La langue française

Isohyète

Définitions du mot « isohyète »

Wiktionnaire

Nom commun

isohyète \i.zo.jɛt\ masculin

  1. (Météorologie) Ligne géographique imaginaire reliant les points où une certaine valeur d'eau de pluie est la même sur une durée donnée (année pour les carte, jour pour un journal météo).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « isohyète »

Du grec ancien ἴσος, isos (« égal ») et ὑετός, hyetós (« pluie »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « isohyète »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
isohyète isɔjɛt

Citations contenant le mot « isohyète »

  • Les conséquences de cet assèchement du climat débouchent aussi sur une autre représentation graphique, moins souvent évoquée mais plus concrète : le déplacement de l’isohyète 200 mm. ID4D, Au Sahel, la difficile équation eau-terre-populations
  • Ce comportement est dépendant de la pluviométrie, car les cercles de fées suivent une isohyète, c’est-à-dire une ligne le long de laquelle les précipitations sont égales, en l’occurrence 100 millimètres par an. Les termites rejoignent le castor sur la liste des animaux architectes de la nature. Pourlascience.fr, Le mystère des cercles de fées dévoilé | Pour la Science
  • De nombreux clichés et vidéos, certes enchanteurs, montrent en effet les dunes de sable de Ain Sefra recouverte d’un manteau neigeux. Aïn Sefra se situe en Algérie, à quelques kilomètres à vol d’oiseau au nord-est de Figuig. À plus de 1000 mètres d’altitude, Ain Sefra se trouve au pied de l’Atlas qui marque la limite nord du désert du Sahara (au nord d’une ligne imaginaire que l’on appelle l’isohyète, les précipitations sont supérieures à 200mm/an, au sud elles sont inférieures). Les dunes d’Ain Sefra sont en fait aux portes du Sahara, davantage que dans le désert du Sahara lui-même, qui court de l’Atlantique à la mer Rouge, d’ouest en est du continent africain. Telquel.ma, La neige au Sahara, entre mythes et poésie
  • Issifi Boureima: La commission a été effectivement lancée en marge de la COP 22,  lors du Sommet de Haut Niveau organisé par le roi du Maroc. Pendant ce sommet une  décision importante a été prise: la création de trois commissions dont la Commission Sahel présidée par le Niger, la Commission du bassin du Congo, dirigée par la présidence de la République du Congo et la Commission des Petits Etats Insulaires en Développement dont la présidence est tenue par le Seychelles. Depuis la COP 22, la Commission Sahel  a mis en place une équipe d’experts autour du ministre de l’environnement de notre pays. Après cette action  nationale, un certain nombre de documents ont été préparés et  envoyés aux différents pays des trois Commissions.   Pour la Commission Sahel, notre premier travail consistait donc à à identifier les pays  membres de cette Commission. Sur le plan climatique, le sahel se définit par le principal indicateur qui est la isohyète (la courbe joignant les points recevant la même quantité de précipitations)   et  se caractérise par une pluviométrie allant de  150 millimètres  à 600 millimètres. Nous avons ainsi défini un espace allant de la Gambie à la corne de l’Afrique. La commission Sahel est composée par  17 pays dont l’Ethiopie, l’Erythrée, Djibouti et aussi  le Cap vert qui se retrouve également dans la Commission des Petits Etats Insulaires en Développement. Le Cap Vert est en fait le 18 ème pays.  Nous avons aussi intégré  le Cameroun : sa pointe nord est au Sahel et  il y  a certains défis que nous partageons avec ce pays notamment la sauvegarde du bassin du lac Tchad. Nous voulons  créer de bonnes conditions de travail à travers  la  synergie entre les trois commissions. Le Cap vert et le Cameroun sont les pays qui peuvent faire l’interface entre les différentes Commissions. , COP 23: Commission Sahel- ” Nous partageons les mêmes défis”- Issifi Boureima | ERA ENVIRONNEMENT
  • Pour le site Canopé de l’Université de Nice, le pin d’Alep colonise même les régions désertiques où les précipitations moyennes annuelles sont de 250 mm d’eau par an. Pour cinq chercheurs marocains, une provenance de pin d’Alep de leur pays correspond à des précipitations de 250 mm par an. Pour M. Dupérat et J.-M. Polèse, le pin d’Alep se contente de 250 mm de pluie par an. J. Bedel, forestier natif d’Oran, estime, pour sa part, que l’optimum pour le pin d’Alep est de 300/400 mm, mais qu’il supporte bien 250 mm de précipitations. Le travail bénévole de Mohamed Andaloussi – déjà évoqué – m’a amené en 1969 à faire coïncider la limite méridionale du projet de Moudjbara avec l’isohyète 275 mm. Algérie Patriotique, Interview exclusive – Le concepteur du Barrage vert : «C’était une affaire entre Boumediene et moi» (I) - Algérie Patriotique

Traductions du mot « isohyète »

Langue Traduction
Anglais isohyet
Espagnol isohyet
Italien isohyet
Allemand isohyet
Chinois 异hyet
Arabe isohyet
Portugais isohyet
Russe изогиета
Japonais イソヒエット
Basque isohyet
Corse isohyet
Source : Google Translate API

Isohyète

Retour au sommaire ➦

Partager