La langue française

Internonce

Définitions du mot « internonce »

Trésor de la Langue Française informatisé

INTERNONCE, subst. masc.

A. − Représentant pontifical auprès d'un gouvernement étranger, qui assure par intérim des fonctions de nonce. Les jésuites trouvèrent moyen, durant l'impression, de se procurer des feuilles, et ils pressèrent l'internonce à Bruxelles de s'opposer à la publication (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 2, 1842, p. 95).
B. − Vieilli. Ministre chargé des affaires autrichiennes à Constantinople, durant l'absence de l'ambassadeur d'Autriche. L'ambassade d'Autriche vient de m'envoyer un acte qui constate le décès de Firmiani. La pièce, dressée par les soins de l'internonce d'Autriche à Constantinople, est bien en règle (Balzac, MmeFirmiani,1832, p. 379).
Prononc. et Orth. : [ε ̃tε ʀnɔ ̃:s]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Fin xvies. « personne qui sert d'intermédiaire » (E. Pasquier, Lettres Histor., 1556-94, éd. D. Thickett, livre XIII, lettre VI, p. 364), au xvies. seulement chez cet auteur (cf. Hug.); b) 1908 fig. « entremetteuse » internonce des voluptés (France, Contes Tournebroche, Picarde, p. 64); 2. 1648 « ministre chargé des affaires de Rome dans un pays où il n'y a pas encore de nonce » (Bull. Bibl. Belge, série 2, I, 214 ds FEW t. 7, p. 242b); 3. 1832 internonce autrichien (Balzac, loc. cit.). Empr. au lat. eccl.internuntius (lui-même composé de inter « entre » et de nuntius « messager; nouvelle, message »), « messager, intermédiaire » ici fig. ixes. ds Blaise Latin. Med. Aev.; « internonce ou nonce du pape » ibid., par l'intermédiaire de l'ital. internunzio « intermédiaire, médiateur » xves., « envoyé du pape » xviies. ds Batt., v. aussi DEI. Bbg. Hope 1971, p. 295.

Wiktionnaire

Nom commun

internonce masculin

  1. (Religion) Ministre chargé des affaires de l'administration romaine de l'Église, dans un pays où il n’y a pas de nonce.
    • Il avait été internonce à Bruxelles.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INTERNONCE. n. m.
Ministre chargé des affaires de Rome dans un pays où il n'y a pas de nonce. Il avait été internonce à Bruxelles.

Littré (1872-1877)

INTERNONCE (in-tèr-non-s') s. m.
  • 1Nonce par intérim, nom qu'on donne aux ministres de Rome qui sont chargés des affaires du pape auprès d'un gouvernement pendant qu'il n'y a point de nonce. Dans quelques cours telles que l'ancienne cour de Bruxelles, il n'y a jamais eu qu'un internonce.
  • 2Internonce autrichien, ministre chargé des affaires d'Autriche auprès du Grand Seigneur, en l'absence de l'ambassadeur autrichien.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* INTERNONCE, s. m. (Hist. mod.) envoyé extraordinaire du souverain pontife, agent qui fait les affaires de la cour de Rome dans une cour étrangere, en attendant qu’il y ait un nonce exprès & en titre. Il y a des cours où les affaires se font toujours par un internonce & jamais par un nonce. Il y a toujours un internonce à Bruxelles. Les internonces ne font aucune fonction ecclésiastique ni en France ni ailleurs. D’internonce, nom du titulaire, on fait internontiature, nom du titre.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « internonce »

Lat. internuncius. messager, de inter, entre, et nuncius, messager (voy. NONCE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de nonce avec le préfixe inter-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « internonce »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
internonce ɛ̃tɛrnɔ̃s

Citations contenant le mot « internonce »

  • Le nouveau pouvoir communiste ne va pas chercher à éliminer totalement et d’un seul coup l’Église catholique. Il va poursuivre un double objectif : éliminer toute influence de l’Église dans la société et contrôler au maximum son activité, le clergé et les fidèles. La première action d’envergure fut de « nationaliser » toutes les œuvres catholiques (universités, écoles, collèges, hôpitaux, etc.), c’est-à-dire, en fait, d’en exproprier l’Église et d’en faire des édifices et des services publics sans plus aucune référence chrétienne. En l’espace de deux ou trois ans, sous le prétexte de soustraire le pays à l’action des « impérialistes étrangers », tous les évêques occidentaux à la tête de diocèses chinois furent expulsés, ainsi que tous les missionnaires, toutes les religieuses étrangères et aussi l’internonce apostolique, Mgr Riberi. Aleteia, Catholiques de Chine : la longue marche vers l’unité
  • En 1946, Mgr Antonio Riberi est accrédité comme internonce auprès du gouvernement nationaliste de Tchang Kaï-chek à Nankin. Quand le nouveau régime s’impose en 1949, le représentant pontifical ne déménage pas à Taïwan en suivant le gouvernement, mais il demeure dans le continent et il invite les missionnaires à rester. , Le père Lombardi retrace l'histoire des relations entre la Chine et le Saint-Siège - Vatican News
  • Vous n’êtes ni nonce, ni internonce, ni prononce ? Puisque votre obédience va à la Pentecôte. Mais alors pourquoi ne pas rédiger votre prochain papier dans le « langage des anges », ça nous changerait un peu. Nous saurions ce que c’est que « glosser » ou « glossaulaler », je ne sais pas comment dire ? AgoraVox, Islam : nulle contrainte en religion ? - AgoraVox le média citoyen

Traductions du mot « internonce »

Langue Traduction
Anglais internonce
Espagnol pasantía
Italien internonce
Allemand internonce
Chinois no
Arabe اعتدال
Portugais internonce
Russe internonce
Japonais 偶然
Basque internonce
Corse internonce
Source : Google Translate API

Synonymes de « internonce »

Source : synonymes de internonce sur lebonsynonyme.fr

Internonce

Retour au sommaire ➦

Partager