La langue française

Hypophosphatémie

Définitions du mot « hypophosphatémie »

Trésor de la Langue Française informatisé

hypophosphatémie , subst. fém.« Diminution de la quantité des phosphates contenus dans le sang » (Méd. Biol. t. 2 1971)

Wiktionnaire

Nom commun

hypophosphatémie féminin

  1. (Biochimie) Cas où la phosphatémie est trop basse.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « hypophosphatémie »

De hypo, « inférieur », phosphate et du mot grec αίμα, « sang ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « hypophosphatémie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hypophosphatémie ipɔfɔsfatemi

Citations contenant le mot « hypophosphatémie »

  • Le traitement habituel de ces hypophosphatémies liées à l’X est l’administration de doses pluriquotidiennes de sels de phosphore et de métabolites de la vitamine D, et cela tout au long de la vie. Ce traitement est particulièrement difficile à suivre chez l’enfant egora.fr, Hypophosphatémie liée à l’X : le burosumab, un anticorps monoclonal, révolutionne la prise en charge thérapeutique | egora.fr
  • Les effets indésirables graves les plus fréquents sont : hypertension, diarrhée, PPES, embolie pulmonaire, fatigue et hypomagnésémie. Très fréquents (>1/10) : anémie, hypothyroïdie, diminution de l’appétit, hypomagnésémie, hypokaliémie, dysgueusie, maux de tête, vertiges, hypertension, hémorragie, dysphonie, dyspnée, toux, diarrhée, nausées, vomissements, stomatite, constipation, douleurs abdominales, dyspepsie, SEPP, érythème, douleurs dans les extrémités, fatigue, inflammation des muqueuses, asthénie, œdème périphérique, perte de poids, élévation des ALAT, ASAT sériques. Fréquents (>1/100 à <1/10) : abcès, thrombocytopénie, neutropénie, déshydratation, hypoalbuminémie, hypophosphatémie, hyponatrémie, hypocalcémie, hyperkaliémie, hyperbilirubinémie, hyperglycémie, hypoglycémie, neuropathie sensorielle périphérique, acouphènes, thrombose veineuse, thrombose artérielle, embolie pulmonaire, perforation gastrointestinale, fistule, maladie du reflux gastro-œsophagien, hémorroïdes, douleur buccale, sécheresse buccale, encéphalopathie hépatique, prurit, alopécie, sécheresse cutanée, dermatite acnéiforme, changement de la couleur des cheveux, spasmes musculaires, arthralgie, protéinurie, élévation des PAL dans le sang, élévation des GGT, élévation de la créatinine sanguine, élévation de l’amylase, élévation de la lipase, élévation du cholestérol sanguin, baisse de la numération leucocytaire. Rares (>1/1000 à <1/100) : lymphopénie, convulsions, pancréatite, glossodynie, hépatite cholestatique, ostéonécrose de la mâchoire, élévation des triglycérides sanguines, complications de la cicatrisation des plaies. Fréquence inconnue : accident vasculaire cérébral, infarctus du myocarde. Anévrismes et dissections artérielles Effets indésirables sélectionnés : Perforation GI, encéphalopathie hépatique, diarrhée, fistules, hémorragie, LEPR. Les prescripteurs doivent consulter le RCP pour une information complète sur les effets indésirables. , Ipsen : rejoint une collaboration clinique pour évaluer le cabozantinib (CABOMETYX®) associé à l'atezolizumab dans le cancer du poumon et dans le cancer de la prostate métastatique | Zone bourse
  • Les effets indésirables graves les plus fréquents sont : diarrhée, SEPP, embolies pulmonaires, fatigue et hypomagnésémie. Très fréquents (>1/10) : anémie, lymphopénie, neutropénie, thrombocytopénie, hypothyroïdie, déshydratation, diminution de l’appétit, hyperglycémie, hypoglycémie, hypophosphatémie, hypoalbuminémie, hypomagnésémie, hyponatrémie, hypokaliémie, hyperkaliémie, hypocalcémie, hyperbilirubinémie, neuropathie sensorielle périphérique, dysgueusie, maux de tête, vertiges, dysphonie, dyspnée, toux, diarrhée, nausées, vomissements, stomatite, constipation, douleurs abdominales, dyspepsie, douleur buccale, sécheresse buccale, SEPP, dermatite acnéiforme, érythème, éruption