Gouttière : définition de gouttière


Gouttière : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

GOUTTIÈRE, subst. fém.

A. − Endroit par lequel l'eau goutte.
1. Bord inférieur d'un toit, d'un abri en pente, d'où l'eau goutte ou se déverse quand il pleut. On n'entendait que la pluie tomber sur le pavé, les gouttières crachaient du haut des toits, les ruisseaux grossis coulaient dans les rues (Flaub., Éduc. sent.,1845, p. 233).Les gouttières des toits versent dans la rue des trombes clapotantes (Moselly, Terres lorr.,1907, p. 279).P. anal. La gouttière immense et ruisselante par où le torrent pleuvait perpendiculairement dans la vallée (Lamart., Confid., livre 12, 1849, p. 380).
P. ext., gén. au plur. Toit. Des chats qui se battent dans les gouttières (Ac.1835-1932).M. Bellaguet, qui était ingénieux, avait même établi dans la gouttière un petit atelier où M. Ménage faisait de la peinture (A. France, Pt Pierre,1918, p. 109).
Chat de gouttière(s). Chat d'espèce commune. Un affreux chat de gouttière :
1. C'était un très authentique chat de gouttière, haut sur pattes, long, à tête de fauve, très régulièrement strié d'ondes d'ébène qui cerclaient les pattes de bracelets noirs, allongeaient les yeux par deux grands zigzags d'encre. Huysmans, Là-bas, t. 1, 1891, p. 119.
Lapin de gouttière (rare et fam.). Chat préparé à la manière d'un lapin (cf. Lar. 19e-20e).
P. anal. Fissure du toit, produite accidentellement, par laquelle l'eau s'infiltre dans la maison; écoulement d'eau par le plafond. Il [le plâtre] se détrempe et tombe sous les gouttières (Pesquidoux, Livre raison,1925, p. 143) :
2. Dans le vieux toit de mousse, il y avait des gouttières qui, toujours aux mêmes endroits, infatigables, monotones, faisaient le même tintement triste; elles détrempaient par places le sol du logis, qui était de roches et de terre battue... Loti, Pêch. Isl.,1886, p. 209.
[Le suj. désigne une toile de tente] Faire gouttière. Être perméable à l'endroit d'un frottement (cf. Vercel, Cap. Conan, 1934, p. 9).
2. P. méton. Conduite fixée au bord du toit pour permettre l'écoulement des eaux de pluie par un tuyau de descente. Des glouglous de gouttières; gouttière bouchée. Gouttière de plomb (Ac. 1798-1878). Gouttière de zinc (Ac. 1932). Gouttière pendante (Barb.-Cad. 1963). La gouttière ordinaire du commerce est un canal demi-cylindrique roulé mécaniquement avec un ourlet sur la face (Robinot, Vérif., métré et prat., trav. bât., t. 4, 1928, p. 76).L'eau coule avec bruit sur le zinc des gouttières (J. Bousquet, Trad. du silence,1935-36, p.172) :
3. Leurs lourdes bottes marquaient le pas dans le silence et des cascades dégringolées des toits tambourinaient le cuir épais de leur shako. De temps en temps, une gouttière crevée leur lâchait une douche au passage. Courteline, Train 8 h 47,1888, 2epart., III, p. 117.
P. anal. Elle rentrait dans la salle, torchant l'éternelle gouttière de son nez (Huysmans, Sœurs Vatard,1879, p. 30).
3. Spéc. Ouverture du tuyau d'écoulement des eaux du toit (cf. Viollet 1875). Synon. gargouille.Gouttières de pierre fantastiquement taillées qui hérissent les édifices gothiques (Hugo, N.-D. Paris,1832, p. 561).
B. − P. anal. (avec A 2 supra)
1. [P. anal. d'emploi] Conduit permettant de recueillir un liquide.
a) ARM. ,,Évidement allongé pratiqué le long des lames d'épée`` (Leloir 1901). La gouttière des épées (Péladan, Vice supr.,1884, p. 9).
b) GRAV. ,,Canal ou bec saillant que l'on ménage sur les planches bordées de cire afin de permettre à l'eau-forte de s'écouler après la morsure`` (Maire, Manuel biblioth., 1896, p. 341).
c) MAR. Bordage creusé ou incliné situé entre les ponts et la muraille du navire, servant à diriger l'écoulement des eaux (cf. Croneau, Constr. nav. guerre, t. 1, 1892, p. 348).
d) MENUIS. ,,Ravalement circulaire fait dans la feuillure d'une pièce d'appui de croisée pour recevoir l'eau qui y est apportée par le jet d'eau du châssis`` (Littré). Synon. rejeteau (cf. Rob.).
e) SELL. ,,Grande bande de cuir qui borde l'impériale du carrosse et empêche la pluie de pénétrer par les portières`` (Littré). Les gouttières d'un carrosse (Ac. 1798-1878).
2. [P. anal. de forme] Ce qui présente une forme demi-cylindrique, qui comporte une rainure, un sillon. Déprimé, disposé en gouttière. Pétiole creusé en gouttière (Ac. 1835-1932).
a) ANAT. Dépression, sillon formé sur la surface de certains os et permettant le passage de nerfs, de tendons, de vaisseaux. Gouttière sagittale, gouttières des malléoles (Ac. 1835-1932). Gouttière humérale (Cuvier, Anat. comp., t. 1, 1805, p. 279).Gouttières vertébrales (Flaub., Bouvard, t. 1, 1880, p. 61).Gouttière costale, dans laquelle glissent les vaisseaux intercostaux et le nerf intercostal (G. Gérard, Anat. hum.,1912, p. 112).
Rem. Employé en zool. (cf. Séguy 1967 et St-Riquier-Delp. 1975).
b) ARBORIC. ,,Déchirure dans le tronc d'un arbre, causée d'ordinaire par la gélivure et laissant écouler la sève`` (Fén. 1970).
c) CHASSE. Au plur. ,,Rainures longitudinales, plus ou moins marquées, longues et profondes, visibles à la base des bois des cerfs`` (Burn. 1970). Cf. Ac. 1798-1932.Son port de tête, sa ramure [du mâle] avaient une majesté royale. Quatorze chevillures s'étageaient sur ses perches sombres, creusées de profondes gouttières et grumelées de perlures blanches (Genevoix, Dern. harde,1938, p. 158).
d) CHIR. et cour. Appareil qui sert à immobiliser un membre fracturé ou malade, le corps tout entier. Gouttière de Bonnet, pour adultes, garnie avec matelas et coussins imperméabilisés au siège (Catal. instrum. chir. (Collin), 1935, p. 408) :
4. ... la bottine en dextrine m'a été intolérable. On l'a fendue et j'ai la jambe dans une gouttière, suivant la méthode classique. Ma fracture n'est rien, mais les désordres de l'articulation ont été fort graves. Flaub., Corresp.,1879, p. 202.
e) IMPR. ,,Encoche placée au milieu du pied d'un caractère`` (Comte-Pern. 1963; v. aussi ds Lexis 1975).
f) RELIURE. ,,Tranche latérale du livre généralement creuse``, opposée au dos qui est bombé (Bibl. 1965).
REM. 1.
Gouttereau, adj.[En parlant d'un mur latéral d'une église gothique, d'un bâtiment] . Qui supporte les gouttières et les gargouilles. Anton. mur pignon.Mur gouttereau (Noël1968).Subst. ds Rob., Nouv. Lar. ill.-Lar. Lang. fr., Lexis 1975 et sous la forme goutterot ds Chabat 1881, Noël 1968.
2.
Gouttier, -ière, adj.,vx. Qui tombe comme par une gouttière. Eaux gouttières (Nouv. Lar. ill., Littré, Guérin 1892).
3.
Gouttier, subst. masc.,hapax. Tuyau de descente des eaux du toit qui part d'un chéneau. Le gouttier de son chéneau se dégorge sur l'escalier. Les marches sont disjointes. Elle n'a jamais voulu faire reculer la gouttière (Renard, Journal,1901, p. 666).
Prononc. et Orth. : [gutjε:ʀ]. Ds Ac. dep. 1694. Ac. 1932 écrit chat de gouttières. Étymol. et Hist. 1remoitié xiies. gutiere (Psautier Oxford, éd. Fr. Michel, LXXI, 6). Dér. de goutte1*; suff. -ière*. Fréq. abs. littér. : 314. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 443, b) 549; xxes. : a) 501, b) 365. Bbg. Archit. 1972, p. 117, 212. - Quem. DDL t. 8.

Gouttière : définition du Wiktionnaire

Forme d’adjectif

gouttière \ɡu.tjɛʁ\

  1. Féminin singulier de gouttier.

Nom commun 1

gouttière \ɡu.tjɛʁ\ féminin

  1. (Architecture) Petit canal placé au bord des toits et par où les eaux de pluie s’écoulent.
    • Maintenant il pleut. J’entends l’eau qui ruisselle des gouttières, et qui fouette les vitres de ma chambre. — (Octave Mirbeau, Lettres de ma chaumière : La Tête coupée, A. Laurent, 1886)
    • Elle ne savait pas que, sur la terrasse des maisons, la pluie fait des lacs quand les gouttières sont bouchées. — (Gustave Flaubert, Madame Bovary, Michel Lévy frères, Paris, 1857)
    • Bref, nous avions fini le litre, assis sur une grosse souche, avec la fameuse couverture pendue aux branches, qui pissait l’eau comme une gouttière. — (Georges Bernanos, Nouvelle Histoire de Mouchette, Plon, 1936)
    • L’eau qui coule de la gouttière. — Les gouttières qui se déversent sur la tête des passants.
  2. (Par extension) (Familier) Le toit même. — Note : Dans ce sens, on le met ordinairement au pluriel.
    • Se promener sur les gouttières.
    • Des chats qui se battent dans les gouttières.
    • Un chat de gouttières : Un chat d’espèce commune.
  3. (Par analogie) Canal permettant l’écoulement d’un liquide quelconque.
    • Pantalon avec gouttière.
    • La masse des enfants se précipite sans cesse autour de la grande cuve qui tourne sur elle-même, pour guetter le moment où les valves ouvertes, tandis que l’air pénètre en sifflant à l’intérieur des cuiseurs, arrive la vague de sirop bouillant, qui coule le long des gouttières comme un fleuve blond. — (J. M. G. Le Clézio, Le Chercheur d’or, Gallimard, 1985)
  4. (Automobile) Rainure dissimulée permettant à l’eau de s’écouler autour des portières des automobiles.
  5. (Reliure) Coupe creuse qu’on donne à la tranche du livre opposée au dos.
    • Gouttière (Rel.). — C’est la tranche intérieure d’un volume relié ; elle affecte toujours la forme concave, par opposition au dos, qui est convexe, d’où son nom. — (Albert Maire, Manuel pratique du bibliothécaire, Lexique des termes du livre, Alphonse Picard et fils, 1896, p. 341)
  6. (Chasse) Fentes ou raies creuses qui sont le long des bois de la tête du cerf, du chevreuil, etc..
  7. (Anatomie) Certains enfoncements que présentent les os.
    • Les gouttières des malléoles.
    • La gouttière sagittale.
  8. (Chirurgie) Appareil destiné à maintenir dans l’immobilité un membre brisé ou malade pendant le temps nécessaire à la guérison.
  9. (Botanique) Certains enfoncements végétaux.
    • Creusé en gouttière : Qui a sur sa longueur et d’un seul côté un demi-canal, une espèce de rainure.
    • Pétiole creusé en gouttière.
  10. (Imprimerie) (Typographie) Espace entre les poses.
    • La largeur de gouttière correspondant à l’espace entre les colonnes. — (http://www.psill.net/1_1_ind_decouverte.html)

