La langue française

Galiote

Définitions du mot « galiote »

Trésor de la Langue Française informatisé

GALIOTE, subst. fém.

I. − MARINE
A. − HIST. Petite galère aux formes effilées et très rapide. Galiote barbaresque; frêter une galiote. Il n'y avait de « capitaines » que dans la marine de guerre, qu'ils fussent « de vaisseau », « de frégate légère », « de brûlot » ou « de galiotte » (M. Benoist, Pettier, Transp. mar.,1961, p. 136).
Galiote à bombes. ,,Navire à varangues plates, très fort, en bois, et ayant un ou deux mortiers à lancer des bombes`` (Bouillet 1859). Synon. bombarde.Ils [les Portugais] y entretenaient seulement une garnison de deux mille Européens, avec deux frégates, quelques corvettes et une galiote à bombes (Voy. La Pérouse,t. 2,1797, p. 323).
B. − Navire à voiles de formes arrondies, de faible tirant d'eau et destiné surtout au cabotage et à la pêche. Galiote hollandaise. Ça vaut vingt mille francs comme deux sous, une galiote pareille. (...) la Reine des eaux se balançait sur le flot clapotant (...). Sa membrure puissante offrait des courbures savantes et des renflements doux (Moselly, Terres lorr.,1907, p. 226) :
La « galiote à Lethierry » n'était pas mâtée selon le point vélique, et ce n'était pas là son défaut, (...) un navire à roues est presque insensible à la voilure qu'on lui met. La galiote était trop courte, trop ronde, trop ramassée; elle avait trop de joue et trop de hanche; (...) la galiote avait quelques-uns des inconvénients et quelques-unes des qualités de la panse. Elle tanguait peu, mais roulait beaucoup. Hugo, Travaill. mer,1866, p. 101.
C. − Long bateau couvert utilisé pour le transport des personnes dans la navigation fluviale. Synon. coche d'eau.On aperçoit la Meuse avec quelque galiote qui voyage paisiblement remorquée par des chevaux (Hugo, Rhin,1842, p. 52).Près du quai, au bas du Louvre, les galiotes royales attiraient l'œil par leurs ornements sculptés et dorés (Gautier, Fracasse,1863, p. 291).
II. − TECHNOL. Traverse métallique qui supporte les panneaux de fermeture des écoutilles. Lorsque l'écoutille est de grande dimension, on ajoute une ou plusieurs galiotes, bouts de cornières reposant dans des consoles en fer forgé rivées sur le surbau (Croneau, Constr. nav. guerre, t. 2, 1892, p. 217).
Prononc. et Orth. : [galjɔt]. Ds Ac. dep. 1694. On relève les formes : galiotte (cf. A. Daudet, Crit. dram., 1897, p. 147 et M. Benoist, Pettier, Transp. mar., 1961, p. 136) et galliote (cf. Vidocq, Mém., t. 2, 1828-29, p. 60). Étymol. et Hist. 1. 1267-75 « petite galère » (Martin da Canal, Les Estoires de Venise, éd. A. Limentani, p. 208, 53); 2. av. 1418 « long bateau couvert pour naviguer sur les rivières » (Reg. consul. de Lyon, I, 114, Guigue ds Gdf. Compl.). Prob. fém. de galiot « id. » (dep. dernier quart xiiies., Grandes Chron. de France ds Gdf.; dér. de galie, v. galion, suff. -ot*) formé sous l'infl. de l'ital. galeotta, attesté au sens 1 dep. 1196 (lat. médiév. de Gênes galeota ds Du Cange), dér. de galea (galée*). Fréq. abs. littér. : 36. Bbg. Kemna 1901, pp. 124-125. - La Landelle (G. de). Le Lang. des marins. Paris, 1859, p. 36, 72, 414.

