La langue française

Gesse

Sommaire

  • Définitions du mot gesse
  • Étymologie de « gesse »
  • Phonétique de « gesse »
  • Évolution historique de l’usage du mot « gesse »
  • Citations contenant le mot « gesse »
  • Traductions du mot « gesse »
  • Synonymes de « gesse »

Définitions du mot gesse

Trésor de la Langue Française informatisé

GESSE, subst. fém.

Plante grimpante à gousses fournissant du fourrage vert. Je comprenais le goût des couleurs, je sentais des yeux le colza, le sainfoin, la gesse, le froment; le colza jaune vif, le sainfoin vert... (Alain-Fournier, Corresp. [avec Rivière], 1907, p. 127).
BOT. Genre de plante (Lathyrus) de la famille des légumineuses papilionacées.
Gesse chiche (Lathyrus cicera). Variété de petite gesse fournissant du fourrage (cf. Fén. 1970). Synon. jarosse.
Gesse odorante. Synon. de pois de senteur (Dict. xixeet xxes.).
Gesse tubéreuse (Lathyrus tuberosus). Gesse ,,qui a parfois servi, par ses grains, de nourriture aux hommes`` (Fén. 1970).
Prononc. et Orth. : [ʒ εs]. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. [Fin xies. jesse (Raschi, Gl., éd. A. Darmesteter et D.S. Blondheim, t. 1, p. 84, no608 et t. 2, p. 162, no608)]; 1400, 2 juill. jaisse (Inventaire de meubles de la mairie de Dijon, A. Côte-d'Or ds Gdf. Compl.); 1457 gesse (Arch. JJ 189, pièce 163 ds Gdf.). Empr. au prov.gieissa (xiiies., Costumas del pont de Tarn d'Albi ds R. Lang. rom. t. 44, p. 486) cf. dès 1107 (Rouergue) lat. médiév. geissas caninas « vesces de mauvaise qualité », Cartulaire de Conques, 385 (d'apr. FEW t. 21, p. 139b) qui pourrait être issu du lat. (faba) Aegyptia « fève d'Égypte » [Glose du xes. ds CGL t. 3, 574], d'apr. Alessio ds R. Ling. rom. t. 17, pp. 176-177.

Wiktionnaire

Nom commun

gesse \ʒɛs\ féminin

  1. (Botanique) Genre de plantes herbacées grimpantes, aux tiges ailées ou non, à feuilles comportant deux stipules, deux folioles à nervures parallèles, plus grands que les stipules, et une vrille, aux fleurs papilionacées, et formant des gousses.
    • On cultive la gesse comme les pois, soit au champ, soit au jardin. Son produit est en raison de la qualité de la terre où on la sème ; mais pour qu'elle devienne d'un grand rapport , il faut la placer dans un bon fonds. — (Cours complet d'agriculture théorique, pratique, économique, et de médecine rurale et vétérinaire, […], ou Dictionnaire universel d'agriculture, par l'Abbé Rozier, tome 3, Paris chez Buisson, chez Léopold Collin & chez D. Colas, 1809, p. 580)
    • La gesse réussit très-bien sur les terres calcaires et les sols légers, médiocres et perméables, les terrains argileux et humides ne lui conviennent pas. On la sème en automne et même dès le mois d'août sur un seul labour : […]. — (Guillaume-Louis-Gustave Belèze, Dictionnaire universel de la vie pratique à la ville et à la campagne, Paris : Librairie de L. Hachette & Cie, 1859, p. 835)
    • La gesse se sème au printemps sous le climat de Paris et se récolte au moment de la formation des gousses. — (Raoul Gouin, Alimentation rationnelle des animaux domestiques, 1911)
  2. Graine de la gesse domestique ou gesse commune. — Note : Il est surtout utilisé au pluriel.
    • Parmi les graines, on peut manger des gesses et des vesces en farine, assaisonnées sans huile et avec du cumin écrasé. — (Notices et extraits des manuscrits de la Bibliothèque du roi et autres bibliothèques, tome 11, Imprimerie royale, 1827, p. 193)
    • Même pour faire seulement de bonnes bêtes de travail, il faudrait rentrer le jeune bétail aussitôt que l'herbe devient rare sur les herbages et distribuer au râtelier une nourriture non-seulement bonne, mais un peu variée, donner des gesses, des vesces, du bon foin, en y ajoutant de petites rations de racines et de tubercules, […]. — (Jean-Henri Magne, Hygiène vétérinaire appliquée étude de nos races d'animaux et les moyens de les améliorer, 2e éd., tome 2, Paris : chez Labé, 1857, p. 388)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GESSE. n. f.
T. de Botanique. Genre de plantes légumineuses de la famille des Papilionacées dont quelques espèces sont cultivées comme fourrage, et même comme aliment. Semer des gesses. Il se dit aussi des Semences de la gesse domestique. Manger des gesses.

Littré (1872-1877)

GESSE (jè-s') s. f.
  • 1Genre de plantes légumineuses, dont quelques-unes servent de fourrage, et même d'aliment à l'homme.

    Gesse domestique, grande gesse, noms vulgaires du lathyrus cultivé.

    Gesse tubéreuse, dite aussi gland terrestre, le lathyrus tuberosus, L.

    Gesse sauvage, le lathyrus sylvestris, L.

    Gesse odorante, le pois de senteur.

    Petite gesse, voy. GESSETTE.

  • 2La graine de la gesse, dite aussi pois de brebis, pois breton, et lentille d'Espagne. Manger de la gesse.

HISTORIQUE

XVe s. Une piece de terre qui avoit esté semée de gesses, Du Cange, gessia.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

GESSE, s. f. lathyrus, (Hist. nat. bot.) genre de plante à fleur légumineuse, dont le pistil est entouré d’une enveloppe membraneuse ; il sort du calice & il devient une silique cylindrique dans certaines especes & plate dans d’autres : cette silique renferme des semences cylindriques ou anguleuses. Les tiges de la plante sont applaties & ont une côte longitudinale relevée & feuilletée. Les feuilles naissent deux à deux sur un pédicule terminé par une main. Tournefort, inst. rei herb. & élémens de Botanique. Voyez Plante. (I)

Les Botanistes comptent plusieurs especes de gesse, dont nous ne décrirons ici que la commune cultivée par-tout ; lathyrus sativus, C. Bauh. Ses racines sont fibreuses ; ses tiges sont branchues, applaties ou un peu anguleuses, hautes d’environ six pouces, garnies de feuilles longues, étroites, d’un verd pâle & posées deux à deux au bout d’une côte que termine une vrille ou main, par le moyen de laquelle la plante s’accroche aux corps voisins. Ses fleurs qui sont blanchâtres & tachées au milieu d’une couleur de pourpre brun, donnent des gousses composées de deux cosses qui renferment des semences anguleuses & blanchâtres qu’on mange, & qu’on nomme en françois gesses au pluriel. Cette plante fleurit au mois de Juin, & produit des graines mûres en Juillet & Août.

On cultive dans des jardins de curieux diverses especes de gesse, qu’on multiplie de graine ou de racine, & qu’on soûtient avec des rames. Elles sont très-propres à être plantées contre des haies mortes, qu’elles couvriront, si l’on veut, dans un été, donneront quantité de fleurs, & subsisteront plusieurs années ; de plus, elles viennent dans toutes sortes de terreins & d’expositions.

La petite gesse à grande fleur, lathyrus minor flore majore, Boerh. ind. orne un jardin, parce qu’elle ne s’éleve pas au-dessus de cinq piés, & qu’elle produit des bouquets de larges fleurs & d’un beau rouge foncé. Mais la gesse, que les Anglois appellent the sweetscenter peas, mérite le plus d’être cultivée à cause de la beauté & de l’agréable odeur de ses larges fleurs pourpres.

La vraie méthode pour bonnifier toutes les variétés de gesse, est de les semer au mois d’Août près d’un mur ou d’une haie exposée au midi : alors les gesses poussent en automne, subsistent en hyver, commencent à fleurir en Mai, & continuent jusqu’à la fin de Juin. Ces sortes de plantes d’automne sont bien supérieures à celles qui sont semées au printems ; elles produisent dix fois plus de fleurs & d’excellentes graines qui ne trompent point nos espérances. (D. J.)

Gesse, (Diete.) on mange les semences de cotte plante, comme les pois, les féves, & les autres légumes ; les gens de la campagne mangent fort communément celui-ci dans les provinces méridionales du royaume, où on le cultive dans les champs : c’est un aliment plus grossier que les pois, les petites féves, &c. d’ailleurs on ne lui connoît que les propriétés génériques des légumes. Voyez Légume. (b)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « gesse »

Origine inconnue. On peut conjecturer que gesse représente le lat. vicia, les genres vicia et lathyrus étant voisins. Provenç. geysha, geicha.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XIe siècle) Attesté[1] sous la forme jesse dans les gloses de Raschi ; (Vers 1400) jaisse ; (1457) gesse ; de l’ancien occitan gieissa, en latin médiéval geissas caninas « vesces de mauvaise qualité » — (Cartulaire de Conques), en espagnol guija (« gesse, galet »), guixa en catalan ; ils pourraient[1] être issus du latin (faba) Aegyptia (« fève égyptienne »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « gesse »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gesse ʒɛs

Évolution historique de l’usage du mot « gesse »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « gesse »

  • S’appuyant sur des recherches d’Henri Domenge, Maurice Bortolotto, président de l’association Philagesse et collectionneur de cartes postales anciennes avait présenté une exposition sur le sujet, avec un historique de la ligne. Nous livrons des extraits de son travail : "Suite à l’expansion économique qui s’opérait à la fin du XIXe siècle, les échanges commerciaux commençaient à se généraliser entre les villes et la campagne. ladepeche.fr, Boulogne-sur-Gesse. L’histoire du petit train de Toulouse à Boulogne - ladepeche.fr

Traductions du mot « gesse »

Langue Traduction
Anglais gesse
Espagnol gesse
Italien gesse
Allemand gesse
Chinois 格西
Arabe جيسي
Portugais gesse
Russe гессе
Japonais ゲッセ
Basque gesse
Corse gesse
Source : Google Translate API

Synonymes de « gesse »

Source : synonymes de gesse sur lebonsynonyme.fr
Partager