La langue française

Juin

Sommaire

  • Définitions du mot juin
  • Étymologie de « juin »
  • Phonétique de « juin »
  • Citations contenant le mot « juin »
  • Images d'illustration du mot « juin »
  • Traductions du mot « juin »
  • Synonymes de « juin »

Définitions du mot juin

Trésor de la Langue Française informatisé

JUIN, subst. masc.

Sixième mois de l'année, de trente jours. Le mois de juin; la mi-juin; le 2 juin; le 2 de juin (vieilli). Les tilleuls sentent bon dans les bons soirs de juin! L'air est parfois si doux, qu'on ferme la paupière (Rimbaud, Poés.,1871, p. 71).C'était une de ces fêtes de printemps, d'un charme si tendre. Les chaudes soirées de juin avaient permis d'ouvrir les deux portes du grand salon et de prolonger le bal jusque sur le sable du jardin (Zola, Nana,1880, p. 1419).Geneviève suivait depuis quelque temps le catéchisme et devait faire, au mois de juin, sa première communion à Saint-Epvre (Gyp, Souv. pte fille,1928, p. 337):
1. Voici la Beauce, d'immenses espaces de blé, d'un blé levé dru en quinze jours, plus vert, plus sombre que chez nous et puis des maisons de fellahs sous un groupe de palmiers (...). L'horizon fermé par la brume. Je crois voir des villageois se rendant à la messe un dimanche matin d'été ou bien à quelque fête patronale de Juin par le sentier à travers la luzerne. Barrès, Cahiers, t. 6, 1907, p. 183.
A. − Mois des premières grandes chaleurs, du commencement de l'été. J'allais, tout imprégné du charme odorant, du charme vivant, du charme palpitant des bois attiédis par le grand soleil de juin (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Souv., 1884, p. 534).Impression d'été, de grand soleil, de nature, et de terreur délicieuse à me trouver seul au milieu de hautes herbes de juin qui dépassaient mon front (Loti, Rom. enf.,1890, p. 11):
2. ... chacun voyait que l'été s'installait. Le cri des martinets dans le ciel du soir devenait plus grêle au-dessus de la ville. Il n'était plus à la mesure de ces crépuscules de juin qui reculent l'horizon dans notre pays. Camus, Peste,1947, p. 1309.
Solstice de juin. Solstice d'été, période de l'année où les nuits sont les plus courtes, phénomène traditionnellement salué par des réjouissances comme les feux de la Saint Jean. Et même si cet univers tout à coup me manquait, si la lumière implacable du solstice de juin dissipait mon propre songe, une porte reste ouverte pour moi qui ai la connaissance des choses de Dieu (Mauriac, Bâillon dén.,1945, p. 411).
B. − Mois qui symbolise la jeunesse, l'adolescence. Les grandes vies ont, en leur prime juin, une heure de plénitude (Rolland, Beethoven, Paris, éd. du Sablier, 1928, p. 73).
C. − Rare, poét., au plur. Mon ami, vous m'avez, quoiqu'encore si jeune, Vu déjà bien divers, mais ondoyant jamais! Direct et bref, oui : tels les Juins suivent les Mais (Verlaine, Œuvres compl., t. 2, Amour, 1888, p. 60).Lui mettre aux membres Contre le feu des Juins et le gel des Décembres Un cuir de dur-à-cuire (Richepin, Paradis,1894, p. 316).
D. − Spécialement
1. AGRIC. Mois des fenaisons des prairies naturelles et cultivées. On fauche le foin chez nous en juin. C'est l'époque où les hautes graminées qui dominent le peuple dru des herbes passent du vert sombre au roux (Pesquidoux, Chez nous,1923, p. 73):
3. En mai, il retournait en forêt, avec sa femme quand elle voulait bien le suivre, pour l'abattage et l'écorçage des baliveaux de chêne; puis venaient les grandes semaines des récoltes, les foins en juin, les blés et les avoines en juillet... R. Bazin, Blé,1907, p. 69.
Proverbes. En beau juin Mauvaise herbe dans le foin. C'est le mois de juin Qui fait le foin (Chass.1970).
2. ENSEIGN. Mois qui marque généralement la fin de l'année scolaire ou universitaire, pendant lequel ont lieu la plupart des concours et des examens Session de juin. Juin ramena le temps des examens et une terrible chaleur dont la buée suffocante planait sur le pays sans qu'un souffle de vent la vînt dissiper (Alain-Fournier, Meaulnes,1913, p. 206).
3. HISTOIRE
a) Les journées de juin 1848. Émeutes sanglantes qui se produisirent à Paris et dans sa région à la suite de la fermeture des ateliers nationaux. Les deux frères se séparaient sur des questions de politique si bien qu'après les journées de Juin, Mathurin résolut de s'expatrier (Duhamel, Notaire Havre,1933, p. 19).Il est aussi à peu près le seul à défendre devant l'Assemblée les insurgés de Juin (H. Mougin, Pierre Leroux, Paris, Éd. Soc. internat., 1938, p. 115).
b) Appel du 18 juin 1940. Appel lancé depuis Londres, par le général De Gaulle, pour inviter les Français à refuser l'armistice avec l'Allemagne et à continuer le combat :
4. Si l'appel du 18 juin 1940 a revêtu sa signification, c'est simplement parce que la nation française a jugé bon de l'écouter et d'y répondre, c'est parce que, malgré ses malheurs, l'honneur, la victoire, la liberté, demeuraient au fond de son instinctive volonté. De Gaulle, Mém. guerre,1956, p. 575.
c) Juin 1940, juin 40. Période historique de la deuxième guerre mondiale qui marque le début de la résistance en France, après le refus de l'armistice par une partie de la population française. Il avait été mobilisé en septembre 39, avait fait la « drôle de guerre », la campagne de France... La maison qui l'accueillit en juin 40 était celle d'un admirateur de sa peinture (Triolet, Prem. accroc,1945, p. 102):
5. Ainsi nous apparaissent beaucoup de Français depuis juin 40; ils ont été ahuris de voir les professionnels du patriotisme passer à l'ennemi; le vainqueur de Verdun organiser la défaite... Vailland, Drôle de jeu,1945, p. 50.
d) 6 juin 1944. Débarquement des Forces Alliées sur les côtes de Normandie qui devait enclencher le processus de libération de la France de l'occupation nazie. 6 juin 1944 : un des jours les plus longs, les Anglo-Saxons parvenaient à établir des têtes de pont sur la côte normande. Après quoi, la machine se grippa, et rien ou presque ne fonctionna comme on l'avait espéré : pendant quelques semaines, la confusion s'accrut dans une France de plus en plus fragmentée et contrastée (J.-P. Azéma, De Munich à la Libération 1938-1944, Paris, éd. du Seuil, 1979, p. 324).
Prononc. et Orth. : [ʒ ɥ ε ̃]. [ʒwε ̃] à Paris (milieux cultivés) selon Rouss.-Lacl. 1927, p. 154. Prononc. rejetée par Mart. Comment prononce 1913, p. 197. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1119 juin (Philippe de Thaon, Comput, 745 ds T.-L.). Du lat. junius [mensis] désignant le 6emois de l'année, proprement « mois de L. Junius Brutus, premier consul de Rome ». Fréq. abs. littér. : 5 551. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 6 289, b) 9 510; xxes. : a) 9 520, b) 7 419. Bbg. Monfrin (J.). Cf. juillet bbg.

