Glu : définition de glu


Glu : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

GLU, subst. fém.

A. −
1. Colle végétale, généralement tirée de l'écorce de houx ou des baies de gui, avec laquelle on prend les petits oiseaux :
Mon frère avait imaginé de faire de la glu pour prendre les oiseaux. Je ne sais si c'est dans le grand ou le petit Albert, ou dans notre vieux manuel de diablerie qu'il en avait trouvé la recette. Il s'agissait tout bonnement de piler du gui de chêne. Sand, Hist. vie, t. 2, 1855, p. 458.
P. métaph. Ils [les juges du Saint-Office] ne cherchent mon erreur que pour me la pardonner; ils me prennent à la glu de leur amour (Morand, Dern. jour Inquis.,1947, p. 269).
Loc. verb. fig. Avoir de la glu aux mains. ,,Retenir plus qu'on ne doit de l'argent qui passe par les mains`` (Ac. 1878-1932).
2. P. anal. Glu marine. Colle à base de caoutchouc, d'huile de goudron et de gomme laque, utilisée notamment dans la marine. Ces quatre baguettes sont collées ensemble avec de la glue marine, ou autre colle de première qualité (Nosban, Manuel menuisier,1857, p. 154).
3. P. ext. Matière visqueuse et collante. L'amer avril, son vent fiévreux, son abeille prise à la glu d'un bourgeon brun (Colette, Naiss. jour,1928, p. 68).
B. − Au fig., fam. Personne gênante et tenace dont on ne peut se débarrasser. Ils vont louer la maison à côté de la nôtre. − Célimare. C'est de la glu! (Labiche, Célimare,1863, III, 4, p. 112).
Prononc. et Orth. : [gly]. Ds Ac. dep. 1694. Var. glue ds Land. 1834. Étymol. et Hist. Fin xies. judéo-fr. glud (Raschi, Gl., éd. A. Darmesteter et D.S. Blondheim, t. 1, 552); 1155 (Wace, Brut, 13593 ds Keller, p. 217a). Du b. lat. glus, glutis, lat. gluten, glutinis « glu, gomme, colle ». Fréq. abs. littér. : 73. Bbg. Quem. DDL t. 3.

Glu : définition du Wiktionnaire

Nom commun

glu \ɡly\ féminin

  1. Colle végétale extraite du houx, du gui, des baies de genêt, dont on se sert surtout pour prendre les oiseaux.
    • Cependant le nommé Ignace Mélisse étoit accusé, le 26 mai, devant la cour d'assises de l'Ain, d'avoir volé, à l'aide d'une baguette imprégnée de glu , l'argent qui se trouvoit dans le tronc de l'église de Saint-André-de-Corcy. — (L'Ami de la religion et du roi: journal ecclésiastique, politique et littéraire, du samedi 13 juin 1835, page 582)
    • Pour fabriquer de la glu, il convient de maintenir dans de l’eau bouillante pendant 8 à 10 heures de jeunes rameaux (de houx) prélevés en juillet. A cette époque, le liber est riche et actif, l’écorce se détache facilement du bois. On enlève alors l’écorce… et on pile dans un mortier les rameaux… en une pâte que l’on fait bouillir dans l’eau à son tour. Celle-ci est ensuite mise à fermenter…. — (Signollet Stéphane, Le houx, 96 p., page 66, 1999, Actes Sud, Le nom de l'arbre)
  2. (Par extension) Matière visqueuse tendant à prendre au piège.
    • Il pâlit un peu, puis, tentant un effort désespéré, réussit à dégager un pied, tandis que l’autre restait prisonnier de la glu mouvante et fétide des profondeurs. — (Louis Pergaud, Un sauvetage, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Il était d'usage chez elle de chanter un chant monocorde pour retenir l'attention des passants à la façon des méduses molles qui disposent la glu de leur piège. — (Antoine de Saint-Exupéry, Citadelle (1948), LXVIII)
    • J’entendais, sans la voir, une mouche se débattre désespérément à la glu d’un papier. — (Marcel Arland, Terre natale, 1938, réédition Le Livre de Poche, page 103)
  3. (Informatique) Programme permettant de faire fonctionner ensemble d’autres programmes.
    • Perl est un exemple typique de « langage de glu » (mais il sait faire des tas d’autres choses).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Glu : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GLU. n. f.
Matière visqueuse qui est extraite de la seconde écorce du houx, des baies de genêt, dont on se sert surtout pour prendre les oiseaux. Fig. et fam., Avoir de la glu aux mains, Retenir plus qu'on ne doit de l'argent qui passe par les mains.

