La langue française

Infinitude

Sommaire

  • Définitions du mot infinitude
  • Étymologie de « infinitude »
  • Phonétique de « infinitude »
  • Citations contenant le mot « infinitude »
  • Traductions du mot « infinitude »
  • Synonymes de « infinitude »
  • Antonymes de « infinitude »

Définitions du mot « infinitude »

Trésor de la Langue Française informatisé

INFINITUDE, subst. fém.

A. − Qualité de ce qui est infini. Anton. finitude.
1. PHILOS. Il s'agit de la connaissance de l'homme, − de l'homme, dans sa richesse, sa complexité déroutante, son infinitude (Marrou, Connaiss. hist.,1954, p. 222).
En partic. [Dans l'espace] Vous avez l'idée d'une étendue abstraite et purement possible, c'est-à-dire de l'espace, et (...) vous avez découvert en elle la loi génératrice de l'infinitude, et dans cette loi l'impossibilité de la limitation (Taine, Philos. xixes., 1857, p. 175).Sentiment d'infinitude dans l'espace et de perpétuité dans le temps (Mounier, Traité caract.,1946, p. 84).
[Dans le temps] :
1. On ne peut contraindre à la foi : d'où (chaque génération d'historiens en fait l'expérience) le caractère passionné, l'âpreté, l'infinitude des discussions suscitées par de telles hypothèses hypercritiques : on ne parvient pas à s'entendre, à faire partager sa conviction... Marrou, Connaiss. hist.,1954p. 140.
2. THÉOL. Et ainsi, toujours forcés de recourir à lui [Dieu] pour expliquer quelque chose, et toujours rejetés en nous-mêmes sous les poids de son infinitude, nous éprouvons tour à tour (...) pour ce Dieu qui nous élève et qui nous accable, un sentiment d'attrait irrésistible et d'étonnement pour ne pas dire de terreur insurmontable (Cousin, Vrai,1836, p. 172).Ces qualités humaines [attribuées à Dieu] élevées à l'infinitude sans cesser d'être compréhensibles, ne forment qu'une phrase confuse, sans idée (J. Simon, Relig. natur.,1856, p. 49).
3. MATH. L'ensemble des polygones réguliers convexes a le même caractère d'infinitude que la suite naturelle des nombres entiers (E. Borel, Paradoxes infini,1946, p. 19):
2. ... deux hypothèses, l'une niant la possiblité de mener une parallèle à une droite par un point extérieur, l'autre abandonnant la conception de l'infinitude de la droite. Hist. gén. sc.,t. 3, vol. 1, 1961, p. 31.
B. − P. hyperb. Caractère de ce qui est infini qualitativement. Horrible cri de joie démente dans l'infinitude de la nuit (Milosz, Amour. initiation,1910, p. 148).
Prononc. : [ε ̃finityd]. Étymol. et Hist. 1522 (G. Briçonnet, Lettre du 5 février à Marguerite d'Angoulême ds Corresp., éd. C. Martineau et M. Veissière, t. 1, p. 148). Dér. de infini*; suff. -itude*. Fréq. abs. littér. : 19. Bbg. Jourjon (A.). Rem. lexicogr. R. Philol. fr. 1917-18, t. 30, p. 138.

Wiktionnaire

Nom commun

infinitude \ɛ̃.fi.ni.tyd\ féminin

  1. Caractère de ce qui est infini.
    • Paul Ricœur parle de « constitution ontologique instable » par laquelle l’homme est à la fois plus grand et plus petit que lui-même, la faillibilité se trouvant de ce fait dans la disproportion entre finitude et infinitude. — (Jacques Sys, Les imaginaires christologiques, 2000)
    • La vie n’est rien ; la mort est tout. Cependant il n’existe pas quelque chose qui soit la mort, indépendamment de la vie. C’est justement cette absence de réalité distincte, autonome, qui rend la mort universelle ; elle n’a pas de domaine à elle, elle est omniprésente, comme tout ce qui manque d’identité, de limite, de tenue : une infinitude indécente. — (Cioran, De l'inconvénient d'être né, 1973, NRF Essais, page 179)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

INFINITUDE (in-fi-ni-tu-d') s. f.
  • Celle des qualités de Dieu par laquelle il est infini. Dieu accable nos facultés par son infinitude. C'est à Descartes qu'il [Pascal] a visiblement emprunté ses plus beaux morceaux sur l'infinitude et la perfection de Dieu, Cousin, Sur les Pensées de Pascal, p. 40.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « infinitude »

(1522) Composé de infini et -tude.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « infinitude »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
infinitude ɛ̃finityd

Citations contenant le mot « infinitude »

  • Seule la démesure de nos souffrances peut nous réconcilier avec l’infinitude du monde. De Alain Monnier / Les ombres d’Anna
  • Faut-il se résigner à ne trouver dans la poétique katébienne de l’intertextualité et de la conversation qu’un artifice littéraire, une sorte de ludisme rhétorique, fût-il dans une douleur profonde ? Ou doit-on au contraire chercher dans le parcours créateur de Kateb et dans son produit, perçu dans toute sa cohérence, l’exercice pédagogique d’un esprit de conversation et d’une inquiétude d’étonnement qui nourrissent le sens de l’interrogation et s’en nourrissent. Du coup, c’est le cosmos qui nous interpelle depuis son insaisissable infinitude jusqu’à ses différentes images mises en abyme dans les plus petites particules qui sont en nous ou autour de nous et qui nous informent de notre être, parfois même à notre insu. , Intertextualité et conversation dans/avec l’œuvre de Kateb Yacine (Guelma, Algérie)
  • Ce virus nous rappelle que nous sommes faits de chair et de sang, des mortels, en nous contraignant de réintroduire le questionnement existentiel dans nos vies individuelles et collectives. Mais cette finitude que nous partageons par ailleurs avec tous les vivants ne va pourtant pas de soi. De fait, nous sommes habités par un sentiment d’infinitude, d’immortalité. « Personne au fond, ne croit à sa propre mort », souligne Freud. Lorsqu’elle vient, elle est vécue pour beaucoup comme un échec. En outre, nous vivons dans un monde qui se caractérise par sa volonté de puissance, de conquête, de réussite et de croissance infinie. Bref, un monde qui se croit ou se croyait grâce à la science et à la technique sans limite, tout-puissant et invulnérable. Ce virus en mettant le monde à l’arrêt en touchant en son cœur l’économie réelle vient brusquement sonner le glas à notre volonté de toute-puissance. Il nous rappelle que nous sommes vulnérables et interdépendants, que notre monde est vulnérable, et qu’il nous faut inventer un autre vivre-ensemble. Témoignages.RE - https://www.temoignages.re, Le Covid-19, une leçon de vulnérabilité - Di sak na pou di - Infos La Réunion
  • Personne n’en a profité. Hormis les jardiniers qui, dès le début du mois d’avril, ont assuré la production de 45 000 plantes destinées au fleurissement d’été à Montbéliard. Sur la thématique des couleurs, l’infinitude des nuances, l’élégance des graphismes chers au peintre et sculpteur Jean Messagier , enfant de la ville né un 13 juillet 1920. Car ce fleurissement lui est dédié. , Economie | Le fleurissement de Montbéliard dédié aux 100 ans de Jean Messagier

Traductions du mot « infinitude »

Langue Traduction
Anglais infinitude
Espagnol infinitud
Italien infinità
Allemand unendlichkeit
Chinois 无穷
Arabe اللانهائية
Portugais infinitude
Russe бесконечность
Japonais 無限
Basque amaigabeari
Corse infinitu
Source : Google Translate API

Synonymes de « infinitude »

Source : synonymes de infinitude sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « infinitude »

Partager