La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « heaume »

Heaume

Variantes Singulier Pluriel
Masculin heaume heaumes

Définitions de « heaume »

Trésor de la Langue Française informatisé

HEAUME, subst. masc.

A. − Casque enveloppant la tête et le visage, muni d'ouvertures pour les yeux, que portaient les hommes d'armes au Moyen Âge. L'écuyer suivoit le chevalier à la guerre, portoit sa lance, et son heaume élevé sur le pommeau de la selle, et conduisoit ses chevaux, en les tenant par la droite (Chateaubr., Génie, t. 2, 1803, p. 487).Et ce grand général qui conquit un royaume (...) Était sous la cuirasse, et le masque du heaume, Comme un tendre froment sous une dure écorce (Péguy, Ève,1913, p. 944).
B. − HÉRALD. Casque surmontant l'écu et dont la position ou l'ornementation indique le degré de noblesse. Un immense écusson à huit quartiers, chargés de figures, sommé d'un heaume à lambrequins (T'Serstevens, Itinér. esp.,1963, p. 307).
REM.
Heaumet, subst. masc.,rare. Petit heaume. Avec nos heaumets de couleur, avec nos rondaches (Quinet, Ahasvérus,1833, 4ejournée, p. 367).
Prononc. et Orth. : [o:m] init. asp. Att. ds Ac. dep. 1694. Homon. sans aspiration home, ohm. Étymol. et Hist. Ca 1100 helme (Roland, éd. J. Bédier, 629). De l'a. b. frq. *helm « casque » (cf. a. h. all. helm « id. », all. Helm « id. » et la forme latinisée helmus au viiies. ds les Gloses de Reichenau). Fréq. abs. littér. : 38. Bbg. Hug. Lang. 1933, pp. 154-155. - Walt. 1885, p. 98.

Wiktionnaire

Nom commun - français

heaume (h aspiré)\om\ masculin

  1. Sorte de casque en usage du XIIe au XIVe siècles.
    • Cependant, réfléchis, noble Saxon, dit le chevalier ; tu n’as ni haubert, ni corselet, ni rien que ce léger heaume, un bouclier et une épée. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Il est manifestement représenté ici par le Grec dans le bige portant un heaume, avec le cadavre de son écuyer affalé à l'avant. La bannière « SPQR », qui flotte de façon incongrue au-dessus de sa tête, crée une confusion supplémentaire. — (Pajou : sculpteur du roi, 1730-1809, par James David Draper, Augustin Pajou & Guilhem Scherf, Musée du Louvre & Metropolitan Museum of Art, Editions de la Réunion des musées nationaux, 1997, p. 62)
  2. (Héraldique) Pièce qui, par ses dispositions particulières, sert à indiquer le titre de noblesse de celui auquel elle appartient.
  3. (Habillement) Pièce de vêtement de protection, en usage dans les milieux du nucléaire, de la soudure, etc.
    • À l’heure de la mise sur orbite, tout y est ou presque, la tenue complète de protection — blanche, avec heaume ventilé et surbottes —, pour une descente en accéléré dans l’infiniment petit de la matière à défaut d’un voyage dans l’infiniment grand, la conscience du risque, le geste technique qu’on a répété, et absolument, dans la responsabilité individuelle vis-à-vis des collègues et collective qui est la nôtre. — (Élisabeth Filhol, La Centrale, 2010. p.53.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HEAUME. (H est aspirée.) n. m.
Sorte de casque en usage du XIIe au XIVe siècle. En termes de Blason, il désigne la Pièce qui, par ses dispositions particulières, sert à indiquer le titre de noblesse de celui auquel elle appartient.

Littré (1872-1877)

HEAUME (hô-m'. D'après Chifflet, Gramm. p. 202, heaume se prononçait he-au-me ; prononciation tout à fait défectueuse, étymologiquement et d'après le plus ancien usage ; c'est au XIVe et au XVe siècle qu'on se mit à séparer l'e de l'a) s. m.
  • Sorte de casque élevé en pointe qui couvrait la tête et le visage, et qui n'avait qu'une ouverture à l'endroit des yeux garnie de grilles et de treillis et servant de visière. L'écuyer suivait le chevalier à la guerre, portait son heaume élevé sur le pommeau de la selle, Chateaubriand, Génie, IV, V, 4.

