La langue française

Hussite

Sommaire

  • Définitions du mot hussite
  • Étymologie de « hussite »
  • Phonétique de « hussite »
  • Citations contenant le mot « hussite »
  • Traductions du mot « hussite »
  • Synonymes de « hussite »

Définitions du mot hussite

Trésor de la Langue Française informatisé

HUSSITE, subst. masc.

HIST. RELIG. [xves.] Chrétien de Bohême partisan de Jean Hus, réformateur religieux, condamné et brûlé vif comme hérétique. Ziska, Général des Hussites, qui, tout aveugle qu'il était, fut toujours vainqueur des troupes de Sigismond (Constant, Wallstein,1809, p. 205).[Les] Hussites, précurseurs eux-mêmes de Luther, de Henri VIII, et de Calvin (Ozanam, Philos. Dante,1838, p. 274).
REM.
Hussitisme, subst. masc.Doctrine des hussites. Ces doctrines qui avaient leur source dans le hussitisme de la vieille Bohême (Sand, Consuelo, t. 3, 1842-43, p. 393).
Prononc. : [ysit] init. aspirée. Étymol. et Hist. 1688 (Boss., Var. XI, 164 ds Littré). Dér. à l'aide du suff. -ite* du nom de Jean Hus [1373-1415]. Le terme est attesté en angl. dès 1532 ds NED, et au sens de « pièce de monnaie (en l'honneur de J. Hus) » en 1611 ds Cotgr.; cf. l'ouvrage de Joan. Cochlaeus, Historiae Hussitarum libri XII, 1549 ds Chev. Topo-, s.v. hussites. Fréq. abs. littér. : 33.

Wiktionnaire

Adjectif

hussite (h aspiré)\y.sit\ masculin

  1. (Religion) Relatif au hussisme, mouvement protestant du quinzième siècle, en Bohême.
    • L’Église hussite.

Nom commun

hussite (h aspiré)\y.sit\ masculin

  1. Membre d’une secte fondée par Jean Hus, qui renouvela les doctrines des vaudois.
    • Viclef était le grand docteur de Jean Hus, aussi bien que de tout le parti des hussites. — (Bossuet, Histoire des variations des Églises protestantes XI, 164)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

HUSSITE (hu-ssi-t') s. m.
  • Membre d'une secte fondée par Jean Hus, qui renouvela les doctrines des Vaudois. Viclef était le grand docteur de Jean Hus, aussi bien que de tout le parti des hussites, Bossuet, Var. XI, 164.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

HUSSITE, s. m. (Hist. ecclés. mod.) on nomma Hussites les sectateurs de Jean Hus, & de Hiéronime, disciple & ami de Jean Hus, qui furent brûlés vifs au concile de Constance en 1415.

Tout le monde sait que leur doctrine étoit qu’il n’y avoit qu’une Eglise catholique, qui renferme dans son sein les prédestinés ; qu’un reprouvé n’est pas de cette Eglise ; que les seigneurs temporels doivent obliger les prêtres à observer la loi ; qu’un mauvais pape n’est pas le vicaire de Jesus-Christ, &c.

La flamme étouffa la voix de ceux qui soûtinrent cette doctrine, mais ni l’empereur, ni les peres du concile n’en prévirent les suites ; il sortit en 1419 des cendres de Jean Hus & de Hiéronime, que nous nommons Jérôme de Prague, une guerre terrible de la part de leurs disciples. Quand Sigismond voulut succéder en Bohème à Wenceslas son frere, il trouva que tout empereur, tout roi de Hongrie qu’il étoit, le bucher de deux citoyens lui fermoit le chemin du trône de Prague.

Les Hussites, vengeurs de Jean Hus, étoient au nombre de quarante mille : c’étoient des animaux sauvages, que la sevérité du concile avoit déchaînés ; les prêtres qu’ils rencontroient payoient de leur sang la cruauté des peres de Constance ; Jean, surnommé Ziska, qui veut dire borgne, chef barbare de ces barbares, battit Sigismond plus d’une fois. Ce Jean Ziska ayant perdu dans une bataille l’œil qui lui restoit, marchoit encore à la tête de ses troupes, donnoit ses conseils aux généraux, & assistoit aux victoires. Il ordonna qu’après sa mort on fît un tambour de sa peau ; on lui obéit : ce reste de lui-même fut encore fatal à Sigismond, qui put à peine en seize années réduire la Bohème avec les forces de l’Allemagne, & la terreur des croisades : ce fut pour avoir violé son sauf-conduit qu’il essuya ces seize années de desolation, & il n’éprouva que ce qu’il méritoit. Extrait de l’Histoire générale, t. II. p. 97-105. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « hussite »

De Jean Hus, théologien tchèque à l’origine de ce mouvement au XIVe siècle.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « hussite »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hussite ysit

Citations contenant le mot « hussite »

  • Il y a 600 ans, la révolution hussite préfigurait le communisme. Contrepoints, Il y a 600 ans… l’étrange révolution hussite | Contrepoints
  • Une statue gigantesque domine Prague du haut de la colline de Vítkov. C’est le monument équestre de Jan Žižka, chef militaire hussite considéré comme un héros national tchèque. Aujourd’hui encore cependant, la figure de ce commandant imbattable qui force l’admiration, ne fait pas l’unanimité. Etait-ce un fanatique sanguinaire qui noyait ses ennemis dans le sang ou un combattant de Dieu qui a sacrifié sa vie à la lutte pour la vérité ? Dans une biographie monumentale intitulée Jan Žižka, život a doba husitského válečníka (Jan Žižka, la vie et l’époque du guerrier hussite), l’historien Petr Čornej brosse un portrait objectif du héros hussite et le situe dans son contexte historique. Radio Prague International, Jan Žižka, la figure de proue de la révolution hussite | Radio Prague International
  • Pasteure de l’Eglise hussite tchécoslovaque, Martina Viktorie Kopecká échappe à tous les stéréotypes attendus en milieu ecclésiastique. Nous vous proposons de rencontrer cette jeune femme au parcours étonnant, pasteure de la deuxième Eglise protestante du pays, une Eglise qui « se réfère à Jan Hus, ainsi qu’à Cyrille et Méthode, tout en s’intéressant à l’homme aujourd’hui. » Radio Prague International, 605e anniversaire de la mort de Jan Hus, personnage emblématique de l’histoire tchèque | Radio Prague International
  • Bien que méconnue, c’est une tradition bien ancrée en pays tchèques que celle de la défenestration. A quelques reprises au cours de l’histoire, de deux à quatre fois selon les critères de sélection retenus, des Tchèques ont jugé bon de jeter leurs concitoyens par la fenêtre, toujours dans un contexte politique particulièrement délicat. La première défenestration qui a marqué les esprits est celle survenue le 30 juillet 1419, il y a tout juste 600 ans, un événement considéré comme le point de départ des guerres hussites. Récit. Radio Prague International, La première défenestration de Prague ou le début des guerres hussites | Radio Prague International
  • « Pravda vítězí » - « La vérité vaincra » : cette célèbre devise de Jan Hus, théologien, universitaire et réformateur religieux tchèque mort sur le bûcher le 6 juillet 1415 à Constance, il y a donc, ce jeudi, exactement 662 ans de cela, est inscrite sur le drapeau du président de la République flottant au-dessus du Château de Prague. Mais cette phrase apparaît aussi dans de nombreux lieux de culte et paroisses de l’Eglise tchécoslovaque hussite (CČSH). Une Eglise née dans un climat de patriotisme à peine deux ans après la création d’un Etat tchécoslovaque indépendant et qui renoue avec la tradition d’un mouvement spirituel médiéval et de son père fondateur dont elle porte le nom. Radio Prague International, Eglise tchécoslovaque hussite : du réformateur Jan Hus au patriotisme tchèque | Radio Prague International
  • La très discrète Eglise tchécoslovaque hussite est assez méconnue, même dans son propre pays Marianne, Les très démocrates héritiers de Jan Hus
  • Pasteure depuis trois ans de l’Eglise hussite tchécoslovaque, Martina Viktorie Kopecká, 32 ans, échappe à tous les stéréotypes attendus en milieu ecclésiastique. C’est une femme élégante aux cheveux courts et qui porte un rouge à lèvres vif, « pour marquer que le calice rouge est le symbole de la deuxième Eglise protestante en Tchéquie ». Unique femme ordonnée à avoir été invitée au Synode des jeunes organisé par le pape à l’automne dernier au Vatican, Martina Viktorie Kopecká n’a pourtant reçu son baptême qu’en 2011, pour devenir, quelques années plus tard, pasteure à l’Eglise Saint-Nicolas, au cœur de la Vieille-Ville de Prague. C’est dans ces locaux que la jeune pasteure francophone, qui préfère toutefois s’exprimer en tchèque, a reçu Radio Prague, pour parler de son parcours étonnant. Radio Prague International, Martina Viktorie Kopecká, pasteure hussite : « La foi est comme la courbe d’un électrocardiogramme » | Radio Prague International
  • Ce lundi commence le tournage du biopic consacré au chef de guerre hussite Jan Žižka. Avec un budget d'un demi-milliard de couronnes, il s'agit du film tchèque le plus cher de l’histoire depuis Dark Blue World, sur les aviateurs tchécoslovaques engagés dans la RAF pendant la Seconde Guerre mondiale. C'est l'acteur américain Ben Foster, connu notamment pour son rôle dans la série X-Men, qui incarnera le leader hussite. Parmi les autres acteurs engagés dans le projet, l'acteur britannique Michael Caine, 85 ans, qui interprétera le conseiller du roi Venceslas IV. Radio Prague International, Début du tournage du biopic sur le chef de guerre hussite Jan Žižka | Radio Prague International
  • Une destination touristique sur la route qui relie Prague et Český Krumlov, c’est la ville de Tábor, symbole de la résistance hussite. Construite en 1420 par des disciples du réformateur Jan Hus, Tábor - qui signifie camp en tchèque - tient son nom du mont biblique de Galilée, Tabor. Entourée de remparts, la ville a conservé son dédale de ruelles sinueuses dans lesquelles beaucoup de films ont été tournés comme Van Helsing, un film fantastique américano-tchèque. Aujourd’hui, les maisons pittoresques du centre historique de Tábor qui est une réserve protégée sont complètement restaurées. L’histoire du mouvement hussite est à découvrir dans le cadre d’une exposition installée dans les locaux de l’hôtel de ville. A quelques pas de là, le musée du chocolat récemment ouvert est une des curiosités de Tábor. Radio Prague International, Tábor – exposition du hussitisme, galeries souterraines et musée du chocolat | Radio Prague International
  • Ce vendredi 8 janvier, 90 ans se sont écoulés depuis la fondation de l’Eglise tchécoslovaque hussite. A l’heure actuelle, avec ses quelques 99 000 membres, elle se présente comme la troisième Eglise en République tchèque, après l’Eglise catholique et l’Eglise protestante. Radio Prague International, L’Eglise tchécoslovaque hussite à la recherche d’une nouvelle identité | Radio Prague International

Traductions du mot « hussite »

Langue Traduction
Anglais hussite
Espagnol husita
Italien hussite
Allemand hussit
Chinois 胡塞特
Arabe هوسيت
Portugais hussita
Russe гусит
Japonais hussite
Basque hussite
Corse hussite
Source : Google Translate API

Synonymes de « hussite »

Source : synonymes de hussite sur lebonsynonyme.fr
Partager