Wiktionnaire

Nom commun

galiote \ɡa.ljɔt\ féminin

  1. (Histoire) (Marine) Bateau à voile de transport à formes rondes dont se servaient les Hollandais.
    • On nous transvase dans des wagons jaune-paille aux formes arrondies et ventrues, ayant une vague coupe de galiote, comme si l’on eût enlevé des canaux les bateaux-poste inutiles pour les poser sur les lignes de chemins de fer. — (Théophile Gautier, Ce qu’on peut voir en six jours, 1858, réédition Nicolas Chadun, pages 136-137)
    • Une galiote hollandaise, l’Élisabeth, chargée de planches et de cordages, tomba en leur pouvoir le 27 aout, à la hauteur des côtes de Zélande. (Paul de Joriaud; Jean Bart et la guerre de course sous Louis XIV , 1888)
    • Cette chaloupe était de forme un peu grossière, […], et, avec son avant en forme de galiote, elle devait mieux résister au choc des glaces. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
  2. (Par analogie) (Marine) Barre métallique servant à la manutention de charges lourdes.
    • J’ai vu des hommes écrasés par une palanquée […], des galiotes, ces barres qui servaient à fermer les panneaux de cales, tomber sur des hommes parce que mal enclenchées. — (Thierry Pillon. Le Corps à l’ouvrage, Stock, 2012, page 133)
  3. (Histoire) (Marine) Petite galère.
    • Une galiote de Tunis, de Maroc.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GALIOTE. n. f.
T. de Marine. Bâtiment de transport à formes rondes dont se servaient les Hollandais. Une galiote hollandaise. Il se dit aussi d'une Petite galère. Une galiote de Tunis, de Maroc.

Littré (1872-1877)

GALIOTE (ga-li-o-t') s. f.
  • 1Petit bâtiment qui va à rames et à voiles. Terracuso victorieux nous conduisit à Barcelone avec deux galiotes enlevées au pirate et remplies d'esclaves et de butin, Lesage, Estev. Gonz. ch. 12.
  • 2Galiote à bombes, bâtiment très fort de bois, employé à porter des mortiers et lancer des bombes. M. Renau osa inventer les galiotes à bombes, aussitôt éclata le soulèvement général dû à toutes les nouveautés, Fontenelle, Renau. L'armée navale ramena en France les galiotes à bombes, victorieuses non pas tant des Algériens que de leurs ennemis français, Fontenelle, ib. L'Espagne devait avoir vingt navires de guerre, outre les brûlots et les galiotes à bombes, Saint-Simon, 493, 178.
  • 3Galiote d'écoutille, barre à feuillures traversant une écoutille pour en recevoir et supporter les panneaux.
  • 4Long bateau couvert dont on se sert pour voyager sur les rivières. Après avoir offert sa prière à tous les saints, et s'être recommandé spécialement à son ange gardien, il prend la galiote [de Saint-Cloud], c'est pour lui un vaisseau de haut bord, Mercier, Tabl. de Paris, Des parfaits badauds.

HISTORIQUE

XIIIe s. À Bar en Puille est la navie grant, Tant i a barges et dromons et chalans, E galietes et escipes corant ; Tote mer covre, tant est l'estoire grant, Og. de Danem. 2314. L'amirant en un galiot Fait entrer o lui sans atente Arbalestriers entour quarante, Guiart, dans DU CANGE, galea.

XVe s. Et le lendemain les galées des Venitiens arriverent… et une galiote du seigneur de Metelin, Boucic. I ; 30.

XVIe s. Lansac dressoit l'armée de mer à Bordeaux, qui commença par douze grands navires, quatre moiens servans de pattaches, et deux petites galeres, qu'ils appeloient galiottes, D'Aubigné, Hist. II, 293.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

GALIOTE, s. f. (Marine.) petit bâtiment de charge, ou qui sert à porter des ordres. Il y a aussi des galiotes à bombes qui sont principalement en usage en France, qui n’ont que deux coursives, & dont les mortiers sont établis sur un fardage de cables qui s’étend jusqu’au fond de cale.

La galiote va à voile & à rame ; elle n’a qu’un mât, & pour l’ordinaire 16 ou 20 bancs à chaque bande avec un seul homme à chaque rame ; elle est montée de deux ou trois pierriers ; les matelots y sont soldats, & prennent le fusil en quittant la rame : on ne se sert guere de cette sorte de bâtiment que dans la mer Méditerranée.

Les Hollandois donnent le nom de galiote à des bâtimens de moyenne grandeur, mâtés en heu : leur longueur ordinaire est de 85 à 90 piés, quoiqu’on en construise de moindres & de beaucoup plus grands : ils s’en servent pour faire de grandes traversées, & même jusqu’aux Indes.

Pour donner une idée de cette sorte de bâtiment, voici le devis d’une galiote ordinaire, tiré des Hollandois.

Devis d’une galiote de 85 piés de long de l’étrave à l’étambord, 21 piés de bau, & 11 piés de creux. L’étrave avoit un pié d’épaisseur & 10 piés de quête : l’étambord avoit la même épaisseur & un pié de quête. La quille avoit 14 pouces quarré. Le franc bordage jusqu’à la premiere préceinte étoit de 3 planches de Prusse ou de Pologne. Le plafond avoit 15 piés & un quart de large, & s’élevoit de 2 pouc. vers les côtés.