Glu : définition du Littré (1872-1877)

GLU (glu) s. f.
  • 1Matière visqueuse et tenace dont on se sert pour prendre les oiseaux et qui est fournie par la seconde écorce du houx et par le gui. Cela tient comme de la glu.

    Fig. Le plaisir est une glu qui colle et attache l'âme à son objet, Nicole, dans RICHELET. Le style de la Calprenède est maudit en mille endroits… je trouve qu'il est détestable, et je ne laisse pas de m'y prendre comme à de la glu ; la beauté des sentiments, la violence des passions…, Sévigné, 67. Non, pour les cours Dieu ne m'a pas fait naître ; Oiseau craintif, je fuis la glu des rois, Béranger, à mes amis. À lui [Béranger] plus d'un cœur vint se rendre, Mais les oiseaux en feront foi, J'ai [la muse] fourni la glu pour les prendre, Béranger, Épitaphe.

  • 2Espèce de colle forte employée dans la marine.

HISTORIQUE

XIIe s. Cum se il fust aers [attaché] à un petit de gluz, Th. le mart. 146. Qui nos desseverrat de la chariteit de Crist ? cist est li gluz par cuy toz li corz de sainte Eglise creist ajunz et enlaciez ensemble, Saint Bernard, 562.

XIIIe s. Mors à la roi [rets] et à la glui A tant pris de gens qu'aujourd'hui N'y a remès [resté] fors que menuis, la Mort, dans JUBINAL, II, 273. Femme prent le musart à la glu et à l'haim [hameçon], Chastie-musart. Jehan le Ernim, qui estoit artillier le roy, ala lors à Damas pour acheter cornes et glus pour faire arbalestres, Joinville, 258. N'i ot codre [coudrier] ne chastainier, U il ne mettent laz u glu, Tant que pris l'unt [l'oiseau] e retenu, Marie de France, Laustic.

XIVe s. La glu doit estre de joennes houx ; la plus verde est la meilleure, Modus, f° CXXXIII.

XVIe s. Le guy de chesne, dont on fait la glus pour prendre les oiseaux, Amyot, Cor. 4. Un merle qu'à la glu en nos forests je pris, Ronsard, 720.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Glu : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

GLU, s. f. (Arts méchan. & Chasse.) composition visqueuse & tenace qu’on fait par art avec les baies de guy, l’écorce de houx, les racines de viorne, les prunes de sébestes, & autres matieres.

On prend des baies de guy qu’on met bouillir dans l’eau jusqu’à ce qu’elles crevent ; on les bat dans un mortier, on les lave ensuite dans l’eau pour en séparer l’enveloppe, le reste forme une espece de pâte qu’on conserve à la cave dans une terrine ; c’étoit là l’ancienne méthode, mais aujourd’hui on fait la glu beaucoup mieux avec la seconde écorce de houx. On leve cette écorce dans le tems de la séve, & après l’avoir laissée pourrir à la cave dans des tonneaux, on la bat dans des mortiers jusqu’à ce qu’elle soit réduite en pâte ; on lave ensuite cette pâte en grande eau, dans laquelle on la manie & pétrit à diverses reprises ; on la met dans des barrils pour la laisser perfectionner par l’écume qu’elle jette & qu’on ôte. Enfin on la met pure dans un autre vaisseau pour l’usage.

