La langue française

Innommé

Définitions du mot « innommé »

Trésor de la Langue Française informatisé

INNOMMÉ, -ÉE, INNOMÉ, -ÉE, adj.

A. − Qui n'a pas (encore reçu) de nom; qui n'a pas de dénomination particulière. Couleurs, parfums, sonorités, frissons, tout restait vague, transparent, innomé, pâmé d'un bonheur allant jusqu'à l'évanouissement des choses (Zola, Faute Abbé Mouret,1875, p. 1405):
1. « Un ruisseau qui n'a pas de nom, disait-il, c'est comme s'il n'avait pas d'état civil! Il n'existe pas aux yeux de la loi géographique. » Aussi ne se gênait-il pas pour baptiser ces rios innomés; il les notait sur sa carte et les affublait des qualificatifs les plus retentissants de la langue espagnole. Verne, Enf. cap. Grant, t. 1, 1868, p. 97.
DR. ROMAIN. Contrat innommé. L'engagement d'un domestique est un contrat innomé (Ac.1798-1935).Dans le droit byzantin, le contrat innommé se forme à deux conditions : 1oLa première est que la convention synallagmatique ne puisse pas rentrer dans un contrat nommé (A.-E. Giffard, Dr. romain, Paris, Dalloz, 1970 [1938], p. 134).
B. − Dont le nom est inconnu, officieux; qui est difficile à définir, à déterminer. En admirant leur grâce [des femmes], leur façon de porter les modes, et tous les effets innomés de ce qu'on appelle la race (Balzac, Cous. Bette, 1846, p. 144). L'autre jour, un nommé ou plutôt un innommé Metz a apporté un dessin (Goncourt, Journal,1860, p. 772).Des casseroles rouillées, jetées dans les orties avec de vieilles chaussures et d'autres détritus innommés (Malègue, Augustin, t. 1, 1933, p. 31):
2. La même force, encore innomée qui, naguère, obligea le lieutenant Charles de Foucauld, travesti en Juif, à s'enfoncer dans le Maroc inconnu, pousse Michel Vieuchange, sous des habits de femme, vers Smara, ville fantôme de ce Rio del Oro... Mauriac, Journal,1934, p. 16.
Emploi subst. Ce n'est pas un acte de vertu, l'acte de dévouement qui fait donner leur vie à ces innommés, à ces anonymes, à ces privés de gloire? (Goncourt, Journal,1870, p. 583).
Prononc. et Orth. : [in(n)ɔme]. Ac. 1762-1935 : innomé. Littré, Rob., Lar. Lang. fr. soulignent l'incohérence de Ac. qui écrit innomé mais nommer, innommable. Étymol. et Hist. 1. 1370-72 « qui n'a pas de nom spécial » (N. Oresme, Les Éthiques, éd. A. D. Menut, II, 10, p. 166); 2. 1611 dr. contract innomme (Cotgr.); 3. 1873 anat. (Lar. 19e). Dér. de nommé*; préf. in-1*. Fréq. abs. littér. : 56.

Wiktionnaire

Adjectif

innommé (orthographe rectifiée de 1990)

  1. Variante de innomé.
    • Modeste avait soif des souffrances innommées, des grandes douleurs de la pensée. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Au cœur de l’optimisme, invisible, innommé, je gardais le soupçon de mon inconsistance. — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 175.)
    • Ainsi, les diplomates postés à Pékin en étaient réduits à s’adresser à des ministres fictifs et innommés : exercice intéressant qui nécessitait un grand sens de l’abstraction et une admirable audace spéculative. — (Amélie Nothomb, Le Sabotage amoureux, 1993, Albin Michel)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

INNOMMÉ (i-nno-mé, mée) adj.
  • Qui n'a pas reçu de nom.

    Terme de droit romain. Contrats innommés, contrats qui n'ont point de dénomination particulière, tels que ceux où l'un promet de faire, et l'autre de donner, etc. L'engagement d'un domestique est un contrat innommé. Il [le demandeur] évite ce danger en exerçant une action innommée…, qui s'adapte à un nombre infini de contrats innommés ; car, indépendamment des contrats spéciaux ou contrats nommés qui ont chacun leur action, il y a contrat et obligation par suite de toutes conventions qui renferment une cause licite, Ducaurroy, Institutes expliquées, 6e éd. n° 1059.

