La langue française

Forhuer, forhuir

Définitions du mot « forhuer, forhuir »

Trésor de la Langue Française informatisé

FORHUER, FORHUIR, verbe intrans.

VÉN. Sonner d'un instrument pour l'appel des chiens. Forhuir du cor (Ac.1835, 1878).Ce n'était pas un chien, ce n'était pas un homme (...) qui forhue et crache (...) mais son semblable (...) il [le cerf] (...) disparut, ombre lourde encore (Vialar, Rendez-vous,1952, p. 156).
Emploi trans. Forhuer les chiens. Le veneur sonne (...) aussi pour les chiens. Pour les ramener dans la voie, par exemple, il les « forhue » (Vialar, Rendez-vous,1952p. 256).
Prononc. et Orth. : [fɔ ʀ ɥe], [fɔ ʀ ɥi:ʀ]. Ds Ac. 1762-1878, s.v. forhuir. ,,Forhuir ne se dit qu'à l'infinitif; forhuer, qui n'est pas dans le Dict. de l'Académie, donne les autres temps : forhuant, forhuais, etc.`` (Littré). Étymol. et Hist. 1359-77 (Gace de La Buigne, 11078 ds T.-L.). Composé de fors* et de huer*; sur le mot v. Tilander Nouv. Mél., pp. 67-85.

Wiktionnaire

Verbe

forhuer \fɔ.ʁɥe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Variante de forhuir.
    • Le bon Piqueur doit sçauoir bien parler en cris, & langages plaisans aux chiens, crier, hucher, & houpper ses compagnons, forhuer en mots longs, & sonner de la trompe. — (René François, Essay des merveilles de nature et des plus nobles artifices, 1632, page 18)
    • Rien, jamais rien ne pourrait empêcher que je fusse un être supérieur, un élu parmi la race élue, mais je n’en perdis pas pour autant le nord et, faisant mon office, j’appelais les chiens, je les forhuai de toute la force de ma petite voix de gamin : « Tayaut, tayaut ! À moi les chiens ! Tiâ ! Tiâ ! » — (Henri Vincenot, La Billebaude, 1978, p. 87)

Verbe

forhuir \fɔʁ.ɥiʁ\ intransitif 2e groupe (voir la conjugaison)

  1. (Chasse) Rappeler les chiens avec un instrument de musique.
    • Forhuir du cor.
    • Rien n'accoutume mieux les chiens à obéir, quand on les forhuit pour les mettre sur le droit. — (Jean Baptiste Jacques Le Verrier de La Conterie, L'école de la chasse aux chiens courants, 1845)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

FORHUER (for-u-é ou for-u-ir) v. n.
  • Terme de chasse. Sonner d'un instrument pour rappeler les chiens. Forhuir du cor.

    Forhuir ne se dit qu'à l'infinitif ; forhuer, qui n'est pas dans le Dict. de l'Académie, donne les autres temps : forhuant, forhuais, etc.

HISTORIQUE

XVe s. Les jeunes chiens faut enseignier Et les mener par droite trace, Pour mieulx aprendre leur mestier ; Et s'il est qu'aucuns se defface, On le bat, forhuie et menace, Deschamps, Poésies mss. f° 444.

XVIe s. De la beste victime à Diane sacrée Aux chiens joyeux de sang on donne la curée ; C'est plaisir de les voir sitost qu'ils ont ouy Sonner et forhuer, Am. Jamyn, Poésies, p. 66, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « forhuer »

Fors, hors, et huer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « forhuer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
forhuer fɔrye

Traductions du mot « forhuer »

Langue Traduction
Anglais forhuer
Espagnol forhuer
Italien forhuer
Allemand forhuer
Chinois 前锋
Arabe فورهور
Portugais forhuer
Russe forhuer
Japonais forhuer
Basque forhuer
Corse forhuer
Source : Google Translate API

Synonymes de « forhuer »

Source : synonymes de forhuer sur lebonsynonyme.fr

Forhuer

Retour au sommaire ➦

Partager