La langue française

Fantasia

Définitions du mot « fantasia »

Trésor de la Langue Française informatisé

FANTASIA, subst. fém.

Parade équestre, en usage dans les festivités arabes, au cours de laquelle des cavaliers exécutent à vive allure des exercices de voltige, en déchargeant leurs armes. Celui-là [Kadour] était bien un vrai turco. Pour s'en convaincre, on n'avait qu'à regarder (...) la sauvagerie de ce petit corps s'agitant sur son grand cheval dans les voltiges de la fantasia (A. Daudet, Contes lundi,1873, p. 170).Ces chefs, le plus souvent, sont à cheval; un cheval qu'ils se plaisent à faire galoper, piaffer; c'est déjà presque la fantasia arabe (Gide, Voy. Congo,1927, p. 772):
Course rapide à l'extrémité du campement bédouin. Fantasia de cavaliers et de dromadaires. Spectacle médiocre. Le sol est du sable mouvant, l'espace manque, les chevaux galopent mal, n'ont pas de quoi prendre du champ, les cavaliers sont mal armés, et, sauf quelques scheiks, assez pauvrement montés et équipés. Cela n'approche pas du luxe militaire, de l'ampleur et de la beauté d'ensemble des fantasias sahariennes. Fromentin, Voy. Égypte,1869, p. 126.
P. anal. Tumulte d'une foule en effervescence. Par les échos de la rue Gomboust, il nous arrive des rafales des cent mille cris de la catastrophe... Ce sont les foules qu'on écrabouille au large de la place Gaillon... C'est la furie des omnibus... La fantasia qui continue... Clichy-Odéon laboure la tourbe des éperdus... Panthéon-Courcelles fonce par le derrière... (Céline, Mort à crédit,1936, p. 109).
Prononc. et Orth. : [fɑ ̃tazja]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. [1840 phantasia (S. Marin, Événements et aventures en Égypte, 2evol., p. 145 ds Nasser, p. 551 : Une grande phantasia se préparait au Caire), forme isolée]; 1842 une fantasia au Maroc (titre d'un tableau d'E. Delacroix, date de l'exposition à Paris d'apr. Lanly, pp. 44-45); 1848 (Mérimée, Don Pèdre Ier, p. 162). Mot d'Afrique du Nord (Maroc et Algérie) signifiant en ar. « panache, gloriole », et auquel E. Delacroix attribua faussement le sens de « spectacle donné par des cavaliers arabes simulant une charge de cavalerie » (Lanly, pp. 44-46). Le mot ar. est prob. empr. à l'esp. fantasia (fantaisie*) « imagination », mais aussi « vanité, arrogance » (v. Al.). Fréq. abs. littér. : 20.

Wiktionnaire

Nom commun

fantasia \fɑ̃.ta.zja\ féminin

  1. Divertissement équestre, pratiqué surtout au Maghreb, dans lequel des cavaliers font, à grande allure, des exercices de voltige en chargeant et en déchargeant leurs armes.
    • Course rapide à l'extrémité du campement bédouin. Fantasia de cavaliers et de dromadaires. Spectacle médiocre. Le sol est du sable mouvant, l'espace manque, les chevaux galopent mal, n'ont pas de quoi prendre du champ, les cavaliers sont mal armés, et, sauf quelques scheiks, assez pauvrement montés et équipés. Cela n'approche pas du luxe militaire, de l'ampleur et de la beauté d'ensemble des fantasias sahariennes. — (Eugène Fromentin, Voyage en Égypte, 1869)
    • Ils sont tous bons cavaliers et, s'ils ne connaissent pas beaucoup d'exercices, il en est un qu'ils pratiquent souvent et où ils sont passés maîtres : le lab el-baroud (jeu de la poudre), c'est-à-dire la fantasia, le simulacre de l'attaque. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 86)
    • Certains, parmi les cavaliers, tiennent droit sur la cuisse la mkahla, le fusil marocain au long canon damasquiné, qu'ils déchargeront et lanceront en l'air pendant la fantasia, qui termine la cérémonie. — (Mercure de France, 1926, vol.185, p.319)
    • Ce fut une frénésie. De tous côtés on fit parler la poudre comme dans les fantasias arabes. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. (Histoire de la littérature) Réunion du club des haschischins, ou consommateurs de dawamesk.
    • Les « fantasias » du quai d’Anjou n’ont eu lieu que pendant quelques années, le maître des lieux, Fernand Boissard, quittant l’île Saint-Louis pour les faubourgs en avril 1849. Les membres du club avaient de toute façon fait le tour du produit, finalement jugé décevant en termes de stimulation créative. — (Édouard Launet, Les grands esprits se racontent, dans Libération du 9 décembre 2013, p.32-33)

Forme de verbe

fantasia \fɑ̃.ta.zja\

  1. Troisième personne du singulier du passé simple de fantasier.

Nom commun

fantasia féminin

  1. Fantaisie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FANTASIA. n. f.
Mot emprunté de l'italien. Divertissement équestre, pratiqué surtout par les Arabes, dans lequel des cavaliers font, à grande allure, des exercices de voltige en chargeant et en déchargeant leurs armes.

Littré (1872-1877)

FANTASIA (fan-ta-zi-a) s. f.
  • Courses usitées chez les Arabes dans les fêtes, et qui consistent à s'élancer de toute la vitesse de leurs chevaux, à revenir sur leurs pas, avec de grands cris, en déchargeant leurs armes.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « fantasia »

(1832) De l’italien fantasia[1] ou, plus probablement, de l’arabe فانتازيا, fāntāsīā (« panache, gloriole »)[2] : les premières attestations sont le fait de voyageurs au Levant. Eugène Delacroix (voir illustration) lui donne le sens de « divertissement équestre[2] » et traduit proprement l’arabe لعب البارود, lab al-baroud (« jeu de la poudre »), qui nous donne baroud. Le sens littéraire est probablement le même mot arabe et le même sens de « divertissement », dans un contexte orientaliste.
L’arabe est emprunté à l’espagnol fantasía au sens de « gloriole, arrogance, jeu fantasque[2]. »
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin phantasia.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ce paraît être le mot italien fantasia, fantaisie.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « fantasia »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fantasia fɑ̃tazja

Évolution historique de l’usage du mot « fantasia »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fantasia »

  • Pas vu fantasia 2000, mais ca donne clairement envie. D'autant que le Fantasia de 1946 m'avait mis une vraie claque à mes 20 ans. Le Sacre du Printemps de Stravinsky illustré par la vie sur terre à l'époque des dinosaures notamment m'avait soufflé. Le Nuit sur le Mont Chauve de Moussorgksy était dans une tonalité bien sombre à laquelle on ne s'attend peut être pas avec du Disney. Et que dire du magnifique Ave Maria de Shubert. EcranLarge.com, Fantasia 2000 : le fiasco magique et fou de Disney

Images d'illustration du mot « fantasia »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « fantasia »

Langue Traduction
Anglais fantasia
Espagnol fantasía
Italien fantasia
Allemand fantasie
Chinois 幻想曲
Arabe الفنتازيا
Portugais fantasia
Russe фантазия
Japonais ファンタジア
Basque fantasia
Corse fantasia
Source : Google Translate API

Synonymes de « fantasia »

Source : synonymes de fantasia sur lebonsynonyme.fr

Fantasia

Retour au sommaire ➦

Partager