La langue française

Ithyphallique

Sommaire

  • Définitions du mot ithyphallique
  • Étymologie de « ithyphallique »
  • Phonétique de « ithyphallique »
  • Citations contenant le mot « ithyphallique »
  • Traductions du mot « ithyphallique »

Définitions du mot « ithyphallique »

Trésor de la Langue Française informatisé

ITHYPHALLIQUE, adj.

A. − Qui a rapport à un ithyphalle. Quant aux menhirs, on a poussé la bonne volonté jusqu'à leur trouver une forme, d'où l'on a induit le règne d'un culte ithyphallique dans toute la basse Bretagne (Flaub., Champs et grèves,1848, p. 236):
1. C'est cette union de l'univers à lui-même, ou cette action mutuelle de ses deux sexes, qu'il appelle les grands secrets de la nature, ses orgies sacrées, ses mysteres, et dont les initiations anciennes retraçaient les tableaux variés par une foule d'emblêmes. De-là les fêtes ityphalliques et la consécration du phallus... Dupuis, Orig. cultes,1796, p. 79.
1. En partic. [En parlant d'un objet]
a) Qui présente un phallus en érection. Figure, statue ithyphallique :
2. Quand j'habitais le temple d'Héliopolis, j'ai souvent considéré tout ce qu'il y a sur les murailles : vautours portant des sceptres, crocodiles pinçant des lyres, figures d'hommes avec des corps de serpent, femmes à tête de vache prosternées devant des dieux ithyphalliques... Flaub., Tentation,1874, p. 118.
b) Qui, par sa forme, évoque un phallus en érection. [Un Arlequin] brandit vers nous une batte qui a l'air d'un symbole ithyphallique, ou d'une palette à croupier (Toulet, Nane,1905, p. 165).Ces coquillages de toutes formes et de toutes eaux, univalves, bivalves, multivalves, spirivalves (...) bullés, coniques, ithyphalliques, épineux ou dentelés (Lhote, Peint. d'abord,1942, p. 29).
2. P. ext. [En parlant d'une pers. ou de son lang.] Obscène. Ce romancier ithyphallique [Vaudoré] a colligé les suffrages des arbitres les plus rigides et les princesses russes les plus retroussées sont accourues (Bloy, Désesp.,1886, p. 262):
3. Mon triste cœur bave à la poupe : Sous les quolibets de la troupe Qui pousse un rire général, Mon triste cœur bave à la poupe, Mon cœur couvert de caporal! Ithyphalliques et pioupiesques Leurs quolibets l'ont dépravé! Rimbaud, Poés.,1871, p. 100.
B. − MÉTR. [P. réf. à la prosodie caractéristique des chants qui accompagnaient les processions en l'honneur de Dionysos] Vers ithyphalliques. ,,Vers composés de trois trochées`` (Littré).
Prononc. : [itifal(l)ik]. Étymol. et Hist. 1562 ityphalique (M. Scève, Microcosme, L. II, p. 61 ds Hug.). Dér. de ithyphalle*, suff. -ique*; le lat. ithyphallicus, comme le gr. ι ̓ θ υ φ α λ λ ι κ ο ́ ς, ne s'appliquant qu'à un type de vers.

Wiktionnaire

Nom commun

ithyphallique \i.ti.fa.lik\ masculin et féminin identiques

  1. Relatif au phallus en érection, en particulier à sa représentation.
    • Dans la mythologie égyptienne, le dieu Min est représenté ithyphallique, en tant que dispensateur du pouvoir sexuel.
    • Ithyphalliques et pioupiesques,
      Leurs quolibets l’ont dépravé !
      Au gouvernail on voit des fresques
      Ithyphalliques et pioupiesques.
      Ô flots abracadabrantesques,
      Prenez mon cœur, qu'il soit lavé !
      Ithyphalliques et pioupiesques
      Leurs quolibets l'ont dépravé !
      — (Arthur Rimbaud, « Le cœur supplicié », Poésies 1870-1871)
    • La première narration figurée fut peinte au fond d’un puits, lui-même au fond d’une grotte complètement obscure. C’est un homme ithyphallique mourant renversé en arrière, un bison, éventré par un pieu, qui le charge, un bâton surmonté d’une tête d’oiseau à bec recourbé. — (Pascal Quignard, La haine de la musique, Gallimard, 1996, collection, Folio, page 153)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ITHYPHALLIQUE (i-ti-fal-li-k') adj.
  • Terme d'antiquité. Qui a rapport à l'ithyphalle. Culte ithyphallique.

    Terme de littérature ancienne. Vers ithyphalliques, vers composés de trois trochées.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « ithyphallique »

Ἰθυφαλλιϰὸς, de ἰθύφαλλος, ithyphalle.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) De ithyphalle avec le suffixe -ique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ithyphallique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ithyphallique itifalik

Citations contenant le mot « ithyphallique »

  • Avant d’arriver au musée de Bar-le-Duc (55), cette sculpture à la finesse d’autant plus surprenante qu’elle est réalisée dans un bois très dense, le guaiacum, trônait dans le cabinet du fameux médecin de campagne François Humbert (1776-1850), créateur dans le petit village meusien de Morley du premier établissement orthopédique français en 1817. Acquise sans doute auprès de l’un de ses patients fortunés et voyageurs. Car même si à l’époque on ne savait pas ce qu’était cette œuvre d’art venue d’ailleurs, on savait que c’en était une… et que sa valeur était d’autant plus indéniable que le goût pour l’exotisme battait son plein. Théodore Oudet (1793-1865), fondateur et premier conservateur du Musée barrois, avait répertorié comme un « fétiche dit égyptien, mais plutôt d’origine mexicaine, figure grotesque », cette représentation masculine ithyphallique, symbole de fécondité, qui se révéla dans les années 1980 seulement être l’un des cinq zémis de la culture taïno encore existants au monde ! D’une hauteur de 46 cm, cette sculpture est donc une urne funéraire ayant d’abord appartenu à des Taïnos, les premiers natifs des Amériques à avoir subi, en 1492, le choc de la conquête espagnole. Au moment du passage de Christophe Colomb, les doux Taïnos occupaient les îles de Saint-Domingue, de Puerto Rico, de la Jamaïque et de la région centrale de Cuba. Ils furent décimés en un demi-siècle… ne laissant derrière eux que les traces artistiques d’une civilisation raffinée, dans laquelle le culte des ancêtres tenait une place fondamentale. Chaque famille avait son zémi, en bois, en pierre ou en coton, le nourrissait d’offrandes et conversait ainsi avec ses ancêtres dont les ossements étaient recueillis dans ces représentations de divinités tutélaires. La famille taïno à qui appartenait le zémi du Musée barrois l’avait sans doute si bien caché dans une grotte pour échapper à la répression des missionnaires, qu’il a pu traverser les siècles jusqu’à devenir l’un des derniers vestiges de ce peuple d’amour… , Le Mag | Décrypt’ art : zémi de la culture taïno (XIIe siècle)
  • Le scepticisme de l’auteur va jusqu’à interroger le caractère ithyphallique, autrement dit l’érection, de l’homme de Lascaux. Point d’hypercritique ici, car le propos est argumenté avec érudition, par des contre-exemples des plus convaincants. Contrairement aux auteurs qu’il renvoie dos à dos, J.-L. Le Quellec n’affirme pas, mais déconstruit soigneusement. À propos du supposé chamanisme, l’auteur rappelle  « […] qu’il n’existe pas plus de symboles universels » que d’ « archétypes » ou de  « révélation archétypale » : toutes ces notions relèvent d’une mythologie contemporaine qui n’a rien à voir avec l’anthropologie p. 42). Afis Science - Association française pour l’information scientifique, L’homme de Lascaux et l’énigme du puits - Afis Science - Association française pour l’information scientifique
  • Le Crève-Cœur, un roman de famille? C’est ce que la jeune femme suggérait l’autre matin, sur la scène restaurée de sa maison, sa petite fille de quelques mois dans les bras, histoire de marquer les filiations. Devant la presse et les amis du Crève-Cœur, elle n’avait pas assez de mots pour dire son plaisir d’avoir pu transformer ce lieu sans pareil, relancé en 1989 par son père, comédien et poète, et sa mère, comédienne elle aussi. Le coup de force tient à l’ablation d’une vis géante qui était en soi le vestige d’une époque ancienne, celle où on pressait le raisin. Pendant des décennies, elle a imposé son ironie ithyphallique aux acteurs qui évoluaient sur un plateau grand comme un pont de voilier. Le Temps, Les nouvelles diableries du Crève-Cœur - Le Temps
  • Poussant encore le collaboratif et l’ouverture, l’équipe a organisé le 4 juin une présentation au public à l’ENS Ulm. En arrivant dans la salle, les participants pouvaient trouver sur la table une feuille avec dix citations et dix définitions différentes de l’obscène correspondant au nombre de contributeurs. Un diaporama a proposé des représentations de ce qui peut être considéré comme obscène : par exemple un moine ithyphallique du Codex Justinianus (XIVe siècle), mais aussi une photo de Kylie Minogue, dont le micro fournit un attribut inattendu à un énorme ours en peluche, image censurée sur Facebook. Question : comment un moteur de recherche va reconnaître ce qu’est une obscénité pour lui ? «L’idée est également de donner des outils aux gens pour regarder par eux-mêmes, explique Nelly Labère. Nous sommes entourés d’obscénités.» Libération.fr, L’obscène était - Culture / Next

Traductions du mot « ithyphallique »

Langue Traduction
Anglais ithyphallic
Espagnol itifálico
Italien ithyphallic
Allemand ithyphallisch
Chinois 吞噬的
Arabe ithyphallic
Portugais itifálico
Russe непристойный
Japonais かっこいい
Basque ithyphallic
Corse itipaliche
Source : Google Translate API
Partager