La langue française

Koulak

Définitions du mot « koulak »

Trésor de la Langue Française informatisé

KOULAK, subst. masc.

En Russie, riche propriétaire paysan. Cet effort de collectivisation [en 1928-1929] n'a pas été sans de très grosses difficultés : la « liquidation » des koulaks a été une des opérations les plus rudes du régime (Lesourd-Gérard, Hist. écon.,1966, p. 539).
Prononc. : [kulak]. Étymol. et Hist. 1931 (Lar. 20e). Empr. au russekulak « grand fermier » et « poing », prob. empr. au turco-tartare kulak « poing » (cf. Vasmer). Bbg. Jänicke (O.). Zu den slavischen Elementen im Französischen. In : [Mél. Wartburg (W. von)]. Tübingen, 1968, t. 2, p. 449.

Wiktionnaire

Nom commun

koulak \ku.lak\ masculin

  1. (Histoire) Paysan aisé dans la Russie tsariste et post-tsariste.
    • La collectivisation stalinienne de la propriété privée des koulaks au profit des kolkhozes a entraîné la déportation, l’incarcération voire la mort de cinq millions de paysans, particulièrement en Ukraine.
    • Le vieux village avec son église bien en évidence, avec les belles maisons du chef de la police, du pope et du koulak, au premier plan ; et ses isbas à demi écroulées, au plan arrière, ce village-là, commence à disparaître. — (Staline, cité par Henri Barbusse, Staline : Un monde nouveau vu à travers un homme, ch. VI, Ernest Flammarion, Paris, 1935, p. 259-260)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « koulak »

Du russe кулак, koulak (« poing », c’est-à-dire « fermement tenu en la main »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « koulak »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
koulak kulak

Citations contenant le mot « koulak »

  • Cependant, cela changea avec la destruction des forces de Dénikine. Une fois écartée la menace du retour des grands propriétaires terriens, les divisions de classe au sein des villages vinrent au premier plan. Les divergences d’intérêts entre les koulaks (paysans riches) et les paysans pauvres commencèrent à émerger, provoquant des conflits dans les villages. En 1920, l’armée de Makhno perdit une large partie de sa base et, graduellement, se transforma en une armée de koulaks. Révolution : Tendance marxiste internationale, Qui était Nestor Makhno et que défendait-il ? - Révolution : Tendance marxiste internationale
  • L’histoire d’une paysanne tatare à l’époque de la dékoulakisation. Contrepoints, Zouleikha ouvre les yeux, de Gouzel Iakhina | Contrepoints
  • Au début du XXe siècle, les communistes savaient très bien où ils allaient : chez le koulak pour tout lui prendre. L’écologiste français du XXIe est, lui, presque totalement perdu. Il ne sait pas où il va, mais il connait heureusement la route pour y aller et elle passe par la confiscation complète de tout ce qu’il possède par l’État : la décroissance organisera les bien-intentionnés en armées de Gaïa qui sauront faire cracher son opulence au koulak et oups ! pardon je m’emporte la décroissance saura ramener les inconscients pollueurs dans le cadre d’une opulence ADAPTÉE à Gaïa 🙂. Contrepoints, Écologie partout, taxes partout, richesse nulle part | Contrepoints
  • L’une des premières victimes de Staline a été le koulak. En russe, cela signifie « le poing » car le koulak était considéré comme un paysan avare qui refuse la collectivisation et s’oppose au régime soviétique. Staline ordonne leur extermination. Entre 1929 et 1932, quelque 10 millions de koulaks furent expulsés de chez eux. En 1930, 20 201 condamnations à mort de koulaks furent prononcées et en janvier 1932, près de 500 000 koulaks étaient morts dans les camps. Les koulaks étaient définis en termes de famille et non d’individus. Non seulement le chef de famille et sa femme étaient considérés comme des koulaks mais aussi tous leurs parents, jeunes et vieux ! Le statut de koulak était héréditaire. Aujourd’hui, de nombreux témoignages et documents montrent clairement que la déportation des koulaks vers le Goulag n’avait d’autre but que leur extermination. Contrepoints, Les génocides de Staline | Contrepoints
  • De 1932 à 1933, l’État soviétique engage un véritable processus d’extermination dirigé officiellement contre les koulaks, des fermiers aisés russes, qui provoquera la mort de près de quatre millions d’Ukrainiens. Le Figaro.fr, Famine rouge d’Anne Applebaum: l’Holodomor, le génocide de Staline en Ukraine
  • Avec le retour partiel à la propriété privée, se reconstitue en effet une catégorie de paysans riches, les koulaks, employant comme salariés les paysans pauvres11, tandis qu’une nouvelle classe ouvrière se forme sur les ruines de celle qui avait fait Octobre, sans en avoir les traditions, en aspirant à un mode de vie moins frugal et en subissant l’influence des Nepmen. Au plan économique, les effets de la crise « des ciseaux » (écart croissant entre prix industriels élevés et prix agricoles) vont favoriser des processus d’autarcie locale renvoyant le moujik à ses habitudes ancestrales. Le renforcement alors nécessaire de l’industrie soumise à une pression productiviste induit de son côté stagnation des salaires et augmentation du chômage. En bref, cette crise contribue à ré-ancrer le fossé entre ouvriers citadins et paysans, sans contenter la majorité ni des uns, ni des autres. , La révolution de 1917 face à la « question paysanne » | NPA
  • Mon roman revient sur ces événements. Il raconte l’histoire d’une femme, l’une des 3 millions de koulaks dépossédés et des 6 millions déplacés. [Koulak est un terme de l’époque soviétique qui désigne les paysans aisés, qui, sous la bannière du communisme, furent dépossédés de leurs biens et arrêtés, ndlr]. , La relation entre une musulmane et un communiste, choc littéraire 2015 en Russie - Russia Beyond FR

Traductions du mot « koulak »

Langue Traduction
Anglais kulak
Espagnol kulak
Italien kulak
Allemand kulak
Chinois 库拉克
Arabe كولاك
Portugais kulak
Russe кулак
Japonais クラク
Basque kulak
Corse kulak
Source : Google Translate API

Koulak

Retour au sommaire ➦

Partager