Nom commun 2

gouttière \ɡu.tjɛʁ\ féminin (pour un homme on dit : gouttier)

  1. (Vieilli) (Familier) Grande buveuse d’eau-de-vie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Gouttière : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GOUTTIÈRE. n. f.
Petit canal placé au bord des toits et par où les eaux de la pluie s'écoulent. Gouttière de zinc, de plomb. L'eau qui coule de la gouttière. Les gouttières qui se déversent sur la tête des passants. Il s'est dit aussi quelquefois, par extension et familièrement, pour désigner le Toit même. Dans ce sens, on le met ordinairement au pluriel. Se promener sur les gouttières. Des chats qui se battent dans les gouttières. Un chat de gouttières, Un chat d'espèce commune. En termes de Reliure, il se dit de la Coupe creuse qu'on donne à la tranche du livre opposée au dos. En termes de Chasse, il se dit des Fentes ou raies creuses qui sont le long des bois de la tête du cerf, du chevreuil, etc. En termes d'Anatomie, il se dit de Certains enfoncements que présentent les os. Les gouttières des malléoles. La gouttière sagittale. En termes de Chirurgie, il se dit d'un Appareil destiné à maintenir dans l'immobilité un membre brisé ou malade pendant le temps nécessaire à la guérison. En termes de Botanique, Creusé en gouttière, Qui a sur sa longueur et d'un seul côté un demi-canal, une espèce de rainure. Pétiole creusé en gouttière.

Gouttière : définition du Littré (1872-1877)

GOUTTIÈRE (gou-tiè-r') s. f.
  • 1Bord inférieur des toits d'où l'eau tombe par gouttes quand il pleut. Et les nombreux torrents qui tombent des gouttières, Grossissant les ruisseaux, en ont fait des rivières, Boileau, Sat. VI. Quelle tombe ! ah ! monsieur, ils me l'ont mis sous une gouttière, lui qui depuis l'âge de raison n'avait pas bu un verre d'eau ! Marmontel, Mém. VI.

    Fig. S'il [Pontchartrain] n'était pas en état de présenter un mémoire de cette transcendance, [il devait] se taire et tendre le dos en silence sous la gouttière, Saint-Simon, 425, 136.

    Par extension, le toit. …Elle a, dans sa gouttière, à suivre Jupiter passé la nuit entière, Boileau, Sat. X. Et quel fâcheux démon durant les nuits entières Rassemble ici les chats de toutes les gouttières ? Boileau, ib. VI. L'auteur des Chats [Moncrif] n'est pas trop fait pour juger Pierre le Grand ; il y a loin de sa gouttière au Volga et au Jaïk, Voltaire, Lett. d'Argental, 27 oct. 1760.

  • 2 Par la métonymie du lieu où une chose se fait à la chose elle-même. Canal demi-cylindrique ordinairement en zinc ou en fer-blanc, attaché au-dessous du bord inférieur des toits, pour recevoir l'eau de la pluie et la conduire soit dans une citerne, soit dans le ruisseau.

    En gouttière, en forme de gouttière. La pointe de la mandibule inférieure [chez les pétrels] est creusée en gouttière, Buffon, Ois. t. XVII, p. 431.

  • 3 Terme de sellier. Grande bande de cuir qui borde l'impériale du carrosse et empêche la pluie d'entrer par les portières.
  • 4Sillon dans certaines coquilles univalves.

    Terme de vénerie. Raies creuses qui règnent le long des perches de la tête du cerf et du chevreuil.

  • 5 Terme d'anatomie. Rainure creusée sur la surface d'un os.

    Terme de vétérinaire. Gouttières des jugulaires, excavations longitudinales que l'on remarque sur les deux faces de l'encolure du cheval.

