La langue française

Jazz

Sommaire

  • Définitions du mot jazz
  • Étymologie de « jazz »
  • Phonétique de « jazz »
  • Citations contenant le mot « jazz »
  • Images d'illustration du mot « jazz »
  • Traductions du mot « jazz »
  • Synonymes de « jazz »

Définitions du mot « jazz »

Trésor de la Langue Française informatisé

JAZZ, subst. masc.

A. − Musique moderne d'origine négro-américaine répandue dans le monde entier, caractérisée notamment par l'improvisation, un traitement particulier des sonorités et des accents rythmiques syncopés. Air, musique, musiciens, orchestre de jazz; rythme trépidant du jazz; écouter des disques de jazz, du très bon jazz. Ce pseudo « Jazz symphonique » de Whiteman (...), ce « Jazz commercial » plutôt, différait totalement, dans son essence même, du Jazz authentique (A. Hodeir, Le Jazz, cet inconnu, Paris, éd. Harmoniques, 1945, p. 30).Quelques petits morceaux de Chicago, m'a-t-il dit (...). Nous avons écouté du jazz dans un petit dancing noir (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 306):
Harlem, c'est la patrie du jazz. Le jazz, c'est la mélodie nègre du Sud débarquant à la gare de Pennsylvanie, plaintive et languissante, soudain affolée par ce Manhattan adoré, où tout est bruit et lumière; c'est le rêve du Mississipi, devenu cauchemar, entrecoupé de trompes d'autos, de sirènes... Morand, New-York,1930, p. 239.
Rem. En raison de la diversité du jazz et de son évolution, il est difficile d'en préciser la nature et les limites. Le jazz recouvre des genres musicaux variés où l'improvisation a plus ou moins de place, allant du folklore noir de la Louisiane à des formes symphoniques très élaborées. Les spécialistes s'accordent en général pour reconnaître trois périodes bien marquées dans son histoire : Il a tout d'abord été fait « par » le peuple : c'est le dixieland et le new orléans, c'est le blues et le gospel song; puis « pour » le peuple : c'est le middle jazz, le rythm and blues, le soul jazz; il est enfin pratiqué, peut-être pas « contre » le peuple, mais il est fait « en dehors » du peuple : ce fut un certain moment le bop; c'est le free jazz et le « post free » d'aujourd'hui (A. Francis, Jazz, Paris, Éd. du Seuil, 1977, p. 6). À ces périodes correspondent trois tendances dans le jazz d'aujourd'hui : Un jazz populaire, principalement vocal ou destiné à la danse : c'est le rythm and blues qui se confond parfois avec le rock et une partie de la pop music (...). Un jazz élaboré (...) destiné à un public qui se plaît à écouter en concert (...). Enfin un jazz libre ayant ses propres finalités (...) joué moins pour le public que pour la propre satisfaction de ses interprètes (Id., ibid.).
B. − Vieilli. Petit groupe orchestral spécialisé dans cette musique. Synon. jazz-band.Un jazz réduit, perché sur une petite estrade (...) fait danser quelques couples mal assortis (T'Serstevens, Itinér. esp.,1963, p. 285).Il s'appelait Di Maio et (...) il était soliste dans un jazz (Nizan, Conspir.,1938, p. 96).Le jazz du « Bœuf », qui fut un des tout premiers de Paris, attirait rue Boissy-d'Anglas les clients les plus divers (Fargue, Piéton Paris,1939, p. 52).
C. − Vieilli. Danse (sur des airs de cette musique). LE JAZZ − 1erPas (4 mesures). − Faire 2 pas marchés en avant en partant pied droit (G.-C. Lefort, Les Danses à la mode, Paris, 1922, p. 11 ds Höfler, v. infra bbg., p. 352).
REM. 1.
Jazzifier, verbe trans.Adapter pour le jazz (une œuvre musicale). Jazzifier les sambas avec une sonorité lumineuse et une grâce mélodique qui semble ne jamais toucher terre (Le Monde,18 mars 1969ds Gilb. 1971).Jazzifier de la musique classique (Lar. Lang. fr.).
2.
Jazzman, subst. masc., jazzmen , subst. masc. plur.Musicien spécialiste de jazz. Il jouait en jazzman des choses qui n'étaient pas du jazz et en tout cas, (...) ne swinguaient plus guère (Jazz Magazine, no260, déc. 1977, p. 6).Des « musiciens italiens (...) » et des « jazzmen américains particulièrement notables, choisis pour leur habitude de ce genre d'expérience », devait constituer une expérience riche d'ouvertures (Jazz Magazine, no260, déc. 1977p. 13).
3.
Jazz(-)hot, p. ell. hot,(Jazz hot, Jazz-hot) subst. masc.Jazz à la mode dans les années 1930, caractérisé par la place importante laissée à l'improvisation des instrumentistes et par des procédés sonores expressifs (vibratos, inflexions) évoquant les effets vocaux des chanteurs négro-américains. Les couloirs de la maison retentissent généreusement, entre les disques de jazz-hot, des cadences les plus outrageusement contemporaines (Gracq, Beau tén.,1945, p. 19).En fait, jazz hot était synonyme de bon jazz, de musique chaude et bien rythmée (Ténot 1967, s.v. hot). Parallèlement à ce jazz franchement dégénéré [le jazz symphonique], se poursuivait (...) la tradition de l'improvisation du hot (Le Jazz, Verviers, Éd. Gérard et Co, 1969, p. 84).
Prononc. : [dʒ ɑ:z] et [-a:-]. [ɑ:] ds Pt Rob., [a:] ds Dub., Warn. 1968, Lar. Lang. fr. Selon Dupré 1972 il y aurait hésitation entre [dʒ-] et [ʒ-]. Fouché Prononc. 1959, p. 241 : [dʒ-] pour jazz mais [ʒ-] pour jazz-band. Étymol. et Hist. 1. a) 1918 jezz « danse caractéristique des noirs américains, au rythme rapide » (Le Matin, 25 août, 2d d'apr. M. Höfler, v. infra, p. 351); 1920 jazz (Vade-mecum du parfait danseur, ibid.); b) 1921 « musique caractéristique des noirs américains » (Cinémagazine, 16 sept., 12b, ibid., p. 352); 2. 1925 « orchestre de jazz » (Léon Werth, Danse, danseurs, dancings, p. 143, ibid., p. 353). 1 empr. à l'anglo-amér. jazz attesté comme terme désignant une musique de danse, créée par les noirs américains, dep. 1909 (NED Suppl.2) et dont l'orig. est obsc. 2 abrév. de jazz-band. Pour l'hist. du mot en fr. et la concurrence de 1 et 2, v. M. Höfler, infra. Fréq. abs. littér. : 85. Bbg. Höfler (M.). Die Wortfamilie von jazz im Französischen... Z. rom. Philol. 1979, t. 95, no3/4, pp. 343-357. - Quem. DDL t. 12 (s.v. jazz hot).

Wiktionnaire

Nom commun 1

jazz \dʒaz\ masculin au singulier uniquement

  1. (Musique) Style de musique afro-américaine né aux États-Unis au début du XXe siècle, issu du croisement du blues, du ragtime et de la musique européenne.
    • Sait-on jamais pourquoi au milieu d’une fête, dans le bruit des rires et du jazz on sent tomber sur ses épaules le poids d’une lassitude subite. — (J. Loubet-Manadé, Dolorès, dans La Proue no 10, Septembre-Octobre 1930)
    • Dans la période de grande licence qui suivit les hostilités, le jazz fut un signe de ralliement, un étendard orgiaque, aux couleurs du moment. Il agissait magiquement et son mode d’influence peut être comparé à une possession. C'était le meilleur élément pour donner leur vrai sens à ces fêtes, un sens religieux, avec communion par la danse, l'érotisme latent ou manifesté, et la boisson, moyen le plus efficace de niveler le fossé qui sépare les individus les uns des autres dans toute espèce de réunion. — (Michel Leiris, L’âge d’homme, 1939, collection Folio, pages 159-160.)
    • Des cheveux qui tombent comme le soir
      Et d’la musique en bas des reins
      Ce jazz qui d’jazze dans le noir
      Et ce mal qui nous fait du bien.
      — (Léo Ferré, C’est extra, 1969)
    • À une époque où les artistes de jazz apparaissent de plus en plus souvent sur scène, il peut sembler surprenant qu'il ait fallu attendre 1956 pour voir réalisé un microsillon contenant l'enregistrement d'un récital de Garner. — (Boris Vian, « Errol Garner … sur scène », dans Derrière la zizique, Paris : C. Bourgois, 1976, Le Livre de Poche, 2012)
    • Il est vrai qu’à l’époque le jazz – ou plus précisément sa version allégée, la musique syncopée, dernière vogue venue des États-Unis – constitue (comme le fera le rock plus tard) l’ossature de la variété. — (Serge Loupien, Trenet, le centenaire, Libération, 20 février 2001 & 16 février 2013)
  2. (Par métonymie) (Musique) Orchestre, jouant principalement du jazz.
    • C’est à peine s’il restait, en dehors des entraîneuses, une demi-douzaine de vrais clients dans la salle, et ils ne dansaient plus, le jazz se reposait de longs moments entre deux airs. — (Georges Simenon, La Fuite de Monsieur Monde, La Jeune Parque, 1945, ch. 6)

