La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « immunité humorale »

Immunité humorale

Définitions de « immunité humorale »

Wiktionnaire

Locution nominale - français

immunité humorale féminin

  1. (Biologie) Une immunité qui fait intervenir des anticorps produits par la lignée des lymphocytes B.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « immunité humorale »

→ voir immunité et humoral car les anticorps tansitent par les liquides du corps (les humeurs).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « immunité humorale »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
immunité humorale imynite ymɔral

Évolution historique de l’usage du mot « immunité humorale »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « immunité humorale »

  • Les lymphocytes T CD4+ sont également appelés cellules T auxiliaires car ils aident un autre type de cellule du système immunitaire, les lymphocytes B à répondre aux protéines de surface - les antigènes - sur des virus tels que le SRAS-CoV-2. Activées par les cellules T CD4+, les cellules B immatures deviennent soit des plasmocytes qui produisent des anticorps pour marquer les cellules infectées à éliminer du corps, soit des cellules mémoire qui « se souviennent » de la structure biochimique de l'antigène pour une réponse plus rapide aux futures infections. Par conséquent, une réponse des lymphocytes T CD4+ peut servir de mesure de la manière dont le système immunitaire réagit à un vaccin et produit une immunité humorale. santé log, VACCIN COVID : 6 mois après, l’immunité cellulaire reste élevée | santé log
  • Wendy Burgers et Catherine Riou avaient étudié les précédents variants du coronavirus et constaté que, même s’ils affaiblissaient la protection conférée par les anticorps, une autre voie du système immunitaire, dite « cellulaire » mettant en jeu des cellules spécialisées appelées « lymphocytes T », pouvait encore reconnaître les différentes souches du virus [les anticorps, qui constituent l’immunité humorale, sont produits par des lymphocytes B, ndlr]. Pourlascience.fr, Les cellules immunitaires « tueuses » reconnaissent encore le variant Omicron | Pour la Science
  • On résume l'histoire : quand le virus cherche à pénétrer votre corps, votre immunité innée réagit comme face à tout corps étranger. S'il résiste, c'est l'immunité adaptative qui prend le relais en ciblant le virus. Quand le virus pénètre quand même votre organisme, c'est l'immunité cellulaire qui entre au combat. Dans le sang, c'est le point stratégique, avc l'immunité humorale. centrepresseaveyron.fr, Pourquoi les vaccinés attrapent-ils quand même Omicron ou son sous-variant ? On vous explique - centrepresseaveyron.fr
  • La mémoire immunitaire est suscitée par une infection, surtout si elle est symptomatique - plus la forme est sévère, plus le système immunitaire est mis en jeu et plus la mémoire est forte -, mais aussi par les vaccins. Yannick Simonin dresse le constat suivant : "L'immunité est composée de deux grandes parties : l'immunité humorale, assurée par la production d'anticorps, et l'immunité cellulaire qui va jouer un rôle mémoire et nous protéger des formes plus sévères de la maladie." La mémoire immunitaire implique des lymphocytes B et T, qui se souviennent des antigènes à attaquer. Les lymphocytes T CD8 sont chargés de repérer à la surface des cellules infectées des antigènes (produits par exemple par un virus) et les détruisent. "Même si on a les anticorps circulant qui disparaissent au bout de trois, quatre, six mois, on a peut-être encore nos CD8 qui nous protégeraient des formes graves", reprend Hervé Fleury.   LExpress.fr, Vaccin anti-Covid : après la 3e dose, jusqu'à quand serons-nous protégés ? - L'Express
  • Malgré la baisse de l’immunité humorale, les vaccins stimulent donc suffisamment l’immunité cellulaire pour assurer une défense efficace contre les nouveaux variants. Santé sur le Net, l’information médicale au cœur de votre santé, Quelle est la durée de protection des vaccins contre la Covid-19 ?
  • On manque de données solides sur cette cinétique immunitaire ! L’immunité humorale peut être assez aisément mesurée par le dosage des anticorps – on parle d’une durée de six à huit mois, mais qui peut varier en fonction de l’âge. En revanche on est absolument incapable de dire à ce stade combien de temps se maintient l’immunité cellulaire acquise grâce au vaccin, dont on sait qu’elle confère une très bonne protection, peut-être même meilleure que celle obtenue suite à une infection. Des études sont en cours… Pharmaceutiques, Yves Buisson (Académie de Médecine) : « L’immunité collective doit rester la priorité » - actualités- Pharmaceutiques
  • Le système immunitaire défend l’organisme contre les agents pathogènes notamment infectieux, responsables de lésions ou de maladies chez l’être humain. Deux types de défense coexistent : l’immunité cellulaire, qui détruit les cellules infectées, et l’immunité humorale qui produit des anticorps. Ces anticorps neutralisent les agents pathogènes de façon spécifique. Salle de presse | Inserm, Réguler ou stimuler nos anticorps selon nos besoins immunitaires sera bientôt possible | Salle de presse | Inserm
  • L'immunodépression est un état au déterminisme et aux manifestations très divers, dont la prise en charge ne peut pas être univoque. Selon les causes et les formes, ce sont l'une ou l'autre des deux composantes de l'immunité (immunité humorale, les anticorps, et immunité cellulaire, les cellules cytotoxiques et "helper"), ou les deux, qui sont concernées. Or, ces deux composantes sont nécessaires pour combattre les maladies infectieuses, les anticorps servant surtout à protéger contre l'infection, alors que la réponse cellulaire atténue la gravité de la maladie.  Ainsi, les personnes ayant reçu des greffes d'organes et dont l'immunité est fortement déprimée par les traitements auxquels elles sont soumises, paraissent particulièrement exposées à des formes graves de covid 19, bien que le constat soit établi sur un petit nombre de patients. L'insuffisance rénale chronique, surtout dans sa forme terminale, ressort aussi comme un facteur aggravant important. Mais le risque d'hospitalisation et de décès par covid 19 augmente également chez les personnes atteintes de cancers et d'hémopathies, avec d'importantes variations sans doute en rapport avec le type de cancer, son ancienneté, le traitement associé. Les traitements modernes de certaines maladies inflammatoires ou auto-immunes, tels que le rituximab (anti-CD20) semblent aussi responsables d'une augmentation du risque. Vaccin anti-covid 19 : quelle stratégie pour les personnes immunodéprimées et leur entourage ?, Vaccin anti-covid 19 : quelle stratégie pour les p... - MesVaccins.net
  • Les contre-indications du vaccin Varilrix chez les personnes ayant un déficit sévère de l’immunité humorale ou cellulaire (primaire ou acquis) ont été reformulées et précisées par rapport au dernier RCP : Mise à jour du résumé des caractéristiques du vaccin contre la varicelle Varilrix, Mise à jour du résumé des caractéristiques du vacc... - MesVaccins.net
  • Nous voyons en effet qu'Omicron franchit sans vergogne les digues de l'immunité humorale puisqu'il contamine les personnes vaccinées et/ou nouvellement infectées. Mais les digues de l'immunité à médiation cellulaire semblent tenir bon, puisque Omicron occasionne le plus souvent chez les personnes qu'il infecte des formes relativement bénignes nécessitant moins souvent des hospitalisations ou des transferts en réanimation. Slate.fr, Plus contagieux mais moins virulent que Delta, Omicron annonce-t-il la fin de la pandémie? | Slate.fr
  • L'une de ces questions était celle de l'immunité humorale. C'est une variable des plus cruciales à identifier pour résoudre plusieurs questions comme la possibilité d'une seconde vague, d'une ré-infection au SARS-CoV-2 ou la faisabilité d'un vaccin ciblant cette immunité. Au début, nous ne savions pas grand chose. Désormais, comme il est détaillé dans notre précédent article ci-dessous, nous en savons beaucoup plus. De nouvelles données islandaises publiées dans le New England Journal of Medicine et américaines publiées dans Science ainsi qu'une récente communication britannique provenant d'une étude pré-publiée parue dans le British Medical Journal viennent s'ajouter à ce que nous savons déjà.  Futura, L'immunité des vaccins pourrait durer plusieurs années
  • Le principe du vaccin est simple: il s’agit d’administrer à l’organisme un agent infectieux afin que le système immunitaire le reconnaisse comme un "ennemi" et déclenche une réaction pour se défendre. "Cette réponse immunitaire est double. Elle consiste d’une part en la fabrication d’anticorps dirigés contre l’agent infectieux: c’est l’immunité humorale. Et d’autre part en la production de cellules (des lymphocytes) qui garderont la mémoire de l’agent infectieux et pourront se réveiller lors de tout nouveau contact avec lui: c’est l’immunité cellulaire. Les lymphocytes peuvent à la fois produire des anticorps et attaquer directement le virus ou la bactérie en provoquant une inflammation" explique le Pr. Bouvet. Ainsi, si la personne vaccinée rencontre ultérieurement dans la "vraie vie" ce même agresseur, elle disposera des armes nécessaires pour l’éliminer et ne tombera pas malade. Notretemps.com, Effets secondaires, adjuvant, ARN messager, rappel … 8 questions clés...
  • De récentes études montrent que l’immunité humorale a un rôle majeur dans la physiopathologie de certaines neuropathies périphériques auto-immunes. Des anticorps IgG4 dirigés contre des glycoprotéines du nœud de Ranvier (contactine, neurofascine, CASPR1) sont responsables de polyradicunévrite d’installation subaiguë et résistante aux traitements habituels par immunoglobulines intraveineuses. Les anticorps anti-gangliosides GM1 provoquent des nodopathies motrices aiguës ou chroniques pouvant mimer des maladies du neurone moteur périphérique. Enfin, les anticorps anti-MAG (myelin associated glycoprotein) causent des neuropathies chroniques sensitives et ataxiantes dont le traitement reste toujours discuté. , Les nouveaux anticorps dans les neuropathies inflammatoires – Académie nationale de médecine | Une institution dans son temps
  • Par ailleurs, le professeur Ennaji ajoute qu’il est important de «distinguer entre l'immunité humorale et l'immunité cellulaire». La première consiste «au développement d'anticorps dans le corps pour lutter contre les infections et réinfections», alors que la seconde permet un «développement de cellules cytotoxiques» qui permet de détruire les cellules infectées ou identifiées comme étrangères, aboutissant à leur élimination et donc à la guérison des individus atteints du Covid-19. Le360.ma, Attraper 3 fois le Covid-19, est-ce vraiment possible? Deux spécialistes répondent | le360.ma
  • « La prise de sang va permettre de mesurer les anticorps, c’est-à-dire évaluer l’immunité humorale et aussi cellulaire. Il est important de comprendre comment les cellules immunitaires se comportent face au virus », précisent les médecins. www.lamontagne.fr, Quelle est notre immunité face au Covid-19 ? Des chercheurs du CIC de Clermont-Ferrand mènent une étude - Clermont-Ferrand (63000)
  • Les Français ont compris que nous avions encore de nombreuses personnes susceptibles d’être infectées, des non vaccinés aux enfants et adolescents, aux nombreux fragiles qui ne sont pas immunisés par trois doses comme les transplantés, les patients atteints de cancer (probablement plus de 30%) et bien sur aux vaccinés en fin d’immunité humorale protectrice (le taux des anticorps dans le sang après 6 mois). Nous sommes loin des 90% de la population vaccinée que clament les sceptiques du vaccin sur les plateaux télé, ce n’est pas la population éligible qui compte c’est la population tout court, les 67 millions de Français. C’est pourquoi notre taux de vaccination est beaucoup plus faible et quoi qu’il en soit inférieur à 80%. Disons le tout de suite, comme anticipé avec un vaccin qui agit sur les formes graves, la transmission est diminuée mais pas du tout dans les mêmes proportions que les formes graves ou les décès. C’est pourquoi les vaccinés peuvent transmettre mais beaucoup moins que les non vaccinés. En revanche ce qui n’était pas possible d'anticiper c’est le Delta, un variant qui est beaucoup plus contagieux. Et encore moins le Omicron, B.1.1.529 apparu en Afrique du Sud. Atlantico, Variant Omicron : voilà à quoi ressemblerait une stratégie intelligente face au dernier rebondissement Covid | Atlantico.fr
  • Suis-je immunisé contre la Covid-19 après une première infection ? Cette question continue de nourrir les recherches à travers le monde. Trois nouveaux travaux sur le sujet viennent d’être publiés et affirment qu’après une première infection, la majorité des patients développe une immunité humorale qui les protège pendant au moins les premiers mois qui suivent. Cette réponse immunitaire est corrélée à la gravité de la maladie, plus une personne a subi une forme sévère plus elle développe une réponse importante.  www.pourquoidocteur.fr, Covid-19 : l'immunité serait solide ... durant 6 mois
  • Bien sûr et c’est de toute façon le cas. En réalité, l’immunité cellulaire et l’immunité humorale œuvrent de concert. Elles sont complémentaires et en réalité indissociables, bien qu’il existe des déficits immunitaires sélectifs de l’une ou de l’autre. Atlantico, Covid-19 : l’hypothèse d’une immunité cachée dont bénéficierait une partie de la population prend corps | Atlantico.fr
  • C’est un oligoélément connu pour son pouvoir antioxydant. Cette enzyme jouerait un rôle clé lors du cycle cellulaire. De plus, une carence en Sélénium a un impact, non seulement, sur la fonction immunitaire, mais, également, sur le pouvoir pathogène des virus, suite à la baisse des défenses antioxydante. La carence en sélénium induit toutefois une augmentation de la virulence de certaines infections virales et une altération, à la fois de l’immunité humorale et de l’immunité à médiation cellulaire. Des conseils de spécialistes pour prendre soin de soi naturellement, Le rôle des compléments alimentaires dans l'immunité antivirale
  • Autre point à comprendre c'est qu’avant d'aller chez l'homme la toxicité des composants et du produit fini sont testés chez les animaux, et ce n'est que quand tous les feux sont au vert que l'on part en Phase I. Avant la COVID, BioNTech était connu en oncologie pour son approche vaccinale ayant pour objectif chez les patients atteints de cancer d'initier une réponse immunitaire contre les cellules tumorales et développant une immunité cellulaire en plus de l'immunité humorale. Atlantico, « Oui mais on manque de recul… » : 10 arguments pour répondre aux questions SENSÉES des vaccino-sceptiques (et les rassurer) | Atlantico.fr
  • Antoine Flahault : Il ne faut probablement pas voir la troisième dose comme un simple rappel vaccinal mais davantage comme la complétion d’un schéma vaccinal normal. Ainsi, comme avec de nombreux autres vaccins, avec deux doses, nous restons incomplètement vaccinés. On peut ainsi espérer que la troisième dose vaccinale vient parachever l’immunité humorale contre le coronavirus (celle qui se mesure par nos taux d’anticorps circulants) mais aussi l’immunité à médiation cellulaire, celle qui pourrait nous conférer une immunité durable contre la Covid. Atlantico, Covid 19 : les données qui plient le match sur l’efficacité de la 3eme dose | Atlantico.fr
  • En conclusion, cette étude met en évidence l’importance de la protection précoce médiée par les anticorps IgA et pose la question de la persistance à long terme des anticorps neutralisants le SARS-CoV-2 et donc de l’immunité protectrice au cours du temps chez les professionnels de santé ayant fait une forme modérée de COVID-19. Les résultats portant exclusivement sur l’immunité humorale, ils ne prennent pas en compte l’immunité cellulaire générée en réponse à l’infection par le SARS-CoV-2. Par la suite, il serait donc intéressant d’évaluer la persistance d’une réponse cellulaire mémoire chez ces professionnels ainsi que la réponse anticorps IgA au niveau des muqueuses respiratoires. Salle de presse | Inserm, Coronavirus : Diminution rapide des anticorps neutralisant le SARS-CoV-2 chez les professionnels de santé ayant fait une forme modérée de COVID-19 | Salle de presse | Inserm

Images d'illustration du mot « immunité humorale »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « immunité humorale »

Langue Traduction
Anglais humoral immunity
Espagnol inmunidad humoral
Italien immunità umorale
Allemand humorale immunität
Chinois 体液免疫
Arabe الحصانة الخلطية
Portugais imunidade humoral
Russe гуморальный иммунитет
Japonais 体液性免疫
Basque immunitate humorala
Corse immunità umorale
Source : Google Translate API

Immunité humorale

Retour au sommaire ➦

Partager