Fermentateur : définition de fermentateur

chevron_left
chevron_right

Fermentateur : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

Fermentateur, trice, adj.De la fermentation. Il n'y a que des fonctions [physiologiques] dérangées par des mécanismes fermentateurs ou des parasites (C. Bernard, Princ. méd. exp.,1878, p. 99).

Phonétique du mot « fermentateur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fermentateur fɛrmɑ̃tatœr play_arrow

Citations contenant le mot « fermentateur »

  • Le projet de délocalisation de la décharge publique de Mbeubeuss ne laisse pas les récupérateurs indifférents. Le président de l’association Bokk Diom des récupérateurs et recycleurs de Mbeubeuss clarifie le débat. Il a tenu à signaler qu’ils n’ont pas à s’opposer au projet de fermeture de ladite décharge. «Nous n’avons pas à accepter ou à refuser certes. Car nous sommes des citoyens comme tout le monde. Force restera à la loi. Nous appartenons tous à l’Etat qui décide de notre sort. Nous aurions quand même aimé qu’on ne ferme pas la décharge, mais qu’on la valorise car nous avons des références pour le faire. Nous disposons de tout l’historique de la gestion des déchets dans la région de Dakar. Nous avons consacré toutes nos vies à cette décharge. Et on se réveille un bon jour comme ça pour nous dire que l’Etat va fermer Mbeubeuss, sans nous associer dans les discussions et les négociations», explique le boudioumane. «Des hommes et des femmes qui sont là à gagner leur vie, et on décide de les indemniser à hauteur de 500 000 FCFA desquels ils doivent céder 160 000 FCFA pour aller travailler. Ce n’est pas suffisant et ce n’est pas normal. On nous a appris que la Banque Mondiale disposait de 10 milliards FCFA pour fermer la décharge. Sur cette somme, même le milliard n’est pas reversé aux travailleurs de Mbeubeuss, le mieux indemnisé n’a même pas 600 000 FCFA. Ce n’est pas normal. Pour sa fermeture, ils avaient promis de reprendre un nombre de 1500 travailleurs alors que nous sommes plus de 3000 boudioumanes à Mbeubeuss», révèle-t-il. «C’est le gouvernement de Wade qui avait fait cette proposition. Le présent gouvernement n’a rien dit à ce sujet depuis qu’il est en place. L’Etat n’a jamais su que Mbeubeuss aurait eu cette ampleur car c’était juste une vulgaire décharge. Si aujourd’hui ils sont conscients que c’est une bombe écologique, ils peuvent la délocaliser s’ils veulent, mais qu’ils prennent soin de nous, qu’ils nous recasent ailleurs. On ne peut pas faire quitter comme ça des gens qui sont nés ici, qui y ont grandi avec leurs parents, et qui y gagnent leur vie en tant que boudioumanes», gronde-t-il. «Tout ce qui est retenu dans les différents protocoles est rangé dans les tiroirs. C’est l’Apix et la Banque Mondiale qui travaillaient sur ce projet de fermentateur à biogaz. Ils ont découvert que Mbeubeuss regorge d’une grande quantité de biogaz et ont décidé de la fermer, de la recouvrir d’une bâche et de l’enfouir jusqu’à une certaine période pour venir aspirer le biogaz communément appelé biomasse», nous apprend-il. SenXibar.com, Reportage: Mbeubeuss, une bombe écologique
  • « La p'tite soeur » grandit bien vite. Créée il y a moins de trois ans dans la galerie souterraine d'une ancienne carrière à Bougival, la petite brasserie confidentielle a désormais pignon sur rue. Yoann et Pierre-Yves, les deux amis d'enfance de 34 ans qui avaient, à l'époque, mis leur carrière respective entre parenthèses pour tenter le pari de créer leur propre bière bio, sont en effet en train d'emménager dans leurs nouveaux locaux de l'avenue de la République, à Sartrouville. Un tournant dans l'histoire de la jeune entreprise dont ils attendent beaucoup.