La langue française

Grémille

Sommaire

  • Définitions du mot grémille
  • Étymologie de « grémille »
  • Phonétique de « grémille »
  • Citations contenant le mot « grémille »
  • Traductions du mot « grémille »

Définitions du mot grémille

Trésor de la Langue Française informatisé

GRÉMILLE, subst. fém.

ICHTYOL. Petit poisson d'eau douce, à nageoire dorsale épineuse, appelé aussi perche* goujonnière. Soupe de grémilles. Se tenant toujours au fond, plus gloutonne que la plus vorace des perches, la grémille n'est pas un poisson recherché par les pêcheurs qui la maudissent souvent, car dès qu'un banc de ces perches vient sur l'amorce, les autres poissons désertent le coup (M. Duborgel, La Pêche et les poissons de rivière, Paris, Le Livre de poche, 1955, p. 236).
Prononc. : [gʀemij]. Étymol. et Hist. 1788 ichtyol. (Dom Fleurand, Lettre à Lacépède ds Lacépède, Hist. nat. des poissons, Paris, Plassan, t. 4, pp. 357-358). Terme région. (Moselle et Franche-Comté) de même rad. que grumeau* (FEW t. 4, p. 287b), l'aspect de ce poisson évoquant peut-être celui des grumeaux. Bbg. Jud (J.). Les N. des poissons du lac Léman. B. du gloss. des pat. de la Suisse Romande. 1912, t. 11, pp. 14-15.

Wiktionnaire

Nom commun

grémille \ɡʁe.mij\ féminin

  1. (Zoologie) Espèce de petit poisson osseux d’eau douce d'Europe et d'Asie, introduit en Amérique du Nord, de la famille des perches, à deux nageoires dorsales continues, hautes et épineuses.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « grémille »

Du latin populaire grumellus « grumeau ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « grémille »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
grémille gremj

Citations contenant le mot « grémille »

  • « Durant l’hiver, nous avons visité des étangs gelés, visité l’aquarium d‘Amnéville, appris à monter une canne à pêche, regardé des vidéos et visité des magasins spécialisés dans les articles de pêche. De mars à juillet, nous avons repris cette activité pêche et chaque enfant possède une carte fédérale individuelle, ce qui nous permet de pêcher un peu partout (rivière, canal et étang). Chacune de ces sorties nous a permis de prendre des perches, gardons, truites, poissons chat, esturgeons, carpe, grémille, goujon… », explique Guillaume Richard, éducateur spécialisé à l’IME. , Edition Remiremont - Gérardmer | Le Val-d’Ajol : les enfants de l’institut médico-éducatif capturent un esturgeon beluga de près de deux mètres
  • L’édification du barrage a également offert un important spot de pêche à tous les passionnés, avec une large ouverture, allant cette année, du 9 février au 31 décembre. " On y trouve au moins seize espèces de poissons, explique Jérôme Bouard, guide de pêche. Sandre, perche commune, grémille, brochet, gardon, rotengle, brème et quelques carpes. Également des truites arc-en-ciel mais issues de pisciculture. À cette exception près, toutes les espèces sont acclimatées et sauvages et ne bénéficient d’aucune mesure de gestion particulière. " Introduites de manière non-officielle par les pêcheurs, elles ont su trouver dans ce plan d’eau artificiel et hermétique les conditions nécessaires à leur survie et à leur reproduction. midilibre.fr, Lozère : dans les secrets du lac de Naussac - midilibre.fr
  • A partir du XIXe siècle les introductions se sont multipliées : poisson-chat, silure, perche-soleil, truite-arc-en-ciel, omble fontaine, black-bass, etc., ainsi que différents salmonidés originaire d’Amérique du nord qui ne semblent pas avoir réussi à se naturaliser. D’autres espèces seraient arrivées « naturellement » comme la grémille et le hotu, ainsi que le sandre. Quant au silure glane…. ? Ceci ne doit pas faire oublier que les nombreuses connexions qui ont été établies entre les bassins fluviaux par le biais des canaux de navigation, ouvrent la voie à la libre circulation des espèces qu’elles soient autochtones ou non… Le réseau de canaux européen, cette grande trame bleue, a créé des autoroutes pour la circulation des espèces de toute origine ! Le bassin du Rhône est ainsi connecté à plusieurs autres bassins, dont celui du Danube via le Rhin. La tête sous l’eau, D’où viennent nos poissons ? – La tête sous l’eau

Traductions du mot « grémille »

Langue Traduction
Anglais ruffe
Espagnol ruffe
Italien ruffe
Allemand ruffe
Chinois 鲁夫
Arabe راف
Portugais ruffe
Russe ерша
Japonais ルッフ
Basque ruffe
Corse ruffe
Source : Google Translate API
Partager