Wiktionnaire

Nom commun

juin \ʒɥɛ̃\ ou \ʒy.œ̃\ (Canada) ou \ʒwɛ̃\ (Suisse) masculin

  1. Sixième mois de l’année du calendrier grégorien, qui compte 30 jours.
    • En juin 1585, il est de nouveau à Croixval; sa santé empire, et en octobre il prévoit qu'il s'en ira avec les feuilles. — (Raymond Lebègue, La poésie française de 1560 à 1630, p.118, Société d'édition d'enseignement supérieur, 1951)
    • […], mais l’on n’était qu’en juin et, sauf pour les poires de moisson qui mûrissent en août, il fallait encore attendre longtemps avant de savourer concurremment les pommes du verger et la vengeance désirée. — (Louis Pergaud, Une revanche, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • La fenaison commence généralement dès les premiers jours de juin, époque à laquelle, dans les années sèches, beaucoup des Graminées sont arrivées à maturité; […]. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 84)
    • La moisson de l’orge a lieu aux premiers jours de mai, celle du blé dans la seconde quinzaine de ce mois, celle du maïs au commencement de juin, et celle des légumineuses un peu plus tard. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 220)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

JUIN. n. m.
Le sixième mois de l'année. Au mois de juin. Le premier juin. À la mi-juin.

Littré (1872-1877)

JUIN (juin) s. m.
  • Le sixième mois de l'année. Point de glace, bon Dieu, dans le cœur de l'été, Au mois de juin ! pour moi, j'étais si transporté …, Boileau, Sat. III.

    La mi-juin, la moitié du mois de juin.

    Terme de vénerie. Mi-juin, mi-graisse, se dit des cerfs qui alors commencent à être gras.

HISTORIQUE

XIIIe s. Or dist li contes que tout lou premier jor de juin le grant se parti li rois Artus de Logres, quant li dous tens est repairiés à sa saison, que foillissent cil buisson et cil boischage, et cil oisillon chantent doucement et souef, Roman de Merlin, ms. 747, Bibl. imp. f° 161, verso. Quant vint en guing qu'il fait grant chaut, Que cil blez sont creü en haut…, Ren. 19889.

XVIe s. En juin, juillet et aoust, Ni femme ni choux, Leroux de Lincy, Prov. t. I, p. 105.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

JUIN, s. f. (Hist. anc. & mod.) en latin Junius, que quelques-uns dérivent de Junon, à Junone ; Ovide le croit ainsi, car il fait dire à cette déesse :

Junius à nostro numine, nomen habet.

Le premier jour de Juin, les Romains faisoient quatre fêtes, l’une à Mars hors de la ville, parce qu’en tel jour F. Quintius, duumvir des sacrifices, lui avoit dédié un temple hors de la porte capène, La seconde fête regardoit Carna, en mémoire du temple que Junius Brutus lui consacra sur le mont Célius, après avoir chassé Tarquin. La troisieme fête se faisoit à la gloire de Junon, surnommée moneta, pour accomplir un vœu qu’avoit fait Camille de lui bâtir un temple. La quatrieme fête étoit consacrée à la Tempête, & fut instituée du tems de la seconde guerre punique. Parcourons les autres jours de Juin.

Le iij. des nones étoit dédié à Bellone, & le jour suivant à Hercule dans le cirque.

Le jour des nones, ou le cinquieme du mois, on sacrifioit au dieu Fidius, à qui les Romains bâtirent un temple sur le mont Quirinal.

Le vij. des ides, ou le septieme du mois, les pêcheurs faisoient les jeux piscatoriens au-delà du Tibre.

Le vj. des ides, ou le huitime du mois, étoit la fête de la déesse Mens, c’est-à-dire de la déesse de l’entendement. Ce jour-là on sacrifioit solemnellement à cette déesse dans le capitole, où Otacilius Crassus, préteur lors de la seconde guerre punique, lui dédia un temple, après la défaite du consul C. Flaminius au lac de Thrasimene.

Le v. des ides, ou le neuvieme du mois, les vestales chommoient la fête de leur divinité.

Le iv. des ides, ou le dixieme du mois, étoit la fête des Matutales, en l’honneur de la déesse Matuta, que les Grecs appelloient Leucothéa. Le même jour étoit dédié à la Fortune.

Le iij. des ides, ou le onzieme du mois, tomboit la fête de la Concorde.

Le xiij. qui étoit le jour des ides, arrivoit la fête de Jupiter, invictus, ou l’invincible, à qui l’empereur Auguste crut devoir dédier un temple, en mémoire des victoires qu’il avoit remportées. On célébroit ce même jour la fête de Minerve, appellée quinquatrus minores, qui étoit la fête des ménétriers.

Le xvij. des calendes de Juillet, ou le quinze du mois de Juin, on transportoit les immondices du temple de Vesta dans le Tibre, & cette cérémonie donnoit lieu à une fête particuliere.

Le xvj. des calendes, ou le dix-huitieme du mois, on faisoit la fête de la dédicace du temple de Pallas sur le mont Aventin.

Le xij. des calendes, ou le vingt de Juin, venoit la fête du dieu Summanus, en mémoire de la dédicace du temple faite en son honneur pendant la guerre de Pyrrhus.

