La langue française

Lock-out

Définitions du mot « lock-out »

Trésor de la Langue Française informatisé

LOCK-OUT, subst. masc. inv.

Fermeture par la direction d'une entreprise, d'un établissement, en riposte à une grève du personnel ou à une menace de grève. Décider, lever le lock-out; lock-out collectif, partiel, préventif. Les organisations professionnelles (...) éviteront enfin les conflits, par l'interdiction absolue des « lock-out » et des grèves (Doc. hist. contemp., Pétain Appel aux Français, 1940, p. 175).C'est surtout pour répondre à ces formes de grève [grève du zèle] que le lock-out est efficace (Reynaud, Syndic. Fr.,1963, p. 146).
REM.
Lock(-)outer,(Lock outer, Lock-outer) verbe trans.Fermer (une entreprise), priver quelqu'un de travail par le lock-out. Lock(-)outer des ateliers, une usine. Le patronat riposta en menaçant de lockouter 750 000 travailleurs (Le Nouvel Observateur,1 juin 1966, p. 15, col. 1).L'ambassade attend le moindre incident pour lock-outer l'établissement [le lycée français de Belgique] (L'Express,14 déc. 1970, p. 58, col. 3).Au part. passé. Ouvriers lock(-)outés. Emploi subst. masc. La police avait dû charger sur des manifestants (...). On n'y avait pas été avec le dos de la cuiller. C'étaient les lockoutés des travaux publics (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 263).
Prononc. et Orth. : [lɔkawt] et [-kaut]. Warn. 1968, Lar. Lang. fr. et Martinet-Walter 1973 (12/17) : [-kawt]; Pt Rob. : [-kaut]. L'anc. prononc. [-kut] disparue se retrouve dans l'inf. lockouter [lɔkute] tiré de lock-out (cf. Fouché Prononc. 1959, p. 190). Noter la soudure fréq. du verbe. Étymol. et Hist. 1865 (Anderson, J. des Chem. de Fer, p. 228, col. 2 ds Bonn., p. 86). Empr. à l'angl.lock-out, attesté dep. 1854 (NED Suppl.2), subst. du verbe to lock out « fermer pour empêcher d'entrer », de to lock « fermer, boucler » et out « dehors ». Bbg. Dub. Pol. 1962, p. 336.

Wiktionnaire

Nom commun

lock-out \lɔ.kawt\ ou \lɔ.ka.ut\ masculin

  1. (Économie) Entente de patrons, industriels ou commerçants, pour fermer leurs ateliers, leurs usines, leurs magasins quand ils ne peuvent (ou ne veulent!) accéder aux réclamations des ouvriers → voir grève.
    • Décider le lock-out.
    • Lever le lock-out.
    • Opposer le lock-out à la grève.
    • Les salarié(e)s du Québec subissent, jour après jour, fermetures d'usines, lockouts interminables, refus de négocier et grand mépris des élus qui ne lèvent même pas le petit doigt pour même tenter de régler ces problèmes qui affectent leurs droits, l'économie et la justice sociale. — (La CAQ pourrait plonger dans l'arène politique, Le Devoir.com, 21 février 2011)

Nom commun

lock-out \Prononciation ?\ commun

  1. (Économie) Lock-out.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LOCK-OUT. (OU se prononce AOU et on fait sentir le T.) n. m.
Mot anglais. Entente de patrons, industriels ou commerçants, pour fermer leurs ateliers, leurs usines, leurs magasins quand ils ne peuvent accéder aux réclamations des ouvriers. Décider le lock-out. Lever le lock-out. Opposer le lock-out à la grève.

Littré (1872-1877)

LOCK-OUT (lo-kaout') s. m.
  • Mot anglais qui signifie l'action d'un patron, d'un chef d'usine qui met ses ouvriers dehors. Les chefs d'industrie ont organisé à leur tour des ligues défensives contre les coalitions et les grèves ; ils opposent aux unions les lock-out, Journal officiel, 17 novembre 1875, p. 9402, 3e col. La forme la plus ancienne de la résistance locale des patrons, c'est le lock-out collectif ; les patrons répondent à la grève partielle par la suspension générale du travail, H. Denis, la Philos. positive, 1er mai 1872, p. 389.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « lock-out »

(XXe siècle) De l’anglais lock out (« enfermer dehors, fermer pour empêcher d’entrer »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « lock-out »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
lock-out lɔkku

Citations contenant le mot « lock-out »

  • Des mois à regarder les mêmes murs en lock-out ont mis fin à mon acceptation apathique et le tout premier jour où c’est devenu possible, est venue une excellente décoratrice (je suis tout au sujet des emplois pour les filles) pour transformer ma petite maison. , Nos maisons en lock-out: les projets de bricolage les plus gratifiants pour rester occupé tout en restant à la maison | Marseille News .net
  • Lors du premier lock-out national, il était impossible d’enregistrer une naissance. Maintenant, il peut y avoir des options de réservation en ligne, mais, encore une fois, de nombreux parents peuvent trouver qu’ils doivent attendre. En Écosse, vous êtes toujours autorisé à sortir pour enregistrer une naissance. Urban Fusions, Covid: 12 tâches de la vie en lock-out - qu'est-ce qui a changé? | Coronavirus
  • Acquise en 2003, l’équipe de hockey a connu un certain succès notamment pendant le lock-out de la LNH alors que Donald Brashear s’était joint au club. Le Journal de Québec, Club de hockey Radio X: Patrice Demers doit 330 000$ à Revenu Québec | JDQ
  • L’Angleterre entamera son troisième lock-out national à partir du 6 janvier, qui durera jusqu’en février. , Boris Johnson «  en retard  » à chaque lock-out, disent les démocrates libéraux – News 24
  • C’est sans préavis que les employés du traiteur pour les lignes aériennes Gate Gourmet ont appris qu’ils étaient mis en lock-out le 10 novembre. Ils étaient sans convention collective depuis juin. Journal Métro, Gate Gourmet déclenche un lock-out

Traductions du mot « lock-out »

Langue Traduction
Anglais lockout
Espagnol bloqueo
Italien blocco
Allemand aussperrung
Chinois 闭锁
Arabe تأمين
Portugais bloqueio
Russe локаут
Japonais ロックアウト
Basque blokeoa
Corse bloccu
Source : Google Translate API

Lock-out

Retour au sommaire ➦

Partager