La langue française

Infatué

Sommaire

  • Définitions du mot infatué
  • Phonétique de « infatué »
  • Citations contenant le mot « infatué »
  • Traductions du mot « infatué »
  • Synonymes de « infatué »
  • Antonymes de « infatué »

Définitions du mot infatué

Trésor de la Langue Française informatisé

INFATUÉ, -ÉE, part. passé et adj.

I. − Part. passé de infatuer*.
II. − Adjectif
A. −
1. [En parlant d'une pers.] Infatué ou infatué de soi(-même).Qui affiche une satisfaction sottement prétentieuse pour ce qu'il croit être ou croit pouvoir faire. C'était un homme infatué de lui-même, qui se croyait tout permis et qui se moquait de tout le monde (Delécluze, Journal,1824, p. 21).Quelle leçon pour les pauvres artistes, ignorants et infatués qui croient qu'à négliger la tradition, à se soustraire à l'enseignement des maîtres, ils assurent mieux leur personnalité! (Barrès, Greco,1911, p. 151):
1. Nous nous apercevions qu'avec son air de simplicité Françoise était pour les cuisiniers célèbres une plus terrible « camarade » que ne peut l'être l'actrice la plus envieuse et la plus infatuée. Proust, J. filles en fleurs,1918, p. 485.
Emploi subst. Il venait aussi à la maison un garçon de grand talent, Henri Pagat, ayant le sens du comique des infatués, des mêle-tout, des friseurs de leur moustache (L. Daudet, Qd vivait mon père,1940, p. 197).
2. [En parlant d'une pers. ou d'un groupe de pers., communauté, société] Infatué de qqc.Engoué, entiché de. Le médecin qui n'a pas conscience de son ignorance sera nécessairement orgueilleux et infatué de son faux savoir; il sera audacieux dans sa pratique et traitera ses malades suivant son inspiration personnelle, c'est-à-dire suivant toutes les fantaisies qui lui passeront par la tête (C. Bernard, Princ. méd. exp.,1878, p. 48):
2. Que peut-on espérer d'un siècle infatué de constitutions écrites au point de croire que les hommes peuvent créer ainsi de toutes pièces les constitutions, les langues et même les souverainetés, d'un siècle pour qui toutes les réalités sont des mensonges et tous les mensonges des réalités... Maine de Biran, Journal,1815, p. 88.
B. − Qui traduit de l'infatuation :
3. ... combien il serait intéressant aussi d'établir la distinction entre le grand goût et cette toute petite chose qui procède comme avec des balances pour nourrissons et que nos contemporains appliquent avec une satisfaction à la fois grave et infatuée. Du Bos, Journal,1922, p. 129.
Prononc. : [ε ̃fatɥe]. Fréq. abs. littér. : 50.

Wiktionnaire

Forme de verbe

infatué \ɛ̃.fa.tɥe\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe infatuer.

Adjectif

infatué \ɛ̃.fa.tɥe\ masculin

  1. Qui est si bien pénétré de ses propres mérites ou de ceux d’une chose ou d’une autre personne qu’il ne peut qu’en être désabusé.
    • Il est infatué de sa personne.
    • Il est trop infatué de son mince talent.
    • La prévention infatuée de la bourgeoisie qui de tout temps a affirmé la solidarité du capital et du travail, irait jusqu’à dire qu’il y a des patrons… dans l’intérêt du travailleur. — (Karl Marx, Le Manifeste communiste)
    • Malgré tout ce que l’on a écrit depuis quelques années sur le chauvinisme français, nos sottises patriotiques, nos vanités, nos fanfaronnades, je ne crois pas qu’il y ait en Europe un peuple plus vantard, plus glorieux, plus infatué de lui-même que le peuple de Bavière. — (Alphonse Daudet, L’empereur aveugle, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 242.)
    • Saturnine en conclut qu’elle était amoureuse d’un malade mental, d’un homme infatué, d’un être parfaitement biscornu, mais pas d’un assassin. — (Amélie Nothomb, Barbe bleue, Albin Michel, Paris, 2012, p. 100)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INFATUER (S'). v. pron.
S'exagérer le mérite ou l'importance d'une personne ou d'une chose. S'infatuer de quelqu'un. S'infatuer d'une opinion. Il est infatué de sa personne. Il est trop infatué de son mince talent.

Littré (1872-1877)

INFATUÉ (in-fa-tu-é, ée) part. passé d'infatuer
  • On voit tant de gens infatués des folies de l'astrologie judiciaire, Logigue de Port-Royal, p. 4, dans POUGENS. Il ne vous connaît plus ; et comment vous connaîtrait-il, puisque, infatué de sa nouvelle grandeur, il ne se connaît plus lui-même ? Bourdaloue, Pensées, t. II, p. 304. Être infatué de soi, et s'être fortement persuadé qu'on a beaucoup d'esprit, est un accident qui n'arrive guère qu'à celui qui n'en a point, ou qui en a peu, La Bruyère, V. Je ne suis pas assez infatué d'un grand nom, pour croire que tous les égards lui soient dus ? Marivaux, Paysan parv. 7e part.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « infatué »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
infatué ɛ̃fatye

Citations contenant le mot « infatué »

  • Critique : Le Jules et Jim de Claude Sautet est un triangle équilatéral où chaque distance à parcourir est la même pour les trois personnages : Rosalie aime autant David que César, les deux hommes se jalousent de la même façon, mais le bouillant et infatué ferrailleur l’exprime d’une manière plus ostentatoire que le ténébreux dessinateur qu’interprète sans effort Sami Frey, qui a tout à fait le physique de son rôle (Philippe Léotard fut un moment pressenti). La rivalité des deux protagonistes suscite des scènes tantôt cocasses (la course en automobile, où l’on se double et l’on se redouble), tantôt pathétiques (la destruction de l’atelier de David). La troisième collaboration entre Sautet et Romy Schneider offre à cette dernière un rôle de jeune femme indécise, absolument pas dupe des rodomontades de César, qui lui fait le grand jeu lors d’une célèbre scène au restaurant. L’héroïne est en même temps attirée par son rival antithétique lequel, loin d’être falot, n’hésite pas à sortir de sa réserve naturelle, dès lors que César dépasse les bornes. Après une série de succès qui en font l’un des réalisateurs les plus en vue, Sautet continue de documenter les mœurs de la petite bourgeoisie, avec l’acuité psychologique qu’on lui connaît. Dabadie mitonne les dialogues, ni mauvais, ni bons. La caméra du cinéaste semble constamment fascinée par son actrice principale, à tel point que la dernière séquence du film, où Rosalie réapparaît, évoque chez les deux hommes devenus amis un sentiment d’attraction qui semble la projection fictionnelle d’un coup de foudre artistique. Tout cela est à la fois plaisant et énervant à suivre, d’autant que Montand a tendance à en faire des tonnes, dans le genre latin lover sur le retour. Il n’y a quand même, dans cette relecture du bovarysme à l’ère pompidolienne, ni originalité scénaristique, ni inventivité au niveau de la mise en scène. CAMEROON MAGAZINE - CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU, César et Rosalie - Claude Sautet - critique - CAMEROON MAGAZINE - CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
  • Chez les assoiffés du bistrot en bas de la rue, comme chez les pontifiants des plateaux TV, on ne lésine plus sur le marc de café. S’agissant du comportement à venir du virus, même l’infatué professeur Raoult, de l’autre côté de la frontière, après avoir tout prédit et son contraire, en vient à solennellement déclarer qu’après tout, et mûre réflexion, cette fois c’est sûr, il ne sait rien. Largeur.com, Les petits poings du Conseil fédéral | Largeur.com
  • Ce n’est pas tant le problème de sa personnalité (j'exècre ce personnage vulgaire et infatué). Il n’a de la politique qu’une vision, forgée dans une vie de business, de la gestion de rapports de force. Idem pour sa politique étrangère ! Il fustigeait l’inertie du Vieux Monde, le sien s’apparente à un jeu vidéo ou les vivants ne sont que les cobayes d’une guerre pour la suprématie financière et technologique (une techno qui lui est pourtant déjà disputée). De quoi je me MEL, Black Lives Matters : que retenir de la gestion provocatrice de Donald Trump ? | De quoi je me MEL
  • Show me the Money. Dans la peau de Jerry Maguire, agent sportif ayant perdu ses clients, Tom Cruise hurle au téléphone pour garder le dernier d’entre eux. Rod Tidwell. Second couteau infatué de sa personne. Joueur offensif attrapant plus de blessures que de ballons. Le genre de boulet dont personne ne voulait plus. Personne sauf Jerry. Si l’idée d’un remake se réalisait vingt après, le légendaire “Show me the Money” serait remplacé par ¨Show me the Data”. Nouvel or noir extrait à coups d’algorithmie fractale. Fourrant partout des cookies au parfum de Like, de Vues, de Retweets et de Followers. Forbes France, Data-Strophe: Quand Les Données Éclipsent La Créativité et Le Sens | Forbes France
  • La vertueuse Lucienne est en proie aux assiduités du maladroit Rédillon et de l’infatué Pontagnac. Elle leur fait savoir qu’elle ne trompera pas son époux le brave avoué Vatelin auquel elle a juré fidélité qu’à condition qu’il en fasse de même. Ce qui lui permettrait de dire : Vous m’avez trompée je vous trompe aussi ! Renversant les rôles traditionnels Feydeau montre ici des hommes devenus objets sexuels manipulés par les femmes dans une comédie où le spectateur est tenu en haleine pour savoir qui sera finalement le dindon de la farce. Production de la Compagnie Viva. Age conseillé : à partir de 12 ans. Unidivers, THÉÂTRE – LE DINDON Metz vendredi 14 février 2020
  • Enfin, je suis extrêmement choqué par l'absence de couverture du cas Matzneff, à part la consternante fausse contrition de l'infatué Perraud, "le jeune con d'Henri IV". J'y vois la marque de la non-condamnation de la pédophilie par Mediapart et c'est évidemment une ligne dérangeante, une ligne rouge. Je me demande ce que cela cache au fond. Club de Mediapart, Ma lettre de suspension d'abonnement à Mediapart | Le Club de Mediapart

Traductions du mot « infatué »

Langue Traduction
Anglais infatuated
Espagnol chiflado por
Italien infatuato
Allemand verliebt
Chinois 痴情
Arabe مفتون
Portugais apaixonado
Russe увлечен
Japonais 夢中
Basque infatuated
Corse infatuatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « infatué »

Source : synonymes de infatué sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « infatué »

Partager