La langue française

Géophyte

Définitions du mot « géophyte »

Trésor de la Langue Française informatisé

géophyte (géo- + -phyte), subst. fém., bot. « Plante dont les organes vivaces passent la mauvaise saison enterrés profondément dans le sol évitant ainsi l'action défavorable du climat » (Lar. encyclop.; ds Lar. Lang. fr., Lexis 1975)

Wiktionnaire

Nom commun

géophyte \ʒe.o.fit\ féminin

  1. (Botanique) (Écologie) Plante dont les parties qui en assurent la pérennité (bourgeons, mycélium, etc.) sont situées dans le sol durant la saison défavorable.
    • […] l’association à Scleranthus se dégrade assez rapidement ; les différents stades observés (disparition progressive des espèces annuelles au profit des Géophytes —que gênaient les labours— puis des Hémicryptophytes) aboutissent à la lande à Cytisus scoparius et à Calluna […] — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 32)

Adjectif

géophyte \ʒeo.fit\ masculin et féminin identiques

  1. (Botanique) Se dit d’une plante dont seuls les organes souterrains subsistent durant l’hiver.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « géophyte »

(Date à préciser) Composé du préfixe géo- et du suffixe -phyte. — Note : Le terme appartient à la classification de Raunkier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « géophyte »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
géophyte ʒeɔfit

Évolution historique de l’usage du mot « géophyte »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « géophyte »

