La langue française

Leurrant

Sommaire

Définitions du mot leurrant

Trésor de la Langue Française informatisé

LEURRER, verbe trans.

I. − FAUCONN. [Correspond à leurre A 1] Dresser (un oiseau) à revenir au leurre. Leurrer un faucon, un gerfaut (Lar. Lang. fr.).
II. − Au fig. [Correspond à leurre B]
A. − Tromper (quelqu'un) par un leurre. Synon. bercer, berner, mystifier.
1. Qqn1/qqc.1leurre qqn2de qqc.2(avec/par qqc.3).[Le compl. prép. de désigne le leurre, l'artifice] Leurrer qqn d'absurdes espoirs par des promesses, avec de belles paroles.
[Le suj. désigne une pers.] Aucun bénéfice ne se montrait, pas plus que le cachemire dont il la leurrait depuis six mois (Flaub., Éduc. sent., t. 1, 1869, p. 186).Il ne se laissera point, cette fois, leurrer de mots (Clemenceau, Iniquité,1899, p. 82).Ce Jésus qui l'avait, pensait-il, leurré par tant de vaines espérances (Monod, Sermons,1911, p. 177).V. aussi bailler ex. 5.
[P. méton., le suj. désigne les attributs d'une pers.] L'on dirait qu'une volonté ennemie s'attache (...) à me leurrer par des choses vagues et des espérances évasives (Senancour, Obermann, t. 1, 1840, p. 157).
P. anal. [Le suj. désigne une chose personnifiée] Le mal qui vous leurrait de son sinistre appât (Dierx, Lèvres cl.,1867, p. 218).
Emploi pronom réfl. Qqn se leurre de qqc.Vous vous leurrez à ce sujet complètement d'illusions (Hugo, Corresp.,1853, p. 154).Je crains qu'elle ne se leurre d'une chimère (Vogüé, Morts,1899, p. 179).Seul, le gouvernement de la parole et de la plume peut encore se leurrer de cette fumée vénéneuse (Maurras, Kiel et Tanger,1914, p. LXXX).
[P. ell. des compl. prép. introd. par avec/de/par] Quelle gloire peut trouver le fort à leurrer le faible? (Sand, Lélia,1833, p. 168).Fière de ma dignité neuve, j'acceptai qu'on eût leurré le bébé que je n'étais plus (Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 24).V. aussi contraire II B 1 ex. de Bosco.
Emploi pronom. réfl. Qqn se leurre.Il n'y a pas à se leurrer, reprit le P. abbé, la congrégation de Solesmes ne consentira pas (Huysmans, Oblat, t. 2, 1903, p. 81).
Absol. Hitler, s'il était fort, ne laissait pas d'être habile. Il savait leurrer et caresser (De Gaulle, Mém.,1959, p. 174).
Qqc.2leurre qqn.Illusionner. Synon. abuser, duper.Un espoir, des promesses illusoires leurrent qqn. Victimes de l'illusion toujours renaissante qui les leurre d'être quelque chose par eux-mêmes (Renouvier, Essais crit. gén.,1864, p. 159).Vos rêves de jeunesse vous ont un peu leurré (Romains, Knock,1923, I, p. 4).
2. Littér. Qqn/qqc.1leurre qqc.2[Le compl. (accompagné d'un déterm. poss. ou d'un compl. introd. par de) désigne une particularité de l'activité physique, mentale ou morale d'un animé]Synon. se jouer (de).Orphée allait chantant, suivi d'une panthère, Dont il croyait leurrer l'inexorable faim (Sully Prudh., Vaines tendr.,1875, p. 204).Je vois l'œuvre se détacher ingratement de moi et leurrer mon songe d'éphèbe solitaire (Valéry, Corresp. [avec Gide], 1891, p. 49).À la mine des gens, il devinait fort bien qu'ils leurraient son innocence (Adam, Enf. Aust.,1902, p. 107).
B. −
1. Rare. Qqc.1/qqn1leurre qqn2sur qqc.2Produire, faire illusion (à quelqu'un) sur quelque chose.La persistance de certaines choses (...) arrive à nous leurrer sur notre propre stabilité, sur notre propre durée (Loti, Rom. enf.,1890, p. 82).
2. Emploi pronom. réfl., cour. Qqn se leurre sur qqc.Synon. s'abuser, se mettre le doigt dans l'œil (pop.).Combien de temps pourra-t-il se leurrer sur la nature de son attachement? (Martin du G., Thib., Sorell., 1928, p. 1184).Il a trouvé ce moyen de se leurrer sur la réalité qui est écrasante en s'illusionnant sur la valeur des projets qu'il a toujours en tête (Drieu La Roch., Rêv. bourg.,1937, p. 198).
Prononc. et Orth. : [lœ ʀe], [løʀe], (il) leurre [lœ:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1121-34 luirié adj. « rusé » (Philippe de Thaon, Bestiaire, 1777 ds T.-L.); 1266 loirier « instruire » (Vers de la mort, 16, 10, ibid.); 2. fin du xiiies. fauconn. (Jakemes, Castelain de Couci, éd. M. Delbouille, 479); 3. 1415-18 « attirer (sans nuance péj.) » (A. Chartier, Livre des quatre dames, 1653 ds Œuvres poétiques, éd. J.C. Laidlaw, p. 247); 4. 1609 « attirer par des apparences séduisantes, des espérances vaines » (A. Du Breuil, Muses galantes, fo5 rods Gdf. Compl.). Dér. de leurre*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 150.