Le x. des calendes, ou le vingt-deux du mois, passoit pour un jour funeste, parce que Titus Flaminius fut vaincu ce jour-là par les Carthaginois.

Le viij. des calendes, ou le vingt-quatre, étoit la Fortune forte. Ce jour-là Syphax fut défait par Massinissa, & le même jour fut appellé dies fortis fortunæ, parce que Servius lui avoit dédié un temple hors de la ville, au-delà du Tibre. Les artisans & les esclaves, couronnés de fleurs, alloient se promener en bateaux sur la riviere, se régaler & se divertir.

Le v. des calendes, ou le vingt-sept du mois, se consacroit à Jupiter stator.

Le iv. des calendes, ou le vingt huit du mois, venoit la fête des dieux Lares.

Le iij. des calendes, ou le vingt-neuf du mois, étoit voué à Quirinus ou à Romulus, pour la dédicace de son temple au mont Quirinal.

Le dernier jour de Juin étoit consacré à Hercule & aux Muses.

Les jeux olympiques, si fameux dans toute la Grece, commençoient au mois de Juin Les Athéniens, qui le nommoient Ἑκατομβαιὼν, le solemnisoient par la fête des Hécatombes, & ensuite par la fête des Istéries. Le huitieme du même mois ils célébroient la mémoire de l’entrée de Thésée dans leur capitale, & le douzieme ils célébroient les chronies en l’honneur de Saturne.

Les Béotiens faisoient vers le même tems les jeux de l’hippodromie ou des courses de chevaux ; mais la plus illustre des fêtes de la Grece, étoit celle des grandes panathénées, qui avoit lieu tous les cinq ans, qui étoit indiquée au 28 Juin. Voyez Panathénées.

Voici comme Ansone personnifie ce mcis, dont Mercure étoit la divinité tutélaire. « Juin, dit-il, va tout nud, nous montre du doigt un horloge solaire, pour signifier que le soleil commence à descendre. Il porte une torche ardente & flamboyante, pour marquer les chaleurs de la saison, qui donne la maturité aux fruits de la terre. Derriere lui est une faucille ; cela veut dire qu’on commence dans ce mois à se disposer à la moisson. Enfin on voit à ses piés une corbeille remplie des plus beaux fruits qui viennent au printems dans les pays chauds ».

C’est le sixieme mois de notre année. Le soleil entre au signe du cancer ; c’est dans ce mois qu’arrive le solstice d’été, & que les jours sont les plus longs ; ils commencent à décroître vers la fin. Voyez Solstice. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « juin »

Du latin Junius (mensis), « mois de Junon », sœur et épouse de Jupiter, déesse du mariage et du bien-être des femmes. En moyen français, juin s’écrivait juing.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bourguig. jeun ; Berry, jun ; provenç. junh ; catal. juny ; espagn. junio ; portug. junho ; ital. giugno ; du lat. junius : probablement mois consacré à Junon.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « juin »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
juin ʒµɛ̃

Citations contenant le mot « juin »