Cependant comme la glu perd promptement sa force, & qu’elle ne peut servir à l’eau, on a inventé une sorte particuliere de glu qui a la propriété de souffrir l’eau sans dommage : voici comme il faut la préparer

Prenez une livre de bonne glu de houx, lavez la dans de l’eau de source jusqu’à ce que sa fermeté soit dissipée ; alors battez la bien jusqu’à ce qu’il n’y reste point d’eau, laissez-la sécher ; ensuite mettez-la dans un pot de terre, ajoûtez-y autant de graisse de volaille qu’il est nécessaire pour la rendre coulante ; ajoûtez-y encore une once de fort vinaigre, demi-once d’huile & autant de térébenthine ; faites boüillir le tout quelques minutes à petit feu en le remuant toûjours, & quand vous voudrez l’employer réchauffez-le ; enfin pour prévenir que votre glu se gele en hyver, vous y incorporerez un peu d’huile de pétrole.

Ce n’est pas pour prendre de jolis oiseaux qui font les plaisirs des champs, ou qui vivent de mille insectes nuisibles, qu’on vient d’indiquer les diverses préparations de la glu ; un tel amusement est trop contraire à l’humanité pour qu’on le justifie ; mais on peut tirer d’autres usages de la glu : elle peut servir à sauver les vignes des chenilles, & à garantir plusieurs plantes précieuses de l’attaque des insectes. Les anciens medecins l’employoient avec de la résine & de la cire en quantité égale, pour amollir les tumeurs & sécher les ulceres ; je ne prétends pas qu’ils eussent raison, je dis seulement qu’on doit chercher les usages utiles des choses, & non ceux que la nature desavoue.

Au reste, quelque singuliere que soit la nature de la glu, qu’on ne peut manier qu’avec les mains frottées d’huile, soit que cette glu soit faite avec le houx, les baies de guy, les racines de viorne ou les sébestes ; cependant je ne doute point que plusieurs autres jus de plantes, si on en faisoit des essais, ne se trouvassent avoir la même nature visqueuse & gluante ; si l’on coupe une jeune branche de sureau, on en tire un suc très-gluant, dont les filets suivent le couteau comme la glu du houx ; & il paroît que le jus visqueux de cet arbre n’est pas logé dans l’écorce, mais dans les cercles du bois même ; les racines des narcisses & de toutes les hyacinthes fournissent aussi un jus gluant & filamenteux. Enfin pour parler de matieres animales, les entrailles de chenilles pourries, mêlées avec de l’eau & battues avec de l’huile, font une sorte de glu tenace. (D. J.)

Glu, (Jardinage.) est une liqueur qui découle de certains arbres, comme du cerisier & du prunier ; ce n’est autre chose que de la gomme qu’il faut distinguer de la gomme arabique provenant de l’acacia en Egypte.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « glu »

Étymologie de glu - Littré

Berry, llu ; génev. le glu ; provenç. glut ; esp. gluten ; ital. glutine ; du lat. gluten.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de glu - Wiktionnaire

(XIe siècle) Du latin gluten, glūs, glutis (« glu, colle »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « glu »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
glu gly play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « glu »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « glu »

