La langue française

Lophophore

Définitions du mot « lophophore »

Trésor de la Langue Française informatisé

LOPHOPHORE1, subst. masc.

A. − Oiseau des montagnes de Chine et de l'Himalaya, dont le mâle a la tête surmontée d'une aigrette, une queue courte rousse, le dessous du corps noir, les plumes du dos et des ailes à reflets métalliques de diverses couleurs : vert, bleu, pourpre. Lophophore resplendissant. S'élance de son bâton d'empaillement, les ailes tendues, un lophophore, cet oiseau de velours noir au collier d'émaux translucides (Goncourt, Journal,1874, p. 1019).
ORNITH. Genre d'oiseaux (Lophophorus) de la famille des Phasianidés, ordre des Gallinacés, comprenant le Lophophore resplendissant. La faune orientale comprend aussi beaucoup de Phasianidés (Faisans, Paons, Argus, Lophophores, Coqs) (Zool.,t. 4, 1974, p. 1457 [Encyclop. de la Pléiade]).
B. − P. méton. Plumes de cet oiseau utilisées comme ornement. Ces petites toques qu'allume tout d'un côté une aile de lophophore (Huysmans, Art mod.,1883, p. 251).Son grand chapeau de paille noire, pas si exagéré que les gravures de mode, mais enfin, avec une fantaisie de lophophore. Peut-être que les couleurs du lophophore étaient un peu violentes pour le bleu de la robe, mais aux lumières, ça s'arrangerait (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 159).
Emploi adj. De la couleur des plumes du lophophore. Figure-toi, la grosse Mélita, en costume de bain tonkinois, avec des dentelles couleur orange et un maillot lophophore... Elle a l'air d'un pavillon de yacht (H. Bataille, Maman Colibri,1904, II, 2, p. 15).
Prononc. : [lɔfɔfɔ:ʀ], [-fo-]. Étymol. et Hist. 1813 (C. Temminck, Hist. nat. génér. des pigeons et des gallinacés, II, 355). Composé des éléments lopho- tiré du gr. λ ο ́ φ ο ς (v. lopho-) et -phore*. Bbg. Quem. DDL t. 6.

LOPHOPHORE2, subst. masc.

ZOOL. Couronne de tentacules couverts de cils vibratiles, qui constitue une extension du mésosome et qui entoure la bouche des Bryozoaires ectoproctes, des Phoronidiens et des Brachiopodes et assure les fonctions de filtrage, de nutrition et de respiration. Formé de tentacules couverts de cils vibratiles, le lophophore varie de forme notamment chez les Brachiopodes. Les battements des cils vibratiles provoquent des courants d'eau qui dirigent les particules alimentaires vers la bouche (Zool.,t. 1, 1963, p. 915 [Encyclop. de la Pléiade]).
Rem. Certains aut. emploient le terme de lophophore pour désigner la couronne tentaculaire ciliée des Ptérobranches, des Pogonophores, des Annélides et des Endoproctes (ex. infra).
REM. 1.
Lophophorien, -ienne, adj.Qui appartient au lophophore. Un appareil respiratoire différencié n'existe pas [chez les Ptérobranches]; le lophophore exerce la fonction respiratoire. Les bras et les tentacules lophophoriens riches en sinus sanguin, sont creux, à parois minces, dépourvues de cuticule (Zool.,t. 3, 1972, p. 316 [Encyclop. de la Pléiade]).
2.
Lophophoriens, subst. masc. plur.Embranchement constitué par les animaux aquatiques possédant un lophophore. Les Lophophoriens sont des Cœlomates qui groupent les Bryozoaires (ancien groupe actuellement remplacé par les Entoproctes et les Ectoproctes), les Phoronidiens et les Brachiopodes (Zool.,t. 1,1963,p. 915 [Encyclop. de la Pléiade]).
Prononc. : [lɔfɔfɔ:ʀ], [-fo-]. Étymol. et Hist. 1878 (Claus, Tr. de zool., p. 327 ds Quem. DDL t. 25). V. lophophore1.

Wiktionnaire

Nom commun

lophophore \lɔ.fɔ.fɔʁ\ masculin

  1. (Ornithologie) Genre d’oiseaux de l’ordre des galliformes et de la famille des phasianidés, comprenant trois espèces de grande taille semblables à des faisans, présentant un dimorphisme sexuel accentué, au plumage extrêmement coloré et iridescent chez le mâle, et qui fréquentent les forêts en altitude à sous-bois de bambous et de rhododendrons, et les prairies alpines de la chaîne de l'Himalaya, de l'Inde à la Chine.
    • Le lophophore, lophophorus refulgens, Temminck, oiseau de l’Indo-Chine dit aussi monaul ; il est orné d’un plumage varié. — (Eugène Cortambert, Cours de géographie, Paris, 1873, page 543)
    • Si la garniture en plumes de lophophore de Mlle P… ne fait pas courir tout Paris, il faudra bien changer l’affiche. — (Revue britannique, mars 1872, page 261)
    • Juste à ce moment entrait Alzire, à demi nue dans sa robe de velours mordoré, parée de lophophore vert. - (Pierre Benoit, Le désert de Gobi, LdP N°931, 1972 p. 67)
  2. (Zoologie) Panache de tentacules ciliés entourant la bouche de certains invertébrés du groupe des protostomes et à fonction alimentaire ou, parfois, reproductrice, caractéristique du super-embranchement des lophophorés (Lophophorata), lequel comprend trois embranchements, soit les euproctes (ou bryozoaires) (Ectoprocta), les phoronides (Phoronida) et les brachiopodes (Brachiopoda) [1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

LOPHOPHORE (lo-fo-fo-r') s. m.
  • Genre d'oiseaux de l'ordre des gallinacés, famille des phasianidés. Le lophophore, lophophorus refulgens, Temminck, oiseau de l'Indo-Chine dit aussi monaul ; il est orné d'un plumage varié, Cortambert, Cours de géographie, Paris, 1873, p. 543. Gi la garniture en plumes de lophophore de Mlle P… ne fait pas courir tout Paris, il faudra bien changer l'affiche, Rev. Britan. mars 1872, p. 261.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « lophophore »

Λόφος, aigrette, et φορὸς, qui porte.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Mot composé de lopho- (« huppe ») et de -phore (« portant »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « lophophore »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
lophophore lɔfɔfɔr

Citations contenant le mot « lophophore »

  • Cette quarante-deuxième édition de l'exposition nationale d'aviculture a connu un gros succès populaire, et côté ventes, elle est à marquer d'une pierre blanche, comme l'avait déjà souligné le fidèle et dévoué président de la manifestation, Jean-François Viole. Durant ces deux jours, les visiteurs ont pu découvrir de très beaux spécimens dans de nombreuses catégories : pigeons, volailles, palmipèdes, lapins, etc. Samedi soir, avait lieu l'inauguration officielle en présence de nombreux élus communautaires ou locaux, avec à leur tête le président, pour la CC2R, Jean-Michel Baylet et le maire, Jacques Bousquet. Cela a débuté, comme toujours, par une visite très complète de l'exposition, guidée par le président Jean-François Viole et Michel Maynard, le président de la Sacca. Ils ont donné de nombreuses explications sur les sujets présentés et qui méritaient d'être admirés de près, comme un faisan mâle lophophore resplendissant avec ses magnifiques reflets bleus. Cette visite s'est terminée par le verre de l'amitié. ladepeche.fr, Valence. Toujours un succès ! - ladepeche.fr
  • La réserve naturelle de la vallée de Jiuzhaigou est un lieu de passage particulièrement apprécié par la population de pandas géants qui vit dans les montagnes de Minshan. Jouissant d’un écosystème naturel traditionnel, c’est une région clé pour la protection de la biodiversité en Chine. En plus du panda géant et du rhinopithèque, la vallée abrite de nombreuses autres espèces uniques au monde telles que le cerf à museau blanc ou le lophophore de lhuys, ainsi que d’autres espèces protégées en Chine, notamment la panthère des neiges et le petit panda. Pour ce qui est des espèces végétales rares, on y trouve des champignons chenilles, des saussurea ou encore des bulbus fritillariae cirrhosae. En résumé, c’est une région qui présente une faune et une flore d’une grande richesse, comprenant des vertébrés terrestres qui vont des mammifères aux amphibiens. , La vallée de Jiuzhaigou : un paysage d’une beauté féerique
  • En effet, quand beaucoup proposent, à Paris, New York, Londres ou Tokyo, des cartels techniques ou sommaires pour accompagner les œuvres, Galliera met un soin inouï à raconter et à décrire. Par leur ­vocabulaire, les légendes qui sous-titrent une robe en coton, un manchon ou un soulier plongent le public dans un temps révolu ou une intimité contemporaine, lui révèlent des mots (« anticomanie », « lophophore »). Et il repart de là en sachant ce qu’est un « en-cas » qui ne se mange pas, repu de bonnes sensations, notamment celle d’avoir appris quelque chose. Le Monde.fr, A Galliera, les vêtements ont une âme

Traductions du mot « lophophore »

Langue Traduction
Anglais lophophore
Espagnol lofóforo
Italien lophophore
Allemand lophophor
Chinois 荧光团
Arabe lophophore
Portugais lofóforo
Russe лофофора
Japonais ロフォフォア
Basque lophophore
Corse lophophore
Source : Google Translate API

Lophophore

Retour au sommaire ➦

Partager