La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « fendre l'armure »

Fendre l'armure

Définitions de « fendre l'armure »

Wiktionnaire

Locution verbale - français

fendre l’armure \fɑ̃.dʁə l‿aʁ.myʁ\ (se conjugue → voir la conjugaison de fendre)

  1. (Figuré) Se dévoiler ; montrer son côté humain, révéler ses faiblesses ; en particulier : laisser voir la personne privée cachée derrière le personnage public.
    • Au fil de la campagne, la personnalité de Jospin a évolué. Il se reconnaissait "pudique" voire "austère". "J’ai fendu l’armure […]. J’ai changé grâce au peuple. Je ne pouvais me révéler qu’au feu de la démocratie”, dit-il aujourd'hui. — (Lionel Jospin, cité par Pascal Virot, « Lionel Jospin s'est préparé en sportif », Libération, 2 mai 1995)
    • La tactique ne suffit plus. Il faut fendre l’armure. — (Françoise Fressoz, « Dur, dur de lever une espérance », chronique du site Le Monde, 19 janvier 2012)
    • Serge Moati et Michel Drucker fendent l’armure.
      Serge Moati et les blessures d'une vie, Michel Drucker et les mirages de la gloire : quand deux figures de la télé se dévoilent. [Deux célébrités], inoxydables en apparence, livrent cet automne des Mémoires décalés, autobiographies un peu meurtries, un rien mélancoliques.
      — (Christophe Barbier, « Serge Moati et Michel Drucker fendent l'armure », site L'Express, 14 décembre 2013)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « fendre l'armure »

 Composé de fendre et de armure par métaphore, on dit aussi, fendre la cuirasse. Expression popularisée en 1995 par l’homme politique français Lionel Jospin durant sa campagne présidentielle.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « fendre l'armure »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fendre l'armure fɑ̃dr larmyr

Fendre l'armure

Retour au sommaire ➦

Partager