La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « étymon »

Étymon

[etimɔ̃]
Ecouter

Définitions de « étymon »

Étymon - Nom commun

  • (Linguistique) Forme linguistique historiquement première d'un mot actuel.

    Le latin operari est l’étymon de ouvrer, devenu œuvrer, et de opérer.

Expressions liées

  • Le latin amare est l'étymon du français aimer

Étymologie de « étymon »

Du latin etymon, dérivé du grec ancien ἔτυμος, étymos (« véritable »). Dérivation de ἐτεός, ά, όν (« vrai ») et rattaché au sanskrit satyas (« vrai »), au scandinave sannr (« vrai »), à l’anglais sooth (« vérité »), racine très bien représentée dans les langues indo-européennes.

Usage du mot « étymon »

Évolution historique de l’usage du mot « étymon » depuis 1800

Fréquence d'apparition du mot « étymon » dans le journal Le Monde depuis 1945

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Citations contenant le mot « étymon »

  • Traditionnellement lieu d’importance négligeable, car avant tout bordure chargée d’encadrer, de baliser, ce qui doit être l’objet de l’attention, la marge jouit aujourd’hui d’une certaine revalorisation. Si l’on se rappelle que son étymon latin margo (bord) découle de la racine indo-européenne mark (limite), qui a donné « marche », on peut en effet voir en elle une « marche » sur laquelle se hisser pour observer et penser le monde.
    Séminaire doctoral annuel ICI Doc' (Univ. de Lorraine)
  • Si l’exil s’inscrit dans la dialectique de l’éloignement du pays natal, les chemins menant à la condition d’exilé sont pourtant divers et variés. Le mot exil doit en effet son origine à l’étymon latin exul, exsul « une personne bannie, proscrite de sa patrie ». Le préfixe ex qui signifie “hors de", souligne l’exclusion d’un point de départ. Dans cette perspective, exul évoque à la fois la notion d’expulsion et celle d’errance.
    L’Exil au Moyen Âge, entre tourment et plénitude (Angers)
  • (...) : plusieurs réalités, nommées jusqu'ici qu'en latin, devaient être nommées qu'en français. Cela a donné lieu au phénomène des doublets. On appellera doublet une paire de mots qui ont le même étymon (qui viennent du même mot latin), mais qui n'ont pas tout à fait le même sens ni la même forme.
    Anne-Marie Beaudouin-Bégin — La langue affranchie
  • Mais le mot double tout comme son étymon russe comporte aussi un élément spatial (arrière/sous) permettant de penser les composantes sensorielles, extratextuelles, du vécu, expériences mobilisées quand la littérature nous donne à voir et à entendre, ouvrant notre univers personnel sur d'autres univers intérieurs. L'arrière-texte replace la production langagière dans un continuum sensoriel qui se trouve au coeur de l'expérience esthétique.
    De l'intertexte à l'arrière-texte : les coulisses du littéraire
  • Le terme remonte à un étymon francique qui donne des formes du type « bordeau, bordel » en français et « bourdia, bourdèl » en wallon de Charleroi. Initialement, la proposition de nom était rue du Grand Bordia, qui vient du vieux français bourde ou bourdiau, mot désignant d'abord une maison pauvre, une masure, puis une ferme. 
    Télésambre — Du changement dans les noms de rues à Marchienne-au-Pont et Jumet | Télésambre

Traductions du mot « étymon »

Langue Traduction
Anglais etymon
Espagnol raíz
Italien etimo
Allemand etymon
Chinois 乙门
Arabe إتيمون
Portugais étimo
Russe этимон
Japonais エチモン
Basque etymon
Corse etimonu
Source : Google Translate API


Sources et ressources complémentaires

SOMMAIRE

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.