  • Dicton : "Quéquette en juin, layette en mars". De Pierre Desproges
  • Au mois de juin et de juillet qui se marie, fort peu fait. De Dicton français
  • Le 17 juin 1940, personne ne savait qu'un nommé Charles de Gaulle parlerait le 18. De Alexandre Sanguinetti
  • L'administration aura désormais deux mois pour répondre au courrier des usagers : les fonctionnaires ont choisi juin et novembre ! De Laurent Ruquier / Le mois par moi
  • Vivre la ville en août, vivre la mer en juin, c'est l'ultime aristocratie et la rare élégance de l'estivant hexagonal. De Pierre Desproges
  • Octobre est un mois particulièrement dangereux pour spéculer en bourse. Mais il y en a d'autres : juillet, janvier, septembre, avril, novembre, mai, mars, juin, décembre, août et février. De Mark Twain
  • J'ai appelé un plombier en octobre. Il m'a dit qu'il passerait en juin. Il faut que je le rappelle en mai pour qu'il me précise l'année. De Patrick Sébastien / Carnet de notes
  • Le premier volet du fonds de solidarité devait prendre fin dans le cas général en mai dernier. Un décret reconduit la mesure pour le mois de juin. Le formulaire sera ... LégiFiscal, Fonds de solidarité : les demandes de juin en ligne le 20 juillet LégiFiscal
  • [Mis à jour le 20 juillet 2020 à 10h57] C'est officiel ! L'administration fiscale a enfin adapté le formulaire de demande d'aide aux indépendants. Depuis ce lundi 20 juillet, les petites entreprises et autoentrepreneurs peuvent solliciter ce coup de pouce financier au titre des pertes du mois de juin 2020. Un décret a été publié en ce sens au Journal officiel le 17 juillet, que vous pouvez retrouver ici. La date limite de dépôt, elle, a été fixée au 31 août 2020, a fait savoir la Direction générale des finances publiques sur Twitter. Quid des mois suivants ? A compter des pertes du mois de juillet, seuls certains secteurs pourront bénéficier du fonds de solidarité. Sont concernés l'hôtellerie-restauration, le tourisme, la culture, l'événementiel et le sport, et ce, jusqu'en décembre 2020. Vous n'avez pas eu le temps de remplir votre demande d'aide pour les pertes du mois de mai ou d'avril ? Pas de panique. Un décret a permis le report de la date limite. Cette dernière est fixée au 31 juillet prochain.  , Aide de 1500 euros pour les indépendants : vous pouvez (enfin) faire la demande de juin !
  • Le nombre de demandeurs d'emploi résidents disponibles inscrits à l'ADEM s'établit à 19 876 au 30 juin 2020. Sur un an, cela constitue une hausse de 4 839 personnes, soit de 32.2%. Le taux de chômage, corrigé des variations saisonnières, calculé par le STATEC, s'établit à 7.0%. , Government of Grand Duchy of Luxembourg : Évolution du chômage en juin 2020
  • À noter : si l’entreprise a été créée entre le 1er juin 2019 et le 31 janvier 2020, la comparaison, pour évaluer la perte de 50 %, se fera entre le chiffre d’affaires du mois de juin 2020 et le chiffre d’affaires mensuel moyen calculé sur les mois d’activité de l’entreprise entre sa date de création et le 29 février 2020. Les Echos Executives, Le fonds de solidarité prolongé pour le mois de juin, Fiscalité et droit des entreprises
  • Si en Europe les ventes de véhicules électriques ou hybrides rechargeables semblent progresser plus vite que le reste du marché depuis les déconfinements, ce n’est pas le cas en Chine. Sur un marché en légère progression en juin, ce segment chute de 33% par rapport à l’année dernière. Seulement 86 000 voitures contre plus de 130 000…. Et une part de seulement 5,1% bien loin des objectifs. Leblogauto.com, Bilan juin 2020 : Chine, électriques et hybrides - Leblogauto.com
  • Avec une hausse de plus de 18% des ventes de voitures neuves en juin 2020, l'Aude est le troisième département d'Occitanie dans les statistiques du Conseil national des professionnels de l'automobile. lindependant.fr, Aude : le grand bond en avant des immatriculations de voitures en juin - lindependant.fr
  • Renault annonce la mise à disposition de son rapport des ventes de juin 2020 sur le site Internet de la Société à l’adresse www.group.renault.com, dans la rubrique « Finance », puis « Informations réglementées », « ventes mensuelles ». , Groupe Renault : mise à disposition des ventes de juin 2020 | Zone bourse
  • Renault a annoncé lundi une chute de 34,9% de ses ventes au premier semestre à cause de l'épidémie de Covid mais fait état d'un redémarrage en juin, notamment dans l'électrique en Europe. , Les ventes de Renault au plus bas de 11 ans, rebond en juin | Zone bourse
  • En juin 2020, les immatriculations de voitures particulières neuves dans l’UE totalisaient 949 722 unités, soit une baisse de 22,3 % par rapport à juin 2019. Sur l’ensemble du premier semestre 2020, le marché enregistre, lui, un repli de 38,1 %. , Ventes de VP en Europe : en juin, le marché endigue son hémorragie

Images d'illustration du mot « juin »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « juin »

Langue Traduction
Anglais june
Espagnol junio
Italien giugno
Allemand juni
Chinois 六月
Arabe يونيو
Portugais junho
Russe июнь
Japonais 六月
Basque june
Corse ghjugnu
Source : Google Translate API

Synonymes de « juin »

Source : synonymes de juin sur lebonsynonyme.fr
Partager