La langue française

Italique

Sommaire

  • Définitions du mot italique
  • Étymologie de « italique »
  • Phonétique de « italique »
  • Citations contenant le mot « italique »
  • Traductions du mot « italique »

Définitions du mot « italique »

Trésor de la Langue Française informatisé

ITALIQUE, adj.

A. −
1. Vieilli. Relatif à l'Italie. Péninsule italique. Le maudit héros! [Victor-Emmanuel] il m'a pourtant forcée, moi, d'abjurer l'idée républicaine italique (Sand, Corresp.,1860, p. 216).Mon itinéraire enfilait l'Oural, remontait à la Baltique, pénétrait en Laponie, et descendait ensuite (...) sur le Tyrol et la botte italique (Arnoux, Juif Errant,1931, p. 110):
1. ... l'échiquier italique est un champ de forces en devenir où les occasions s'offrent à chaque pas de tenter une scandaleuse fortune : car le condottierisme est la forme spécifiquement italienne du style aventureux. Jankél., Je-ne-sais-quoi,1957, p. 111.
2. En partic. Relatif à l'Italie antique. Les peuples italiques (Ac.1878, 1935).D'autres vases italiques (...) doivent provenir sans doute de tumulus détruits (J. Déchelette, Manuel archéol. préhist., celt. et gallo-rom., t. 3, 1914, p. 167):
2. ... ces anciennes populations italiques qui, dans leur frénétique désir d'entrer dans Rome, se vendaient comme esclaves, pour y devenir plus tard affranchis, citoyens. Michelet, Peuple,1846, p. 74.
ASTRON. Heures italiques. ,,Les vingt-quatre heures du jour naturel comptées entre deux couchers de soleil consécutifs`` (Littré). Parmi les cadrans solaires anciens que nous venons d'énumérer, la plupart indiquent les heures temporaires (...), alors que ceux du xviesiècle donnent occasionnellement les heures bohémiennes ou italiques (Bassermann-Jordan, Montres, horl. et pend.,1964, p. 115).
HIST. ROMAINE
Droit italique. Ensemble de privilèges accordés à des cités et colonies romaines situées hors d'Italie. On ne sait (...) si les Étrusques (...) jouissaient du droit latin ou italique (Mérimée, Essai guerre soc.,1841, p. 7).Les villes de droit italique, c'est-à-dire celles à qui la faveur de Rome avait accordé le droit de propriété complète sur leurs terres, comme si ces terres eussent été en Italie (Fustel de Coul., Cité antique,1864, p. 507).
Guerre italique. ,,Insurrection des Italiens contre Rome (90-89 av. J.-C.)`` (Lar. encyclop.).
LING. Langues italiques. Langues parlées dans la partie centrale de l'Italie antique dont fait partie le latin. Le latin, l'ombrien et l'osque étaient les principales langues italiques (Davau-Cohen1972).
Rem. On relève aussi en ce sens italique, subst. masc. Le système phonologique de l'italique commun (Saussure, Ling. gén., 1916, p. 300).
PHILOS. [P. réf. au fait que le philosophe Pythagore résida longtemps en Italie méridionale]
École italique. École de philosophie fondée par Pythagore. Le caractère éminent de l'école italique, c'est d'être mathématique et astronomique, et en même temps idéaliste (Cousin, Hist. philos. mod., t. 2, 1847, p. 164).
Philosophie italique. Philosophie élaborée par Pythagore. Voir Michelet, Hist. romaine, t. 1, 1831, p. 168.
B. − TYPOGR. [En parlant d'un caractère] Qui est incliné de gauche à droite, par analogie avec l'écriture cursive. Dans l'ancien style on éprouvait parfois le besoin de traduire quelques mots français en latin. L'imprimerie les rendait en lettres italiques (Renard, Journal,1889, p. 20).Les caractères italiques mis en honneur par le grand imprimeur helléniste de Venise [Alde Manuce] (France, Rabelais,1909, p. 48):
3. Je regrette que S. n'ait pas eu un mot pour l'édition. Au lieu de tant parler de placandis manibus, il eût mieux fait de louer la typographie malgré quelques f italiques cassés ou cassées. Valéry, Corresp. [avec Gide], 1917, p. 451.
P. ell., subst. masc. ou fém. Caractère, lettre italique. Mettre un mot, une citation, une phrase en italique(s). Pour éviter la monotonie du mot romain, ne mettez d'italiques que là où vous voyez les mots soulignés dans le manuscrit. Je vous avoue cette faiblesse, je hais les lettres italiques (Hugo, Corresp.,1855, p. 215).Je vous demanderais que (à la différence du manuscrit), la strophe ne soit jamais coupée par la page. Impression en grosses italiques bien claires (Claudel, Corresp. [avec Gide], 1909, p. 96).Un italique gras (Thomas1956) :
4. Le caractère penché, dit italique [it. ds le texte], est employé pour la reproduction textuelle de phrases, de locutions et de mots étrangers, et de tout ce que l'auteur veut mettre en évidence. E. Leclerc, Nouv. manuel typogr.,1932, p. 138.
Prononc. et Orth. : [italik]. Att. ds Ac. dep. 1718. Étymol. et Hist. 1. 1488 adj. ytalique « relatif à l'Italie (spéc. de l'Italie ancienne) » (La Mer des Histoires. I, 195d, édit. 1491 ds Rom. Forsch. t. 32, p. 95); 1568 italique (Ph. Delorme, Architecture, p. 201); 1873 langues italiques (Lar. 19e, s.v. Italie); 2. 1504 lettres ytalliques « lettres inclinées » (J. Lemaire de Belges, Temple d'honneur et de vertus, éd. J. Stecher, t. 4, p. 217); 1527 typogr. lettre italique (Inventaire de Pierre Deau ds Mémoires de la Société de l'histoire de Paris et de l'Île-de-France, t. 21, 1894, p. 91, no51); 1528 subst. ytalicque (Inventaire de Louis Royer, ibid., p. 108, no209). Empr. au lat.italicus de même sens, dér. de Italia, v. italien; pour le terme de typogr., v. Wolf (L.) Buchdruck, pp. 90-91 et Fr. mod. t. 41, pp. 182-185. Fréq. abs. littér. : 88.