Les varangues avoient 8 pouces & demi d’épais, & les genoux leur étoient proportionnés, mais ils n’avoient que demi-pié d’épaisseur par le haut contre le franc bordage. La carlinge avoit 2 piés de large & 9 pouces d’épais ; les alonges avoient un demi-pié d’épaisseur par le bas, & 4 pouces & demi par le haut.

La vraige d’empâture avoit 4 pouces d’épais, & 13 ou 14 pouces de large, & le reste du ferrage du fond depuis le fond jusqu’à la ferre banquiere, étoit de planches de 2 pouces d’épaisseur. La serre banquiere avoit 4 pouces d’épais ; les baux 1 pié d’épais & onze, douze, ou treize pouces de large ; ils étoient posés à 3 piés & demi l’un de l’autre. Chaque bau avoit 2 courbatons posés de haut en-bas. Il y avoit les baux proche du mât, 2 par-devant & 2 par-derriere ; & chacun avoit le courbaton : 2 posés de haut en-bas, & 2 en-travers ; les serre-gouttieres avoient 4 pouces d’épais.

Il y avoit des barrotins de planches de chêne de 2 pouces, en travers sous le tillac. L’écoutille avoit 7 piés de long & 6 pouces de large. Les deux plus basses préceintes avoient 5 pouces d’épais, & la fourrure entre-deux avoit un pié de large ; la plus haute préceinte avoit 9 pouces de large & 3 pouces d’épais, & la fourrure qui étoit dessous un pié de large ; & celle qui étoit au-dessus 9 pouces ; la lisse de vibord avoit 6 pouces de large & 3 pouces d’épais, & terminoit les côtés du vaisseau par le haut, ainsi que c’est l’ordinaire dans les galiotes.

Le mât tomboit un peu plus vers l’arriere, qu’il ne fait dans les flûtes, pour empêcher que les voiles qui sont à de tels bâtimens, & qui donnent aux mâts beaucoup de poids en-avant, ne le fît trop pancher de ce côté-là : ce qui pourroit faire tomber le vaisseau sur leng.

La chambre de proue s’étendoit à 11 piés de l’étrave ; & la chambre de poupe à 11 piés & demi de l’étambord, descendant de 3 piés & demi au-dessous du tillac, & s’élevant de 2 piés & demi au-dessus. Le bâtiment avoit 5 piés de relevement à l’avant, & 8 piés & demi à l’arriere.

Le petit mât d’artimon que le bâtiment portoit, étoit posé justement devant la place du timonnier, ou 2 piés & demi devant la chambre de poupe. Le grand mât étoit placé à un tiers de la longueur du vaisseau à prendre de l’avant.

Le gouvernail avoit par le bas la même largeur que l’étambord, mais par le haut il étoit plus étroit ; la barre passoit au-dessus de la petite voûte qui couvroit la chambre de l’arriere, en sorte qu’on la pouvoit tourner & faire jouer hors le bord, & ce qui a fait aussi donner à ces sortes de bâtimens le nom de tourne hors le bord.

Quelquefois on leur donne à l’arriere la figure d’une flûte, & alors on les appelle bots ; c’est au haut de leur avant qu’ils ont leur plus grande largeur ; les dernieres planches du haut de l’arriere avancent un peu hors le vaisseau, de même que dans les sémales, afin que le gouvernail se puisse arrêter plus facilement, & qu’il ne s’éleve pas en-haut ; auquel effet on y met aussi une planche de travers, qui sert encore de banc pour s’asseoir.

On bâtit une autre sorte de petits vaisseaux en Hollande, qui ont la forme de galiotes par le bas, & celle de pinasses par le haut, avec un demi-pont ; l’on s’en sert pour des voyages de long cours. Ils ont un véristant & une grande écoutille qui s’emboîte ; mais ils n’ont point de dunette ; la gardiennerie qui est suspendue & fort bas d’étage, sert de fonte aux poudres & au biscuit ; & l’on y ménage encore assez d’autres commodités pour les provisions, par rapport à sa grandeur. La chambre de proue sert de cuisine, & il y a des cabannes & des aisemens de même qu’à l’arriere dans la chambre du capitaine, où il y a aussi une petite cheminée.

Les galiotes destinées pour servir d’yachts d’avis, & non pour porter des cargaisons, comme sont celles ci-dessus mentionnées, sont un peu différentes des autres dans la forme. Ce sont des bâtimens ras à l’eau, & foibles de bois par le haut ; le plafond s’éleve moins vers les côtés, & elles sont plus aiguës que les autres galiotes & ont moins de largeur, mais leurs mâts sont plus épais, & portent plus de voiles.