Nom commun 2

jazz \dʒaz\ féminin

  1. Variété de pomme.

Nom commun

jazz \Prononciation ?\ masculin

  1. (Musique) Jazz.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « jazz »

(1920)[1] De l’anglais jazz.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

De l’anglais jazz.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « jazz »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
jazz dʒaz

Citations contenant le mot « jazz »

  • Le jazz, c’est ce qui nous permet d’échapper à la vie quotidienne. De Stéphane Grappelli
  • Le jazz n'est pas mort, c'est juste qu'il a une drôle d'odeur. De Frank Zappa
  • Le jazz durera aussi longtemps que des gens écouteront cette musique avec leurs pieds au lieu de l’entendre avec les oreilles. De John Philip Sousa
  • Ce qui m’intéresse surtout dans le jazz, c’est que c’est un bon mot pour le Scrabble. De Philippe Geluck / Le Chat
  • Le jazz manouche, c’est le seul truc que j’ai trouvé qui donne autant d’énergie que le rock’n’roll. De Sanseverino
  • La boxe est comme le jazz. Mieux c’est, moins les gens l’apprécient. De George Foreman
  • Le jazz est la révolte de l'émotion contre la répression. De Joel A. Rogers / Le Nouveau Noir
  • N’oublie jamais ceci : jouer du jazz, c’est comme raconter une histoire. De Maxence Fermine / Billard Blues
  • C'est grâce à l'héritage jazz que l'homme singe devient l'homme sage. De MC Solaar / Un ange en danger
  • Le jazz, c’est du swing, une manière d’interpréter le tempo même si c’est du binaire ; qui peut dire où ça commence et où ça s’arrête ? De Didier Lockwood
  • La musique de jazz, c'est une insouciance accélérée. Françoise Quoirez, dite Françoise Sagan, Un certain sourire, Julliard
  • Il serait indécent de renoncer au jazz. De Marc Gendron / Opération New York
  • Le rock, le jazz, ce n’est rien d’autre qu’une traduction des sons hideux et irrationnels de l’environnement industriel en langage musical. De Marshall Mc Luhan
  • L'humour ne s'apprend pas. C'est comme le jazz, une cadence intérieure. On l'a ou on ne l'a pas. De Guy Bedos / Vers l'avenir - 1972
  • La seule différence entre un ouvrier qui travaille à la mine et un musicien de jazz, c’est que le musicien n’a pas de lampe frontale. De Daniel Humair / Evene.fr - Octobre 2006
  • Confiée aux compositeurs Glen Ballard et Randy Kerber, la musique de cette série a été enregistrée en live par une formation cosmopolite de la nouvelle scène jazz. FIP, Le jazz dans tous ses états avec la BO de "The Eddy"
  • Akemys Soul : Pétillante, elle fait danser son public grâce à son énergie communicatrice et le rythme jazzy de ses morceaux ! Actuellement, son répertoire oscille de la soul des années 70 à la soul moderne et emprunte les standards de Nina Simone, Bill Withers, Aretha Franklin ou Amy Winehouse. Mercredi 22 juillet, 18h30 et 21h et jeudi 23 juillet, 11h , Ubaye : ambiance jazz à Barcelonnette - Haute Provence Info

Images d'illustration du mot « jazz »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « jazz »

Langue Traduction
Anglais jazz
Espagnol jazz
Italien jazz
Allemand jazz
Chinois 爵士乐
Arabe موسيقى الجاز
Portugais jazz
Russe джаз
Japonais ジャズ
Basque jazz
Corse jazz
Source : Google Translate API

Synonymes de « jazz »

Source : synonymes de jazz sur lebonsynonyme.fr
Partager