REMARQUE

L'Académie écrit innomé par une seule m ; c'est une faute, le mot venant de nommer. Ducaurroy, Institutes expliquées, écrit partout innommé.

HISTORIQUE

XIVe s. Et aussi les vices sont innommez, Oresme, Eth. 49.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « innommé »

→ voir innomé
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

In… 1, et nommé.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « innommé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
innommé ɛ̃nɔme

Citations contenant le mot « innommé »

  • Dieu est innommé, parce qu'il attend son nom, nous sommes en charge de le révéler. De Xavier Emmanuelli / J'attends quelqu'un
  • Va-t-on, donc, sortir de l’état d’urgence ? Malgré le titre du texte et la communication publique qui l’accompagne, il faut répondre par la négative. La «sortie» dont il est question n’est ici qu’un horizon dessiné par le texte, mais non une réalité. Au contraire, son objet même est bien de créer un nouveau régime juridique applicable, un état d’urgence innommé. S’il prescrit bien que l’état d’urgence sanitaire dur voté le 23 mars 2020 doit en effet prendre fin le 10 juillet, le texte organise la prise de relais immédiate par un nouveau régime, pour une durée de près de quatre mois (ramené du 10 novembre au 30 octobre par les députés). L’interrupteur qu’on connaissait jusque-là (on est soit sous état d’urgence, soit en régime de droit commun) se fait donc variateur : le texte en discussion réduit la voilure de l’état d’urgence sanitaire tel que défini par la loi du 23 mars 2020, mais ce sont bien des pouvoirs exceptionnels de restriction des libertés fondamentales qui demeurent à la main du gouvernement. Libération.fr, L’état d’urgence innommé - Libération
  • Selon les gens du coin, l’homme qui a placé des grilles habite là depuis des années et se dirait «propriétaire» de la section du sentier qu’il vient d’interdire au passage. C’est probable qu’il le soit (Pascal D, le riverain, a refusé de nous parler), mais à l’évidence, ça ne lui donne pas le droit de fermer un sentier centenaire. Sur l’atlas de référence (1841), même s’il est «innommé», c’était d’ailleurs plus qu’un sentier, il avait la largeur d’un véritable chemin. Communes, régions, Belgique, monde, sports – Toute l'actu 24h/24 sur Lavenir.net, PHOTOS | Le sentier du Bédeau doit rester ouvert à Kain (Tournai)
  • Politique des mains propres, politique des visages masqués, politique des corps distanciés, politiques des désirs confinés, politique des transports interdits, politique des rues désertes, politique des enseignements numérisés, politique du télétravail privilégié, politique des mosquées fermées, politique des politiques réorientées, politiques des poches vides, politiques des ventres pleines, etc. les qualificatifs et exemples pourraient être multipliés à l’infini pour démontrer que tout peut devenir politique et que la politique peut se retrouver en tout pour la bonne cause. Ce qui importe au fond, c’est moins le nommé qui nous dérange que l’innommé qui nous arrange. SenePlus, LES DEMOCRATIES NE FONCTIONNENT PAS A JEUN ! | SenePlus
  • Mais d’où viennent-ils, ces mots, comment naissent-ils ? En fait, la nature parle, l’homme écoute puis il les nomme, nous disent les auteurs. Les noms de lieux sont partout, ils sont dans tout. Dorion et Richard en recensent ici 1200. Sans nom, nous n’existerions pas. Pourtant, le plus curieux de l’histoire, c’est qu’il existe aussi des noms pour dire l’innommé : le lac Sans Nom ou le lac Pas de nom — il y en aurait une dizaine au Québec —, la Ville Sans Nom, la décharge Sans Nom, etc. Autant de « no name » qui en ont un et qui existent bel et bien. Le Journal de Montréal, L’aventure fascinante de la toponymie | JDM

Traductions du mot « innommé »

Langue Traduction
Anglais unnamed
Espagnol sin nombre
Italien senza nome
Allemand unbenannt
Chinois 未命名
Arabe غير مسمى
Portugais sem nome
Russe неназванный
Japonais 名前のない
Basque izenik
Corse senza nome
Source : Google Translate API

Synonymes de « innommé »

Source : synonymes de innommé sur lebonsynonyme.fr

Innommé

Retour au sommaire ➦

Partager