Wiktionnaire

Adjectif

italique \i.ta.lik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui appartient à l’Italie ancienne.
    • Les peuples italiques (les Italiques) étaient les Latins, les Étrusques, les Samnites, etc.
    • La mythologie italique.
    • La philosophie italique est celle de Pythagore.
    • Il se peut même que le loup apprivoisé de saint François d’Assise soit une antique divinité italique, un parent de la louve de Remus et Romulus qui survit ainsi dans la légende. — (Antal Szerb, Le voyageur et le clair de Lune, 1937, page 126, édition Viviane Hamy, traduction par Charles Zaremba et Natalia Zaremba-Huszvai)
  2. (Spécialement) Qui appartient à un groupe de langues parlées dans l’Italie antique.
    • […] le latin est une langue de la famille indo-européenne appartenant au groupe des langues italiques, qui comporte également quelques langues moins répandues, comme par exemple l’osque ou l’ombrien, qui ont laissé peu de traces […]. — (Henriette Walter, Minus, lapsus et mordicus : nous parlons tous latin sans le savoir, Robert Laffont, Paris, 2014, page 129)
  3. (Typographie) Pour un caractère, écrit d’une façon un peu inclinée vers la droite, comme l’écriture. Il s’emploie aussi comme nom masculin (→ voir italique).
    • Dans le Dictionnaire, les exemples sont imprimés en lettres italiques, en caractères italiques.
    • L’aversion des nouveaux typographes pour les lettres italiques les a portés à imprimer ces mêmes mots en caractères ordinaires. — (Blaise Pascal, Moralistes francais, 1841)
    • Herbin s’exprimait avec une correction parfaite, n’omettait aucun accord. On eût dit que tout en parlant, il barrait exactement les t, plaçait les accents sans en omettre un seul, mettait le point sur les i, n’oubliait aucune cédille, et exposait en italiques les mots importants. Dans ce milieu d’étrangers il triomphait modestement et rougissait un peu, pour marquer le coup, quand Desposoria faisait une faute de français. — (Jules Supervielle, Le voleur d’enfants, Gallimard, 1926, collection Folio, pages 91-92)