    Dans le blason, le heaume est une pièce d'armoiries, mais ordinairement il sert de timbre ; il était une marque de noblesse et des fiefs nobles, et en faisait voir les différents degrés suivant certaines dispositions. Qu'est devenue la distinction des casques et des heaumes ? La Bruyère, XIV.

HISTORIQUE

XIe s. Tenez mon helme, onque millor [je] ne vi, Ch. de Rol. XLVIII. Il fiert Tierri sur l'elme de Provence, ib. CCLXXXVII.

XIIIe s. Et furent tuit armé, et li hiausme lacié, et li cheval furent tuit couvert et enselé, Villehardouin, LXX. Maint hiaume decoupé, mainte targe percie, Berte, CXLIV. Et deivent estre armés ou champ de hauberc et de chauces de fer et de heaume à visiere, Ass. de J. I, 170. Il [Louis IX] paroit [paraissait] desur toute sa gent dès les espaules en amont [en haut] un heaume doré en son chief, une espée d'Alemaingne en sa main, Joinville, 226.

XIVe s. Et osta son heaulme ; cele le vit à plain, Hugues Capet, p. 38.

XVe s. Gens d'armes à heaumes couronnés ; en ce temps parloit on de heaumes couronnés ; et ne faisoient les seigneurs nul compte d'autres gens d'armes, s'ils n'estoient à heaumes et à tymbres couronnés, Froissart, I, I, 64. Poulles, chappons si portoient leur heaulme [étaient à l'abri de la maraude], Vigiles de Charles VII, t. II, p. 177, dans LACURNE. Dieux ! qu'il a dessoubz son heaume, Patelin, v. 997.

XVIe s. Ce que nos anciens appellerent heaume, on l'appella sous François 1er armet ; nous le nommons maintenant habillement de teste ; qui est une vraye sottise de dire par trois parolles ce qu'une seule nous donnoit, Pasquier, VIII, p. 662, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

HEAUME, s. m. voyez Casque.

Heaume, (Marine.) dans les petits bâtimens on appelle ainsi la barre du gouvernail. (R)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « heaume »

Wallon, haime ; namur. hèaume ; provenç. elme, elm ; esp. yelmo ; port. et ital. elmo ; du germanique : anc. haut allem. helm ; anc. scand. hiâlmr ; goth. hilms.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Vers 1050) helme, du francique *helm (→ voir Helm en allemand)[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « heaume »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
heaume om

Citations contenant le mot « heaume »

  • Adepte des décorations de casques décalées, Sebastian Vettel (Ferrari) portera à l'occasion du Grand Prix de Styrie 2020 ce heaume dédié au relevé topographique des environs du Red Bull Ring. Le numéro 5, son chiffre utilisé en course, est présent sur le haut du casque, comme toujours. autohebdo.fr, F1 - Un casque montagnard pour Vettel en Styrie
  • Durant la visite, enfants et adultes pourront manipuler catapulte, pierrière, bricole, trébuchet, baliste. Essayer la cotte de mailles, la tunique et le heaume. Apprendre comment attaquer ou défendre un château. Actionner le bélier. Exercer son adresse au tir à l'arc et à l'arbalète.. Faire tourner la grue ou cage à écureuil. Plus de deux heures de visite interactive.. , Des machines à remonter le temps - Le journal du Gers
  • Comme la Mercedes W11 et la combinaison des pilotes, le casque du pilote britannique se pare de noir et d’un logo Black Lives Matter, accompagné du slogan, sur le haut de son heaume. Nextgen-Auto.com, Formule 1 | Lewis Hamilton présente un casque revu pour 2020
  • De même le salut militaire rappelle tout simplement ce geste des chevaliers qui, pour se saluer, remontaient la visière de leur heaume montrant leur visage et leur sourire, signe de paix. , Marne. Montmirail : adieu bises, poignées de main, accolades... | Le Pays Briard

Traductions du mot « heaume »

Langue Traduction
Anglais helm
Espagnol timón
Italien timone
Allemand helm
Chinois
Arabe القياده
Portugais leme
Russe шлем
Japonais
Basque lema
Corse aiutu
Source : Google Translate API

Synonymes de « heaume »

Source : synonymes de heaume sur lebonsynonyme.fr

Heaume

Retour au sommaire ➦

Partager