  • 6 Terme de chirurgie. Appareil de fil de fer, matelassé en dedans, employé dans toutes les lésions articulaires et les fractures.
  • 7 Terme de relieur. La gouttière d'un livre, côté du volume qui est opposé au dos, et qui a une légère forme de gouttière.

    Terme de fourbisseur. Croix sur les faces des lames de sabre ou d'épée.

    terme de graveur. Petit canal pour verser plus commodément l'eau-forte après qu'elle a mordu.

    Terme de menuiserie. Ravalement circulaire fait dans la feuillure d'une pièce d'appui de croisée, pour recevoir l'eau qui y est apportée par le jet d'eau du châssis.

  • 8 Terme d'eaux et forêts. Gouttière, synonyme de gélivure.
  • 9 Terme de marine. Longue pièce de bois creusée qui règne autour des ponts pour l'écoulement des eaux.

    Gouttières renversées, sortes d'hiloires qui consolident le faux-pont.

  • 10Pièces de cire blanche creusées en forme de bière, que les quatre barons de l'évêché d'Orléans présentaient chaque année dans l'église de Sainte-Croix, en expiation du meurtre de Ferri de Lorraine, assassiné en 1229 par ces barons.
  • 11Insecte nommé aussi bouclier lisse.

HISTORIQUE

XIIe s. Gutieres degutanz sur terre, Liber psalm. p. 94.

XIIIe s. Et se li murs est entre deus teres, cascuns a l'aisement du mur et pot mesoner dessus, en tele maniere que cascuns mete goutiere par devers soi, Beaumanoir, XXIV, 22. Or sui ausi com li mesriens Qui porrist desouz la goutiere, Rutebeuf, 310.

XVe s. Une garniture de lict de camp, c'est assavoir le ciel, goutiere [bandes d'étoffe pendant en haut des rideaux], Bibl. des ch. 6e série, t. I, p. 352. Le bonhomme… est ainsy accoutumé à noises et à travail comme goutieres à pluye, Les 15 joyes de mariage, p. 81.

XVIe s. Cestuy-ci [Auguste] avoit esté juge universel du monde à dix-neuf ans et veult [dans une loi] que, pour juger de la place d'une gouttiere, on en ayt trente, Montaigne, I, 407. Ces ordinaires gouttieres [ennuis continuels] me mangent, Montaigne, IV, 72. C'est pour le mieulx que j'ai la gravelle ; les bastiments de mon aage ont naturellement à souffrir quelque gouttiere, Montaigne, IV, 269. Nul ne peut avoir entrée, issue, glaçoir [lieux d'aisance], evier, egout ou gouttiere sur son voisin, s'il n'a titre, Loysel, 293. Il jugeoit un vieil cerf à la perche, aux espois, à la meule, andouillers et à l'embrunisseure, à la grosse perleure, aux gouttieres, aux cors, Ronsard, 210. Ce fut au visceroy à se sauver par la porte de derriere, de muraille en muraille, de goutyere en goutyere, Brantôme, Lannoy.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

GOUTTIÈRE. Ajoutez : - REM.

1. La gouttière n'est point une croix, comme il est dit au n° 7 ; c'est un évidement pratiqué le long des lames de certaines armes blanches ; la gouttière est plus étroite que le pan creux relativement à sa profondeur.

2. La gouttière du n° 8 n'est point exactement synonyme de gélivure. C'est un défaut des bois, une partie pourrie au milieu du bois ; elle peut avoir pour cause toute autre chose que la gelée : ce qui la distingue de la gélivure.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « gouttière »

Étymologie de gouttière - Littré

Goutte ; provenç. et espagn. gotera ; portug. goteira.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de gouttière - Wiktionnaire

(1120) De goutte (du latin gutta) avec le suffixe -ière.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « gouttière »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gouttière gutjɛr play_arrow

Citations contenant le mot « gouttière »