  • Sous le nom délicat de chasse à la glu se cache une pratique assez perverse. Elle consiste à capturer des oiseaux, notamment des grives et des merles, à l'aide de tiges en bois enduites de glu. Ces tiges sont posées sur des arbres ou buissons autour d'une cabane construite par le chasseur.  RTL.fr, Interdiction de la chasse à la glu : le Conseil d'État doit bientôt statuer
  • Chasse à la glu : les recours de la LPO transmis à la justice européenne https://t.co/Dwnl1AyBFB pic.twitter.com/ZqVjSsGqzY , Chasse à la glu : Le Conseil d’Etat se tourne vers la justice européenne pour trancher
  • Tradition vénérable ou catastrophe écologique ? Une nouvelle saison de chasse à la glu s’est ouverte dans le sud-est de la France, au grand dam des opposants qui dénoncent la capture "cruelle" de plus de 42 000 grives et merles. Cette méthode de chasse, qui consiste à capturer des oiseaux à l’aide de tiges enduites de colle, est dans le collimateur de l’Europe qui l’a interdite en Espagne et a lancé une procédure d’infraction en juillet contre la France. SudOuest.fr, La chasse à la glu dans le viseur des défenseurs de la nature
  • Alors que la biodiversité décline, que les oiseaux disparaissent, la France reste le dernier pays d’Europe a autorisé la chasse à la glu en région Paca uniquement. Mais cette pratique vit peut-être ses derniers jours. Qu’en pensez-vous ? Doit-on interdire ce type de chasse ou au contraire conserver cette tradition de piégeage ? ConsoGlobe, Sondage - Pour ou contre le maintien de la chasse à la glu ?
  • C'est le ministère de la Transition écologique et solidaire qui a décidé, malgré de multiples recours de la Ligue de protection des oiseaux (LPO), de relancer ce type de chasse basée sur la pose de baguettes enduites de colle sur les arbres. Les oiseaux se posent… et se retrouvent piégés. « Ils ne meurent pas. On les décroche, on les nettoie et on les garde », préviennent les chasseurs. « Mais l'utilisation de la glu provoque des lésions terribles », répond Yves Vérilhac, directeur de la LPO. leparisien.fr, Capture à la glu : les défenseurs des oiseaux et les chasseurs mécontents - Le Parisien
  • En fin de matinée, nous croisons un chasseur en bottes de caoutchouc qui remballe ses affaires. En nous apercevant, il tente de dissimuler deux grives mortes. « La glu ne marche pas trop aujourd'hui », prétend-il. Quelques mètres en contrebas, nous en rencontrons un autre, pas franchement accueillant : « Ne restez pas là, on tire à balle réelle. » Lui aussi assure n'avoir rien attrapé ce jour. Mais Yves Verilhac remarque des plumes engluées de fauvette « une espèce protégée », signale-t-il, avant d'ajouter en soupirant : « Regardez, ce sont des plumes de la queue. Sans elle, cette fauvette est condamnée. » leparisien.fr, «Plus les oiseaux se débattent, plus ils se retrouvent collés» : sur les traces des chasseurs à la glu - Le Parisien
  • « Je suis pour le maintien, en particulier celle à la glu, qui s’est toujours pratiquée dans le Vaucluse. Je la pratiquais avec mon grand-père. On ne les tue pas, ce sont des appelants pour les autres oiseaux. Immédiatement, on les enlève et on nettoie les pattes. Ce sont des traditions ancestrales, qui sont l’identité du territoire du Vaucluse, notamment dans le Luberon et le Ventoux, certainement les endroits où c’est le plus pratiqué en France. » , Environnement | Chasses traditionnelles comme celle à la glu : pour ou contre ? Les parlementaires vauclusiens répondent
  • Soixante-deux parlementaires signent une tribune pour demander l'interdiction des pratiques de chasses dites "traditionnelles", des pratiques jugées "incompatibles avec la reconnaissance du bien-être animal". Dans leur ligne de mire : la chasse à la glu et la vénérie sous terre.  midilibre.fr, Chasse à la glu et vénerie sous terre : faut-il interdire ces "méthodes archaïques" ? - midilibre.fr
  • Les Américains adorent les huîtres. Avant de les manger, ils ôtent soigneusement les sales bêtes gluantes qu’il y a à l’intérieur. De François Cavanna / Le saviez-vous ?
  • On a toujours la possibilité de se défendre contre la haine, la médisance, la jalousie. On ne peut rien contre les bons sentiments. Ils paralysent les forces vives comme la glu colle les pattes des mouches trop aventureuses. De Philippe Bouvard / Journal
  • Un homme qui se respecte n’a pas de patrie. Une patrie, c’est de la glu. De Emil Michel Cioran / Ecartèlement

Images d'illustration du mot « glu »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « glu »

Langue Traduction
Corse cola
Basque kola
Japonais 接着剤
Russe клей
Portugais cola
Arabe صمغ
Chinois
Allemand kleben
Italien colla
Espagnol pegamento
Anglais glue
Source : Google Translate API

Synonymes de « glu »

Source : synonymes de glu sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires