La langue française

Galopade

Sommaire

  • Définitions du mot galopade
  • Étymologie de « galopade »
  • Phonétique de « galopade »
  • Évolution historique de l’usage du mot « galopade »
  • Citations contenant le mot « galopade »
  • Traductions du mot « galopade »
  • Synonymes de « galopade »

Définitions du mot « galopade »

Trésor de la Langue Française informatisé

GALOPADE, subst. fém.

A. − [En parlant d'un cheval] Course, chevauchée au galop. La galopade d'un poulain que l'on voyait s'enfuir sous les pommiers (Flaub., MmeBovary, t. 2, 1857, p. 195) :
1. ... c'était le domestique sage et prudent du capitaine Burelviller qui enfin, en me criant de retirer la bride et s'approchant, parvint à arrêter le cheval après une galopade d'un quart d'heure au moins dans tous les sens. Stendhal, H. Brulard, t. 2, 1836, p. 471.
ÉQUIT. ,,Galop d'école, raccourci et ralenti`` (Cass.-Moir., 1979).
B. − P. anal. Course précipitée. Synon. galop.
[En parlant d'un animal autre que le cheval] La galopade d'une troupe de rats entre deux planchers (Pourrat, Gaspard,1931, p. 149).
[En parlant d'une pers.] La galopade de deux gamins en gros souliers, descendant les marches à cloche-pied (Goncourt, Journal,1891, p. 137) :
2. Elle éprouvait le besoin de changer de place ses jambes, toujours endolories par la galopade forcenée de la veille. Montherl., J. Filles,1936, p. 982.
P. méton. Bruit qui en résulte. Une galopade dévale l'escalier, ce sont les pensionnaires (Colette, Cl. école,1900, p. 285).
P. métaph. Un article de Mirbeau, galopade d'épithètes à la fois irritées et laudatives, faisait partir toute une édition (L. Daudet, Brév. journ.,1936, p. 236).
Loc. À la galopade. Très rapidement, en toute hâte. Synon. à la galope.Marceline s'était éloignée à la galopade (Richepin, Cadet,1890, p. 241).
Prononc. et Orth. : [galɔpad]. Ds Ac. 1718-1932. Étymol. et Hist. 1. 1611 terme de man. « sorte de galop d'école, raccourci et ralenti » (Cotgr.); 2. 1696 « petite course au galop » (Dancourt, Moulin de Javelle, éd. E. Guillain, p. 66); 3. a) 1863 au fig. galopade de l'ombre (Goncourt, Journal, t. 1, p. 160); b) 1878-81 « course précipitée » (Loti, Journal, t. 1, p. 138); 4. 1888 à la galopade (Richepin, Césarine, p. 296). Dér. du rad. de galoper*; suff. -ade*. Fréq. abs. littér. : 61.

galopade 1. manège,« sorte de galop d'école raccourci et ralenti, chevauchée faite au galop. » 2. cour., « course précipitée »

Wiktionnaire

Nom commun

galopade \ɡa.lɔ.pad\ féminin

  1. Action de galoper.
    • Au milieu de cette quiétude retentit soudain, ce soir là, le bruit d’une galopade lointaine. — (Out-el-Kouloub, Zariffa, dans Trois contes de l’Amour et de la Mort, 1940)
    • Une galopade retentit derrière nous, accompagnée de hurlements sauvages. — (Léo Malet, Les rats de Montsouris, Robert Laffont, Paris, 1955)
  2. (Par extension) Petite course au galop.
    • Tous les regards se portèrent vers le ciel pour voir s’il n’était pas chevauché par quelque galopade de spectres. — (Jules Verne, Le Château des Carpathes, J. Hetzel et Compagnie, 1892, p. 91)
  3. Espace que l’on parcourt en galopant.
    • D’ici là il n’y a qu’une galopade.
  4. (Équitation) Sorte de galop.
    • La galopade est un galop en trois temps, lent, relevé, raccourci et cadencé, qui porte aussi les noms de galop d’école, galop de manège, etc., etc. — (Félix van der Meer, Connaissances complètes du cavalier, de l'écuyer et de l'homme de cheval, page 244, Lebègue & Cie à Bruxelles & Dumaine à Paris, 1865)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GALOPADE. n. f.
Action de galoper. Ce cheval a la galopade fort belle. Faire une galopade, Faire une petite course au galop. Il se dit aussi d'un Certain espace qu'on parcourt en galopant. D'ici là il n'y a qu'une galopade.

Littré (1872-1877)

GALOPADE (ga-lo-pa-d') s. f.
  • 1Action de galoper. Ce cheval a la galopade fort belle.

    Faire une galopade, faire une petite course au galop. Et vous faisiez de belles galopades, je pense ? Dancourt, Moul. Javelle, sc. 32.

  • 2Air de manége, sorte de galop en trois temps et très raccourci, dit aussi galop d'école, où l'allure, très cadencée, est moins rapide, mais plus élégante.
  • 3Espace qu'on parcourt en galopant.
  • 4S'est dit du galop de la danse.
  • 5 Populairement. Réprimande, gronderie.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

GALOPADE, s. f. (Man.) terme spécialement employé pour désigner & pour exprimer d’un seul mot ce que nous appellons un véritable galop de Manege ; c’est-à-dire un galop qui, fourni par un cheval qui a de beaux mouvemens, & dont tous les ressorts sont mis en jeu, est parfaitement sonore & cadencé. Voyez Galop & Manege. (e)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « galopade »

Galoper.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de galoper avec le suffixe -ade.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « galopade »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
galopade galɔpad

Évolution historique de l’usage du mot « galopade »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « galopade »

  • E-mail : [email protected]galopade.fr , Lunéville | Hugo L’huillier : entraîneur, joueur et arbitre de horse-ball

Traductions du mot « galopade »

Langue Traduction
Anglais galloping
Espagnol galopando
Italien al galoppo
Allemand galoppierend
Chinois 疾驰
Arabe ركض
Portugais galopando
Russe скачет
Japonais ギャロッピング
Basque arrapaladan
Corse galoppu
Source : Google Translate API

Synonymes de « galopade »

Source : synonymes de galopade sur lebonsynonyme.fr
Partager