La langue française

Fortifs

Définitions du mot « fortifs »

Wiktionnaire

Nom commun

fortifs \fɔʁ.tif\ féminin pluriel de fortif.

  1. (Au pluriel) (Histoire) (Argot) Nom qui fut donné aux anciennes fortifications de Paris, où vivait après leur déclassement militaire, une population marginalisée.
    • Tout cela au milieu des vociférations les plus ordurières du répertoire des fortifs […]. — (La Dépêche de Rouen du 13 juin 1908; cité dans: Alain Corbin, Les filles de noce, 1978)
    • […] et comme je m'obstinais à te chercher, j'ai découvert, sans le vouloir, sous une herbe qu'on eût dit des fortifs, l'emplacement où dort Bonnot avec ses camarades d'anarchie. — (Francis Carco, Maman Petitdoigt, La Revue de Paris, 1920)
    • Et quand le convoi est passé, par là-bas, dans les quartiers perdus des fortifs où ne défilent guère que des convois communs, sans aucun tralala, ce n'est pas madame la directrice qui a le plus épaté le monde, c'est Marie, toute petite, toute droite, avec ses gros souliers de garçon et ses mollets de la minceur d'une règle et son maigre visage, pâle, crispé. — (Léon Frapié, L’orpheline, dans Les contes de la maternelle, éditions Self, 1945, page 56)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « fortifs »

Par abréviation de fortifications.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « fortifs »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fortifs fɔrtif

Évolution historique de l’usage du mot « fortifs »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fortifs »

  • De 1844 à 1860, les bourgs alentours se retrouvèrent ainsi imbriqués entre le mur des fermiers généraux et l’enceinte de Thiers. La petite ceinture constituait un autre élément du paysage de ces agglomérations. Ce chemin de fer, faisant également le tour de la périphérie parisienne, ravitaillait les bastions des « fortifs », ainsi que fut familièrement nommée l’enceinte de Thiers. , L’Enceinte de Thiers – VALGIRARDIN.FR
  • Il a fallu environ trente ans pour construire le métro parisien. Du moins dans sa configuration « intra-muros » actuelle. A l'époque, dans les années 1900, la capitale était encore entourée d'une enceinte sécuritaire, érigée par Thiers au milieu du XIXe siècle, les fameuses 'fortifs'. Pour éviter de créer un appel d'air en provenance de la « zone », cette bande de terre inconstructible investie par les plus pauvres, la capitale choisit d'arrêter son réseau ferré souterrain à ses portes... Celles-ci tomberont progressivement à compter des années1920. Les Echos, Le Grand Paris, métropole en germe | Les Echos
  • Le chansonnier de Montmartre, l'homme à l'écharpe rouge immortalisé par Toulouse Lautrec, y décrit un monde de misère, celui de la « zone », en bordure des « fortifs », l'enceinte militaire érigée autour de Paris. leparisien.fr, Le 93 en chansons : Bruant chantait la «zone» et la misère à Saint-Ouen - Le Parisien
  • Le bâtiment est construit près du boulevard Davout (20e), sur le tracé même de l’ancienne enceinte de Thiers qui a été démolie de 1919 à 1929. Bâti au milieu du XIXe siècle et présent sur l’ensemble du territoire parisien, cet ensemble de fortifications - appelées communément "les fortifs" - était situé entre les boulevards des Maréchaux et l’actuel boulevard périphérique. Ménil Info, l'actualité de Ménilmontant, Une nouvelle piscine dans le XXe - Piscine Yvonne Godard - Ménilmontant
  • Les fortifications sont construites sous la monarchie de Juillet (1830-1848) par Adolphe Thiers. L'enceinte doit préserver d'une éventuelle attaque contre l'Angleterre. Elles ont servi à la répression contre les communards en 1871. Tout le long des «fortifs», s'étend une zone interdite de construction pour raison militaire: les gens défavorisés y installent des baraquements. Les Apaches s'y retrouvent régulièrement, lieu entre la ville et la banlieue: loin de la police, ils y règlent leurs comptes. C'est une zone idéale pour des rendez-vous clandestins. Le Figaro.fr, Il y a 115 ans, le chef des Apaches est arrêté à Paris
  • Il y aura bientôt 50 ans que "la zone" a disparu. Ses habitants ont pour beaucoup rejoint les grands ensembles des banlieues plus lointaines. La plupart des étrangers qui vivaient là sont devenus français, les enfants sont aujourd'hui sexa ou septuagénaires. Pour beaucoup, ils auront passé les "30 glorieuses" entre des murs de planches disjointes et sans eau courante. L'exposition de Montreuil prouve que c'était hier, alors que dans d'autres quartiers, pas si loin ou par exemple sous le périphérique qui a remplacé les fortifs, d'autres misérables vivent aujourd'hui dans les mêmes conditions, venus de Syrie ou d'Afrique sub-saharienne.   Franceinfo, "La Zone", les bidonvilles des faubourgs de Paris au cœur d'une expo photo
  • Comme un château fort, l'objectif est défensif : contrer l'assaillant potentiel. Sauf que le système de défense se révélera très vite obsolète. « Les obus pouvaient passer par-dessus », glisse le galeriste. En 1919, on démolit les « fortifs ». Et en pleine crise du logement, ce terrain vague ne reste pas vide longtemps. leparisien.fr, Expo gratuite : à Montreuil, des photos ressuscitent la Zone - Le Parisien

Traductions du mot « fortifs »

Langue Traduction
Anglais fortifs
Espagnol fortifs
Italien fortifs
Allemand fortifs
Chinois 堡垒
Arabe الحصون
Portugais fortifs
Russe fortifs
Japonais 要塞
Basque fortifs
Corse fortificazioni
Source : Google Translate API

Fortifs

Retour au sommaire ➦

Partager