Nom commun

italique \i.ta.lik\ masculin

  1. (Typographie) Variante d’un caractère d’une famille, un peu incliné vers la droite, comme l’écriture, par opposition au romain, caractère droit et rond.
    • On se sert de l’italique pour les mots que l’on veut distinguer du reste du texte.
    • À composer en italique.
    • Dans le salon, miss Bell, d’une écriture formée d’après l’italique des Aldes, copiait avec de l’encre d’or, sur une feuille de parchemin, les vers qu’elle avait trouvés dans la nuit. — (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, page 127)
    • Un autre moyen acceptable consiste à faire composer la partie citée en italique si le texte général est en romain, ou en romain s’il est en italique, ce qui dispense de la mettre entre guillemets. — (Pierre-Valentin Berthier et Jean-Pierre Colignon, Le Français pratique, Chapitre V Comment ponctuer, 1979)

Forme de verbe

italique \i.ta.lik\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de italiquer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de italiquer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de italiquer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de italiquer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de italiquer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ITALIQUE. adj. des deux genres
. Qui appartient à l'Italie ancienne. Les peuples italiques. Les langues italiques. La philosophie italique, La philosophie de Pythagore. Il se dit, en termes d'Imprimerie, d'un Caractère différent du caractère romain, et un peu incliné vers la droite, comme l'écriture. Dans le Dictionnaire, les exemples sont imprimés en lettres italiques, en caractères italiques. Il s'emploie aussi comme nom masculin. On se sert de l'italique pour les mots que l'on veut distinguer du reste du texte.

Littré (1872-1877)

ITALIQUE (i-ta-li-k') adj.
  • 1Qui appartient à l'Italie. La race italique. Que le chantre flatteur du tyran des Romains, L'auteur harmonieux des douces Géorgiques, Ne vante plus ses lacs et leurs bords magnifiques, Ces lacs que la nature a creusés de ses mains Dans les campagnes italiques, Voltaire, Épître 76. Après les trois Othon, ce combat de la domination allemande et de la liberté italique resta longtemps dans les mêmes termes, Voltaire, Mœurs, 37.
  • 2Il se dit particulièrement de ce qui a rapport à l'ancienne Italie. Les peuples italiques.

    Philosophie italique, philosophie de Pythagore, ainsi nommée parce que ce philosophe résida longtemps dans la partie de l'Italie qu'on nommait Grande Grèce. Il y a une célèbre division de la philosophie en ionique et italique ; Thalès de Milet a été chef de la secte ionique, et Pythagore de la secte italique, Fénelon, Pythagore.

    Guerre italique, se dit de la guerre sociale.

    Droit italique, droit de cité et de suffrage qui fut accordé par la république romaine après la guerre sociale.

    Ancienne version italique, ou, substantivement, ancienne italique, version latine des Écritures, telle qu'elle était avant la correction de saint Jérôme

  • 3 Terme d'imprimerie. Caractère italique, ou, substantivement, L'italique, caractère différent du caractère romain et un peu incliné de gauche à droite, comme l'écriture ; on s'en sert surtout pour attirer l'attention sur un mot, sur une phrase en particulier. L'italique a été ainsi nommé parce qu'il fut inventé par l'imprimeur Alde Manuce, en Italie. On a mis en italique quelque chose qui n'y doit pas être, Bossuet, Lett. 91.
  • 4Heures italiques, les 24 heures du jour naturel comptées entre deux couchers de soleil consécutifs.
  • 5Scille italique, autre nom de la jacinthe (liliacées).

HISTORIQUE

XVIe s. Plusieurs disoyent que c'estoyent inventions italiques et qu'un bon gros rempar suffisoit, Lanoue, 323.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ITALIQUE, (Gram. & Hist.) ce terme ou adjectif se joint avec différens substantifs.

Heures italiques, ce sont les vingt-quatre heures du jour naturel, que l’on compte entre deux couchers du soleil consécutifs.

Cette maniere de compter les heures étoit autrefois en usage chez les Juifs, & l’est encore aujourd’hui chez les Italiens. Voyez Jour, Tems.

Italique, en terme d’Imprimerie. Voyez Caracteres.

Secte italique. On appelle ainsi une secte de philosophes dont Pythagore fut le fondateur. Elle fut ainsi nommée, parce que ce philosophe enseigna dans l’Italie, & remplit de sa doctrine les villes de Tarente, de Métapont, d’Héraclée, de Naples. Voyez Pythagoriciens. Chambers. (G)

Italique, Danse, (Art orchestriq.) sorte de danse théatrale inventée par Pylade & Bathylle, sous le regne d’Auguste.

Ces deux pantomimes, si célebres dans l’Histoire romaine, formerent au rapport d’Athénée, de l’union des trois danses, qui jusqu’alors avoient été en possession du théatre, c’est-à-dire, de la danse tragique, de la comique & de la satyrique, une espece particuliere, qu’on nomma danse italique, ou danse de pantomimes, parce que ces sortes de danseurs faisoient profession de peindre par leurs gestes, par leurs attitudes, & par leurs mouvemens, toutes les actions des hommes. Cette nouvelle danse théatrale enchanta les Romains, devint leur passion favorite, & ne tomba qu’avec l’Empire. V. Danse & Pantomimes. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « italique »

(1488) Emprunté au latin Italicus (« relatif à l’Italie, italien »), dérivé de Italus (« Italien »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. italicus, d'Italia, Italie.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « italique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
italique italik

Citations contenant le mot « italique »

  • Sur sa page Instagram, Link Art a publié une photo et une vidéo en story de ce grand moment. Ainsi apprend-on que la femme de l'homme d'affaires Arnaud Lagardère est actuellement à Paris, avec sa soeur, qui l'a accompagnée. Le mannequin de 29 ans a pris la pose en débardeur noir et longue jupe fendue motif léopard. Comme on peut le voir, elle a choisi de placer son nouvel indélébile sur la cheville gauche. Elle a fait inscrire le mot "always" en italique. A qui est dédié ce message ? Personne à part elle ne pourrait le dire, mais certains s'imaginent certainement déjà qu'il s'adresse à Arnaud, son mari, alors que leur relation a suscité de nombreuses interrogations dans un passé récent (elle avait dit être célibataire, il avait ensuite fait taire les rumeurs de séparation). , Jade Lagardère : Sublime en léopard, elle s'offre un nouveau tatouage - Purepeople
  • Vous ne savez pas comment procéder pour écrire en gras ou en italique sur WhatsApp ? Cet article est alors fait pour vous ! Découvrez ci-dessous la marche à suivre pour mettre en forme du texte sur la célèbre application de messagerie. Fredzone, WhatsApp : voici comment mettre du texte en gras ou en italique
  • .quote-box {taille de police: 18px; hauteur de ligne: 30 px; couleur: # 505050; margin-top: 30 pixels; rembourrage: 22px 20px 20px 70px; position: relative; style de police: italique; font-weight: bold} News 24, Assez de style et de substance pour être votre prochaine chaussure de course - News 24
  • Ctrl + I : mettre le texte sélectionné en italique. L'Orient-Le Jour, Gagnez du temps avec les raccourcis clavier - L'Orient-Le Jour
  • Fidèle utilisateur de WhatsApp, vous avez déjà la fâcheuse tendance à remplir d’émojis vos conversations ? Alors vous serez sans doute ravi d’apprendre que vous pouvez également effectuer d’autres petites modifications au sein même de l’application, pour modifier la police, afficher un texte en gras, en italique… De quoi égayer toujours un peu plus vos échanges, et rendre fous vos interlocuteurs. THM Magazine, WhatsApp : comment écrire en gras, italique, barré ou même changer la police – THM Magazine

Traductions du mot « italique »

Langue Traduction
Anglais italics
Espagnol cursiva
Italien corsivo
Allemand kursivschrift
Chinois 斜体字
Arabe مائل
Portugais itálico
Russe курсив
Japonais 斜体
Basque etzana
Corse italica
Source : Google Translate API
Partager