La langue française

Lambrisser

Définitions du mot « lambrisser »

Trésor de la Langue Française informatisé

LAMBRISSER, verbe trans.

A. − Revêtir un mur, un plafond de lambris. Lambrisser de bois les murs d'une chambre à coucher, d'un cabinet. Lambrisser de marbre ou de stuc une salle à manger (Ac.1835-1935).Dix-sept grandes armoires, à doubles battants, blanc et or, enrichies de sculptures dorées, lambrissaient les quatre murailles (Bourges, Crépusc. dieux,1884, p. 210).
Au part. passé. Lambrissé (de). Salon lambrissé de boiseries. Grande pièce très-propre (...) lambrissée à hauteur d'appui et tapissée d'un papier fond bleu (Nerval, Fayolle,1855, p. 80).Vaste salle dallée, lambrissée, aux caissons de bois (Pesquidoux, Chez nous,1923, p. 99).En pénétrant dans la vaste salle lambrissée de chêne et solennelle, Théverand se sentit comme écrasé (Van der Meersch, Invas. 14,1935, p. 93).
B. − Poser, à l'intérieur d'un comble, un lattis serré cloué sur les chevrons et enduit de plâtre qui constitue les cloisons pentues d'un grenier. Lambrisser de plâtre un galetas (Ac.1835-1935).Mais au-dessus de la cuisine (...) étoit un autre grenier que Vernyct avoit fait lambrisser et arranger de la manière la plus fraîche et la plus gentille (Balzac, Annette, t. 3, 1824, p. 77):
... je m'étais réfugié dans une des mansardes, au grenier. Elles étaient lambrissées très bas, recevaient peu de jour, peu d'air, se révélèrent brûlantes en été, sibériennes dès novembre. Du moins, je m'y trouvais seul. Duhamel, Terre promise,1934, p. 73.
Au part. passé en emploi adj. Chambre lambrissée. Chambre située sous le toit dont les parois sont constituées par un lambris. Cette chambre, très lambrissée, s'éclairait par une fenêtre à tabatière (France, Pt Pierre,1918, p. 109).Grande chambre lambrissée, située sous la toiture (Duhamel, Suzanne,1941, p. 135).
Prononc. et Orth. : [lɑ ̃bʀise], (il) lambrisse [lɑ ̃bʀis]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1175 lambruschier (Benoît de Ste-Maure, Ducs Normandie, 25996 ds T.-L.); ca 1225 lambroissier (Gautier de Coincy, éd. V.Fr. Koenig, I Mir 32, 167); 1449 lambrisser (Jarry, Église de N.-D. de Cléry, p. 85). Du lat. pop. *lambrūscāre « orner avec les vrilles de la vigne », dér. du lat. pop. *lambrūsca « vigne sauvage » (v. lambruche) la décoration des revêtements intérieurs s'inspirant souvent de cette plante (v. vignette); cf. lat. médiév. lambruscare (1174 Limoges, V. Mortet, Rec. de textes relatifs à l'hist. de l'archit. en Fr. au M.A., Paris, 1911, p. 60). Fréq. abs. littér. : 45.

Wiktionnaire

Verbe

lambrisser \lɑ̃.bʁi.se\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Menuiserie) Revêtir de lambris.
    • Lambrisser de bois les murs d’une chambre à coucher, d’un cabinet.
    • Lambrisser de marbre ou de stuc une salle à manger.
    • Lambrisser de plâtré un galetas.
    • Faire lambrisser un plafond.
    • Chambre lambrissée se dit particulièrement d’une chambre sous le toit, dont l’intérieur est revêtu d’un enduit de plâtre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LAMBRISSER. v. tr.
Revêtir de lambris. Lambrisser de bois les murs d'une chambre à coucher, d'un cabinet. Lambrisser de marbre ou de stuc une salle à manger. Lambrisser de plâtré un galetas. Faire lambrisser un plafond. Chambre lambrissée se dit particulièrement d'une Chambre sous le toit, dont l'intérieur est revêtu d'un enduit de plâtre.

Littré (1872-1877)

LAMBRISSER (lan-bri-sé) v. a.
  • Revêtir de lambris. Lambrisser un appartement de bois, de marbre, de stuc. On lambrisse de bois le salon et la chambre à coucher ; de marbre ou de stuc la salle à manger ; de plâtre, un galetas. Il [Salomon] lambrissa d'ais de cèdre le dedans des murailles du temple, Sacy, Bible, Rois, III, VI, 15.

    Couvrir de plâtre, sur un lattis, le dessous d'un comble.

HISTORIQUE

XIVe s. Pour avoir lembroissié de neuf le comble de la chappelle où il a employé iije LXXV pieces de bort d'Yllande de vj piez de long chacune, qui lui a esté livré fendu et dolé, aux frais dudit seigneur [le duc d'Orléans], De Laborde, Émaux, p. 166. Le suppliant se tint dessus la chambre où gisoit son pere, qui est lambruchée, Du Cange, lambroissare.

XVIe s. Il accompare l'estendue des cieux à un pavillon royal, disant que Dieu l'a lambrissé d'eaux…, Calvin, Instit. 13. La maison de Phocion estoit lambrissée de lames de cuyvre, mais au demourant fort simple, Amyot, Phocion, 27.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « lambrisser »

Attesté sous la forme lambruschier au XIIe siècle[1], puis lambroissier, (XVe siècle) lambrisser.
Dénominal de lambruche (« lambris[2], vigne »), Le TLFi[1] lui donne le sens étymologique de « vigneter, orner avec un motif de vigne » et explique le mot parce que « la décoration des revêtements intérieurs s'inspirait souvent de cette plante », mais étant donné l’étymon du mot signifiant « pendre », on peut imaginer que le sens de lambruche est simplement « ce qui pend (aux murs) », sens qui survit argotiquement dans celui de « pénis, organe pendant » et lambrisser, « pendre au mur ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lambris.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « lambrisser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
lambrisser lɑ̃brise

Citations contenant le mot « lambrisser »

  • Car si l’exploitation des eaux menace le destin de toute la planète, une approche plus personnelle rend à la mer ce supplément d’âme que lui avaient ravi les chalutiers. La fréquentation des derniers pêcheurs de l’île révèle toute la gamme de leur savoureux savoir-faire. Comment, par exemple, diluer une peinture à base d’huile de foie de requin pour lambrisser sa baraque? Comment confectionner du caviar avec des œufs de morue, ou encore faire sécher son poisson à l’abri des oiseaux? Autant d’astuces iodées, désormais désuètes, dont la beauté réside justement dans leur apparente obsolescence. Le capital poétique de ces traditions est d’autant plus grand que celles-ci survivent à la barbe des impératifs économiques. Ce n’est pas pour rien qu’Hugo décide d’accueillir l’étonnante «fête de la morue» dans l’usine désaffectée qu’il retape, ouvrant la porte à une beuverie haute en couleur. Le Temps, Partie de pêche au requin dans le cercle polaire - Le Temps

Traductions du mot « lambrisser »

Langue Traduction
Anglais panel
Espagnol panel
Italien pannello
Allemand panel
Chinois 面板
Arabe لوجة
Portugais painel
Russe панель
Japonais パネル
Basque panel
Corse panel
Source : Google Translate API

Synonymes de « lambrisser »

Source : synonymes de lambrisser sur lebonsynonyme.fr

Lambrisser

Retour au sommaire ➦

Partager