  • Le premier schéma indique quels types biologiques peuvent être groupés dans un même relevé de synusie et quels sont ceux qui doivent être séparés (délimités par une frontière continue). On y voit que chaméphytes, hémicryptophytes et géophytes peuvent être relevés dans la même liste, même s’ils qualifient généralement des unités phytosociologiques différentes. Tela Botanica, Phytosociologie – Tela Botanica
  • Cependant, encore fallait-il trouver des preuves de cette diète, chose rare puisque seules des graines fossiles de géophytes comestibles ou des traces de leur ingestion sur des dents d'hominines du paléolithique avaient été trouvées lors de fouilles précédentes en Israël ou en Afrique du sud. La consommation des ces tubercules après cuisson implique enfin que les premiers Homo sapiens se servaient de bâtons pour déterrer les rhizomes, puis qu'ils étaient rapportés dans la cavité pour y être rôtis et partagés autour d'un bon feu. Les prémices d'agapes plus fastueuses. Libération.fr, Les plus anciens tubercules consommés par l'homme moderne découverts en Afrique du sud - Libération
  • Chez nous les orchidées sont géophytes, elles poussent en terre contrairement à beaucoup d’espèces exotiques qui sont épiphytes. La plupart de nos espèces possèdent des racines sous la forme de deux tubercules. Le mot orchis provient d’ailleurs de la forme de ces tubercules évoquant des testicules. petitbleu.fr, Elles sont si belles, nos orchidées du mois de mai - petitbleu.fr
  • L’Ail des ours est une plante géophyte ; elle possède un petit bulbe de forme allongée qui persiste en hiver. Fin février, de nouvelles feuilles sortent du bulbe. Elles sont planes, glabres, de forme ovale lancéolée et pétiolées. Lorsqu’on les froisse, une odeur d’ail se dégage rapidement. Les plantes juvéniles – âgées de moins de 5 ans – possèdent une seule feuille. Au-delà, les individus matures, c’est à dire en âge de se reproduire, en possèdent deux. Pour eux, dès mars, un bourgeon floral peut apparaître à la base des feuilles. Porté par une hampe dressée, il s’élève et surplombe les feuilles vers avril-mai. Il en sort une inflorescence ombelliforme composée de petites fleurs blanches à 6 tépales. Le nombre de fleurs par inflorescence est variable.  Chaque année, seule la photosynthèse effectuée par les feuilles au printemps permet au bulbe de se renouveler et d’emmagasiner des réserves. C’est à partir du pétiole d’une feuille que celui-ci sera formé. Ces réserves, ainsi accumulées dans un nouveau bulbe, vont permettre à la plante de développer, dès l’hiver, les ébauches de nouvelles feuilles et fleurs qui s’exprimeront à l’arrivée des beaux jours. Le développement printanier des organes aériens dépend donc de la saison précédente.  La multiplication et l’expansion de l’espèce dépendent majoritairement de la reproduction sexuée. Les individus ne produisent pas de fleurs tous les ans et possèdent cette capacité seulement pendant quelques années (entre leur 5eme et 8eme année en moyenne). La pollinisation de la plante est principalement assurée par les abeilles mais l’autopollinisation est aussi possible grâce à une protandrie incomplète. Une fois les graines produites, elles tombent au pied de la plante mère. Les feuilles entrent alors en sénescence, jaunissent et disparaissent avant les fortes chaleurs. Les graines, de couleur noire, nécessitent une période de froid pour germer. Par ailleurs, la bibliographie fait état d’un très faible taux de reproduction végétative. Matures très rapidement, les bulbes végétatifs peuvent produire de grandes feuilles et une tige florale dès leur 2ème année. Tela Botanica, L’ail des ours en question – Tela Botanica
  • D’autres géophytes existent en RSA, mais dépassent le cadre de cet article et nous ne les traiterons pas. Ce sont Les Orchidaceae et de nombreuses espèces de Pelargonium (sous genre Hoarea). Même des Mesembryanthemaceae peuvent être considérées comme géophytes, il s’agit notamment des Diplosoma, vivaces par une racine tubérisée, et qui perdent totalement leurs feuilles pendant la saison sèche. , Notes sur les Bulbes Sud-Africains : une expérience de leur culture en zone tempérée [Articles du Cactus Francophone]
  • Il existe en France plus d’une centaine d’orchidées sauvages. Contrairement aux orchidées tropicales aux racines aériennes et épiphytes prenant appui sur des arbres pour prendre de la hauteur, celles qui poussent sous nos latitudes sont géophytes, c’est-à-dire que leurs racines sont enfouies dans le sol. Tela Botanica, La néottie nid-d’oiseau, ou l’orchidée mangeuse d’arbre ! – Tela Botanica
  • Le nom de C. esmeraldana est maintenant considéré comme associé à la petite plante géophyte de Las Lomitas, une région juste au sud d'Esmeralda dans le Parc National Pan de Azúcar. Cela concorde bien avec l'endroit que Ritter a décrit comme une côte abrupte au sud d'Esmeralda. Au sommet de cette falaise se trouve un plateau particulièrement brumeux et frais, situé à 900 m d'altitude. Les plantes ne sont pas nombreuses et nous n’avons trouvé que quelques spécimens épars. Les plus grandes plantes que nous ayons trouvées étaient toujours solitaires, mesurant jusqu'à 40 mm de large avec un épiderme gris-vert et un petit menton sous l'aréole. Les plantes rejettent rarement. La spination est faible, avec 6 à 8 épines radiales d'environ 5 mm de long et 1 ou 2 épines centrales mesurant jusqu'à 10mm. La racine est très grosse et napiforme. , Quelques notes sur Copiapoa humilis et la description d'une nouvelle sous-espèce [Articles du Cactus Francophone]
  • La spiranthe odorante développe des 2 à 5 racines charnues en forme de tuberculeuses fusiformes. Elle est géophyte et passe l’hiver au repos sous terre. Ses tiges émergent au printemps, assez tardivement, et montrent 3 à 6 feuilles allongées et engainantes, plutôt dressées, larges de 0,5 à 1,5 cm longues de 10 cm maximum. En fin d’été et en automne, une étroite inflorescence s’élève de 30 à 50 cm. Les petites fleurs au périanthe étroit sont blanches et lumineuses. Elles sont en épi, singulièrement disposées en une longue spirale régulière, très esthétiques. Les fleurs sont agréablement parfumées. auJardin.info, Spiranthe odorante, Spiranthes cernua : planter, cultiver, multiplier

Traductions du mot « géophyte »

Langue Traduction
Anglais geophyte
Espagnol geófito
Italien geophyte
Allemand geophyt
Chinois 属植物
Arabe جيوفيت
Portugais geófito
Russe geophyte
Japonais 地球植物
Basque geophyte
Corse geofita
Source : Google Translate API

Géophyte

Retour au sommaire ➦

Partager