maculopapuleuse, sécheresse cutanée, alopécie, changement de la couleur des cheveux, douleurs dans les extrémités, spasmes musculaires, arthralgie, protéinurie, fatigue, inflammation des muqueuses, asthénie, perte de poids, élévations de ALT, AST et ALP sériques, élévations de la bilirubine, élévation de la créatinine, élévation des triglycérides, diminution des globules blanc, élévation des GGT, élévation de l'amylase, élévation du cholestérol sanguin, élévation de la lipase. Fréquents (>1/100 à <1/10) : abcès, acouphène, embolies pulmonaires, pancréatite, douleur abdominale haute, maladie du reflux gastrooesophagien, hémorroïdes, prurit , oedème périphérique, complications de plaies. Rares (>1/1000 à <1/100): convulsion, fistule anale, hépatite cholestatique, ostéonécrose de la mâchoire. Effets indésirables sélectionnés : perforations GI, fistules, hémorragie, LEPR. , Ipsen : annonce des résultats préliminaires positifs de l'étude pivotale de phase III CheckMate -9ER évaluant CABOMETYX® (cabozantinib) en combinaison avec Opdivo® (nivolumab) ... | Zone bourse
  • Les effets indésirables les plus fréquents (≥ 25 %) signalés chez les patients traités par ALUNBRIG au schéma posologique recommandé ont été : augmentation de l'ASAT, hyperglycémie, hyperinsulinémie, anémie, élévation de la CPK, nausées, élévation de la lipase, réduction de la numération lymphocytaire, élévation de l'ALAT, diarrhée, élévation de l'amylase, fatigue, toux, céphalées, élévation de la phosphatase alcaline, hypophosphatémie, élévation du TTPa, éruptions cutanées, vomissements, dyspnée, hypertension, diminution du nombre de globules blancs, myalgie et neuropathie périphérique. , Takeda Pharmaceutical : reçoit un avis positif du CHMP pour ALUNBRIG® (brigatinib) comme traitement de première intention pour le cancer du poumon non à petites cellules ALK+ | Zone bourse
  • Au 30 avril 2019, parmi les 40 patients évaluables pour la tolérance de la première extension de cohorte de l'essai de Phase II, tous ont subi au moins un évènement indésirable lié au traitement (TEAE) parmi lesquels la moitié de ces événements étaient de grade 3 ou 4. 30 TEAEs (75%) ont été associés au traitement avec monalizumab, parmi lesquels huit (20%) étaient de grade 3 ou 4. Dans ce groupe de 40 patients évaluables, 16 (40%) ont connu des effets indésirables graves (SAEs) et 12 (30%) d'entre eux étaient de grade 3 ou 4. Parmi ces SAEs, 3 (8%) ont été associés au traitement avec monalizumab et étaient de grade 3 ou 4. Ces SAEs ont consisté en des colites, maladies pulmonaires interstitielles et d'hypophosphatémie, chaque patient ayant subi un de ces SAEs séparément. Seul un patient a dû quitter l'essai en raison d'un effet indésirable. En monothérapie, cetuximab est associé à une toxicité significative. Dans l'essai pivot évaluant cetuximab chez des patients atteints d'un CETC, des évènements indésirables ont été observés chez 99% des patients. Des SAEs, essentiellement de grade 3 ou 4, ont été observés chez 46% des 47 patients. Les évènements indésirables les plus fréquemment associés à cetuximab étaient : des éruptions cutanées, de l'acné et de l'asthénie. Dans l'essai de la Société évaluant monalizumab en combinaison avec cetuximab, aucune indication n'a permis d'associer monalizumab à impact négatif sur la tolérance de cetuximab et vice-versa, en accord avec le profil de tolérance de la monothérapie que la Société a observé dans les études précliniques et essais cliniques menés à ce jour. , Innate Pharma : Document d'Enregistrement Universel for the year 2019 (April 2020) | Zone bourse

Traductions du mot « hypophosphatémie »

Langue Traduction
Anglais hypophosphatemia
Espagnol hipofosfatemia
Italien ipofosfatemia
Allemand hypophosphatämie
Chinois 低磷血症
Arabe نقص فوسفات الدم
Portugais hipofosfatemia
Russe гипофосфатемия
Japonais 低リン血症
Basque hypophosphatemia
Corse ipofosfatemia
Source : Google Translate API

Hypophosphatémie

Retour au sommaire ➦

Partager