord avocat. Voyez Avocat. Lord haut-trésorier. Voyez Trésorier. Lord chambellan de la maison, lord grand-chambellan d’Angleterre. Voyez Chambellan Lord haut-chancelier d’Angleterre. Voyez Chancellier. Lords de la chambre. Voyez Chambre. Lords de la trésorerie. Voyez Trésorerie.

Les lords des comtés ou provinces sont des officiers de grande distinction, que le roi charge de commander la milice de la comté, & de régler toutes les affaires militaires qui la concernent. Voyez Comté. Ils sont généralement choisis de la premiere qualité, parmi les personnes les plus puissantes du pays. Ils doivent assembler les milices en cas de rébellion, & marcher à leur tête où le roi ordonnera. Voyez Milice. Ces lords ont le pouvoir de donner des commissions de colonels, de majors, de capitaines, comme aussi de présenter au roi les noms des députés, lieutenans, lesquels doivent être choisis dans la meilleure noblesse de la comté ou province, & faire les fonctions des lords lieutenans en leur absence. Sous les lords lieutenans & les députés lieutenans, sont les juges de paix, qui selon les ordres qu’ils reçoivent des premiers, sont chargés de publier les ordres des hauts & petits connétables, pour le service militaire, &c.

Lord-Maire, (Jurisp.) est le premier magistrat de la ville de Londres. Son pouvoir dure un an ; il a la jurisdiction souveraine sur la ville, les fauxbourgs, & la Tamise ; sa cour est composée de plusieurs officiers, & l’on porte toûjours devant lui l’épée de justice ; le roi ne peut entrer dans la ville sans sa permission ; & même dans ce cas il faut qu’il la traverse sans suite. Le lord-maire doit toûjours être membre d’un des douze corps de métiers établis dans la ville, & on le tire par élection du corps des aldermans, qui sont les échevins : ceux-ci sont au nombre de 26, & leur fonction est à vie ; on ne peut même devenir lord-maire, sans avoir exercé le shériffat, qui est une fonction assez desagréable. Les shérifs sont élus tous les ans ; ils sont chargés de mettre à exécution les ordres du roi, & de faire mettre à exécution les sentences de mort. Ils sont aussi gardiens nés des prisons, & responsables envers les créanciers des sommes dûes par ceux qui s’en échappent. Voyez l’état abregé des lois, revenus, usages & productions de la Grande-Bretagne. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « lord »

De l’anglais lord.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

De l’anglo-saxon hlaford (« gardien du pain, garde de la pitance »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Anglo-saxon, hlâford, lâford, seigneur, maître, hlæfdige, maîtresse ; vieux anglais, laverd, lauerd, de hlâf, pain : proprement le chef, le maître du pain.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « lord »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
lord lɔrd

Traductions du mot « lord »

Langue Traduction
Anglais lord
Espagnol señor
Italien signore
Allemand herr
Chinois
Arabe الرب
Portugais senhor
Russe господин
Japonais
Basque jaunari
Corse signore
Source : Google Translate API

Synonymes de « lord »

Source : synonymes de lord sur lebonsynonyme.fr
Partager