Celles dont on se sert pour la pêche sont aussi d’une forme différente des autres ; elles sont plus petites, & le fond de cale est séparé en divers retranchemens pour y mettre le poisson.

Pour construire une galiotte telle qu’elle est décrite dans le devis ci-dessus, il faut douze bonnes planches pour le fond, 50 varangues, 12 guerlands & barres d’arcasses, 16 baux pour le pont, 2 vaigres d’empâture, 100 alonges, 32 courbatons, 3 planches pour le franc-bord, 2 préceintes, une autre préceinte avec la fermure de sabord & la lisse de vibord, 100 alonges de revers.

Le mât d’une galiote de 85 à 88 piés, c’est-à-dire le grand mât, doit avoir 58 à 60 piés de long, & le tout doit être de 18 à 20 piés & 20 palmes de diametre. Le mât de hune ou perroquet doit avoir 14 piés de hauteur au-dessus du ton du grand mât, & 10 palmes de diametre ; la vergue qui est à corne doit avoir 44 à 46 piés de long, & 10 à 11 palmes de diametre. Le beaupré doit avoir 46 à 48 piés de long & 12 palmes de diametre. Le mât d’artimon doit avoir 36 à 40 piés de haut au-dessus du pont, & 53 à 55 piés à fond de cale, & 9 pouces de diametre. La vergue de misene & de la fogue de misene doit avoir 40 à 42 piés.

Le grand étai doit avoir 12 brasses de long & 9 pouces & demi d’épaisseur. L’étai du mât de hune 14 brasses de long à 6 pouces d’épaisseur. Chaque couple de haubans 18 brasses de long, & six pouces d’épaisseur. Le prudour & la caliorne, 45 brasses de long & 5 pouces d’épaisseur. Les prudours du bras, 8 brasses & demi de long & 3 pouces un quart d’épaisseur. Les garauts du bras 26 brasses de long. La drisse de misene 37 brasses de long. La drisse de la fogue de beaupré 37 brasses. Les deux galaubans 21 brasses de long & 6 pouces d’épaisseur. La corde qui descend comme étai du haut du mât à l’étrave, 15 brasses de long & 3 pouces d’épaisseur. La grande écoute 20 brasses de long & 3 pouces & demi d’épaisseur. L’écoute d’artimon 10 brasses de long. Les galaubans de perroquet d’artimon 15 brasses de long. Les gros cables chacun 100 brasses de long & 9 pouces & demi d’épaisseur. Une haussiere 120 brasses de long & 3 pouces d’épaisseur. Le palan & son teaugue 11 brasses de long, & le garau 24 brasses.

Les galiotes & les bouts sont ordinairement montés de 5 ou 6 hommes, & quelquefois plus, quelquefois moins, selon leur grandeur. C’est le maître ou patron qui y commande, & qui prend soin de tout ce qui regarde la charge du bâtiment. (Z)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « galiote »

(Siècle à préciser) De l’ancien français galiot (« galion, corsaire, pirate »), voir galée.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Diminutif de galie ou galée (voy. GALÉE 1) ; portug. galiota ; ital. galeotta. Galiot a signifié pirate : XIIIe siècle, Quant galiot corent par mer Et tornent cel sens [de ce côté] por rober, Partonop. v. 1745.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « galiote »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
galiote galjɔt

Évolution historique de l’usage du mot « galiote »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « galiote »

  • Laissez vous emporter dans le tourbillon parfumé de fleurs exquises et de gazouillements d’oiseaux rares où roulent ces beaux jeunes gens qui, arrivés au bord de la mer, montent dans la galiote des marchands. Montez avec eux pour assister aux étranges choses du pays de Turlure. Chers promeneurs, venez vous plonger dans l’imaginaire d’un médiéval retrouvé l’espace d’un instant, l’instant de la visite. Unidivers, BALADES POÉTIQUE – SAINT MARTIN DE LONDRES Saint-Martin-de-Londres samedi 15 août 2020

Traductions du mot « galiote »

Langue Traduction
Anglais galiote
Espagnol galiote
Italien galiote
Allemand galiote
Chinois 加利奥特
Arabe غاليوت
Portugais galiote
Russe galiote
Japonais ガリオテ
Basque galiote
Corse galiote
Source : Google Translate API

Synonymes de « galiote »

Source : synonymes de galiote sur lebonsynonyme.fr

Galiote

Retour au sommaire ➦

Partager