La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « gagne-petit »

Gagne-petit

[ganjœpœti]
Ecouter

Définitions de « gagne-petit »

Gagne-petit - Nom commun

  • (Désuet) Professionnel itinérant spécialisé dans l'aiguisage d'outils tranchants tels que couteaux et ciseaux.

    Pendant que ses mains, habituées à la meule, maniaient péniblement la plume, le dégraisseur Bistac entra dans la salle. Bistac n’avait pas la bonne humeur du gagne-petit. Il avait l’âme jacobine.
    — Anatole France, L’Étui de nacre
  • (Usage courant) Individu exerçant une profession générant un revenu modeste.

    Les artistes contemporains sont des gagne-petit : aucun ne figure dans la liste des 1 226 milliardaires établie par la revue Forbes.
    — lemonde.fr, 22 avril 2012

Étymologie de « gagne-petit »

Composé de gagner et de petit (dans le sens de peu).

Usage du mot « gagne-petit »

Évolution historique de l’usage du mot « gagne-petit » depuis 1800

Synonymes de « gagne-petit »

Citations contenant le mot « gagne-petit »

  • Savez-vous ce qu'était un bousou ? Un commis de ferme chargé de curer les bestiaux. Un sucrecuitier ? Un confiseur, que l'on appelait aussi « bonbonneur ». Un javelier ? Un fabricant d'eau de javel artisanale. Un fourmilleur ? Un gagne-petit qui récoltait le couvain des fourmis en forêt. Un chaufournier ? Un ouvrier travaillant à la fabrication de la chaux. Un foinier ? Une personne qui faisait commerce de foin et de fourrage. Un tonnayre ? Un chasseur de gibier d'eau en Aquitaine.
    SudOuest.fr — Des mots en héritage
  • Manger le garba en plein marché est une comédie qui est loin d’amuser les laissés-pour-compte et gagne-petit de Yopougon, Abobo, Adjamé, Koumassi et Port-Bouët. C’est même une moquerie et une insulte au petit peuple qui n’a pas les moyens de se soigner à la Pisam ou en France quand il est malade.
    Connectionivoirienne — Quand le populisme masque une vraie incompétence - Connectionivoirienne
  • Savez-vous ce qu’était un bousou ? Un commis de ferme chargé de curer les bestiaux. Un sucrecuitier ? Un confiseur, que l’on appelait aussi « bonbonneur ». Un javelier ? Un fabricant d’eau de javel artisanale. Un fourmilleur ? Un gagne-petit qui récoltait le couvain des fourmis en forêt. Un chaufournier ? Un ouvrier travaillant à la fabrication de la chaux. Un foinier ? Une personne qui faisait commerce de foin et de fourrage. Un tonnayre ? Un chasseur de gibier d’eau en Aquitaine.
    SudOuest.fr — Des mots en héritage

Traductions du mot « gagne-petit »

Langue Traduction
Anglais little money
Espagnol poco dinero
Italien pochi soldi
Allemand wenig geld
Chinois 一点钱
Arabe القليل من المال
Portugais pouco dinheiro
Russe немного денег
Japonais 少しのお金
Basque diru gutxi
Corse pocu soldi
Source : Google Translate API


Sources et ressources complémentaires

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.