Wiktionnaire

Forme de verbe

leurrant \lœ.ʁɑ̃\

  1. Participe présent du verbe leurrer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LEURRER. v. tr.
T. de Fauconnerie. Dresser un oiseau de proie à répondre à l'appel du leurre. Ces oiseaux-là ne sont pas aisés à leurrer, ne se leurrent pas facilement. Il signifie surtout et figurément Tromper, abuser quelqu'un en faisant miroiter à ses yeux quelque vaine espérance. On l'a leurré de cet espoir. Il a été leurré par de belles promesses. Il s'est laissé leurrer. Il s'est leurré de vaines espérances.

Phonétique du mot « leurrant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
leurrant lœrɑ̃

Citations contenant le mot « leurrant »

  • À vrai dire, ils fourbissaient leurs armes en nous leurrant avec des discours aussi paternalistes qu’hypocrites. Fréquence Terre, Tout est possible ! La liberté ne s'écrit pas avec leur déconfinement...
  • Le pape François a également évoqué une autre mémoire : « l’Eucharistie guérit notre mémoire fermée. Les blessures que nous gardons à l’intérieur ». Il a précisé que ces blessures « nous amènent à réagir envers les autres avec détachement et arrogance, en nous leurrant que de cette manière nous pouvons contrôler les situations ». Et pourtant, a-t-il assuré : « C’est un mensonge : seul l’amour guérit à la racine la peur et libère des fermetures qui emprisonnent ». Enfin, il a annoncé que l’Eucharistie « nous rappelle que nous ne sommes pas seulement des bouches à nourrir, mais aussi ses mains pour nourrir le prochain ». C’est pourquoi il a lancé un appel : « Il est urgent maintenant de prendre soin de celui qui a faim de nourriture et de dignité, de celui qui ne travaille pas et peine à aller de l’avant. Et le faire d’une manière concrète, comme concret est le Pain que Jésus nous donne… » En ce jour de la Fête-Dieu, le pape François a rappelé que la messe est « le trésor à mettre à la première place dans l’Église et dans la vie ». La Croix, “La Messe est le trésor à mettre à la première place dans l’Église et dans la vie”, rappelle le pape François
  • Dimanche, une spectaculaire reconstitution de la bataille s’est déroulée sur la rive droite de la rivière, affluent du Dniepr, face au hameau de Stoudianka, où l’Empereur, leurrant les Russes qui l’attendaient 15 kilomètres en aval, réussit à desserrer la nasse de l’ennemi grâce à des pontons improvisés. Quatre cent vingt figurants, dont des dizaines de cavaliers, en costume Le Figaro.fr, La Berezina inspire toujours les Biélorusses
  • Oui, « il faut que ça bouge », Madame la Ministre, mais il faut d’abord que l’on cesse d’éduquer les femmes en les leurrant au point qu’elles préfèrent vivre avec un bourreau que seules avec elles-mêmes.  Le Journal de Montréal, Vouloir aimer à tout prix | Le Journal de Montréal
  • Etape 5 : Une fois que les étapes précédentes sont acquises, compliquez davantage l’exercice en leurrant toujours mais en éloignant votre main de la truffe de votre chien. En clair, faites simplement un geste de boucle avec votre doigt. Woopets, Comment apprendre l'ordre "tourne sur toi-même" à son chien ?
  • Après plus de 200 entretiens conduits notamment à la faveur de nos trajets ferroviaires (en deuxième classe, les «Y» sont plutôt désargentés), mais aussi via notre expérience de recruteur / DRH, puis de conseil, nous avons acquis la certitude que la Génération Y n’existe pas. Et oui. Dit comme ça, ce peut être mal interprété. Pire encore: ce concept est un mythe leurrant qui empêche de penser et de réfléchir. Bilan, Pour en finir avec la Génération Y! - Bilan
  • En entendant parler de M2i, la propriétaire et voisine aurait pris contact avec l’entreprise il y a deux ans. Jusque-là, elle traitait ses buis au bacille de Thuringe, solution biologique classique contre la pyrale et diverses larves. Le terrain de jeu a apparemment intéressé la société, qui est venue prêter main forte à Mme de Lestapis, et qui au bout d’un an serait parvenue à des résultats probants en leurrant les papillons mâles, dès lors dans l’incapacité de se reproduire. PresseLib, La société spécialisée en principes actifs et en biocontrôle, dont un labo de R&D est installé à Lacq. Elle a éprouvé au château voisin son remède contre la pyrale… - PresseLib

Traductions du mot « leurrant »

Langue Traduction
Anglais luring
Espagnol atrayendo
Italien attirando
Allemand locken
Chinois 引诱
Arabe إغراء
Portugais atrair
Russe заманивает
Japonais 誘惑する
Basque luring
Corse attirà
Source : Google Translate API

Antonymes de « leurrant »

Partager