« Cela n'a rien à voir, savoure Pierre-Yves. On a maintenant 400 m2 au sol contre 20 à Bougival et on va pouvoir multiplier notre capacité de production ». Avec leurs quatre nouveaux fermentateurs de 1 200 l et leurs deux cuves de brassage, ils peuvent espérer mettre en bouteille pas moins de 4 000 l par mois contre un petit millier il y a encore quelques semaines. Leur carte composée initialement de deux recettes élaborées dans une simple baignoire - la blonde « vénitienne » à 6° et la rousse « plus caramélisée » à 5,5°- en compte désormais six avec, en plus, un stout, une blanche, une ambrée et une blonde d'été aux fleurs de sureau. Enfin, l'étiquetage et l'embouteillage manuels ont laissé place à la semi-automatisation.« Pour nous c'est le vrai départ », résument les deux associés qui ouvriront leur magasin au sein même de la brasserie dès les travaux achevés.Renseignements sur laptitesoeur.com leparisien.fr, Sartrouville : la bière « La p'tite soeur » prend de la bouteille - Le Parisien
  • La brasserie sera visible depuis le bar. Elle sera composée de trois cuves : une d’eau chaude, une de brassage et une d’ébullition. Quatre fermentateurs compléteront le dispositif. Ils seront équipés d’un système de gestion de température. « Il faut environ un mois et demi pour brasser une bière », précise Pierre Marras. Une pièce consacrée au nettoyage et une autre faite pour le stockage du matériel et des canettes de bière viennent compléter l’ensemble. , COMMERCE . Longwy : quand le caviste se lance dans la brasserie
  • Passage dans le fermentateur oblige avant de rajouter des souches de levure sélectionnées pour le moût, cette mixture obtenue des céréales pressurées. « C’est à ce moment que l’on va parler de bière », commente le brasseur. Une première fermentation s’opère, trois jours durant, dans une cuve thermorégulée, à l’issue de laquelle une première garde est effectuée, un pas vers la maturation du nectar gazeux. , Bel Orge, des bières bio brassées à Villers-sur-Mer | Le Pays d'Auge
  • La fabrication de bière sera confiée à deux moines qui ont reçu une formation délivrée par des maîtres brasseurs de Douai. Pour passer à une autre échelle, l'abbaye a investi 800.000 euros dans l'aménagement d'un atelier et l'achat de cuves et de fermentateurs. La commercialisation est attendue pour l'automne. Le breuvage sera disponible à la boutique de l'abbaye ou via le réseau Monastic, qui associe 230 communautés monastiques de France et les 700 produits qu'elles élaborent... A terme, les moines espèrent une production annuelle de 800 hectolitres, permettant la fabrication de 160.000 à 200.000 bouteilles de 50 centilitres. Soit un petit million d'euros de chiffre d'affaires. Les Echos, Saint-Wandrille va créer sa bière | Les Echos
  • Preuve qu’il y a fièvre populaire pour les ferments, la ville de Picton, dans le sud de l’Ontario, accueillait d’ailleurs la seconde édition d’un festival entièrement dédié à la fermentation. Jenna Empey, coorganisatrice de l’événement, rapporte que l’édition 2018 a surtout rallié des fabricants artisanaux de choucroute, de kombucha et de kéfir. Ainsi, 65 fermentateurs ont inscrit leurs produits dans les diverses catégories du festival, qui a réuni autant de nouveaux convertis au kombucha que des fermentateurs chevronnés. Le Devoir, La fermentation dans l’air du temps | Le Devoir

Traductions du mot « fermentateur »

Langue Traduction
Corse fermentatore
Basque hartzidura
Japonais 発酵槽
Russe ферментер
Portugais fermentador
Arabe المخمر
Chinois 发酵罐
Allemand fermenter
Italien fermentatore
Espagnol fermentador
Anglais fermenter
Source : Google Translate API

Synonymes de « fermentateur »

Source : synonymes de fermentateur sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires