La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « gougne »

Gougne

Définitions de « gougne »

Wiktionnaire

Nom commun 2 - français

gougne \ɡuɲ\ féminin

  1. Variante de gouine.
    • J'étais comme une gougne, une godiche mal lunée qui minaudait en maraude.

Nom commun 1 - français

gougne \ɡuɲ\ féminin

  1. (Rare) (Habillement) Longue tunique à manches ajustées descendant jusqu'au genou.
    • Une gougne de drap vert, richement brodée, comme on en voit quelquefois porter par fantaisie, peut atteindre le prix de 1,500 fr. — (G. Frilley, J. Wlahovitj, Le Monténégro contemporain, 1876)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « gougne »

Apparenté à l’ancien français goune (« robe »), à l’italien gonna (« jupe »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « gougne »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gougne gunj

Citations contenant le mot « gougne »

  • Renaud Pfeffer, président de la Copamo, Yves Gougne, vice-président et Caroline Dompnier du... , Mornant. La Communauté de communes soutient la culture sur le territoire
  • Alors qu’elle se prépare à une cinquième candidature (après celles de 2004, 2006, 2010 et 2014), Marie-Reine Le Gougne met en avant sa connaissance de « toutes les composantes de cette fédération ». « J’ai toujours défendu tous les sports et toutes les disciplines, le patinage de vitesse, le curling et le bobsleigh », ajoute-t-elle, tout en cherchant à minimiser le savoir-faire de l’autre candidate : « J’ai un profond respect pour Nathalie Péchalat, qui est une très bonne danseuse. Etre sportive de haut niveau et diriger une fédération, ce n’est quand même pas la même chose. » Derrière cette candidature, Mme Le Gougne dit aussi voir la main de M. Gailhaguet : « J’entends que ses plus fidèles soutiens appellent à voter pour Nathalie Péchalat. » Le Monde.fr, Sports de glace : Marie-Reine Le Gougne se présente comme « candidate antisystème Gailhaguet »
  • « Je suis licenciée depuis 1966, avait plaidé Marie-Reine Le Gougne sur le site L'Equipe.fr. Depuis 2012, je suis licenciée au Paris Olympique Club. Mais en 2018, le président, Michel-Ange Marie-Calixte, m'a annoncé que Didier Gailhaguet avait refusé l'affiliation de son club. Il a obtenu gain de cause en commission de conciliation au CNOSF, mais j'ai perdu une année de licence. Ce n'est pas de mon fait à moi. » leparisien.fr, Patinage : Marie-Reine Le Gougne pourra se présenter à la succession de Didier Gailhaguet - Le Parisien
  • Très vite, les médias américains accusent la juge française Marie-Reine le Gougne d’avoir favorisé la victoire russe afin de garantir l’or olympique au couple français Marina Anissina et Gwendal Peizerat dans l’épreuve de danse sur glace quelques jours plus tard, en s’assurant le vote des juges des pays de l’Est. SudOuest.fr, Jeux Olympiques : il y a 20 ans, le scandale des juges et l’arrangement franco-russe en patinage artistique
  • Sa candidature avait été repêchée un extremis par les instances fédérales après un refus initial. Finalement, Marie-Reine Le Gougne ne pourra pas honorer sa cinquième candidature à la présidente de la Fédération des sports de glace, la première sans Didier Gailhaguet en face. , Patinage : L'élection pour la présidence de la FFSG maintenue, Le Gougne obligée de se retirer
  • Huit jours après Nathalie Péchalat, une deuxième candidate se déclare : l’ancienne juge de patinage artistique Marie-Reine Le Gougne, au cœur du scandale des JO-2002, a indiqué jeudi qu’elle visait la présidence de la Fédération des sports de glace (FFSG). , Patinage Artistique | Candidature à la FFSG. Le Gougne entre en lice
  • «Je dis tout haut ce que tout le monde dit tout bas », lance Marie-Reine Le Gougne sans pour autant hausser la voix. C'est pourquoi la Strasbourgeoise a décidé de se présenter à la présidence de la Fédération française des sports de glace (FFSG). Elle a pour elle « un CV exceptionnel : patineuse internationale, juge international, 20 ans de présidence d'une ligue, 7 ans de présidence d'un club, membre fédéral pendant 22 ans et 48 ans de licence à la FFSG ». , Le Gougne ne reste pas de glace face à la fédération

Gougne

Retour au sommaire ➦

Partager