  • Une cuve de 1 000 litres raccordée à la gouttière avec système d’ouverture/fermeture lorsque la cuve est pleine. Excellent pour arroser les fleurs et le jardin et nettoyer la voiture l’été. @ Bruno V. , Récupérer l'eau de pluie : comment faire ? | C'est à Cherbourg
  • Les frigos sont couchés sur le dos, portes vers le ciel. Par temps sec, ils servent de banc, de lit ou de table de travail. Quand la pluie tropicale s’abat sur la Guyane, on ouvre les portes pour qu’ils se remplissent d’eau. On comprend alors que les boîtes horizontales ont été disposées dans des endroits stratégiques, en contrebas d’un toit en tôle ou au débouché d’une gouttière, d’un entonnoir géant. Ces centaines de réservoirs sont précieux. Sans eux, l’eau ne monterait pas jusque dans le bidonville du Mont Baduel. Libération.fr, A Cayenne, faim de non-recevoir : une aide humanitaire insuffisante - Libération
  • Rédacteur spécialisé et Community Manager, Norman est également l’heureux propriétaire d’un chat de gouttière de 5 ans nommé Ragnar. Avec sa plume facétieuse et aiguisée (fidèle à son esprit), c’est lui qui vous déniche l’essentiel des actualités de Woopets et anime la communauté avec passion et humour sur notre page Facebook. Woopets, Les chiens auraient appris à vous faire culpabiliser avec leur regard en créant un muscle spécial !
  • Par exemple, elles peuvent corriger un écart de la ligne médiane dentaire entre la mâchoire inférieure et supérieure allant jusqu'à 2 millimètres. Elles peuvent aussi corriger un espacement ou chevauchement des dents de moins de 6 mm, au-delà de cet écart, la réussite n'est pas garantie. Un autre problème assez fréquent est la rotation des canines ou des prémolaires. Les gouttières transparentes comme Invisalign peuvent corriger un angle de 45° maximum. Des traitements orthodontiques plus poussés sont indispensables pour corriger des défauts plus sévères. Futura, Orthodontie : des appareils dentaires invisibles et plus confortables
  • -Un fichier .stl de la bouche du patient qui va décrire la géométrie « extérieur » de la bouche et à partir de laquelle nous allons modéliser nos guides ou nos gouttières. Pour obtenir cette empreinte, soit le praticien prend une empreinte physique en silicone, il nous l’envoie et nous scannons chez nous, soit il est équipé et nous envoie directement le .stl. PRIMANTE 3D, À la découverte de l'impression 3D dentaire en 7 questions
  • Les services d’urgence ont été appelés après que l’oiseau frappé a été pris au piège dans une gouttière et a semblé en détresse. News 24, Les pompiers, la police et la RSPCA ferment la rue et utilisent une échelle extensible pour sauver bébé SEAGULL - News 24
  • Vous en avez assez d’entretenir vos gouttières ; vous être envahi par les moustiques et n’avez pas pensé à voir ce qu’il se passe dans vos gouttières ; vous êtes dans une région soumise à de fortes chutes de neige et craignez pour vos gouttières ? Découvrez la solution facile à installer : le pare-feuilles multifonction ! Batiweb, 5 Bonnes raisons d’opter pour le protège gouttières le plus performant du marché
  • Le citoyen est une variété de l'homme ; variété dégénérée ou primitive, il est à l'homme ce que le chat de gouttière est au chat sauvage. De Rémy de Gourmont / Epilogues
  • Chaque fois qu'une maîtresse me quitte, j'adopte un chat de gouttière : une bête s'en va, une autre arrive. De Paul Léautaud
  • En vieille maison, il y a toujours quelque gouttière. Guillaume Bouchet sieur de Brocourt, Les Sérées

Images d'illustration du mot « gouttière »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « gouttière »

Langue Traduction
Corse grondaia
Basque gutter
Japonais
Russe водосточный желоб
Portugais calha
Arabe مزراب
Chinois 排水沟
Allemand rinne
Italien grondaia
Espagnol canal
Anglais gutter
Source : Google Translate API

Synonymes de « gouttière »

Source : synonymes de gouttière sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires