La langue française

Définitions du mot « jà »

Trésor de la Langue Française informatisé

JÀ, adv.

Vx ou arch. Déjà :
Et ma bouche a su entonner l'aquilon Avecque l'Euménis, dans l'airain d'Apollon, Car, enfant, j'ai mâché, d'une fureur avide, Le rameau Pénéan, de tes embruns humide. Moréas, Sylves,1896, p. 173.
Rem. Autrefois dans des phrases négatives ou optatives signifiait certes. On en retrouve trace dans ce pastiche de Flaubert imitant le lang. de Rabelais : Or donc, puisque n'avons jà bronché (estant ferrés à glace, ie suppose) ni jà courbé nostre eschine sous le linteau d'aulcune boutique, ecclise, confrayrie, servition quelconque, guardons (ce est mon souhait de nouvel an pour tous deux) ceste sempiternelle superbe amour de beaulté (Flaub., Corresp., 1852, p. 75).
Prononc. et Orth. : [ʒa]. Ac. 1694-1740 : ja; dep. 1762 : jà. Étymol. et Hist. Adv. de temps marquant la proximité du passé, le caractère immédiat du présent, l'imminence du futur; A. du sens « dès maintenant, dès cet instant » est issu l'emploi de renforcement d'une affirmation 1. 2emoitié xes. verbe au fut. (S. Léger, éd. J. Linskill, 37); id. verbe au prétérit (id., 77 : Ja lo sot bien, il lo celat [nuance adversative]); ca 1100 phrase optative (Roland, éd. J. Bédier, 2257); 2. ja... ne [verbe au fut.] renforcement de la négation a) 2emoitié xes. « ne... plus, ne... plus... jamais » (S. Léger, éd. citée, 92); ca 1100 (Roland, éd. citée, 316); b) mil. xies. « ne... jamais » (Alexis, éd. Chr. Storey, 142, 153, 488), v. jamais. B. 1. 2emoitié xes. marque le caractère immédiat de l'action présente (Passion, éd. D'Arco S. Avalle, 429, 430); 2. id. désigne un moment du passé (id., 131); mil. xies. marque l'éloignement d'un fait passé (Alexis, éd. citée, 212, 453); ca 1100 la proximité d'un passé immédiat (Roland, éd. citée, 1546); 3. id. l'imminence d'une action future (id. 2114). Du lat. class. jam 1 temp. « à l'instant, dès maintenant; il y a un instant; dans un instant, désormais; autrefois »; 2 exprimant un rapport log. « dès lors, dès cet instant », d'où son emploi pour renforcer une affirmation. Fréq. abs. littér. : 22.

Wiktionnaire

Adverbe

\ʒa\

  1. (Vieilli) Déjà.
    • Étant défailli de cœur,
      Qui me don’ra de la vigueur
      Pour durer en la pénitence ?
      — (Mathurin Régnier, Quand sur moi je jette les yeux, A. Perche, 1908, pages 35-38)

Adverbe

\Prononciation ?\

  1. Variante typographique modernisée de ja.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

. adverbe
qui a été remplacé par Déjà. Il est vieux.

Littré (1872-1877)

(ja) adv.
  • 1Déjà. Je l'ai jà dit d'autre façon, La Fontaine, Pâté.
  • 2Certes. Quand Ribaut serait pendu, Ce ne serait jà grand dommage, Voiture, Poésies, dans RICHELET. [Le loup] S'en allait l'emporter [le chien] ; le chien représenta Sa maigreur : jà ne plaise à votre seigneurie De me prendre en cet état-là, La Fontaine, Fabl. IX, 10. Je le crois ; mais d'en mettre jà Mon doigt au feu, ma foi je n'ose, La Fontaine, Nic.

    Jà a vieilli dans les deux acceptions.

HISTORIQUE

XIe s. E Deus ! dist Charles, jà nous sont il si loin, Ch. de Rol. CLXXIV.

XIIe s. Jà Harupe la gente… Ne perdra à mon tems sa franchise et son nom, Saxons, XX. Jà Deu ne place [plaise] que cest peché fazon [fassions], Ronc. 71.

XIIIe s. Chascuns se doit enforcier De Dieu servir, jà n'i soit li talens, Quesnes, Romanc. p. 96. Jà [elle] avoit en son cuer [cœur] le conseil [de] l'aversier [du diable], Berte, X. De riens que commandez, ne serez jà desdite, ib. LIV. Si vous dirons des pelerins dont grant partie estoit jà venue en Venise, Villehardouin, XXXI. Sire, diz-je, les piez de ces vilains ne laverai-je jà, Joinville, 194.

XVe s. Ne plaise jà à Dieu que la roine d'Angleterre fasse ce, ni ait empensé de faire, Froissart, I, I, 14.

XVIe s. L'utilité la recommande tant [l'histoire], qu'il n'est jà besoing de luy chercher d'ailleurs authorité, Amyot, Préf. IV, 28.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « jà »

Du latin jam.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bourguig. jei, déjà ; provenç. ja ; espagn. ya ; portug. ja ; ital. già ; du lat. jam, qui est pour diam, diem, ce jour, par chute du d initial, comme dans Jovis, Janus, pour Diovis, Dianus.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « jà »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ʒa

Citations contenant le mot « jà »

  • Brigitte Bourguignon, la présidente de la commission, gronde une dernière fois les députés qui voudraient revenir sur des points dé abordés. Elle remercie Agnès Buzyn et donne rendez-vous aux députés demain, pour l'audition des anciennes ministres de la Santé Marisol Touraine et Roselyne Bachelot. C'est (enfin) fini pour cette audition, et pour ce live. Merci de nous avoir suivis. , Coronavirus : « Arrêtez de dire que je n’ai rien vu, j’ai tout vu », a clamé Agnès Buzyn devant les députés
  • Celles et ceux qui ont dé appliqué avec succès cette méthode (le site de l’exemple n°1 est un client de longue date de My Ranking Metrics) savent que le rapport d’audit contient toutes les infos pour régler ces problèmes. WebRankInfo, Méthode pour en finir avec les chutes SEO (updates Google) ou le yoyo

Images d'illustration du mot « jà »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « jà »

Langue Traduction
Anglais already
Espagnol ya
Italien già
Allemand bereits
Chinois 已经
Arabe سابقا
Portugais
Russe уже
Japonais 既に
Basque jadanik
Corse dighjà
Source : Google Translate API

Retour au sommaire ➦

Partager